Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mer 8 Juil - 22:39

Malgré le froid hivernal de cette fin d'après-midi, les bords de la Fresne accueillaient nombre de passants. Qu'ils fussent en couple, entre amis, entre collègues, enfants ou vieillards, leur sourire ne pouvait tromper personne : ils étaient heureux.

C'était dans cette ambiance joviale qu'une jeune femme apparut, seule. Comme les autres femmes présentes en ce lieu, elle était habillée avec soin. Elle portait une chemise beige, recouverte par un tailleur chocolat, légèrement serré à la taille, assorti à un petit chapeau à bords ronds. Ce dernier était agrémenté d'un ruban, qui en faisait le tour, et se terminait par un très joli nœud papillon. Il était placé légèrement en biais, ne couvrant ainsi que très légèrement une chevelure blonde, coiffée en un chignon peu complexe.

Cette demoiselle longeait la berge dans une marche lente, sans but, pour le simple plaisir de ses prunelles. En effet, en cette heure tardive, le soleil se couchait dans un ciel orangé, ses doux rayons se reflétaient dans l'eau calme du cours d'eau et donnaient aux façades ternes de ces riches demeures un peu de vie. Cette atmosphère chaleureuse, qui se dégageait de la ville, contrastait merveilleusement bien avec les sommets immaculés des montagnes, en arrière plan. C'était un véritable tableau vivant que l'Allemande contemplait.

Des cris mêlés à des rires d'enfants la firent s'arrêter. Un petit groupe jouait de l'autre côté de la rivière. Elle s'approcha du bord de la rive et posa ses mains gantées sur la barrière. Un doux sourire se dessina aux coins de ses lèvres...cela lui rappelait tant de souvenirs ! Son coeur se serra, un fort sentiment de nostalgie l'envahit. Elle se prit même à avoir la larme à l'oeil. Elle sourit, trouvant sa réaction bien puérile. Cela ne faisait à peine qu'une semaine qu'elle était dans ce pays et, déjà, son coeur lui criait de retourner dans sa Basse-Saxe natale. Au fond, elle était encore restée une petite fille...Pourtant, elle le savait, son devoir était de restée en ces lieux. Elle en était d'ailleurs fière, enfin elle pouvait aider son pays, enfin elle pouvait servir à quelque chose.

A ces pensées, la mélancolie qui l'habitait s'évapora, son sourire s'élargit, ses épaules se redressèrent. Oui, même si elle devait se confronter chaque jour aux soldats Français, même si elle se sentait bien seule en cette ville, elle était heureuse de faire ces sacrifices pour l'Allemagne Nazie, pour Hitler, pour la victoire contre ces peuples insoumis.


Dernière édition par Eva Kellerman le Sam 27 Fév - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Ven 10 Juil - 23:24

Le soleil commençait à décliner. Et en cette saison, même ses ardents rayons n'avaient pas réussi à réchauffer l'air, bien que le printemps approchait ; sur le calendrier. Là il semblait vouloir prendre son temps et retardait encore aujourd'hui l'annonce des beaux jours. Mais ce détail n'avait pas trop d'importance pour un officier qui regardait l'eau un peu boueuse de la rivière s'écouler sous ses yeux. Que ce soit au sol ou dans les airs, l'air froid restait le même, sauf quand on subissait de grandes accélérations, là le vol vous fouettait le visage et vous coupait le souffle.

La journée s'achèverait bientôt. Allumant une cigarette, l'officier en tira une bouffée apaisante avant de lever le nez au son des grondements d'une escadrille de dragons qui était en phase d'approche. Mission de reconnaissance sans doute, les reptiles n'étaient pas lourdement armés. Au début de sa vie de Flieger, il en aurait souris, mais maintenant... Heureusement qu'il avait encore du plaisir à voler en compagnie de son dragon... C'était là la seule chose qui lui permettait encore de croire en quelque chose. Il s'était passé tellement de choses en si peu de temps. Etait-ce hier ou il y a un mois que la guerre avait cessé ses hautes luttes, que la France s'était rendue ? Se retrouver sans moins de pression et de risques de répliques d'ennemis... Maintenant, le calme, bien qu'apparent était bien là.

Il tira une autre bouffée de cigarette, regardant à distance nonchalamment les enfants qui s'amusaient, dans la plus parfaite des insouciance, sans se douter des frayeurs et des craintes au quotidien de leurs parents. Qu'ils profitent de leur innocence.. Il soupira.

A nouveau, il fixa l'eau de la rivière...


Dernière édition par Peter Hessler le Sam 11 Juil - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Sam 11 Juil - 0:00

Le sourire quelque peu retrouvé, la jeune femme balaya de ses prunelles bleutées les environs. Prunelles qui, sans raison apparente, se stoppèrent sur cet officier allemand. Il était seul, debout, à quelques mètres d'elle, et ne paraissait être ici pour son travail. En effet, son regard semblait se perdre dans les flots calmes de la rivière.
L'allemande, de nature curieuse, ne put résister à cette envie qui émanait en elle de lui parler....après tout, elle était également seule, et l'heure en ce dimanche soir contait peu.

-Le printemps tarde à venir...n'est-ce pas ?

Ses yeux glissèrent une nouvelle fois sur ce paysage mouvant, avant de s'attarder plus longuement sur ce militaire, un doux sourire aux lèvres. Quoi de mieux que de parler du temps pour commencer une conversation avec un inconnu ?

-Mais apparemment, le froid n'empêche pas nos officiers de sortir prendre l'air...Ou peut être êtes-vous en service et mon semblant de conversation vous importune ?

Et quoi de mieux qu'une jeune et frêle demoiselle se remettant en cause pour faire craquer un gentil _ et charmant [ désolée, je ne pouvais pas ne pas le mettre...aux bons souvenirs XD ] _ officier allemand totalement inconnu ?

(Bon ba comme je te l'ai dit, en moins d'une demi-heure je ne peux pas faire de miracle....poste super court et nul >< )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Sam 11 Juil - 18:52

Il n'avait pas remarqué la présence de la jeune femme non loin de lui, qui comme lui, regardait la rivière. Il en avait même tiré encore une bouffée de cigarette avant de braquer sur elle un regard parfaitement calme et dénué de toute agressivité. Il al détailla rapidement avant de lui répondre : un peu plus petite que lui, une douce chevelure blonde qui miroitait pourtant d'éclats dorés malgré la déclinaison du soleil, un visage rayonnant et un léger sourire qui précisait un certain plaisir à vivre. Pourtant, comment pouvait-on apprécier de vivre dans un conflit qui paraissait disparu mais qu'un rien pouvait relancer ? Peter aurait voulu était aussi heureux qu'elle n'en donnait d'apparence

- En effet, il tarde que trop même... Ce ne sera que meilleur quand les températures remonteront doucement... Et que la nature s'égayent un peu en dehors de ce gris monotone.


