Description


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Description

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Char d'assaut chaleureux

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Description   Jeu 6 Aoû - 12:42

La rue compte 71 numéros, les plus petits se situant du côté de la place de l'Oiseleur. Bien que cela ne fasse que 35 adresses de chaque côté, certaines propriétés sont assez grandes pour que la Rue Carnot soit longue de plus d'un kilomètre...


    4, rue Carnot : Immeuble Chaseul, siège de la Wehrmacht / Kommandantur

Ancienne manufacture des tabacs de Montreuil, l'immeuble avait été racheté par André Chaseul pour en faire un hôtel. Construit au début du XIXème, le bâtiment a un style sobre et solide, une cour pour ses véhicules à laquelle on accède par un passage entre deux ailes. Personne n'entre ici sans bonnes raisons car le portail est flanqué d'une cabane où se trouve en permanence un soldat.

Une petite partie de la garnison de Montreuil se trouve au 4, rue Carnot, chargée de la sécurité des lieux ou mis à disposition immédiate du petit état major local. Le reste se trouve en fait dans la seconde ancienne caserne des chasseurs alpins, dans la zone industrielle (la première a été changée en école après la destruction accidentelle d'une école primaire pendant la campagne de France).

Source de l'image


    16, rue Carnot : Bar Chez Madame Manon


Source de l'image
Bien qu'il ne soit pas réservé aux Allemands, le bar est devenu l'antre des officiers de la Wehrmacht en raison de sa propreté, de la qualité du service et des charmes de la maitresse des lieux. Tous les collabo qui souhaitent obtenir des entrées auprès de la Kommandantur savent que c'est ici qu'il faut se rendre lorsqu'on ne souhaite pas passer par les canaux officiels, mais rien n'indique qu'ils obtiendront satisfaction...

Voir la présentations de la patrone
-21, rue Carnot : Commissariat


    27, rue Carnot : Maison Puisal, siège de la Gestapo

Ancienne demeure d'un des plus gros industriel de la ville, elle a été saisie dès l'Armistice par la Gestapo alors que la municipalité faisait des travaux pour la transformer en lycée. Cela explique sans doute qu'au lieu de "Siège du SD", il y ai écrit "Lycée de la Martinière" sur le portail d'entrée.
L'immeuble a une forme originale puisqu'une cour triangulaire se loge dans l'enceinte, derrière des grilles ouvragées des années 1870. Deux voitures s'alignent à l'intérieur ainsi qu'un nombre de moto variant entre zéro et trois selon l'heure. Seule une plaque discrète située juste au dessus de la boite au lettres indique qu'on se trouve bien au siège de la Gestapo locale : pas de drapeaux, pas de poste de garde extérieur puisque les contrôles se font à l'entrée même du bâtiment.

A l'intérieur, les travaux n'avaient commencé qu'au rez de chaussée et aux deux premiers étages, si bien que la plupart des pièces des étages supérieurs ont gardé leur décoration d'origine : plafonds très hauts, lambris style XIXème, tapisserie des années 30 dans les pièces les plus modernes. Les trois chambres ont été laissées telles quelles pour les gardes. En fait, l'immeuble est plutôt grand vu le nombre d'occupants et certains étages ne sont carrément pas utilisés.

Les officiers se trouvent en premier étage, Siedler occupant le bureau du chef de famille (très classe, d'ailleurs il devait rester inchangé pour le directeur du lycée et Puisal ayant légué ses livres, toute la bibliothèque est encore là). Le rez de chaussé est encore tendu par ci par là de fils téléphoniques et l'ameublement y est beaucoup plus sobre.

Crédits de l'image : Photos de Zut, Lycée La Martinière de Lyon



    47, rue Carnot : Cinéma Le Royal, réservé aux soldats allemands

Avec ses deux salles, dont une de deux cent places, le Royal est le plus grand et le meilleur cinéma de Montreuil. Construit dans les années 20, il faisait le plein tous les week end jusqu'à ce que les Allemands ne collent une immense pancarte "Soldatenkino" dessus. Depuis, il faut avoir un bel uniforme feldgrau pour entrer.

A droit du cinéma, au 46, se trouve le siège de l'Organisation Todt pour l'effort de guerre allemand, chargé de faire de la pub pour recruter des travailleurs... pour le moment, avec un très maigre succès.

Source de l'image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com

Description

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Montreuil :: Centre ville :: Rue Carnot-