Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Lun 20 Juil - 22:53

Le temps s'était vite dégradé. En cette fin de journée, les nuages avaient vite recouvert les cieux, menaçant de laisser tomber de la neige. Le printemps avait du mal à s'approcher de cette saison hivernale qui était tenace. L'hiver refusait de partir et Peter se maudit d'avoir pris son temps libre de cette fin de journée pour aller voler un peu en direction des bois. Pour faire plaisir à Thuban, il était parti sur son dos pour voir de quoi chasser. L'hirondelle aimait varier ses plaisirs avec de la bonne chair fraîche. Mais malheureusement, il n'avait pas trouvé de jeunes cerfs, comme il adorait. Les chasseurs devaient combler les celliers des habitants du coin avec de la viande. Pour l'hiver, avoir de la viande était un luxe. Elle devait même valoir son pesant d'or... Mais le lieutenant ne se souciait pas vraiment des trafics... Ce n'était pas son domaine et il y avait les militaires "terrestres" pour veiller à ce genre de choses. Lui son métier était de voler et de combattre dans les airs. Le crépuscule commençait à se faire voir à la grisâtreté du ciel nuageux. Et ce vent mordant !

"Bon sang ! L'air est froid ! "
"On est pourtant pas rester longtemps dehors..."
"Deux heures pourtant. Et d'habitude, je ne frissonne pas à ce point. "
"La fatigue... Ou la vieillesse. "

Peter grommela.

"Et toi jeune vaurien de reptile ! "
"Est-ce que je me plains non...."
"Je me demande pourquoi je t'ai pris toi...."
"Parce que je t'ai plu et que tu as su voir ce qu'il te fallait comme dragon. Et puis maintenant, tu peux plus te passer de moi. "
"Touché..."


Le dragon s'esclaffa. Puis il plissa son regard.

"Je vois un autre dragon là-bas..."
"Je vois la silhouette... Il se dirige vers nous on dirait. On va voir ce qu'il nous veut...."


Peter n'arrivait pas à voir encore la race du dragon précisément, avec la nuit qui serait bientôt là dans moins d'une demi-heure. Mais chose qui lui venait à l'esprit, il avait l'impression que le reptile ailé qui se rapprochait n'était pas allemand.

"Il n'est pas de chez nous", confirma Thuban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Mer 22 Juil - 0:56

Si, si, c’était un dragon de Sarnand. Un dragon pondu en France, éclos en France, élevé en France, qui portait des cocardes bleu-blanc-rouge, aux couleurs éclatantes, sur les ailes. Pour couronner le tout, il appartenait à une race typiquement française, très ancienne, qui avait attiré pas mal d’ennuis aux ennemis de la nation pendant les guerres, notamment les guerres napoléoniennes. Au fond, le véritable intrus, c’était le Schwalbe Thuban. La Fleur-de-Nuit Nobilitas était chez elle et ne fit pas mine de ralentir l’allure quand le poids-léger allemand entra dans son champ de vision. Avec ses couleurs vives, elle pouvait difficilement le rater ! Il faisait suffisamment sombre pour qu’elle le distingue clairement, et un grondement de satisfaction, si bas qu’il en devenait presque inaudible, fit vibrer sa gorge. Elle était plus grande, plus forte, et le voyait certainement mieux qu’il ne la voyait, elle. Son corps bleu sombre se confondait presque avec les nuages qui s’amoncelaient au-dessus de ses cornes, et même si elle avait peu de chances de le surprendre, elle était indéniablement avantagée.

Sauf qu’ils n’allaient pas se battre. Le Schwalbe et elle-même portaient leurs marquages, mais pas le harnais de combat, ni leur équipage. Nobilitas n’était pas de garde ce soir-là, et l’équipe au sol avait laissé le harnais de combat au profit du harnais de voyage, en cuir souple, plus léger et automatiquement plus confortable pour la dragonne. Stéphane était monté sur son cou, pour pouvoir la surveiller, puis tous deux étaient partis voler dans les zones montagneuses. Ils ne s’attendaient pas à rencontrer un Allemand, et Nobilitas inclina presque aussitôt une aile, pour décrire un large cercle autour de lui, comme elle le faisait d’ordinaire au combat, provocante.

"Arrête" grogna Stéphane. "Sois gentille. N’oublie pas ce que je t’ai dit"

La Fleur-de-Nuit souffla doucement par les naseaux, puis se rangea à côté de l’Allemand. Gentiment. Elle n’avait pas oublié les conseils de son capitaine, et ne voyait pas d’inconvénients à les mettre en application. Pour le moment.

"Bonsoir" dit-elle, d’un ton enjoué.

Pondue en France, mais vendue aux Allemands. Au bout du compte, la transaction avait était annulée, et elle était revenue à Sarnand, et y était restée jusqu’au jour de l’Eclosion. Elle parlait donc allemand, infiniment mieux que Stéphane qui ne connaissait pas plus de quelques mots.

"Stéphane Wilson, capitaine, avec Nobilitas" clama-t-il.

Sa dragonne prit le relai sans se faire prier.