Il sourit pâlement avant de fumer encore un peu sur son mégot, profitant sans manquer de respect à cette jeune demoiselle qu'elle regarde à nouveau la rivière à l'écoulement paisible mais un peu grisâtre. Avec la fonte des neiges dans les terres plus dans l'intérieur du pays, elle allait encore se charger en volume et en débris en tout genre...

- Aucunement Fraülein... Ce n'est pas le froid qui va me contraindre à me retrouver cloitrer chez moi et votre conversation ne me déplait pas. Au contraire, cela brise un peu ma solitude, si vous n'y voyez en ces paroles rien de désobligeant. De plus, je ne suis point en service, sinon, je serais dans les airs tout comme ces Flieger.

Il leva la tête pour regarder à nouveau l'escadrille qui terminait son arrivée dans un dernier virage.

- Je profite d'une journée tranquille.

Son dragon passait une visite médical mensuel. avec toutes ses dernières missions, il en avait guère passé et un check up ne lui ferait pas de mal, même s'il était encore jeune et vif.

- Je manque à tous mes devoirs (il la salua) Leutnant Hessler Fraülein.

Il sortit son paquet de clopes.

- Cigarette ?

Bien sûr, il ignorait complètement si elle fumait ou pas, mais au moins, il avait eu le mérite de lui proposer quelque chose de parfaitement galant. Après tout, il avait beau être un soldat, ce n'était pas un rustre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mer 15 Juil - 23:19

Il ne faut se le cacher, Eva n'aurait abordé un homme de cette façon si ce dernier n'était à son goût. Inutile donc de vous préciser que ce militaire ne laissait indifférence la demoiselle. Il était grand, d'une carrure plutôt sportive, et avaient des yeux d'un bleu saisissant. Notons également que l'uniforme avait toujours fait effet sur les jeunes femmes, et Eva ne faisait pas exception à la règle. Règle qui ne comportait, bien entendu, que les uniformes allemands, les autres _ tels que les Français _ lui provoquant une toute autre réaction, que l'on pourrait plus assimiler à du dégoût.

Mais heureusement pour cet officier, l'aigle de son vêtement lui assurait _ en tout cas, pour l'instant _ une protection contre le sale caractère de la belle. En effet, elle était ici plus charmante et exquise que jamais. Elle n'était cependant outrancière, et savait garder les bonnes manières.

-Vos paroles ne sont en rien désobligeantes, je vous rassure.

Elle lui adressa un doux sourire avant de lever ses prunelles en direction du ciel. Elle resta quelques secondes ainsi, à observer avec minutie le vol gracieux des dragons, d'une neutralité déconcertante. Toutefois, elle ne put détacher son regard de l'escadrille qu'avec grande difficulté. Paradoxal, n'est-ce pas ? La raison était, en fait, toute simple : ces animaux mythiques l'avaient toujours fasciné, mais à chacune de ses tentatives d'approche, une grande crainte l'envahissait, la tétanisant. Elle s'était alors résignée à les contempler à une distance raisonnable.

-Oh, vous êtes pilote...souffla-t-elle, ses pensées encore envahies par ces cracheurs de feu.
Son état quelque peu rêveur ne dura cependant que peu de temps, la salutation de l'officier la ramenant définitivement sur terre.

-Mademoiselle Kellerman...enchantée de faire votre connaissance, lieutenant Hessler.

Cette présentation fut accueillie avec un doux sourire par la jeune femme, tout comme sa proposition, qui fut néanmoins déclinée, avec grande délicatesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Jeu 16 Juil - 19:17

Elle refusa poliment la cigarette qu'il venait de lui proposer, qu'il rangea aussitôt à sa place habituelle, c'est à dire dans son manteau intérieur. Il avait encore sa cigarette au bord des lèvres, mais par politesse, décida de la jeter dans un recoin pendant que la jeune femme eut le nez en l'air pendant qu'elle fixait avec grande attention les dragons légendaires. Dire que dans les légendes on les dénigrait. Tueurs, mangeurs de vierges, pilleurs, destructeurs, gardiens de fabuleux trésors... Bon nombre de récits évoquaient la monstruosité de cette créature alors que dans la réalité, elle n'était que noblesse et intelligente malgré sa force et sa puissance. Manipulateur, bestial... Alors qu'il pouvait se révéler être un doux compagnon et un fidèle ami -en fonction des races bien entendu-. Quand à des âges moins barbares on comprit enfin que le dragon pouvait avoir sa place, là fut la révolution. Le ciel était devenu à portée de main et d'ailes, la face de la guerre changeait. Les stratégies se concurrençaient pour se montrer le maître des cieux. Et là encore dans cette guerre, les Allemands avaient pu remporté la bataille de la France par leur maîtrise stratégique des dragons et du restant de leurs forces.

A nouveau, il les regarda et posa ses yeux sur la jeune femme souriante. Elle avait été vaguement rêveuse quand elle avait contemplé les reptiles mythiques. Quand elle se présenta, il la salua comme il convenait, ôtant sa coiffe comme tout officier issu de bonne famille l'aurait fait. Bon d'accord, peut-être un peu tardivement et cela paraissait un peu vieux jeu et ringard, mais au moins, ses gestes n'étaient en aucun artificiel, comme si venant d'une pâle imitation. Non là son salut était souple et élégant. Quelques années de maîtrise dans le savoir-être, le savoir-paraître et l'étiquette. Comme si les valeurs de l'ancienne époque pouvait encore avoir un certain sens encore aujourd'hui. Mais au moins, il put montrer le respect envers la jeune femme, venue l'aborder pour juste faire la conversation, pour briser la monotonie de cette fois de journée froide.

"Enchanté pour moi également de faire votre connaissance, Fraülein Kellerman."

A Montreuil, il était normal de voir la présence de militaire, aussi bien terrestre que volant, mais une civile. Il s'interrogeait sur sa présence.

