Peter Hessler


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Peter Hessler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Peter Hessler   Jeu 9 Juil - 23:16

Nom : Hessler

Prénom : Peter

Âge : 31 ans

Nationalité : Allemande

Métier : Flieger sous le grade de Leutnant


Description physique :
Il est de haute taille (1.82m) et est de stature costaude, il est un bel homme. Il a le visage carré arrondi sur les bords. Les sourcils ne sont pas trop tranchants.
Ses yeux sont d'un bleu acier saisissant et ses cheveux, coupé à la militaire allemande, sont brun noir. Seul une mèche de cheveux sur la tempe est blanche, contrastant avec la noirceur de sa chevelure, qu'il garde parfaitement coiffé. Même après un long vol, il lui suffit de passer sa main pour les remettre un peu en place.
Sa posture est celle d'un soldat servant son pays, même si son regard peut se porter sur d'autres sens. Il se tient toujours droit.
Il a souvent une clope en bouche quand il est songeur ou quand le stress nécessite d'être focaliser sur autre chose.
Quand il donne des ordres, il a toujours son côté sérieux, mais on sait qu'il ne plaisantera pas


Description mentale :
C'est un homme qui donne une impression de sérieux. Sérieux dans ce qu'il fait, dans ses gestes et ses actions. Cela peut se voir dans son travail et dans sa tenue toujours implacable avant de partir en mission.
Même la peur au ventre, il agit ; il se canalise pour montrer son courage.
Au visage, il peut donner l'impression d'être froid en façade, mais ses yeux en disent encore bien plus sur ses pensées ou émotions. Pour certaines choses, il peut avoir des états d'âme, mais s'abstint de les dire. Il est avant tout soldat et sert son pays, même s'il n'approuve pas certaines choses. Il lui arrive de sourire, mais quand il est dans des phases de calme et de bonne entente. Pas question de rire pendant les combats.
Il sait se montrer compréhensif sur certaines choses, bien plus que certains de ces pairs et ne joue pas de sa position. Au contraire, il estime ne la valoir qu'à lui-même. Et à rien d'autres.
Il apprécie plus la compagnie de son dragon que celle des autres hommes. Volant sur le dos de Thuban depuis quelques années, il a confiance en lui et ne doute pas de ses capacités, les appliquant quand il le fallait pour réussir les missions confiées. Il sait se montrer chevaleresque, un trait de caractère dans la famille et cela lui a des fois quelques soucis qui avaient bien failli lui coûter cher...
Il déteste les comportements hautains et la lâcheté... Et en partie l'immoralité.

Relations :
- Sa famille vit à Berlin. Il n'entretient que peu de contact, qui se résume à une lettre et au maximum une visite ou deux par an, quand il n'est pas pris par les missions.

Mère : Katia Hessler : 55 ans : Fille d'un général défunt dans la première guerre mondiale.
Père : Manfred Hessler 65 ans : Ancien héros de la première guerre mondiale, ancien Flieger
Un frère : Zant Hessler : 25 ans : il sert en Allemagne, dans une garnison de Berlin

Depuis qu'il est à Montreuil, il est connu pour être assez peu causant, mais très bien apprécié dans le travail qu'il fournit et d'être un homme sans problème. Il ne prend pas de haut ses hommes qui travaillent avec lui à l'entretien de son dragon et participe en personne à l'entretien de base. Il estime que faire le boulot soi-même permet de garder la modestie de sa tâche.

Il a appris le français durant sa formation d’officier. Et cela lui est utile à Montreuil.

Inventaire:

- Un couteau qu'il garde toujours dans sa botte droite
- Son lüger qu'il a toujours sur lui, dissimulé sous sa veste.
- un paquet de cigarette
- Une écaille noire de Thuban, ramassée par terre. Il la sort de temps en temps pour la tortiller dans ses doigts, pour méditer.