"Qu’est-ce que vous faites dans le coin ?" demanda-t-elle, comme si elle s’apprêtait à parler de la pluie et du beau temps.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Mer 22 Juil - 20:48

Il avait eu raison de penser que le dragon venant à leur rencontre n'était pas de leur camp. Et pourquoi il avait été difficile à identifier. Un dragon de la race de Fleur-de-nuit. C'était là un dragon difficile à voir quand la nuit commençait à tomber et plus difficile encore à repérer quand la nuit était complètement tombé. Les yeux plissés, il suivit le vol élégant du dragon français qui se mit en vue. Il avait son cavalier sur le dos et comme lui, il n'était pas doté pour la guerre, et comme normalement la France s'était rendue...Déjà le reptile français commençait à faire un large cercle autour de Thuban, comme pour le jauger, l'observer. Peter avait déjà vu ce genre de tactique, pour évaluer les risques tout en restant à bonne distance.

"A quoi ils jouent...."
"A voir si on les intéresse..."


Puis l'instant d'après, le Fleur-de-nuit vint se mettre sur leur côté. Et déjà bien avant que la dragonne ne parle, dévoilant son genre, Thuban eut les naseaux frémissants. Il avait senti la dragonne. Et même si elle appartenait à une autre race, rien ne pourrait empêcher qu'il se montre assez.... Vantard. Mais pour le moment, il se tenait tranquille. D'ailleurs, elle lança en première la conversation, suivi de son pilote.

"Bonsoir", dit Thuban d'une voix courtoise, commençant à peine à redresser la tête pour montrer son meilleur profil

Le lieutenant adressa un mouvement de la tête pour saluer le capitaine. Peut-être qu'il était français, mais il était au moins d'un grade supérieur au sien. Cela méritait le salut entre militaire.

"Leutnant Peter Hessler, volant sur Thuban", répondit-il en français. Autant lui épargner sa seconde langue que le capitaine ne semblait pas maîtriser.
"Ce que nous faisons dans les parages, nous volions, profitant de cette délicieuse soirée. Elle n'est que mieux depuis votre élégance présence...."

Où comment voir là une Hirondelle fanfaronner. Peter sourcilla et retint de lâcher un commentaire. Comme si c'était bien là le moment !

"Nous volions pour nous détendre... Je présume que vous en faisiez tout autant", continua le lieutenant en français.

en général, les pilotes français préféraient éviter les rencontres avec les Allemands dans la voie des airs ou dans les cavernes, ne voulant pas se rappeler que chaque Flieger qu'ils croisaient leur rappelaient l'amertume de la défaite. Peter se demandait ce qui poussait ce capitaine à venir voler aussi prêt ? Pour faire plus ample connaissance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Jeu 23 Juil - 21:24

Stéphane détestait voler sous la pluie, ou sous la grêle, même si sa dragonne était suffisamment lourde, et suffisamment entraînée, pour tenir le cap en pleine tempête. De ce fait, il gardait un œil sur les nuages, mais sans faire le moindre commentaire, de peur de gâcher la joie de sa Fleur-de-Nuit. Elle était souvent de garde, ces derniers temps, et pouvait rarement choisir son itinéraire et sa vitesse quand elle quittait Sarnand. Pour ne pas secouer les quinze hommes accrochés à ses flancs, elle renonçait également à dessiner des figures aériennes, même si son capitaine lui laissait de temps en temps la bride sur le cou, afin que les jeunes aviateurs n’oublient pas comment un dragon était censé se mouvoir au combat. Stéphane sentit les muscles du cou de Nobilitas gonfler sous ses cuisses quand elle s’approcha de Thuban. Elle n’avait pas été souvent au feu, mais ne reculait pas devant la compétition, au contraire. Elle était d’ailleurs plutôt frimeuse, et n’était pas mécontente de faire partie des plus grands dragons de Sarnand.

Amusée, la dragonne cligna coquettement des yeux quand Thuban la salua. Elle n’était pas attirée par les poids-légers, beaucoup trop petits, à son goût, pour être des partenaires convenables, mais elle n’était pas mécontente de voir le Schwalbe se rengorger devant elle. Elle souffla tout doucement par les naseaux, pour lui montrer qu’elle n’avait pas d’intentions belliqueuses, puis se rapprocha un peu de lui, alors que leurs capitaines criaient leurs noms et leurs rangs respectifs. Stéphane remonta légèrement son col, en regrettant de ne pas avoir emmené les drapeaux de l’enseigne des signaux. Avec un tel vent, il allait se casser la voix, si l’Allemand tentait de lui faire la causette. Il se contenta donc d’hocher la tête quand le Leutnant lui demanda indirectement s’il s’agissait d’un vol d’agrément. Nobilitas prit la suite, de sa belle voix grave.

"Délicieuse ? Nous nous trouvons pourtant sous un ciel couvert"
commenta la dragonne, en tordant le cou pour regarder Thuban. "Voler sous les étoiles, par temps clair, est bien plus agréable"

Elle tendit la tête vers le ciel, comme si elle espérait voir la Lune et sa cohorte étoilée à travers l’épaisse couche nuageuse. Elle reporta ensuite son attention sur Thuban.

