Devoirs du soir (6/03/1941)


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Devoirs du soir (6/03/1941)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Devoirs du soir (6/03/1941)   Jeu 13 Aoû - 22:07

Mettre les pieds à l’école de son plein gré, mais quel collégien serait assez fou pour le vouloir ! Cependant, il ne faut pas oublier que Timothée n’était pas un collégien, donc il pouvait sans aucun souci se diriger d’un pas alerte vers la porte de l’institution Saint-François. Cependant, il paraissait étonnant qu’il ne soit pas en train de travailler et surtout que les cours soient terminés depuis un bon moment à cette heure. Mais encore une fois, pourquoi pas, il pouvait très bien avoir quelqu’un à voir ou bien avec qui parler. Il serait étonnant qu’à huit heures du soir les jeunes du collège puissent sortir, mais bon, c’était envisageable.

Encore une fois, l’une de ses manœuvres ne fut pas totalement compréhensible. Il pouvait très bien passer devant la porte, mais non, il obliqua de manière à longer le mur de l’institution sans croiser la porte et ce ne fut qu’au niveau de la séparation possible entre Saint François et Sainte Marie qu’il s’arrêta. Il regarda sa tenue d’un œil critique avant de se dire que oui, le noir était parfait pour ce qu’il envisageait.

On lui avait dit qu’il n’était pas grand, que sa voix était trop aigue et qu’il n’était pas encore un homme alors soit, il allait montrer qu’il n’était pas un homme. Il regarda dans son sac en souriant et ses dents blanches brillèrent une seconde à la lueur de la lune. Enfin, tout était prêt, ou presque tout. Le mur était haut et il se voyait mal frapper à la porte pour avoir le droit d’entrer.

Oh, grimper ne serait pas le plus gros problème, non ! Le plus gros problème serait de grimper sans se faire voir et sans faire trop de bruit. Il regarda une fois encore de tous les côtés et poussa un petit soupir en voyant quelqu’un arriver. Bon, alors c’était quoi ça ?

Il fallait espérer que ce n’était pas une bonne sœur ou un prêtre, il aurait du mal à expliquer sa présence ici. Il se colla contre le mur en pensant aux différentes possibilités. Ce n’était pas un militaire en tout cas, ou bien un militaire qui ne savait pas marcher au pas ! Et puis ce n’était pas si grand que ça. Donc … ouais, ouf, un autre gars assez jeune. Moins ouf, les cheveux blonds n’étaient pas des plus discrets.

Tim se glissa silencieusement derrière lui et plaqua la main sur sa bouche.

- Hé toi, t’fais pas d’bruit et t’bronches pas et j’te libère. Et puis p’têt même qu’tu vas p’voir v’nir au collège avec moi s’t’es bien sage. J’suis sur que l’cours que j’vais prendre t’l’a jamais eu !

Il libéra lentement la bouche de son otage, à deux ils avaient plus de chance de parvenir à un résultat. Car Tim avait prévu grand pour cette soirée ! Quelque chose qui allait beaucoup plaire à son compagnon si toutefois il acceptait sa proposition. Et puis, il avait tout ce qu’il fallait dans son sac, de quoi terminer ce devoir si simple proposé par un soldat allemand à moitié imbibé de bière en échange d’un bon pourboire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Jeu 13 Aoû - 23:27