"Dites-moi Fraülein, pardonnez-moi ma curiosité, mais que faites-vous ici à Montreuil ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mar 21 Juil - 0:04

Que faisait-elle à Montreuil ?
Ses prunelles se posèrent sur le lieutenant, légèrement surprise par cette question. En effet, elle avait oublié, en l'espace de ces instants de conversation, sa situation géographique. Elle n'était plus en Allemagne, mais bien dans une petite ville française...et il est vrai que la présence d'une jeune femme originaire de l'outre-rhin pouvait paraître quelque peu étrange, ou plutôt, pouvait attirer l'attention.
Qu'était-elle ? Qui était-elle ?
Femme de pilote ? d'assistant ? assistante ?
Femme d'officier ? Fille d'un vieux général ? Si tel était le cas, une certaine déférence devait être de mise...il n'est jamais bon de s'attirer les foudres d'un plus haut gradé que soi pour non-respect d'un membre de sa chère famille.
En conclusion, l'interrogation du militaire était toute légitime : il devait savoir avec qui il s'entretenait.

-Pardonnez-moi, j'aurais du pousser un peu plus ma présentation : je suis la nouvelle infirmière de l'Axe du château de Sarnand, remplaçant mademoiselle...- ses sourcils se froncèrent faiblement, sa voix s'aggrava légèrement, devenant bien hésitante -...Eberhardt ? Je dois avouer que ma mémoire me fait quelque peu défaut...!

Eva esquissa un sourire, presque gêné de sa méconnaissance. Certes, elle n'y était pour grand chose, le nom de cette demoiselle mutée sur le front n'ayant été prononcé qu'une ou deux fois par le médecin en chef. Cependant, cette ignorance, peu importante soit-elle, pouvait être perçu comme un manque d'intérêt pour son travail, et laisser ainsi une mauvaise impression sur ses employeurs. Bien évidemment, elle ne semblait risquer ici peu de choses...

-J'espère donc vous revoir le moins souvent possible Lieutenant...!

En effet, il était peu souhaitable pour notre militaire de rencontrer fréquemment la jeune femme dans le cadre de sa profession !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mer 22 Juil - 20:19

Elle s'excusa de pas s'être présentée plus en profondeur, comme si c'était de sa faute si le lieutenant avait dû poser la question pour en savoir un peu plus. Il lui sourit pour la convaincre que ce n'était pas grave. Après tout, il pouvait paraître tout aussi et trop curieux. Cela ne se faisait guère de pousser la question plus loin encore à une jeune femme qu'il venait à peine de rencontrer. Du moins, c'était le point de vue de certaines, de la bonne et vieille éducation. Sa mère aurait eu ses cheveux parfaitement coiffés hérissés comme les poils d'un chat en colère. Mais cela n'était pas ses iognons de toute façon, sa famille n'avait plus guère d'importance aux yeux de l'officier.

Ainsi, elle était infirmière. Et nouvelle de plus. Elle devait être présente depuis peu.

"Vous devez être présente que depuis peu alors, car je n'ai pas encore eu la chance de vous croiser. La fatigue peut être une explication pour votre léger soucis passager. Je peux comprendre qu'en ce moment, nos jeunes pilotes en font un peu trop à leur tête et se blessent pour rien. S'ils pouvaient avoir un peu plus de disciplines, les dragons seraient moins épuisés...et vous seriez plus sereine. "

Il garda son sourire franc et manqua de rire à la réponse de la jeune femme.

"A peine déjà rencontré que vous ne souhaitez plus me voir... Non je plaisante. Je comprends parfaitement que vous souhaitiez le moins possible me voir dans un lit d'hôpital. Personnellement, je n'aime pas trop ces lieux là. En raison des médecins qui sont des charcutiers pour la plupart. Je préfère éviter de m'y rendre et le moins longtemps possible que je n'ai pas le choix..."

Il se rappelait encore de sa dernière "virée" dans un établissement de soin, après son crash. Il était parti aussitôt qu'il avait été capable de rester debout et de marcher.

"Mais rien n'empêcherait de vous inviter à boire un café pour me voir dans un contexte normal non ? "


Mais qu'il était bête. Elle allait croire qu'il lui fixait un rancard alors que ce n'était point du tout cela ! Non mais vraiment. Il eut envie de se baffer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Lun 27 Juil - 0:36

Un petit vent frais se leva lorsque les derniers rayons de soleil disparurent derrière les montagnes, laissant les façades des demeures ternes et froides. Cette sensation de fraîcheur obligea la jeune femme à réajuster son col, espérant vainement de protéger son frêle cou. Cela ne l'obligea pourtant pas d'ébaucher un sourire à la réponse du lieutenant.

-En effet, cela fait à peine une semaine que je suis arrivée, je ne m'étonne donc pas de ne vous avoir encore vu. Quant à ma fatigue _ car je ne peux nier en avoir _ je crois qu'elle m'est plus du à mon voyage, mon changement de rythme et surtout de lieu. Je pense que l'on peut appeler ça un temps d'adaptation !

Eva resta le plus formelle possible, ne faisant nul commentaire sur les blessures des soldats, sur leur indiscipline, sur son mal du pays, même si celui-ci fut quelque peu sous-entendu. Comprenez, elle ne connaissait encore ce pilote et il n'est bon de déballer ses opinions et ses difficultés la première fois que vous rencontrez un officier, quelque soit son grade...qui sait ce qu'il peut arriver par la suite.

-Je vous comprends et à vrai dire, je pense que personne ne souhaite être sur un lit d'hôpital ! Mais s'il vous arrivait malheur, ne vous inquiétez pas, nos médecins n'ont l'air de charcutiers sanguinaires...-avoir l'air...expression des plus rassurantes, n'est-ce pas ? - Et certes, même si nôtre rôle premier est de les assister, nous sommes également là pour mettre un petit peu de douceur dans cette pièce.

Son sourire s'élargit quelque peu, donnant à ces paroles une dimension plus réelles, concrètes. En effet, qui pouvait dire, en cet instant, que cette jeune femme a l'air frêle emmitouflée sous ce manteau, au sourire sincère et au regard affable ne pouvait être autre chose que douce face à un patient ?

-Non, bien entendu. J'en serais même ravie.

Ravie, le mot était bien choisi. Elle pourrait ainsi casser ces soirées bien monotones, surtout en cette fin d'hivers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Lun 27 Juil - 22:55

L'officier comprenait parfaitement le ressentiment qu'elle devait avoir ; le mal du pays sans nul doute. Pour sa profession, elle avait dû quitté des personnes, des amis, ou encore de la famille pour répondre aux exigences de l'armée pour emplir en personnel les hôpitaux proches des garnisons basées désormais en France pour maintenir l'ordre et la présence armée comme il se le devait pour un pays conquis. De plus, elle avait dû faire un voyage long et éreintant. Les routes n'étaient guère praticables dans les campagnes et encore moins en cette saison.