Dragon :

Race : SCHWALBE ("hirondelle")
Nom: Thuban
Âge : 6 ans (éclos en 1935, date précise, le 03.01.1935)

Apparence : Thuban est un dragon mâle de la race des Hirondelles. Il faut 10 mètres de long pour 16 mètres d'envergure. Il est d'une taille légèrement plus petit que les dragons de sa race, mais ne l'empêche pas de voler aussi bien qu'eux. D'un noir de jais avec les marquages rouges et blancs sur le bout des membranes de ses ailes, qui sont en liseré plus fin, il lui manque une partie de la voilure qui forme un éventail au bout de sa queue, arraché à coup de dent par un Bleu de Pascal un peu trop collant. Mais malgré ce genre de détail, il est doté d'une bonne musculature, ce qui le rend déjà un peu pavanant devant les femelles.

Caractère : Il est très attentionné à l'égard de son pilote et le sera moins envers les autres. Il pourra gronder si on manque de respect à son cavalier et il sera prêt à le défendre à coups de griffe et de crocs au besoin. Il peut se montrer polie si on sait le flatter et il sera un peu vantard en croisant hors de service une jolie dragonne. Tout pour attirer l'attention sur lui en somme. Mais en mission, il est très sérieux. Pour rien au monde, il ne risquerait la vie de son officier inutilement. Courageux, il sera prêt à se et à le défendre.


Histoire:

Il est né avant la première guerre mondiale au sein d'une famille de bonne réputation : Les Hessler. . Elle était connue pour être d'une ancienne lignée de nobles mais surtout pour avoir offert au pays des Fils combattifs et loyaux pour la nation. Déjà le jeune Peter fut élevé dans l'idée d'intégrer Les rangs de ses aïeux aux noms illustres. Mais un jeune garçon âgé de quelques années aurait préféré être dans l'insouciance et jouer. Pas chez les Hessler... L'ambition devait commencer au plutôt pour continuer à garder les flammes de la renommée à chaque génération.

Les Hessler... Tous les combattants avaient été des Flieger. Manfred Hessler alias le Dragonnier Rouge, le père même de Peter, avait été un Flieger de renom et de courage. Il avait eu bon nombre de victoire à son actif.
Même s'il avait refusé la proposition du Kaiser en personne de former des pilotes de dragons de sa trempe, il fut reconnu pour cela pour posséder le sens du devoir et du combat : il avait estimé que sa place était au front et nulle part ailleurs. Quel sens de l'honneur ! A cette gloire-là, cela poussait plus la famille à croire aux capacités des deux fils de la famille : Peter et Zant. Ils étaient destinés à suivre la voie de leur prestigieux père. Mais voilà toute chose rêvée ne voit pas forcément le jour.

La fin de la guerre n'était pas encore annoncée que le célèbre as de la famille dut être déclassé du combat après avoir été blessé sérieusement. Et qu'elle fut détresse quand le pays capitula, fatigué du conflit. Peut importe, la génération suivante reprendra le flambeau.
Le relèvement du pays se rajouta encore dans l'éducation du jeune Peter, qui se vit contraint de plonger dans un patriotisme tourné vers la vengeance. Un jour prochain, le fils aîné allait ouvrir les ailes pour s'envoler à son tour vers les honneurs. Oui bientôt car la guerre couvait...

La remontée du pays contre le diktat fut cette occasion tant attendue par les Hessler. L'Allemagne se réarma. Peter se vit proposer sans contrainte une place dans les escadrilles en formation. Sorti dans les premiers de sa promotion à l'école des officiers, cela avait été encore que plus aisé en plus de son nom. Rien que ce léger détail profitable le dégoûta.

Malgré cela, il fit tout pour apprendre ce qu'il fallait pour devenir un bon Flieger. Et plutôt que de profiter de son nom illustre, il demanda à prendre un courrier... A ce moment là, l'Allemagne se préparait à entrer en guerre. Ce fut l'humiliation pour son père. Monter un courrier ! Doué en logistique et au tir, il sut profiter de l'attaque menée contre la Pologne pour faire ses preuves. Directement au combat et non dans les hautes échelles hiérarchiques comme l'avait espéré son père. Ignorant les revendications familiales, il accomplit mission sur mission, cherchant inconsciemment peut-être qu'il pouvait arriver au sommet de la gloire sans avoir besoin.