Par un immense hasard, il se trouve que Peter avait justement choisit le même jour que Thimothée pour faire une petite virée nocturne. Sa mère n'en savait évidement rien, la pauvre créature ayant travaillé tout le jour s'était écroulée dans son lit au moment même ou la voute céleste s'assombrissait. Néanmoins l'objectif de la virée de Peter était... Différent. Lui aussi s'était équipé d'une tenue sombre, mais pas de bonnet, chose qui lui aurait pourtant été utile et qu'il se maudit après coup de ne pas avoir emporté.
Lui avait pour seul équipement un petit couteau emprunté dans le tiroir à couverts dont la finalité était de finir dans les pneus de la voiture de Mougier, professeur d'éducation civique de son état qui avait commit l'imprudence d'affirmer face à lui et face à quelques uns de ses camarades, qu'il fallait soutenir l'occupant nazi, lui être serviable et fidèle. Bref, tout ce genre de conneries qui plairait bien à Pétain. Seulement voilà, il y avait les profs qui faisaient plaisir à Pétain et les profs qui faisaient plaisir à Hitler, Mougier faisait sans problème partie de la deuxième catégorie. Chose qui d'ailleurs avait été confirmé quand ils avaient apprit à la récré qu'il s'était permis de châtrer un "sale juif" d'à peine onze ans qui avait eut l'audace de ne pas arborer son étoile jaune. En bon justiciers vengeur de la veuve et de l'orphelin, il s'était donné rendez-vous avec 5 de ses amis non loin de l'habitation du dit Mougier afin de tuner sa voiture à grands coups de cric, ce qui devait être une action rapide, mais certainement pas discrète.
La haine de Peter était d'autant plus accentuée quand il passait dans le quartier et voyait où cet enfoiré se permettait de vivre tandis que la majeure partie de la France crevait de faim. Ce quartier puait le nantis et le collabo ce que Peter détestait au plus haut point, même si lui n'était pas d'accord avec le fait que les juifs en était forcément. D'ailleurs ses parents si ses parents étaient socialistes, lui ne s'était jamais posé la question mais pensait plus que ses idéaux se rapprochait du communisme. Même s'il était le premier à rire de ses mecs qui s'appellent "camarades" et aussi le premier à trouver que Staline ne valait pas mieux qu'Hitler. Il était justement en train de penser à toutes ces choses quand il vit silhouette sombre surgir et se plaquer devant sa bouche. Son cri fut bien entendu étouffé et il mit plusieurs secondes à comprendre ce qui lui arrivait. Ce temps de réaction permit d'ailleurs à Thimothée d'échapper à un énorme coup de coude dans l'estomac puisqu'au moment ou il joignait ses deux poings, il entendit causer son agresseur. Malgré tous les efforts de concentration qu'il fournissait, Peter eut du mal à comprendre grand chose à son jargon débité à une vitesse supraluminique. Par contre son ton laissait penser qu'il n'était pas agressif et surtout qu'il ne tenait pas lui non plus à se faire remarquer. Aussi retint-il son coup et son cri quand il le libéra. Peter se retourna vite et s'élogna d'un mètre, main dans la poche serrant le couteau, on ne sait jamais sur qui on peut tomber... en fait c'était un gamin, comme lui. Beaucoup plus fort que lui, çà aucun doute. Avec l'air toujours méfiant, Peter se contenta d'articuler.

- J'ai rien pigé...
Une des formules Françaises toutes faites qu'il avait apprit de ses camarades quand il venait de débarquer et qu'il mélangeait encore vocabulaire Allemand et Français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Dim 16 Aoû - 20:11

Tim attendit que son interlocuteur se remette de ses émotions tout en le détaillant un peu plus à la lueur de la lune. Il s’agissait d’un adolescent tout comme lui et surtout il lui avait flanqué une sacrée frousse. Il se dit d’ailleurs que c’était bien sa veine de tomber sur un allemand qui ne comprenait pas ce qu’il disait. Mais pour le cours envisagé et recherché par le pari avec le soldat, parler n’était pas nécessaire. Cependant, la voix de son interlocuteur pouvait poser problème s’il décidait de l’accompagner. Parce que la faible nuance d’accent pouvait être facilement repérée.

En tout cas, il n’avait qu’à faire la proposition et nul doute que l’autre garçon oublierait un instant son plan initial pour se joindre à lui, quel adolescent en pleine possession de ses moyens refuserait ce genre de proposition !

- Bon s’tu causes pas bien l’français, c’pas un ‘blème. Je monte, tu viens s’tu veux et ensuite on s’change.

Car oui, le changement en se servant du contenu du sac était capital pour la réussite du pari. Bon, ce n’était certainement pas ce qui allait être le plus simple à expliquer à l’autre garçon, mais il trouverait un moyen et puis … la réponse allait être très certainement positive.

Il regarda le mur pour l’évaluer et décida que l’autre allait avoir une utilité.

- J’m’appelle Tim. Tu peux vérifier qu’personne vient ? Ensuite j’fais pareil pour toi.