-je suppose que cela a dû vous être épuisant pour venir jusqu'ici. Montreuil n'est pas vraiment la porte à côté... Vous vous y ferez je pense et j'espère qu'ici ce sera plus agréable dans quelques mois quand l'hiver sera loin derrière.

Il sourit à la réponse suivante de la jeune femme, malgré la petite grimace qu'il eut en entendant encore le mot médecin. S'il ne finissait pas par avoir une allergie à force. Rien que le mot suffirait à lui donner de l'urticaire. Heureusement que ce n'était pas le cas, il aurait été contraint à rester encore alité ! Horreur...

-Hum... Oui heureusement que vous êtes là pour les empêcher de nous transformer en cobaye pour des essais un peu bizarres avec leurs bistouris ou encore leur nouveauté en médication.... Ou alors je me fie peut-être trop au rumeur. Et en effet, les infirmières comme vous permet de rajouter une touche...

Il ne devait pas se tromper dans ses mots.

- plus humaine.

Il se retint de se racler la gorge. Il espérait avoir éviter le pire.

-Je connais un café non loin d'ici. Il est à deux pas.

Il l'invita à le suivre et malgré le froid qui pesait maintenant puisque le soleil se couchait, il se retint de lui proposer son manteau. Elle en avait un et ce geste, même courtois, serait que trop familier. Franchement, il se demandait à quoi il pensait. Quand ils arrivèrent au bout de quelques minutes au café précité par l'officier, on pouvait voir une devanture un peu grisée, aussi morne que l'hiver lui-même. La peinture était fatiguée et le propriétaire ne voulait sans doute pas se fouler à la repeindre. Pour éviter d'attirer de l'allemand dans sa clientèle. Pourtant, il y en avait quelques uns...

Peter ouvrit la porte et invita la jeune infirmière à y entrer en premier et arrivé à une table vide de tout client, lui tira la chaise. Au moins pouvait-il lui offrir le minimum de politesse qu'un homme devait pour une jeune dame. Déjà il commanda deux cafés, qui ne tardèrent pas à arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mar 28 Juil - 0:24

Montreuil...Ah Montreuil ! Elle n'aurait jamais cru finir ici, dans cette ville surplombée par de hautes montagnes et si éloignée de sa Basse-Saxe natale. Les paroles de l'officier étaient donc bien justes et firent d'ailleurs ressurgir quelques souvenirs du voyage à la jeune femme. Et quels souvenirs ! La surprise et l'abattement de sa mutation, l'épuisement d'un trajet bien trop long, l'emménagement presque chaotique, la nostalgie de son pays...Toutes ces souvenances eurent presque raison de sa sérénité, un flot de fatigue envahissant un instant ses membres. Ce n'était de bons souvenirs.

-En effet, le voyage fut plutôt long et éprouvant, mais je m'en suis vite remise...le travail n'attend pas !


Il est vrai qu'elle fut vite mise à contribution par le médecin en chef, entre la découverte des locaux, du personnel et les premiers soins, elle n'eut le temps de penser à sa fatigue.

-Je l'espère aussi. De plus, je suis curieuse de voir Montreuil autrement que sous une épaisse couche de neige !


Non qu'elle n'aimait cette couverture d'un blanc immaculé, cependant, cela est toujours plus jolie sur une carte postale quand le froid ne peut vous atteindre. Un petit nuage se forma d'ailleurs lorsqu'elle laissa un rire s'échapper d'entre ses lèvres rougies de grimage.

-Je vois que vous ne portez réellement pas les médecins dans votre coeur ! Et je vous rassure, nous ne faisons aucune expérience sur nos soldats, encore moins sur des officiers.

L'infirmière fut également amusée par cette grande précaution prise par son interlocuteur, tout comme par son mal être, et ne le cacha nullement, un large sourire s'étirant sur son visage.

-Sûrement...

Une réponse évasive, sur un ton presque incertain. L'aurait-il vexé ? Aucunement, elle cherchait simplement à le taquiner, très légèrement, ils n'étaient proches, il fallait donc garder une certaine distance.

- Ce serait avec grand plaisir.

A la simple idée de boire une boisson chaude, ses épaules basculèrent faiblement en arrière et ses sens sortirent de leur léthargie.

Le trajet ne fut bien long et se fut avec un certain soulagement de quitter l'air glacée qu'Eva rentra dans ce petit café. Elle fut d'ailleurs agréablement surprise par les attentions de l'officier, qui furent à chaque fois remerciées d'un doux sourire. Les bonnes manières sont bien trop souvent oubliées, même dans les hauts gradés.

-Vous n'avez l'air très ancien en ces lieux, lieutenant. Me trompé-je ?

Les cafés arrivèrent bien vite, réchauffant ainsi les doigts quelque peu rougis de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mar 28 Juil - 21:57

La jeune femme se réchauffait les doigts autour de la tasse de café bien chaud, lui diffusant une douce chaleur qui repoussait le froid engourdissant. Au moins, juste avant, elle avait rassuré le lieutenant sur le fait que les médecins ne pratiquaient pas des essais douteux sur les patients. Pourtant le progrès de la médecine et de la chirurgie reposait bien sur des expérimentations. Si un docteur se plaisait à tenter ce genre de chose sur lui, il avait intérêt à prévoir toute une liasse de papier pour couvrir le récit du règlement de compte par le lieutenant. Il n'apprécierait guère d'être un cobaye de laboratoire... enfin bref. Maintenant, il était dans ce café, en compagnie d'une jolie... euh... jeune femme avec qui discuter sereinement. Pour une fois que ce ne sera pas de mission ou de prestance à la haute volée d'officier.

Lui aussi se réchauffait les doigts et en profitait pour se détendre. Depuis le temps qu'il portait l'uniforme. Sa coiffe d'officier de la Luftwaffe reposait sur un recoin de la table, un peu tournée comme pour cacher l'insigne de son corps d'armée. Après tout, il n'était pas là pour causer boulot, mais bien de conversations humaines. D'ailleurs, elle lui demanda si explicitement, il était là depuis peu.

- En effet, je suis ici depuis... Quelques semaines me semble-t-il. Je ne compte pas les jours, alors que je devrai. On peut dire que je suis encore un étranger aux services de la région, mais je fais avec.