"Mais mon capitaine et moi-même sommes heureux de pouvoir voler sans contrainte, pour une fois. Merci pour votre accueil, vous êtes bien aimable"

Stéphane donna un petit coup de talon à la dragonne, pour attirer son attention.

"Qu’est-ce que tu leur racontes ? Tu es bien bavarde" marmonna-t-il, juste assez fort pour être entendu par la Fleur.

Nobilitas souffla une nouvelle fois par les naseaux, amusée.

"Je suis gentille" rétorqua-t-elle, avant de se tourner une nouvelle fois vers Thuban.

Elle inclina son aile, pour passer sous le ventre du Schwalbe, avant de remonter. Elle était plus légère et plus agile que leurs Nachtblume, et comptait bien en jouer, même si le petit dragon était, bien entendu, bien mieux doté qu’elle sur ces plans-là.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Ven 24 Juil - 0:09

Thuban gronda de plaisir en voyant qu'il faisait de l'effet à la dragonne, même s'il se trompait. Il pensait toujours faire de l'effet de toute manière à toutes les dragonnes hors services qu'il rencontrait. Peter en leva même les yeux vers les nuages devant son attitude. Il en loupait pas une ce dragon. Au moins, le dragon du Français marqua son attitude non belliqueuse. Cela rassurait, car mine de rien Thuban était petit par rapport à la Fleur de Nuit. Un combat lui aurait été plus en son désavantage. Et puis il n'était là pour se battre. Le capitaine devait profiter comme lui d'un moment de tranquillité. D'ailleurs, il espérait pas top avoir à faire la conversation dans ces conditions. L'air était glacé, les dragons volaient bien et même en se rapprochant encore un peu sans risquer l'accrochage, il devrait haussé le ton pour se faire entendre. Il aurait dû emporter son porte-voix. Au hochement de tête, il eut confirmation de l'activité du pilote du Fleur de nuit.

Thuban se gonfla un peu plus face à la discussion qui débutait avec Nobilitas. Elle était si polie, donc elle appréciait le commencement de conversation. Il leva sa tête en direction du ciel. Il n'était pas un fervent passionné nocturne, mais pour ne pas la vexer, il était prêt à entrer un peu plus dans la délicatesse de ses mots.

"En effet, c'est bien plus merveilleux de voler sous le couvert scintillant des étoiles, comme un drapée de diamant. Délicieuse pourtant, car il y a votre présence délicate et nous aurions pu avoir de la tempête. Et comme vous le dites si bien, il est agréable de voler de cette manière. Nous devrions le faire plus souvent. "


L'officier passa une main sur son visage devant les niaiseries qu'il entendait. Bon sang, il faudra qu'il le briefe la prochaine fois. A chaque vol de fin de mission ou de promenade, c'était à chaque fois pareille. Thuban n'avait vraiment pas peur de passer pour un ridicule... Ou de se prendre un rateau.

En douceur et avec grâce, Nobilitas passa sous le ventre de l'hirondelle. Thuban ne la quitta pas une seule seconde, tentant le coup pour la suivre et l'observer, toujours de son sourire qui se voulait plaisant, mais qui était navrant ! A nouveau, la dragonne revint sur son côté, opposé cette fois. Thuban frissonna.

"dis dis dis ! On peut faire la course ! cela pourrait bien terminé notre vol ! "
"Qu'est-ce qui te passe par la tête ? "
"Une course, pour montrer que je suis fort malgré sa taille, je veux l'impressionner. "


Peter allait le réprimander de cette idée complètement loufoque. Une course et puis quoi encore ! Malheureusement, avant même qu'il ne l'enguirlande pour le ramener à la raison, Thuban prit les devants.

"Que diriez-vous d'un petit défi ? Rien de bien compliqué. Mon pilote souhaite se confronter au vôtre, par nos capacités respectives. Je vous laisse le choix du type de compétition dans laquelle nous allons nous affronter."


Sourire franc et courtois. Déjà Thuban, crocs tout sortis dans ce sourire, s'était un poil écarté de la dragonne. Le Flieger fit un geste au pilote français, essayant de contredire le projet délirant de sa monture, essayant même de brailler son refus et que ce n'était qu'une erreur. Mais allez savoir si le Capitaine allait le comprendre dans ce sens... Et c'était sans compter les dualités entre dragons... Quand il s'agissait de se mettre en compétition pour prouver sa force et sa valeur ; sauf quand cela engageait la sécurité de leur pilote, ce qui n'était pas le cas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Mar 28 Juil - 11:59