Il faisait un effort manifeste pour parler correctement ou plus correctement et il espérait que ce serait apprécié à sa juste valeur. Mais pas le temps pour lui de trainer, une patrouille pouvait décider de vérifier le couvre-feu. Il n’avait pas trop de souci à se faire s’il se faisait prendre, mais son plan ne pourrait jamais être réalisé et c’était bien dommage.

Il ferma son sac et le lança par-dessus le mur. Il espérait que personne n’allait le prendre sur la tête ou bien le voir passer, c’était peu vraisemblable, mais on ne savait jamais. N’entendant aucune exclamation, il commença l’escalade.

Il n’avait pas attendu que le jeune garçon resté sur le trottoir lui réponde. Il avait du temps avant d’arriver hors de portée de voix même si l’autre ne parlait pas fort, donc autant passer ce temps à bouger et à préparer la suite de son plan.

Bon nombre d’adolescents seraient particulièrement stressés à l’idée de ce qu’il s’apprêtait à faire mais pas lui, c’était amusant et c’était tout ce qui comptait après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Dim 16 Aoû - 23:08

Ça y est, il recommençait à nouveau à parler à deux milles à l'heure... Peter avait vraiment du mal à ne cerner ne serait-ce que quelques mots de vocabulaire. Il leva la main droite un peu en signe de rédition.
- Écoute, je comprend rien si tu...
Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase, coupé dans son élan par Thimothée dont le débit de parole s'était ralentit pour être un peu plus compréhensible...Au prix d'un intense effort et de quelques secondes, Il comprit enfin.
- D'accord...
Peter se mit donc à vérifier dans les différentes directions afin que le dénommé Thimothée puisse escalader son mur à sa guise. Il avait ensuite prévu de se remettre en route sans demander son reste mais la plaque brillante à quelques pas d'ici attira son attention pleine et entière. Il eut donc une idée de quels pouvaient être les desseins de l'autre zouave.Tout d'un coup il fut plus intéressé et même si ça morale le proscrivait totalement de suivre ce petit vicelard, une force infiniment plus puissante le poussa à vouloir en savoir plus. Et tans pis pour la voiture du prof, de toute façon, un pneu de plus ou de moins n'allait pas,avoir beaucoup d'importance vu comme elle allait être relookée.
- J'm'apelle Peter, C'est quoi le plan?
Dit-il en regardant Tim monter tout en arborant un large sourire un brin vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Lun 17 Aoû - 12:43

Tim n’avait pas attendu que l’autre parle pour grimper et il était déjà à mi-hauteur quand la question fatidique arriva. Bon, le plan était simple mais s’il le révélait trop tôt, l’autre allait vouloir partir donc ce n’était pas nécessaire. Il se contentait pour le moment d’escalader sans répondre et de lui faire signe de se taire. En effet, la partie la plus délicate était d’être discrets, ensuite viendrait ce que Tim considérait comme une leçon de vie toute particulière.

Une fois arrivé en haut, il fit signe à son acolyte de grimper à son tour. Il se souvenait bien du soldat qui avait fait le pari avec lui et il avait même un appareil photo attaché autour de son cou sous ses vêtements noirs. C’était un peu lourd mais avoir un tel engin était pour Tim une aventure en soi. Il allait devoir faire très attention à ne pas l’abimer où sinon ça chaufferait pour lui.

De l’autre côté du mur, une cour pavée et surtout un bâtiment où quelques fenêtres étaient éclairées. Et malgré les rideaux fermés, l’imagination de Tim pu se déchainer totalement. Il n’y avait pourtant personne derrière ces morceaux de tissus mais le contraire était toujours possible. Et là, alors que tout serait suggéré et rien ne serait dévoilé, l’imagination pourrait jouer son rôle.

Cependant, il devait surveiller son compagnon d’exploration et surtout, surtout ne devait pas lui parler trop vite. C’était presque la seule chose qu’il regrettait dans la situation actuelle. Surtout que la suite promettait d’être particulièrement hilarante ! Il attendait que l’autre garçon le rejoigne et il trouverait un moyen ensuite de le convaincre. En attendant, pour descendre, ils devraient certainement ruser un peu, une chute de plus de 3 mètres n’était pas ce qui se faisait de plus discret. Peut-être qu’en se pendant par les bras au sommet du mur puis en se laissant tomber, ça irait mieux. En tout cas ça serait toujours mieux que rien.