Il but une gorgée de son café. Délicieux. Même pas besoin de le sucrer.

- Buvez votre café avant qu'il ne soit trop froid... ce sera dommage de point savourer tous ses arômes. Il saura vous réchauffer aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur...


Il frissonnait même un peu à la douche chaleur qui s'installait désormais dans son estomac. Et quand il ne voulait pas parler de boulot....

-J'espère que les têtes brûlées que nous sommes et surtout nos fringants jeunes recrues ne vous donne pas trop de boulot... Je pourrais aller leur remonter les bretelles s'ils font exprès de se griffer sur les écaillers de leurs montures pour venir vous voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mer 29 Juil - 0:46

Ses doigts se réchauffèrent petit à petit et commencèrent à picoter. Une sensation bien désagréable que la jeune femme essaya de chasser _ tant bien que mal _ en tapotant légèrement la tasse...méthode dérisoire pour faire circuler son sang.
Elle tâcha donc de se concentrer sur la conversation, peut être la fera-t-elle oublier ce petit désagrément.

-Et si cela n'est pas trop indiscret...ou étiez-vous avant cela ?

A sa recommandation, l'infirmière détourna son regard pour le poser sur sa tasse, encore bien fumante. Il est vrai que l'arôme qui s'en dégageait était exquise et donnait presque l'eau à la bouche.

-Vous avez raison...

Il ne lui fallut plus longtemps pour porter le café à ses lèvres. Un petit rictus apparut cependant : il était légèrement trop fort pour son palais. Il faut dire qu'elle n'était une grande experte en ce breuvage. Elle apporta donc, délicatement, un morceau de sucre, le dilua, pour enfin pouvoir savourer. Il est vrai, dès les premières gorgées, elle sentit son corps quelque peu engourdi par le froid se réchauffer. C'était une sensation agréable qui lui arracha pourtant un frisson le long de son échine. Il était tant que le printemps arrive !

-Je vous rassure, personne ne s'est encore blessé volontairement pour venir me voir - Eva sourit, amusée à l'idée que cela puisse se faire -. Si cela arrive, je pense que je le réprimanderai gentiment, même si je serai en quelque sorte flattée...Quant à nos jeunes recrues, je ne peux nier qu'elles se blessent un peu plus que les autres. Ils testent leur force et sont encore bien insouciants, néanmoins je n'ai eu aucune grave blessure depuis mon arrivée, justes quelques égratignures. C'est peut être signe qu'ils font tout de même attention...surtout s'ils ont un lieutenant tel que vous derrière eux !

Cela n'avait rien d'un reproche, c'était même tout le contraire. Cet officier lui paraissait calme, ferme mais juste et malgré tout attentionné envers ses subalternes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mer 29 Juil - 22:30

Peter eut un léger rictus amusé quand elle annonça que les jeunes ne risquaient rien s'il était derrière eux pour les brider un peu. Pour certains peut-être, mais il n'était pas chef d'escadrille et pour autant qu'il le pouvait, il donnait les conseils à qui voulait bien les entendre. Les pilotes à la base étaient arrogants, sauf peut-être les messagers qui devaient faire plus attention que les pilotes de combats. Mais tous les Fliegers avaient des risques à tous les niveaux du vol et des assauts à donner. Pour le moment, c'était des vols de reconnaissance et de présence. La guerre n'avait pu vraiment lieu d'être maintenant. La France ne s'était-elle pas rendue ? Mais bizarrement, il y a quelques rumeurs qui trainassaient dans les rues et les conversations des vaincus... Rien n'étaient jamais vraiment fini quand une populace ne pouvait pas supporter la présence d'un fort occupant ; les Allemands se montraient comme les maîtres. Peter estimait qu'il fallait apporter plus d'humanité à ces gens, qui s'étaient pourtant bien battus et avaient toujours été des combattants de longues dates. La France et l'Allemagne n'en étaient pas à leurs premiers conflits. Il soupira.

- Je ne suis pas le seul à leur mettre la pression. Vous avez raison de préciser qu'ils testent leurs forces. Voler sur le dos d'un dragon, c'est un peu grisant et comme à cheval, ils veulent se dueller ou montrer de quoi ils sont capable et cela au détriment du peu d'expérience qu'ils possèdent. Mais je suis heureux que cela n'est pas comme dans les villes où l'entrée des jeunes recrues est plus conséquent. Là vous en auriez eu... Ils songent souvent à eux et pas à leur monture. Ils les poussent pour remporter une victoire inutile...


Combien de dragons se retrouvaient fatigués avant des missions d'importances ? Le jeune pilote le faisait qu'une fois dans sa vie, avant d'avoir la punition qui allait bien pour qu'il comprenne que le dragon était l'élément moteur dans les airs, qu'il était nécessaire pour remporter une victoire. Un muscle alaire froissé et le dragon serait moins à-même de voler et de remplir sa tâche, ou de sauver son Flieger. Peter décida de cesser de parler boulot. Une fois encore.

-Flattée disiez-vous. Je serai jaloux de savoir un de mes ailiers venir exprès vous voir pour une simple coupure. Il est certain que c'est mieux et moins stressant de venir voir une infirmière telle que vous pour soigner une blessure. C'est moins.... Effrayant.


Il but une autre gorgée pour effacer le trouble qui le gagnait. Pourquoi il n'arrivait pas à trouver les mots qui fallaient ! Ce n'était qu'une conversation normale après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Jeu 30 Juil - 20:21

A ses paroles justes, sur les jeunes pilotes, Eva ne pouvait et ne voulait qu'acquiescer d'un signe de tête. En effet, elle aurait pu exposer une nouvelle fois son avis, palabrant sur son expérience personnelle et, finalement, s'enliser dans un débat qui n'en était pas un. Cependant, elle ne le fit et cela pour simple et bonne une raison : le soupir du lieutenant lui fit comprendre _ implicitement ou explicitement _ qu'il ne désirait passer sa soirée à parler travail. Et son souhait était partagé.

-Jaloux ? - Une pointe de malice et d'amusement se glissa au fin fond de son regard bleuté - Ne le soyez, je ne suis la meilleure infirmière de Montreuil.

Faisait-elle exprès de ne pas comprendre ? Cela pouvait bien être le cas. Après tout, elle aimait jouer, et ce jeu ne faisait que de commencer.

-Vous me flattez...cependant ne vous fiez aux apparences, je peux me révéler bien plus effrayante que le pire de nos médecins.