Rien n’était plus agréable qu’un vol de nuit. Aucune balade ne pouvait être comparée à une fugue avec les étoiles, loin du Soleil scintillant, brûlant, qui semblait mettre un point d’honneur à cuire vos écailles dorsales, et à envoyer dans vos yeux une lumière si intense qu’elle en devenait presque douloureuse. Mais Thuban en faisait trop. Sa comparaison avec un drap de diamants passa à cent lieues au-dessus de la tête de Nobilitas, qui était bien trop pragmatique pour s’essayer à la poésie. Elle avait constaté que des milliers de points lumineux dans un ciel sombre étaient plus beaux qu’une énorme boule de feu sur une voûte blafarde – et elle avait pris le Soleil en grippe depuis qu’il avait tenté de lui arracher les yeux, alors qu’elle n’était qu’une toute jeune dragonnette. Jamais il ne lui serait venu à l’idée d’établir un parallèle entre les étoiles et des pierres précieuses. Elle jeta un regard intrigué au beau parler qui volait à ses côtés mais ne fit aucun commentaire. Mais elle prit une grande inspiration, quand il la qualifia de « délicate ». « Délicate » ! Elle était une force de la nature, plus grande, même, que certains Fleurs-de-Nuit mâles de sa connaissance.

"Nous devons rester sur nos gardes" commenta-t-elle. "Nous ne pouvons pas nous permettre de nous amuser tous les soirs. Notre devoir doit passer avant tout"

Pragmatique. Toujours. C’était un avantage des Fleurs – beaucoup avaient peu d’imagination, et suivaient volontiers les ordres de leur supérieur, avec le sérieux qui manquait à beaucoup de courriers et à certains jeunes dragons de combat. Mais lorsqu’on les débarrassait du harnais de combat et les autorisait à voler à leur guise, les Fleurs pouvaient se montrer très fantaisistes, comme n’importe quel autre dragon. Nobilitas était très heureuse de voler avec Thuban, sans instructions particulières, et comptait en profiter. Justement parce qu’elle ne pouvait pas le « faire plus souvent ».

Un instant plus tard, Thuban lançait son défi. Stupéfaite, la grande dragonne incurva ses ailes pour perdre de la vitesse, et arqua son cou. Stéphane se redressa, alarmé. Il ne savait pas ce que le Schwalbe venait de raconter à sa monture, mais ça la mettait en émoi.

"Il veut faire la course" émit Nobilitas.

Stéphane cilla.

"Ah"

Sur une courte distance, Nobilitas, desservie par sa masse, n’avait que peu de chances de l’emporter. Mais sur une longue distance, la grande taille de ses ailes l’avantageait. Stéphane se demanda ce que Thuban avait en tête, et redressa son col.

"Je n’y vois pas d’inconvénients. Let’s go, mon cœur"

La Fleur-de-Nuit lança aussitôt un clairon de défi, et se jeta en avant.

"Montrez-nous à quel point vous êtes rapides !" crâna-t-elle.

Un tour sur elle-même, pour voir Thuban, et lui laisser le temps de la rattraper, puis elle fila en avant, dévorant l’espace à chaque battement d’ailes.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Jeu 30 Juil - 18:54

Thuban devait être trop être aux anges pour faire voir l'attitude de la grande dragonne. Après tout, il ne faisait que son devoir de dragon charmeur, même si elle finit par dire que le devoir importait plus que tous, une manière gentillette entre guillemets de préciser qu'il ne valait pas trop s'enthousiasmer et surtout, n'est pas trop dans le comportement d'un dragon adolescent. Pourtant l'Hirondelle sourit à cela.

- Vous avez entièrement raison. Le sérieux avant la détente. C'est bien pour cela qu'il faut profiter d'une courte pause dans notre travail pour voler en toute quiétude..."

Même si la sécurité n'était pas là à cent pour cent. Thuban restait lui-aussi sur ses gardes. Bon un peu moins que s'il était dans une mission un peu plus conséquente, mais même devant un autre dragon, il y avit toujours un brin de surveillance. IL n'était pas tout seul : il avait son pilote avec lui. Et concrètement, il ne connaissait pas la Fleur-de-Nuit et son pilote. L'inconnue n'apportait jamais la confiance.

Le dragon gronda de joie quand Nobilitas accepta le défi. Elle avait juste un peu ralenti avant pour prévenir son pilote. Il sembla de pas émettre d'objectif. La course allait donc se faire. Super ! Son pilote lui était moins ravi. Il ne pourrait que protester, mais maintenant que les choses étaient conclues entre les deux dragons.

- Tu est vraiment.... !
- Juste une course, cela ne peut pas faire de mal non ?
- Je suis contre et tu le savais. Tout cela pour les beaux yeux d'une dragonne que tu ne connais même pas !
- Et toi tu ne fais pas ton charmeur peut-être ?


Il gloussa et sentit la crispation nerveuse de son pilote. Le lieutenant accordait un regard au Français qui avait déjà remonté son col. Une course... Il soupira exaspéré et baissa ses lunettes. Il y allait avoir beaucoup de vent. Et dans le cri cuivrée de la dragonne, le départ fut donné et la Fleur de Nuit partit en avant.


- Vous allez voir très chère, lança en réponse Thuban à la réplique crâneuse de Nobilitas, tout souriant.