Quand l’autre garçon l’eut rejoint, Tim lui fit un sourire éclatant puis un clin d’œil en direction des fenêtres éclairées.

- J’crois mon pote qu’on va bien s’marrer. Mais j’pense qu’on va pas trop d’voir causer ou alors avec une voix aigüe.

Il avait pris soin de parler calmement et presque lentement pour que Peter le comprenne. Ensuite il entreprit d’expliquer le plan, enfin… une partie du plan.

- Pour l’moment, on va descendre en se pendant par les bras pour pas faire d’bruit. Ensuite ben on va utiliser c’qu’y a dans l’sac. T’inquiète, ça va rouler.

Il fallait espérer s’ils ne voulaient pas se retrouver devant les flics comme dirait Tim. Mais après tout, le danger n’était pas si important … enfin presque pas. Il fit signe à Peter de descendre en premier et il attendit. Oui, ça allait être très amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Mar 18 Aoû - 21:42

Peter commença donc à grimper le mur à la suite de Tim, lui aussi très enthousiaste visiblement... Peter parvint en haut avec néanmoins beaucoup plus de difficultés que ce dernier car beaucoup plus frêle bien que plus léger. Une fois assis en haut, il commença à contempler les environs, difficile de passer inaperçu dans une cour si peu fréquenté. Le fait qu'elle soit ou non fréquenté pouvait tourner à l'avantage comme à l'inconvénient, or c'était le second cas qui se produisait à ce moment précis, car la chute ferait largement suffisamment de bruit pour alerter les personnes alentour étant donné que personne ne devait se trouver dehors à cette heure ci. D'ailleurs quand il y pensa, la trempe qu'il allait se prendre s'ils se faisaient choper! sortir lors du couvre feu c'était déjà beaucoup, mais aller espionner l'institution St Marie en plus! Mais bon... Le risque en valait la chandelle.Par contre il fronça les sourcils quand l'autre garçon lui fit signe de passer en premier.
- Tu veux rire j'espère? Pas question que je te serve d'éclaireur!
Réponse ferme et catégorique, Peter avait clairement fait comprendre qu'aucune négociation était possible sur ce point là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Jeu 20 Aoû - 13:09

Tim secoua la tête ce qui donna l’impression qu’il était l’ainé et que l’autre avait un comportement totalement puéril. Mais il se reprit et ses dents étincelèrent dans la nuit. Très bien, si l’autre ne voulait pas descendre en premier pour servir d’éclaireur, qu’à cela ne tienne, il n’allait pas argumenter pour si peu.

- Ok poule mouillée ! J’descends l’prem’s !

Et hop, ni une, ni deux, Tim fit ce qu’il avait préconisé, à savoir qu’il se pendit par les bras au sommet du mur et qu’il se laissa tomber au sol. Le bruit ne fut pas bien grand et il se retint de pousser un juron bien sentit en se recevant sur les talons, ça ne faisait pas de bien. Mais bon, au moins il était par terre et il pouvait faire signe à Peter de descendre à son tour.

Pas besoin ensuite de l’attendre, il devait aller chercher son sac et ensuite utiliser le contenu. Bon, ce ne serait peut-être pas si simple si l’autre rechignait, mais le jeu en valait la chandelle non ?

Il retourna vers le mur et se mit dans son ombre. Il commença à sortir ce que contenait le sac et à l’étaler au sol. Il se félicita d’avoir pris la précaution de tout prendre en double exemplaire, après tout, rien n’avait été essayé et il aurait besoin d’un petit temps d’adaptation avec certaines choses. Il fit signe à Peter de le rejoindre et sans dire un mot attendit sa réaction.

Il faut dire que l’étalage était particulièrement intéressant, entre les deux robes roses, les perruques brunes et blondes et les jolies sandales à petits talons, sans oublier bien entendu les vestes bleues qui allaient magnifiquement habiller les deux apprentis escaladeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Jeu 20 Aoû - 21:38

Poule mouillée? Non pas vraiment, disons juste méfiant, méfiant et prudent pour ne pas accorder sa confiance en moins de deux secondes à un type qu'il ne connaissait depuis moins de 2 minutes.
Ya pas marqué pigeon...
Pensait-il et il n'avait pas l'intention de servir de "gibier" en cas d'éventuelles sœurs faisant une ronde tardive. Bien entendu, après avoir attendu un peu (oui bon d'accord, beaucoup) en haut du mur pour remarquer que personne ne venait, Peter se laissa tomber à son tour au bas du mur en se pendant bien par ses bras. le choc de plusieurs centaines de joules sur ses délictas tendons d'achille le fit grimaçer mais aucun son ne sortit de sa bouche. Il se rapprocha ensuite de Thimothée pour admirer le magnifique étalage qu'il avait dressé digne d'un vendeur de Souk.