Un sourire presque angélique vint étirer ses lèvres. Difficile à croire, n'est-ce pas ? Pourtant, qui sait ce qu'elle peut faire si, par exemple et par pur hasard, un certain rouquin venait pour qu'elle le soigne. Non que l'allemande le tuerait _ ce serait une faute professionnelle et, malgré tout, elle n'en serait capable _ mais rien ne dit qu'elle soit la plus douce et charmante demoiselle présente à Sarnand.

-Mais parlez-moi un peu de vous, lieutenant Hessler...


Hessler...ce nom, cet homme, l'intriguaient. Etait-il de cette illustre famille de combattants ? Si tel était le cas, pourquoi être ici, dans cette ville quelque peu oubliée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Ven 31 Juil - 22:18

- Je demande à voir si vous n'êtes pas la meilleure... enfin je veux dire que je pourrais apprécier vos compétences, mais comme mon but à moi est de voler en évitant le maximum les blessures, au vue de ce que je vous ai déjà énoncé...

Il avait eu un petit sourire amusé. Il ne doutait pas que la jeune femme jouait avec lui. enfin jouer. C'était plaisant. Peut-être qu'elle avait perçu son trouble à son égard. Il fallait dire que la jeune femme était charmante, avec une agréable présence et conversation. Donc forcément, il veillait à ne pas se laisser déborder par les émotions. C'est vrai qu'elle ne le laissait pas indifférent, mais il n'était pas là pour séduire. Il était juste là pour passer un moment plus humain qu'avec celui qu'il passait en temps normal avec les autres Flieger. Avoir une conversation normale pour une fois... Cela faisait bien longtemps.

Pour sa seconde réplique, il haussa un sourcil.

- Presque effrayante. Oula... S'il vous plaît, ne vous armez pas d'un seringue, j'aime pas les piqûres.

Une pointe d'humour. En espérant qu'elle le comprenne. Car il avait rajouté une petite grimace effrayée, un peu malicieuse même. Il passa ce moment avec une gorgée nouvelle de café. Et après elle lui demanda de lui parler un peu de lui. Bon sang. Il aurait éviter. Bon il n'allait pas lui en priver. Enfin, il lui épargnerait quelques détails... Elle devait peut-être savoir s'il appartenait à la fameuse lignée des Hessler, dont il était issu. Il sentait déjà les prochaines questions fuser.

- Que dire de moi...Je ne voudrai pas vous assommer avec l'histoire de toute une vie. Mais je ne voudrai pas vous décevoir non plus. Je suis de Berlin. Ma famille vit encore là-bas. Comme nous sommes Flieger depuis les premiers vols des soldats sur le dos des dragons, je suis Flieger moi aussi pour perpétrer cette tradition. C'est vrai que j'aurai pu avoir pire... J'ai fait l'école des officiers avant que la guerre ne commence, puis quand elle commença d'abord à l'est, j'y étais. Quelques missions en Pologne avant de participer à la guerre contre la France et avant de me retrouver ici.

Il joua un peu avec le reste de café, qui tournoyait dans le fond de sa tasse. Il était encore un peu chaud.

- Mais je suis sûre que vous avez une question qui vous brûle les lèvres. Si j'appartiens vraiment à la lignée du légendaire Dragonnier Rouge. Et bien oui... Je suis son fils...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Ven 31 Juil - 23:50

Ne pas l'armer d'une seringue... Une seringue, une arme ? Elle n'y avait vraiment songé, mais cela ne lui déplut, au contraire. Elle se trouva d'ailleurs amusée à l'idée de se venger sur certaines personnes à coups de seringue. Après tout, la maladresse d'une piqure mal faite pouvait être mise sur le dos de la fatigue, c'était discret mais cela pouvait se révéler bien douloureux. Rien de mieux !

-Vous me donnez de bien mauvaises idées lieutenant...


Ses prunelles s'illuminèrent brièvement de malice, telles deux allumettes, avant que ces étincelles ne sombrent dans l'abîme bleutée. Un regard détourné, une gorgée de café, et ses yeux _ qui pouvaient se révéler bien expressifs _ n'étaient plus que douceur et alacrité.
En effet, l'heure n'était plus à l'humour, la conversation prenait une tournure plus sérieuse, en quelque sorte. Eva ne pouvait nier que son histoire l'intéressait, espérant trouver différentes réponses à ses interrogations. Alors, instinctivement, elle se pencha un peu plus en avant, lorgnant sans s'en rendre compte l'officier.

Berlinois, Flieger de père et en fils, appartenant en toute vraisemblance à une bonne famille. Cela pouvait correspondre. Et cela correspondit.
La jeune femme fut sans aucun doute impressionnée. Qui ne le serait pas ! Avoir en face de soit le fils d'un des héros de l'Allemagne, c'était.. presque un honneur. Pourtant elle ne souffla mot, se redressa doucement, posant délicatement sa tasse. Tant de questions affluaient dans sa tête... mais devait-elle les poser ?
La tentation fut trop forte, et sa retenue bien peu efficace...

-Les combats ne vous manquent-ils pas ? Vous devez être un homme d'action après tout... Je suis même assez désolée de voir que les hauts gradés ne vous ai pas envoyé au front.


Ses paupières s'écarquillèrent légèrement. Ne venait-elle pas de dire une bêtise ? Qui aimerait être envoyé au front ! Quelle idiote !
Honteuse de sa ineptie, ses pommettes se tintèrent faiblement d'un rouge écarlate.

- Pardonnez moi... je... ce n'est pas ce que je voulais dire... comprenez, nos soldats ont besoin de personne tel que vous pour leur remonter le moral... votre nom est célèbre dans les rangs... et...

L'infirmière abaissa son regard sur sa tasse de café vide, telle une enfant confuse après une maladresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Sam 1 Aoû - 22:26

La réaction ne se fit pas attendre. La jeune femme prise comme par une certaine ferveur se redressa, les yeux ouverts et reposa doucement sa tasse comme si elle redoutait de la briser sous le choc de l'annonce. Peter avait un peu l'habitude de ces attitudes presque époustouflées. Pourtant il ne méritait pas ce genre de considération. Et quand la jeune femme posa les premières questions, il manqua de s'en crisper un peu. Drôle de question. Elle se rattrapa vite de la petite bourde. Enfin bourde... Elle avait dû mal formulé sa question, devant l'excitation de se retrouver avec un des fils des héros de la guerre précédente, surtout le plus prestigieux. Surtout celui du Dragonnier Rouge, ce n'était pas rien. Elle se rattrapa aussitôt, s'excusant.