Et quand commença la guerre de France, il perdit son Schnellenflügel dans un tir de FLAK. Il eut la chance de s'en tirer après une chute vertigineuse. Pour ses états de services et bien entendu par l'influence joué par sa famille qui voulait toujours qu'il monte dans les rangs des officiers, il put choisir un nouveau poste. Il prit au plus simple et ce qu'il estima être sa place... Les dragons. On ne lui refusa pas son hirondelle. Bien que ce soit une race assez... particulière, il trouve Thuban, un dragon idéal pour son caractère et qui répondait merveilleusement bien à ce que l'officier attendait d'un dragon. Il put reprendre la voie des airs et terminer la guerre contre la France avec les troupes engagées, jusqu'à la capitulation. Une fois la "paix" établie, il fut affecté à l'escadrille basée à Montreuil...


Dernière édition par Peter Hessler le Ven 10 Juil - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Peter Hessler   Jeu 9 Juil - 23:58

Texte personnel :

- Fichue pluie ! Bon sang, j'ai encore ma chance moi...

Il frissonnait. La pluie était glaciale et malgré l'épaisseur de son imperméable, il n'inspirait qu'à aller se mettre au chaud et prendre un bon café, après avoir fumé une bonne cigarette. Même si ce temps n'était pas un temps à mettre un chat dehors, le lieutenant en avait pourtant un peu l'habitude. Quand on vole par des temps pourris comme celui-là, il faut savoir verrouiller.

Il froissa la lettre de son père et la jeta dans une poubelle proche. De retour dans une garnison en extérieur de la capitale berlinoise, il se refusait à aller le voir. Celui-ci avait appris la chute qui avait manqué de le tuer. Son dragon dans un dernier élan de désespoir s'était posé brutalement, se tuant dans le crash. Le tir de DCA ne lui aurait été fatal de toute manière, mais au moins, dans ce dernier geste, il épargna la mort à son pilote. L'officier n'avait eu qu'à déplorer un bras luxé et quelques côtes de brisées, avant d'être rapatrié en Allemagne. Il aurait pu tout aussi bien être soigné non loin du front. Il soupçonnait encore le jeu de l'influence. Qu'il aille au diable !

Il s'arrêta sous un porche et s'alluma déjà une clope. Il avait besoin de penser à autre chose. En remettant son paquet dans une poche intérieur, il grimaça sous l'élan de douleur. Il avait encore les côtes qui le tiraillaient. Il avait refusé de rester plus longtemps à l'hôpital. Il voulait retourner au combat... et surtout se trouver un nouveau dragon ! Son père était prêt à lui pardonner son premier choix d'être entré dans les courriers. Il était prêt à le faire entrer sans trop de difficulté dans un état-major de Berlin, idéal pour être proche de la tête du gouvernement. Peter s'y était déjà refusé, d'où le jet de la lettre dans une poubelle. Il n'était pas de ce bord là.

Quand il eut terminé son mégot, il le jeta dans le caniveau et partit rejoindre la caserne. Il avait cru comprendre que des dragons allaient se présenter pour tenter l’espoir d’être choisi par des pilotes sans dragons. Bien que les Flieger puissent choisir leur monture dans les fermes adéquates, il n’était pas rare que des dragons viennent eux-mêmes faire la demande d’un nouveau partenaire. Au quartier ou le lieutenant était stationné temporairement, il y avait également quelques pilotes en attente d’un nouveau moyen de vol. Il ne devrait donc pas trop tarder s’il voulait sa chance, sauf si le commandant de la caserne estimait qu’il n’était pas encore assez remis de ses blessures pour revoler à nouveau. Là-dessus Peter aurait son mot à dire. Même s’il s’était crashé, il n’allait pas rester au sol pour autant.

Quand il arriva, la pluie venait de cesser. Il entendait déjà des grognements sur la place d’arme. Il n’eut qu’à s’y rendre pour voir que cinq dragons étaient déjà présents. Des pilotes étaient déjà devant eux, scrutant les dragons. Un ou deux hommes commençaient déjà la conversation pour voir si le dragon avec qu’il causait le prendrait. L’affinité de caractère avait un peu sa place. Si le pilote et sa monture ne s’entendaient pas, c’était un risque pour la réussite d’une mission.