- Qu'est-ce que...
Peter loucha tout particulièrement sur les robes d'un rose pétant pour être crédible. Plaquant une main sur sa bouche, étouffant un petit rire.
- Ça marchera jamais.
C'était nerveux comme rire, la situation était pas spécialement comique mais le fait de se rendre compte au fur et à mesure dans qu'elle merde noire ils se trouvaient le faisait rire au lieu de le faire pleurer. Il se calma vite et reprit ses esprits, foutus pour foutus, autant aller jusqu'au bout, de toute manière ce serrait sans doute le même tarif. Inutile de dire qu'il était très TRÈS pessimiste à propos du plan du jeune Français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Dim 23 Aoû - 15:40

Tim vit arriver Peter et il lui sourit avec joie, est-ce que l’autre garçon allait comprendre quel était le but du pari à présent ? Et oui ! Timothée avait été comparé à une fille et il avait fait le pari avec le soldat qu’il pouvait se faire passer pour une fille au beau milieu du collège privé ! Sans compter que cela lui permettait d’avoir une bonne excuse pour entrer le soir dans un lieu rempli de filles !

Il attendit les commentaires et fronça les sourcils au défaitisme de son comparse. Comment ça, ne marcherait jamais ! Il n’avait qu’à y mettre un peu du sien ! Ce n’était pas si compliqué de se faire passer pour une fille ! Il allait même lui faire une démonstration.

- Alors t’inquiète, d’jà on s’change ! Là on est dans l’ombre, on peut l’faire direct sans souci.

Il ne fit aucune manière avant de se déshabiller presque entièrement, il ne faisait pas bien chaud donc il n’allait pas rester ainsi bien longtemps. Mais il devait tout d’abord comprendre comment une robe se mettait. Il attrapa celle qui était la plus proche de lui et il l’enfila par la tête, un peu comme il l’aurait fait pour un pull. Il laissa son pantalon, sa veste et sa chemise dans son sac et il enfila les chaussures. Il avait un peu de mal à marcher par contre.

- Alors tu t’défiles ? T’as peur d’quoi ? Au pire on s’fait foutre à la porte avec un coup d’pied au cul mais s’non ce s’ra tout bénef !

Il prit la perruque brune et la mit sur sa tête. C’était parfait, un peu gênant mais bon, on ne pouvait pas tout avoir. Il regarda Peter tout en s’entraînant à marcher comme il avait vu les filles le faire chez Madame Manon, autant dire qu’il y avait une certaine quantité d’ondulations postérieures, pas forcément bienvenues chez une jeune fille de bonne famille. Et il y avait aussi quelques jurons quand un talon refusait de se poser correctement.

- Par contre, j’aimerais qu’tu tardes pas trop, j’sais pas comment qu’font les filles pour pas avoir froid aux jambes, putain qu’ça caille !

Il prit la veste et l’enfila convenablement c’était un peu mieux mais il sentait le vent souffler sous sa robe et c’était très étrange, pas désagréable mais étrange. Il sortit l’appareil photo, le prépara et attendit. La prochaine étape serait d’entrer dans l’internat et de demander une photo à une des jeunes filles présente. Si possible les deux garçons avec une ou deux filles de l’internat. Il faudrait penser à parler calmement et surtout avec une belle voix aigue, mais ça, Tim devrait le maitriser sans trop d’efforts.