- Ce n'est rien, je peux comprendre. J'apparait peut-être comme un homme d'action, mais je ne le suis pas tant que cela. Je fais ce qu'on me demande, donnant les moyens et les efforts qu'il faut pour réussir la tâche à accomplir. Le combat commence en effet un peu à me manquer, car on était taillé pour cela et maintenant, j'ai l'impression de commencer à m'empâter un peu. Vous savez ce que c'est, quand on a l'habitude d'une chose, il est difficile de passer à une autre. Et pour ce qui est des hauts gradés... Ne vous inquiétez pas pour eux, s'ils m'ont mis ici, ce n'est pas pour rien.

Il termina ce qui restait de son café, nullement énervé par les commentaires de la jeune femme. Au contraire, il gardait son sourire, pour la rassurer qu'il n'était point blessé.

- C'est vrai, ma présence a peut-être servi pour apporter du courage, mais avant que le soldat de base fasse le rapprochement avec mon père, c'est déjà fait. Mon nom est peut-être illustre, mais c'est Manfred Hessler qu'on associe à ce nom. Moi... Peu de personne ne le savent, mais je ne cherche à profiter de sa renommée pour avoir la gloire et le mérite que lui a eu au prix de son sang et de sa sueur. Il le regrette même. Il regrette que je ne sois pas plus mordant pour ce qui est de la réputation prestigieuse. Durant la guerre que nous menions, je fus quelque peu blessé. Mon père voulait profiter de ce fait pour me voir arrivé dans les hautes sphères militaires de Berlin. Même si j'ai montré mon courage et mon audace, j'ai refusé... Ma place n'est pas à être un haut dignitaire qui se palabre à longueur de journée pour plaire à nos chefs. Et si je me retrouve ici, ce fut à ma demande.

Il se tataît pour se griller une cigarette. Mais pour le respect des lieux et de la jeune femme, il se retint.

- pour en revenir au combat, ce n'est plus les combats chevaleresques de la dernière guerre. Et pour finir, rassurez-vous, vos questions ne sont pas déplacées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mer 5 Aoû - 17:32

Il était plutôt rare de voir la jeune femme dans un cet état de confusion, elle qui essayait toujours de garder ne serait-ce qu'une once de fierté. Les premières paroles du lieutenant, son sourire, la rassurèrent donc, et lui permirent de prendre un peu plus d'assurance.
Ainsi, c'était lui qui voulut venir ici. Elle s'était trompée sur toute la ligne.

-Je comprends... pardonnez-moi d'avoir été aussi stupide.

Cet homme aurait pu gravir les échelons sans grande difficulté mais préféra rester lieutenant et obéir simplement aux ordres. Peu de personne n'aurait pris avantage de la situation.

-Vous avez en tout cas du mérite, lieutenant. Je ne sais combien d'hommes auraient refusé cette promotion, ils doivent se compter sur les doigts de la main.

A ces compliments, elle but délicatement la dernière gorgée de son café, avant de prononcer une seconde maladresse, dont elle ne se rendit compte...

-Même si votre père n'a l'air de comprendre, votre femme doit être fière de vous.

Après tout, le nom Hessler avait du attirer nombres de prétendantes, il était donc dans la logique de la jeune femme qu'il en eut choisi une et ne fit attention à son annulaire. Elle détourna même un instant son regard pour contempler les ruelles de Montreuil, éclairées par les réverbères d'une lumière douce et chaleureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mer 5 Aoû - 18:29

Il continua de sourire. La jeune femme était toujours honteuse de sa conversation. Elle ne devait pas. Et pour montrer qu'il était pourtant à l'aise, nullement choquée par ses paroles qu'elle trouvait elle-même déplacées, il s'adossa à sa chaise, croisant une jambe sous la table. Il ne manquait plus que la cigarette en bouche, mais là il se retenait. Il prendrait un peu sur lui pour une fois.

-Voyons... Ne vous méprisez pas comme cela. Je vous ai déjà tout pardonné. Ce n'est pas si grave que cela. Il faut dire qu'avec mon nom, on est en droit de se poser plein de questions. C'est tout à votre honneur non ? La curiosité n'est pas un si vilain défaut. Sinon plus personne ne se parlerait en ce bas monde déjà bien chaotique.

Il sourit à sa remarque de vouloir rester à sa place pour poursuivre sa carrière sans profiter de la renommée de sa famille.

- Pas tant que cela, je fais ce que je pense juste et les hommes comme moi... Je ne crois pas qu'il en existe. Même mon frère ne comprend pas pourquoi je ne profite pas de l'influence de notre père pour monter dans les échelons... Je pense qu'il faut mériter sa place par la sueur de nos efforts et non celles des autres. Et effectivement, mon père ne me comprend lui-même. Il se demande même de quel côté j'ai hérité de lui... Quelques bons comme des mauvais on dirait.

Il la lâcha boire le reste de son café en pensant à tout son parcours et à toutes ses simagrées pour le pousser à être à l'image de son paternel. Manfred Hessler était d'une autre école, d'un autre temps. A sa "guerre", les Flieger étaient issus de la haute bourgeoisie et des grandes familles. Aujourd'hui, l'honneur et le respect entre pilote existait moins et c'était la lutte à qui sera le meilleur. Peter n'adhérait pas à cette mentalité là, même s'il se débrouillait bien en tant que Flieger.

Elle posa ensuite une autre question, un peu spéciale celle là aussi. Il haussa un sourcil au moment où elle regarda à l'extérieur, pour contempler les rues de la ville.

"C'est à dire... Je ne suis pas marié...."

Et en effet, ce n'était pas les femmes qui manquaient de s'intéresser au beau parti qu'il représentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mar 18 Aoû - 13:22

A mesure que l'obscurité de la nuit gagnait les ruelles de Montreuil, celles-ci se vidaient. Il n'y avait maintenant plus que deux trois téméraires bravant le froid hivernal. Tous s'étaient réfugiés chez eux, dans des bars ou d'en d'autres endroits où la chaleur d'un feu était présente.
Et ce n'était autre que ces quais de la Fresne, déserts, qu'Eva contempla jusqu'au moment où elle se rendit compte de sa deuxième méprise. Pas marié ? Quelque peu interloquée, elle détacha rapidement son regard du cours d'eau pour le posé sur l'annulaire de la main gauche du lieutenant. En effet, il était dénué de toute alliance.