Peter restait en retrait. Il y avait déjà un peu trop de monde à son goût et il n’avait pas vraiment réfléchi à la race de dragon qu’il pourrait prendre. Pourtant, il resta là à regarder les créatures volantes. Parmi eux il y avait une hirondelle. Celui-ci avait tendu son regard en direction de l’officier, guettant sa venue. Peter leva un sourcil. Et si après tout, il essayait de se trouver une monture.. Il n’allait pas encore attendre un jour de plus pour reprendre la voie des airs.

Il s’approcha de l’hirondelle.


- Bonjour, fit le dragon

Peter le salua d’un mouvement de tête.


-« Tu guettais ma venue il me semble »
- Oui, car je recherche un nouveau pilote.
- « Qui te fait croire que je n’ai pas déjà un dragon ? »
- Tu ne serais pas ici sinon et tu n’auras pas posé ton regard sur mes congénères et moi-même,

Le dragon ne manquait pas de réflexion et Peter eut l’impression de voir une lueur amusée dans ses yeux reptiliens.

- « En effet, je cherche un dragon, qu’est-il arrivé à ton précédent Flieger pour avoir à en choisir un autre ? »

Le dragon baissa la tête en gardant le silence quelques instants.

- En fin d’une mission, on est venu l’arrêter… Parce qu’il tenait des propos assez… différentes des pensées de notre nation…
-« Je vois… »
- Lui qui était si gentil pourtant…

Peter ne se faisait guère d’illusion sur le devenir de ce pilote.. Quelques pilotes avaient tendances à disparaître ou se faire arrêter pour des avis un peu trop divergents ave le régime en place. Voila ce qui pouvait arrive quand on ouvrait trop la bouche. On finissait toujours par le payer. Peter le savait, pour quelques actes « peu glorieux » et surtout qu’il commençait à se poser des questions ; des questions pas très bonnes.

Maintenant, il allait tester l’hirondelle.


- « Tu me parais un peu jeune… »
- J’ai déjà de nombreuses missions victorieuses à mon actif.
- « Tu sais que tu n’es pas discret en couleur ? »
- Ce ne sont pas les apparences qui comptent mais ce qu’on a dans le ventre

Peter s’était attendu à une réponse un peu plus outré. Mais là non, le dragon resta impavide et avait répondu posément. Bien.

- « Tu as un nom ? »

Le dragon ouvrit des yeux d’espoir, avant de les baisser à nouveau, un peu attristé.

- J’en ai un… Mais c’était celui donné par mon pilote, je ne voudrai plus à souffrir en repensant à lui à chaque fois qu’on m’appellera par le sien…
- « Soit, c’est un choix que je respecte… Que dis-tu de Thuban ? »
- Vous me choisissez alors ?
« Cela m’a tout l’air… »

Peter sourit. L’étincelle de joie brillait dans les rétines du dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Peter Hessler   Ven 28 Aoû - 16:49

Actes accomplis en 1941 :


Jeudi 13 mars: Une bonne soirée en perspective : Peter n'aime guère les soirées mondaines, mais il peut que faire un effort pour ses quelques amis fliegers, surtout quand l'un d'eux a son anniversaire... dans un cabaret ! Peter fera alors la connaissance d'Emmanuelle Lange, une fille avec un sacré caractère....
Statut : terminé

Samedi 15 mars : Et pour un moment de détente entre monture et cavalier : Où il rencontre Wolfgang Abendroth, un jeune pilote de Falken, et à qui, à condition que ses supérieurs acceptent un jour prochain, de voler avec lui pour voir ce qui pourrait être amélioré dans son vol avec son Falken...
Statut : terminé

Dimanche 16 mars : Nostalgie : Où il fait une rencontre simple et charmante avec une infirmière répondant au nom d'Eva Kellerman
Statut : terminé

Mardi 18 mars : Un vol de compétition : Quelle idée saugrenue qu'a eu Thuban de vouloir se mesurer à la Fleur-de-nuit du Français Stéphane Wilson. Au moins, deux pilotes de deux factions différentes se sont simplement et courtoisement combattus dans une course aérienne...
Statut : terminé

Mardi 1er avril : Juste un passage : Quand on se prend une éclaboussure de la part d'un Français un peu suspect, il y a de quoi se poser des questions et de devoir l'emmener au poste le plus proche de Montreuil. Liev Balianov est le nom de cet homme et il fait la connaissance du commissaire Mercoul, un homme guère idéal pour une conversation....
Statut : terminé.