Et ensuite, avec de la chance, ils pourraient assister à la préparation pour la nuit, la leçon d’anatomie comparée pourrait alors commencer. Rien à dire, ce plan était excellent… ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Lun 24 Aoû - 21:14

Peter resta donc les mains dans le dos, arborant un grand sourire tandis que Thimothée lui faisait sa "démonstration. Une fois que ce dernier eut enfilé son costume et commença à marcher, il pouffa.
- T'es parfaite!
Il rigola quelques secondes puis se calma en réalisant qu'il allait lui aussi y passer.
- Bon, quand faut y aller, faut y aller... C'est bien comme çà que vous dites?
Donc lui aussi enfila la robe, par dessus ses vêtements et lui aussi mit cette magnifique perruque qui saillait bien son crâne de pré-ado boutonneux. Il suivit ensuite Thimothée en s'entraînant lui aussi de marcher comme une fille.
Si ma mère me voyait... J'ai honte...


hrp : post un peu court désolé, l'orage arrive ^^, j'me rattraperais au prochain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Mer 26 Aoû - 19:01

Tim marchait lentement pour ne pas se prendre les pieds dans ses talons, pourquoi diable les filles avaient-elles besoin de se grandir alors que c’était inutile. Il allait leur demander un jour pour savoir ce qu’elles y gagnaient. Il ne connaissait pas trop le collège et espérait fortement ne pas croiser qui que ce soit dans les environs. Ce serait si problématique si jamais ce quelqu’un était observateur, mais bon, à 14 ans les filles n’étaient pas si différentes des garçons tout de même.

En tout cas, Tim allait avoir besoin d’une bonne raison pour que deux pensionnaires soient sorties en pleine nuit. Il n’était pas si tard mais il sentait que ce serait mal vu, donc il devait avoir une excuse. Il sourit dans le noir et se tourna vers Peter.

- Alors comment que j’t’appelle m’tenant qu’on est des filles ! T’sais qu’faut changer d’nom ! Et puis faut que je parle mieux en d’sant toutes les lettres et avec une voix aigue. Denise, j’pense que je pourrais m’appeler Denise. Et toi ?

Il regarda l’autre garçon avec un sourire éclatant et il fit quelques essais de voix. Il n’avait pas une voix très grave et parfois il parvenait à prendre une voix assez aigue pour une fille. Il devait réussir. C’était donc des « bonjour, je suis Denise » qui arrivaient et qui se terminaient en fou rire quand il parlait avec des voix particulièrement ridicules.

Ils arrivaient devant une porte menant certainement au cœur du collège. Avec de la chance il n’y aurait personne, surtout pas de prof ! Oh si seulement …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Mer 26 Aoû - 23:11

Peter essayait de soulever délicatement sa robe pour ne pas se prendre les pieds dedans, ce qui était pour lui le principal problème (non pas que les talons n'en soit pas un... Bien au contraire...). Ce qui le préoccupait le plus à cet instant était exactement la même chose que Thimotée, à savoir, qu'elle excuse trouver et surtout est-ce qu'ils allaient être crédibles ou non? Comme en réponse à cette question qu'il se posait en son fort intérieur, Tim prit la parole pour proposer au jeune Peter l'adoption temporaire d'un autre patronyme ce qui le prit totalement au dépourvu.
- Heu, je sais pas moi... Léa? Ou non! mieux! Frieda et Hilda! Tu parle Allemand? Sinon contente toi de faire ya ya... J'aura juste à parler Allemand et on est filles de soldats en garnison à Sarnant nouvelle arrivées. En plus comme çà s'ils nous collent un peu trop, on menace de le dire à papa... Qu'en penses tu?
Un plan qui semblait redoutable et d'une facilitée déconcertante à Peter, cela n'allait pas être de même bien sûr s'il ne parlait pas Allemand, ou pire encore s'ils avaient l'infinie malchance de tomber sur un prof d'Allemand qui cramerait sans doute en moins de deux secondes l'accent ou l'incompréhension de Thimothée... Il essaya de ne pas y penser et lui aussi déploya des efforts pour ne pas exploser de rire tandis que lui et son compère réglaient la tonalité de leur nouvelle voix. Arrivés devant la porte, Peter eut un sursaut de courage et la poussa le premier, de loin il aperçu une bonne sœur qui, heureusement pour eux leur tournaient le dos. Un peu de discrétion ne serait pas du luxe s'ils voulaient éviter de foutre en l'air leur couverture. Il fit signe à Tim de le suivre et commença à avancer à la manière de son homonyme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Ven 28 Aoû - 17:31

Ah ben il se mettait à causer et pas qu’un peu en plus. Tim sourit en entendant la proposition et se dit que ça pouvait fonctionner. Enfin si seulement on ne leur posait pas trop de questions et puis en plus les autres risquaient plutôt de remarquer qu’ils n’étaient pas des filles plutôt que leur accent, mais bon. Ca valait le coup de tenter, mais Frieda et Hilda, c’était laid comme noms. Bon, Denise ne valait pas mieux, mais au moins c’était français. Ah oui, mince, il fallait des noms allemands pour le plan de Peter !