Tout pouvait laisser à croire que l'infirmière allait être tout aussi embarrassée _ si ce n'est plus _ que lors de sa première erreur. Pourtant, la surprise de la nouvelle laissa vite place à un certain amusement.

-Cela ne doit vraiment pas être mon jour... veuillez m'excuser.


Enchaîner bourde sur bourde, cela ne lui était quasiment jamais arriver... il faut un début à tout !...

Malgré tout, le fait qu'il ne soit pas marié l'intrigua. Peut-être était-il un homme solitaire ? Peut être n'aimait-il que les aventures d'un soir ? Ou... tout simplement, peut être n'aimait-il pas les femmes ? Après tout.. toutes les possibilités étaient à envisager...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mar 18 Aoû - 20:08

Il est vrai qu'il y avait de quoi se poser des questions sur l'officier. A son âge et d'une personne de bonne famillen on pouvait s'étonner de pas le voir brider avec une femme d'une autre famille aristocratique. Mais ce genre de chose avait passé de mode et même s'il avait un âge à être marié, ce n'était pas sa préoccupation première. Il s'était engagé pour se battre et suivre un peu la voie de son père, mais uniquement sur un chemin normal et non par les relations comme il avait craint un moment. Avoir le Dragon Rouge pour ascendant direct n'aidait pas parfois quand on voulait faire ses preuves. Mais là c'était une autre entrée en matière qu'il n'allait pas gâcher cette fin de journée.

Devant la petite bourde énoncée par l'infirmière, Peter sourit. Les erreurs étaient humaines et c'était là peut-être une stratégie féminine pour aborder les bonnes questions sous le coup de la maladresse. Inconsciemment, Peter avait du charme. Il pourrait en faire profit auprès bien des donzelles, mais ce n'était pas un coureur de jupon, loin de là. Bien que... Non il allait rougir. Il compensa cette pensée par un sourire amusé.

- C'est la fatigue rien de plus. Je vous aurai bien proposé un autre café, mais vous ne fermerez pas l'oeil de la nuit. Ce serait dommage pour ne pas récupérer pour retrouver la forme pour demain.

Il fit mine de remettre un bout de son col en place, jouant sur les gestes machinaux qu'avaient les militaires pour avoir la justesse et la perfection de leur tenue.

- Et puis, je me préoccupe plus de mon dragon et de mes missions pour songer à avoir une vie de famille pour le moment. La guerre est encore là, qu'on veuille ne pas le voir ou pas....Peut-être plus tard quand tout sera plus calme et plus en paix, là je songerais peut-être... Mais pas de suite....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 17
Messages : 56
Âge du personnage : 24 ans

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Lun 24 Aoû - 18:35

"Je vous aurai bien proposé un autre café, mais vous ne fermerez pas l'oeil de la nuit"

A cette remarque, la jeune femme regarda discrètement la grosse horloge suspendue au mur en face d'elle. Six heures passées.. le lieutenant avait raison : il serait imprudent pour son sommeil de reprendre un second café. Il fallait d'ailleurs qu'elle pense à rentrer, son déménagement n'étant tout à fait terminé. Oh, rien de bien important, juste deux-trois bricoles encore empaquetées dans un coin du petit appartement.
Elle s'accorda alors encore un petit quart-d'heure, la compagnie de cet officier n'étant désagréable, bien au contraire...

-Cela est tout à fait compréhensible. Espérons donc que le Führer gagne rapidement cette guerre.

A peine avait-elle fini sa phrase qu'un serveur s'approcha. Après un rapide coup d'oeil sur les tasses vides, il prit la parole.

-Avez-vous terminé ?

Son visage était crispé, son regard plutôt fuyant et l'on pouvait déceler dans sa voix un certain trouble. Il n'était clairement pas à l'aise en face d'un soldat allemand, et le fait que ce dernier soit gardé ne devait certainement pas arranger les choses.

-Nous avons terminé.

Eva ne fut ni chaleureuse, ni froide... tout simplement neutre.
Après cette réponse l'homme prit sans attendre les tasses, avec minutie, informa les jeunes gens qu'il leur apportait l'addition, avant de partir, les laissant une nouvelle fois seuls.

L'infirmière était très perplexe. En venant dans ce pays occupé, elle se doutait qu'elle devrait faire face aux différentes réactions de la population locale. Malgré tout, s'imaginer n'est pas vivre.
Il ne faut cependant pas croire qu'elle eut de la compassion ou tout autre sentiment bon ou mauvais pour ce serveur. Elle se trouvait en cet instant simplement perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   Mar 25 Aoû - 20:48

Ce n'était pas vraiment la guerre que le chef de l'Allemagne devait gagné. Mais plus la pacification. La paix serait dure à apporter rien qu'en France. Les Français étaient peut-être de doux moutons, mais on pouvait déceler certains sentiments haineux à l'égard des vainqueurs. Comment les blâmer. Peter put le voir à l'attitude du barman, qui semblait un peu gêné par la présence de l'officier allemand et par le fait qu'il restait là à parler allemand. Peut-être qu'il avait peur du lieutenant ou encore qu'ilse sentait mal à l'aise car il n'était pas tout blanc ; contrebande, cache de personnes recherchées par la Gestapo comme des prisonniers politiques ou des Juifs... Mais cela ne regardait pas l'officier. Pour lui, ce n'était que la peur du Nazi qui pourrait prendre ses mauvaises habitudes à revenir ici. Peter s'en fichait un peu. Il n'était pas là de toute manière pour se faire aimer de la populace locale.

L'infirmière semblait elle plus atteinte par le ton, elle qui était venu pour jouer le rôle de personne soignante, pour sauver des vies. Elle était assimilée à l'Allemand, comme un envahisseur. Pour elle, ce ne serait qu'une question de temps pour qu'elle se fasse à cette mentalité de froideur et encore plus pour qu'elle soit prise comme infirmière à part entière. Au moins, là elle aurait la reconnaissance uniquement de sa fonction. Mais ce sera dure.

Le barman partit avec les tasses et allait revenir avec l'addition.

- Je prends l'addition. Je me sentirai gêné si vous payer ce café alors que je vous l'offre de bon coeur. Ensuite, si vous le souhaitez, je pourrais vous... escorter jusqu'à chez vous...

Il avait su se rattraper à temps pour rester dans la galanterie purement militaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]   

Revenir en haut Aller en bas

Nostalgie [ Dimanche 16 mars ] [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Montreuil :: Quartier bourgeois :: Promenade le long des rives de la Fresne-