Si Peter avait pu voir ce sourire, il aurait su ce que préparait déjà son dragon. Mais cela se ferait après. Nobilitas avait un peu ralenti après son élan en avant, permettant à Thuban de la rattraper. Puis elle fila rapidement. Déjà le Flieger commença à étudier ses chances... Il y avait encore de la distance pour rejoindre Montreuil. Un Fleur-de-Nuit n'était pas aussi rapide qu'une Hirondelle, mais il tenait en endurance et en distance plus longue. En Clair, si Thuban ne ménageait pas ses forces, il perdrait à coup sûr.

*Avec Une dragonne de cette taille, elle est bien plus forte que Thuban. Elle a plus l'avantage. Bon sang, mais ce dragon !*
- Mets-toi dans son sillage ! Et cherche pas à faire du zèle comme pour se placer devant elle pour la narguer ou encore jouer les jolis coeurs. Tu gardes tes forces. On peut avoir une chance de remporter ton défi cinglé !
- Une simple course voyons Peter...


Peter haussa un sourcil. Le ton du dragon était un peu moqueur là. Qu'est-ce qu'il préparait encore ? Néanmoins, il se mit dans le sillage de la grande dragonne comme le lui avait demandé son Flieger. Nobilitas fournirait l'effort pour la pénétration dans l'air. Thuban aurait moins à faire, puisqu'elle en quelque sorte ouvert la voie, créant presque pour lui un couloir de facilité. Bien entendu, il prit une distance raisonnable pour éviter la collision ou un coup de queue malencontreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Dim 2 Aoû - 19:23

Pour beaucoup, les cieux étaient vides, en dehors de quelques oiseaux, de rares dragons et de nuages épars. Pour certains dragons, en particulier les poids-lourds, les vents venus des quatre coins cardinaux étaient aussi concrets, facétieux, bruyants, que certains êtres vivants. Nobilitas faisait partie de ceux-là. Après avoir relevé le défi de Thuban, elle gonfla ses poumons, prête à affronter les bises, blizzards et brises, l’encolure tendue, les pattes repliées sous son corps, pour n’offrir aucune résistance à l’ennemi. Ses naseaux palpitaient, et ses flancs se soulevaient à un rythme de plus en plus rapide, comme deux soufflets de forge. Elle battit vigoureusement des ailes pendant le premier kilomètre, puis accéléra le rythme, petit à petit. Les vents sifflaient, claquaient, grinçaient, chuintaient le long de ses écailles. Son cœur cognait furieusement dans sa poitrine. Joie ! Elle ne sentait plus les sangles qui entouraient son cou, ses épaules, ses ailes, ses flancs. Elle était libre comme l’air qui chantait le long de son corps.

Stéphane la laissait faire. Il savait que sa dragonne était heureuse, même s’il ne partageait pas complètement son sentiment. Cette course ne l’amusait pas plus que ça, mais il était ravi de voir la Fleur-de-Nuit aussi excitée, et aussi déchaînée. Une vraie dragonnette ! Il pouvait suivre le mouvement de ses ailes, à la périphérie de son champ de vision, et voir les nuages défiler à une vitesse croissante. Il sentait le dos de la dragonne se tendre sous l’effort. Il attrapa l’une des sangles qui le maintenaient sur le dos de Nobilitas, pour garder son équilibre, et se retourna.

"Thuban te suit" clama-t-il.

La Fleur-de-Nuit fit claquer sa longue queue noire dans l’air frais.

"Bien sûr" rétorqua-t-elle. "Il n’est pas assez rapide pour passer devant"

Stéphane ne répondit rien. Il savait que le Schwalbe restait sciemment dans le sillage de la dragonne nocturne – les vitesses des deux bêtes n’entraient pas en ligne de compte. Nobilitas le savait également, mais ne fit rien pour modifier la situation. Elle continua à voler droit devant elle, à une vitesse toujours plus rapide, jusqu’à ce que ses limites soient atteintes. Elle se contenta alors de voler droit devant elle, en jetant de temps à autre un coup d’œil à droite, puis à gauche.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Lun 3 Aoû - 10:31

Peter lui non plus ne s'amusait guère. Mais tant que son dragon pouvait se défouler ; mais il y avait d'autres moyens que de faire le fanfaron devant une dragonne Française ! Il en roulait encore les yeux et se concentra comme il put. Après tout, c'était que pour voler. Lui se fichait de perdre, il n'avait rien à y gagner de toute manière, si ce n'était les railleries de son dragon. Il saura lui rappeler ses paroles : que c'était qu'une course.

Le crépuscule venait de s'assombrir plus encore, il ne restait que les derniers lambeaux orangés qui s'éteignaient en virant sur le violet foncé avant de laisser la nuit complète s'installer. Peter aurait du se montrer plus intransigeant avec Thuban. La nuit pour atterrir, c'était pas l'idéal, même si la piste sera éclairée. Mais là, il n'était pas encore arrivé à Montreuil. Et les choses allaient en se compliquant. La course allait passer favorable pour la Fleur-de-Nuit, qui voyait parfaitement dans ses conditions. Thuban et ses idées je vous jure ! Lui allait moins voir c'était certain et il n'arriverait pas à évaluer la distance comme en plein jour. Les risques de collision augmentaient.