vendredi 18 avril : Sortir du nid : il fait la rencontre de Hermeline VonLichtenstein et de Charlotte Von Fehrenbach.
Statut : inachevé

Lundi 21 avril : Un roi de pique à l'ombre de sa dame de coeur Avec Stéphane Wilson, Peter parle des rumeurs qu'on a pu entendre sur le Flieger Meyer... quelques tensions existent toujours à Sarnand....
Statut : terminé

Mercredi 23 avril : Est ce que les infirmières sont gentilles ?
Suite à une entaille provoqué par la cassure d'une pièce de harnais, Peter n'a pas d'autres choix que d'aller à l'infirmerie. Il croisera Louise Desfontaine, infirmière française et un jeune flieger Jochen von Waldenstein
Statut : terminé

Samedi 26 avril : Suspecte : Hessler revoit Louise Desfontaine. Il découvre malgré lui qu'elle est une ''résistante''. Etrangement, il se contente de la mettre en garde, que de l'arrêter ou de la dénoncer....
Statut : terminé

Lundi 28 avril : Un petit creux : il fait la connaissance de Maurice Barrère
Statut : inachevé

Mardi 6 mai : J'ai besoin d'un homme fort et courageux : Où comment en la compagnie de Samson Jäger et de Gabriel Constantin, on vient à la rescousse d'une femme apeurée (Helferin Anna Schmidt) par des petits monstres volants exotiques....
Statut : Terminé

Vendredi 9 mai : Henker H.... L'arrivée du Gruppenführer Heydrich provoque quelques tensions parmi les pilotes de Sarnand, surtout les Français. Il faut dire que cet officier se prend pour du bien haut gradé (vu qu'il l'est)
Statut : terminé
Autour de la table]Autour de la table : Petite ''bouffe'' avec cet officier et d'autres pilotes.
Statut : terminé

Dimanche 11 mai : Pêche sans ligne Où il fait la connaissance de Camille Libberecht, un jeune pilote de courrier.
Statut : Terminé

Lundi 12 mai : Au bord de l'eau Où comment on fait un petit plongeon involontaire en compagnie de Liliane Keller
Statut : Terminé

Mercredi 14 mai : Et si les ennuis continuaient... Hessler manque de s'accrocher verbalement avec un jeune supérieur, Hans-Rüdiger von Warlau, qui a des idées bien à lui des raisons de la présence d'Hessler à Sarnand. heureusement, la rencontre arrive sur une meilleure entente vers sa fin....
Statut : terminé

23 mai : Noyée dans un flot de pensées : où il fait la connaissance de Gabrielle Ziegler
Statut : inachevé

25 mai : Quand les opposés s'attirent Hessler recroise Louise Desfontaine, dans une heure un peu tardive dans un des quartiers de Sarnand. La suite poussera à découvrir que Jochen von Waldenstein aime l'infirmière et qu'il est prêt à servir sa cause par amour. Une mauvaise idée selon Peter, qui les laissera de toute façon, dans leurs idéaux en gardant pour lui leur lourd secret..
Statut : terminé

Dimanche 1 juin : La grande vadrouille des lots et des tickets
Statut : Terminé

Lundi 9 juin : Une joyeuse virée au restaurant En compagnie de Julia Schrul et Hans-Rüdiger von Warlau
Statut : inachevé

Mercredi 11 juin : Oyez Oyez le nouveau chef parle : où Hessler est promu Hauptmann, à la veille d'un combat. Depuis le temps qu'il attendait de pouvoir enfin bouger et comme par hasard, son grade s'était perdu en cours de route. Bien entendu une intervention de la famille....

Mardi 15 juillet : Sang, sueur et sables et
Vendredi 18 juillet : Sang, sueur et sable : préparation au départ.
Statut : terminé

27 juillet : Sang, sueur et sable
A résumer si cela se joue
La Die Adler a pris son envol pour l'Afrika le 18 juillet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Peter Hessler   

Revenir en haut Aller en bas

Peter Hessler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Cadastres :: Les personnages principaux-