Bon, un beau nom allemand pendant que Peter s’amuse à entrer dans le collège. Tiens, une brave religieuse ! Surtout ne pas la déranger pour si peu, il suffisait de marcher discrètement et hop, l’affaire serait dans le sac.

Bon, ensuite Tim prenait la direction des opérations, non mais, il savait exactement où aller, vers les rideaux éclairés juste avant. Il était certain que c’étaient les chambres et dans une chambre, outre un lit, on pouvait trouver des gentilles filles qui acceptaient de faire des photos.

- Mon accent est pas très bien mais je parle allemand un peu. C’est en haut les filles !

Il s’engagea dans le couloir, direction un escalier. Ensuite ils verraient bien par où aller ! C’était bien d’avoir trouver quelqu’un pour partager cette aventure. Cela permettait d’envisager des choses différentes de l’habitude. Par exemple, Tim n’aurait jamais eu l’idée de se faire passer pour une allemande et pourtant l’idée n’était pas bête du tout. On pouvait donc dire que les deux garçons étaient complémentaires, Tim pour tout ce qui relevait de la folie et Peter pour ce qui était plus réfléchi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Ven 28 Aoû - 19:25

Peter réussit donc à se faufiler sans faire un bruit suivit de près par Tim qui ne fit pas de bruit non plus. Il avait l'impression d'être un agent secret vêtu de noir à l'humour cynique s'infiltrant dans une base secrète dans le but de sauver le monde... Son délire ne dura pas très longtemps et Fischer se rappela vite qu'il était vêtu en fille et tentait de s'infiltrer dans un pensionnat pour assouvir sa curiosité pré-pubère... Plusieurs mètres plus loin, il eut la bonne surprise de constater que Tim parlait Allemand, même si bien sûr son accent n'était pas parfait comme il l'avait souligné.
- T'inquiète, çà ira, c'est déjà bien que tu connaisse la langue.
Il avait faillit dire "ma langue", mais sa langue était le Français maintenant qu'il était officiellement un enfant de la nation Française lui aussi. Même s'il aimait bien la France, il fallait reconnaitre que pouvoir parler une langue sans avoir à se concentrer pour comprendre lui manquait, c'était une situation délicate et difficile à supporter que d'être tiraillé comme çà entre deux peuples, deux peuples ennemis en plus. Et même s'ils étaient bien intégrés à la communauté, on continuait à les considérer lui et sa mère comme de "bons Allemands" et non pas des Français, cela contribuait encore plus à le faire se sentir étranger, sans doute le resterait-il toujours un peu... Sa réflexion philosophique avec lui même s'interrompit quand il vit Timothée sortir un appareil photo.
- Qu'est-ce que tu fous là, t'est malade?! On va réveiller tout le monde avec çà!
Bien entendu, malgré son agitation, Peter n'avait pas oublié de chuchoter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Ven 28 Aoû - 20:05

Tim regarda Peter comme si des cornes lui avaient poussées sur la tête. Non, il n'était pas fou, non il ne voulait pas réveiller tout le monde et puis avec un peu de chance quand tout le monde dormirait, ils seraient sortis ! Ce serait très préjudiciable si ce n'était pas le cas. Donc il fallait au contraire se dépêcher et ne pas se poser de questions sur la photo à venir.

Mais bon, s'il voulait qu'il cache l'appareil en attendant, pas de problèmes ! Il le passa autour de son cou et le glissa dans sa robe. Voila, c'était caché et il n'avait pas des heures d'explications à donner. En attendant, l'escalier était en vue et personne d'autre que nos deux lascars ne pouvait l'emprunter. Ils allaient donc enfin pouvoir monter et voir pourquoi on faisait tout un plat des différences entre garçons et filles.

- T'inquiète, personne y dort à c't'heure là ! J'pense qu'c'est l'heure d'la douche !