Nobilitas avait augmenté sa vitesse, allant de plus en plus. Ce n'était pas un problème pour Thuban, mais les deux dragons finiraient par atteindre leurs limites. Lui pour sa courte endurance et elle pour sa vitesse. Elle arriverait à l'avoir.

- Thuban ! Maintenant ! Tu la dépasses, mais prends garde à ne pas la serrer !

Le dragon s'éxecuta, commençant à chercher le bon moment, car la tête de la dragon oscillait de droite à gauche, du moins pour ce qu'il pouvait arriver à voir. Elle cherchait à lui barrer la route, plus large que lui, c'était le mieux. Il allait s'y prendre autrement.

Soudain, il plongea, amplifiant sa vitesse et passa sous son ventre. Ses ailes claquèrent pour prendre plus de vitesse encore pour bien être décidé à se mettre en tête. C'est lui qui allait donner la cadence. Mais pour combien de temps encore ?


Dernière édition par Peter Hessler le Lun 17 Aoû - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Jeu 6 Aoû - 3:16

La Fleur-de-Nuit s’attendait à ce que Thuban tente de la doubler, tôt ou tard, mais elle pensait que l’attaque viendrait de la gauche, ou de la droite. En altitude, il existait des vents puissants, et de nombreux courants aériens, qui pouvaient vous pousser en avant, vous donner l’illusion de glisser sans efforts entre les nuages – un unique battement d’ailes vous portait aussi loin que deux ou trois de même vigueur – et elle n’imaginait pas que le Schwalbe passerait sous son ventre pour la dépasser. D’ailleurs, il lui fallut un moment pour comprendre les intentions de l’Allemand. Quand il disparut de son champ de vision, elle sursauta, surprise, et fit mine de virer sur l’aile gauche, pour regarder ce qu’il faisait. Stéphane se hâta de claquer l’encolure de sa monture, agacé par ce stupide réflexe draconien, tout en lui criant des instructions :

"Garde le cap ! Droit devant !"

Nobilitas avait été bien élevée, et elle suivit les ordres de son capitaine sans discuter, sans réfléchir. Mais son hésitation avait permis à Thuban de poursuivre sa manœuvre, et la dragonne baissa le nez, pour qu’il revienne dans son champ de vision. A nouveau, Stéphane intervint. Sa bête avait perdu une bonne partie de sa vitesse, et elle allait encore ralentir si elle jouait aux contortionnistes au lieu de se concentrer sur son objectif. A nouveau, sa voix s’éleva, et donna des ordres clairs et précis, comme le faisait leur instructeur, pendant l’enfance de la Fleur :

"Devant toi ! On sait tous les deux qu’il est en-dessous, regarde devant toi ! Nuque droite ! Ne dévie pas de ta trajectoire !"

Un frisson secoua l’échine de la dragonne, qui rectifia sa trajectoire. Elle battit vigoureusement des ailes pour accélérer l’allure, mais Thuban commençait déjà à remonter, et menaçait de la doubler. Stéphane ne prit que quelques secondes pour réfléchir. Il savait que la nuit serait bientôt là, et que Nobilitas serait clairement avantagée quand l’obscurité tomberait. Thuban, aveuglé, n’oserait pas voler aussi vite qu’il le pouvait, de crainte de rencontrer un obstacle. En attendant…

"Descends !" clama Stéphane. "Essaie de le forcer à descendre ! Coupe-lui la route !"

Ce que Nobilitas fit aussitôt.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Mar 18 Aoû - 10:16

Thuban avait tout pour gagner. Peter avait guidé sa monture en dessous de la lourde dragonne. Elle ne s'était pas du tout attendue à ce que l'hirondelle passe en dessous d'elle. La Fleur de Nuit s'était plus préparée à le voir débouler sur un des côtés. Cela la déstabilisa un peu et lui fit perdre de la vitesse. Peter ne se donna pas la peine de lever la tête, il entendait presque les hurlements du pilote français. Il devait rester concentré. La nuit se faisait de plus en plus sombre et bientôt il n'y verrait plus goutte. Même Thuban ne pourra plus voir. Il n'était pas un Fleur de Nuit. Bon sang ! Il avait pas pu décider de cette course plu tôt ce reptile arrogant non ? Faire la course pour se montrer à une dragonne d'une autre race... Joli coeur ! Il s'en serait bien passé ! Peter aurait bien voulu terminer ce vol tranquillement plutôt que de faire de l'esbroufe à une femelle. Mais comme on ne pouvait pas revenir en arrière.

Concentré ! Voila ce qu'il devait être, le sol est trop proche pour risquer une descente encore et trop brusque. Il devait même plisser les yeux pour tenter de discerner quelque chose pour être sûr de pas rentrer dans un arbre plus haut que les autres. Déjà il allait ordonner à Thuban de mettre de la puissance dans sa remontée pour doubler la dragonne quand il eut juste le temps de lever les yeux pour voir qu'elle descendait sur eux ! Le Français cherchait à les dérouter pour reprendre la tête ! Deux solutions s'ouvraient. Continuer à voler plus vite pour encore la dépasser ou ralentir.... Thuban commençait déjà à prendre de la vitesse par sa propre initiative. L'hirondelle jouait sur sa confiance malgré la visibilité se réduisait à peau de chagrin. Soudain, il perçut un commandement de main et comprenant le signe, déploya ses ailes pour ralentir brutalement et dégagea sur la droite. Sa queue frappa les frêles branches d'un haut chêne. Les courroies de son harnais craquèrent sous l'effort

Peter s'était accroché comme il avait pu, le souffle coupé par le virage sec de son dragon. Comme il n'avait pas d'hommes sur le dos, le dragon était bien plus léger que dans les manoeuvres habituelles de dégagements. Thuban reprit de l'altitude et déjà Peter lui ordonna de reprendre la poursuite. La fleur de Nuit commençait à mettre une bonne distance entre lui et elle.

Reprendre la poursuite... La nuit allait tomber et Thuban avait manqué de s'accrocher à un arbre... S'il n'avait pas entrevu a temps le sommet végétal... Tout cela pour une course stupide de la part de son dragon ! Le lieutenant soupira.

"Je ne peux pas me relancer à sa poursuite", lança Thuban " Je n'en aurai pas la force"

C'est vrai que l'hirondelle avait bien fourni au départ du petit duel aérien. Mais Thuban avait encore de la réserve et cela Peter ne l'ignorait pas. Il jouerait les roucouleurs encore et profiterait de sa rétrogradation en seconde place par la magnifique attaque de la Fleur de Nuit et de la maîtrise de son pilote pour se pavaner courtoisement de lui avoir laissé la première place, tout à son honneur. Peter le connaissait assez pour entendre ce genre de discours.

"De toute manière, il fait trop sombre désormais pour la reprendre. Tu vas plus rien y voir et je ne tiens pas à finir encastrer avec toi dans un tronc ou dans des branchages"

Thuban reprit un vol moins compétitif et monta encore un peu plus haut, histoire de montrer qu'avec son pilote, ils étaient encore bien là. Ils les rejoindraient après...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Ven 21 Aoû - 2:54

Tous les jeunes dragons paniquaient quand un de leurs congénères – à plus forte raison quand ce congénère faisait deux fois leur taille – descendait vers eux par surprise. En proie à un affolement instinctif, ils accéléraient, plongeaient, faisaient volte-face ou, dans le cas des Impériaux et des Célestes, stoppaient net. Tous les instructeurs, dans le monde entier, se donnaient du mal, beaucoup de mal, pour faire perdre aux dragons ce réflexe, très ennuyeux au cœur de la bataille. Stéphane ignorait l’âge de Thuban, mais ne s’attendait pas à le voir paniquer comme un dragonnet. Ce qui n’avait finalement pas beaucoup d’importance. N’importe quelle réaction tournerait à l’avantage de Nobilitas, sauf si le Schwalbe décidait d’accélérer.

Comme la dragonne suivait ses instructions et filait en ligne droite, selon une trajectoire qui la dirigeait pour l’instant vers le sol, le Français ne pouvait pas compter sur elle pour commenter la réaction de son congénère. Après un instant d’hésitation, il décida de déboucler son baudrier pour descendre sur l’épaule de la Fleur, afin de mieux voir ce qui se passait en-dessous. Il avait été entraîné à se déplacer sur Nobilitas, même à grande vitesse, et ne rencontra pas trop de difficultés pour décrocher, puis raccrocher, à deux reprises, ses différents mousquetons.

Thuban était descendu lui aussi. Il commençait à faire sombre, mais Stéphane pouvait suivre du regard ses motifs blancs et rouges, particulièrement voyants en dépit de la faible luminosité. Quand il le vit déployer les ailes, il comprit qu’il tentait d’éviter les arbres, et claqua l’épaule de sa propre monture.

"C’est bon ! Remonte !" clama-t-il.

Nobilitas gronda son approbation, et reprit un peu d’altitude. Quelques secondes plus tard, elle ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil par-dessus son aile, pour voir où en était le Schwalbe. Cette fois-ci, Stéphane ne lui dit rien. A priori, Thuban était dans les choux. Il avait peu de chances de rattraper son retard sur Nobilitas, surtout en luttant contre le vent. Il ne pouvait plus profiter du passage ouvert par la dragonne, et devait lutter à chaque battement d’ailes. Comme la dragonne ne disait rien, il regarda lui aussi par-dessus son épaule. Les deux Allemands étaient loin derrière, et il supposa qu’ils avaient abandonné.

"Fin du match, ma belle" annonça Stéphane.

La Fleur cessa de se tordre le cou, et incurva ses ailes pour perdre de la vitesse.

"J’avais compris" rétorqua-t-elle, sans pouvoir cacher sa satisfaction.

Elle ralentit, encore, et encore, jusqu’à ce que Thuban la rejoigne.

"Très joli vol" déclara-t-elle. "Je vous remercie d’avoir bien voulu vous mesurer à moi"

Elle s’ébroua.

"Voulez-vous que nous vous raccompagnions à Sarnand ? C’est toujours plus difficile, de retrouver ses repères la nuit"

Enfin, quand on est un diurne.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Mar 25 Aoû - 20:14

Peter n'avait pas l'esprit de compétition. Mais savoir qu'il avait quand même perdu le faisait grommeler. Il aurait dû poliment refusé et rappeler à l'ordre son satané dragon. Quand il s'agissait de faire le joli coeur et qu'il se fichait complètement de se montrer ridicule.... Il ne pensait pas vraiment à son pilote à ce moment loà, puisqu'il n'y avait pas de danger ! Mais le danger s'était présenté avec la tombée de la nuit. Le lieutenant avait espéré finir en tête. Le pilote français avait bien agi. Un bon pilote. Et malheureusement le désavantage de jouer contre une solide Fleur-de-Nuit.

- Thuban, la prochaine fois, réfléchis un peu avant de te mettre dans la tête de courser une Fleur-de-Nuit.
- Pourquoi ? C'était marrant
- Moins quand on a failli rentrer dans un arbre.
- Bah, un peu de piment. Tu as su le voir mieux que moi
- Oui et heureusement ! Tu étais déconcentré, ce n'est pas bon du tout. Je veux bien qu'il y ait des moments de détente, mais pas au point de se relâcher de la sorte. Nous ne sommes pas en vacances. Je te rappelle que nous sommes dans un pays qui vient à peine de capituler sous nos forces. On ne peut pas se permettre de se ramollir comme cela. Alors la prochaine fois, même si c'est pour te faire de la discute avec une dragonne, reste attentif et réfléchis un peu s'il te plaît.
- D'accord.
- Demain pour la peine, on fera quelques exercices pour voir si tu n'as rien perdu..
- Mais...
- Avec les soldats sur le dos
- D'accord...


Le dragon bougonna un peu. Il était vrai qu'il l'avait un peu cherché. Pourtant, il ne perdit pas son sourire quand il se rapprocha de la silhouette ténébreuse de Nobilitas. Peter le guida car il sentait en réalité que son dragon s'était un peu fatigué que prévu.

Thuban accepta la proposition de la Fleur-de-Nuit, sous le soupir de son flieger

- C'est moi qui vous remercie de cette magnifique prestation. Vous êtes une rude concurrente

Si son Flieger savait qu'il aurait pu donner plus de puissance encore, lui permettant de dépasser largement la dragonne avant qu'elle ne descende...Il était trop galant. Il garderait ce petit secret.

Peter estima qu'en bon perdant, il devait faire sa part de son côté.

- Capitaine ! Une fois au sol, je vous paie une bouteille. Je vous dois au moins cela pour avoir perdu contre vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   Jeu 27 Aoû - 19:42

Gagner une course et remporter une bataille n’exigeaient pas les mêmes compétences, ni le même investissement, mais la Fleur-de-Nuit était malgré tout heureuse de sa performance. Enchantée par l’issue de la compétition, elle fit jouer chacune de ses articulations, et rouler chacun de ses muscles, pour vérifier que rien ne s’était bloqué pendant ses différentes manoeuvres. Tout allait bien. Cette course n’avait pas réclamé trop d’efforts à ses muscles, déjà chauds avant sa rencontre avec Thuban, tout en lui donnant un agréable coup de fouet. Elle était prête à recommencer sur-le-champ, mais savait que Stéphane s’y opposerait. Ils devaient rentrer à Sarnand avant le lever de la Lune, et s’étaient suffisamment amusés pour la soirée. Elle prit une grande inspiration, et sentit l’air glacé s’engouffrer dans ses poumons. Quand Thuban se rangea à ses côtés, elle souffla par les naseaux, et cligna malicieusement des yeux à son intention.

Beaucoup de Fleurs-de-Nuit, parmi lesquels se trouvait la dragonne de Stéphane, estimaient qu’il était inutile de s’encombrer l’esprit avec des « si ». Avec des « si » on pouvait mettre des Grands Chevaliers en bouteille et faire souffler le feu aux Poux-de-Ciel. S’il avait pressé l’allure au bon moment, et s’il n’avait pas croisé un arbre sur sa route, peut-être que Thuban aurait gagné. Peut-être. Mais Nobilitas ne s’en souciait pas. En théorie, le Schwalbe aurait pu lui couper l’herbe sous le pied. En pratique, elle avait gagné. De ce fait, elle était d’excellente humeur, et plutôt heureuse d’être en compagnie de Thuban.

En un mot, le Schwalbe était finalement arrivé à ses fins.

"Merci" roucoula-t-elle quand l’Allemand la félicita. "Mais vous vous êtes très bien débrouillés, aussi"

Stéphane, quant à lui, apprécia beaucoup la proposition de son collègue. Il ne voyait pas d’inconvénients à sympathiser avec certains Allemands – et une bouteille, ça ne se refusait pas ! Surtout pour saluer une victoire de son propre dragon.

"J’accepte avec plaisir !" clama le Français. "Cap sur Sarnand, donc !"
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]   

Revenir en haut Aller en bas

Un vol de compétition ? [Mardi 18 mars]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Les alentours :: L'arrière pays-