Il fit un sourire parfaitement pervers à son comparse et il se mit exactement à sa hauteur avant de lui demander dans le creux de l'oreille.

- T't'es lavé ou faut qu't'y aille ? J'peux t'aider s'tu veux !

Il éclata de rire, un rire qui résonna dans le couloir vide et il partit en courant dans l'escalier. Enfin, il jeta ses chaussures inutiles pour courir et se mit à gravir l'escalier pieds nus. Il était ravi d'avoir fait un peu de bruit, pas pour que Peter se fasse prendre, mais pour que des filles sortent si possible peu habillées. Pas une seconde il ne pensait se faire avoir par quelqu'un ! Il n'y avait aucune raison et il sentait qu'il pourrait toujours se cacher dans un dortoir. Après tout, chez madame Manon, ne lui avait-on pas dit qu'il était craquant et qu'on ferait tout pour lui ? Donc une jeune femme au café ou une fille dans un collège, ça réagissait pareil non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Sam 29 Aoû - 0:00

Peter se décontracta un peu quand Timothée rengaina son appareil photo, c'était mieux comme çà. Par contre la suite lui déplut au plus haut point, sous entendu le moment où il servit d'appât à Tim. Il l'avait craint depuis le début mais avait espéré qu'il était réglo, visiblement non... Ce dernier avait été tellement fulgurant que Peter ne put que lançer un juron à son encontre alors qu'il était à mi-hauteur de l'escalier.
- Salopard d'enfoiré de $ù*£§ de fils de §ùµ* !!
Approximativement deux secondes plus tard, quelques filles poussaient la porte, intriguées par ce bruit étrange, intriguées et... nues sous leurs serviettes... Peter en rougit tout de suite, heureusement ce n'était pas très visible de loin mais il s'arrangea pour ne pas les regarder en face.
- Eh ben! T'en fait du bruit, qu'est-ce qui se passe?
- Heu... Rien rien, j'ai... J'ai cru voir un truc bouger là-bas, je croyais que c'était une souris. Mais c'était juste une pierre...
- T'es nerveuse toi non?
Putain mais qu'il la prenne sa photo et qu'on se tire en vitesse...
Les filles commençaient à se rapprocher de Peter qui n'allait pas pouvoir maintenir sa couverture très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Sam 29 Aoû - 11:36

Timothée s'était caché dans un recoin un peu sombre quand il entendit la porte s'ouvrir. Ah ça devenait intéressant, surtout que Peter lui avait hurlé dessus et qu'il devait être réellement en rogne contre lui. Oh ! Encore une fois, Tim ne souhaitait pas le moins du monde que l'autre garçon ait des ennuis, il voulait simplement accélérer le mouvement quelque peu. Et quand il vit que c'étaient plusieurs filles, les cheveux encore mouillés et une serviette pour seul vêtements, il sourit. Enfin un peu d'animation dans la visite.

Il sortit de sa cachette alors qu'elles se rapprochaient de Peter et il eut un bon geste, à savoir qu'il parla à voix basse.

- Heu j'pense que vous allez attraper froid s'vous êtes à poil là d'sous !

Plusieurs paires d'yeux se posèrent sur lui et il eut l'impression d'avoir fait une bourde. Pourtant il avait parlé avec une voix assez aigue, avait fait attention à prononcer le maximum de sons et n'avait rien dit de grossier. Mais elles continuaient à le regarder comme si quelque chose n'allait pas chez lui.

L'une d'entre elles semblait plus courageuse que les autres et s'approcha seule. Elle le regarda de haut en bas et se recula pour parler avec ses amies. Tim n'entendait pas ce qu'elles se disaient et comme elles étaient entre Peter et lui il ne pouvait même pas rejoindre l'autre garçon. Des gloussements se firent entendre et il se dit qu'il n'aimait pas ça du tout. Quand la plus courageuse reprit la parole, il se dit qu'il avait eu raison d'avoir légèrement peur.

- Vous êtes sorties après le couvre-feu, c'est dangereux. Et le boucan va attirer une soeur, je crois que vous devriez aller vous laver, on vous accompagne !

Le sourire de la jeune fille ne plut pas du tout à Timothée, là ils étaient mal, très très mal. Surtout qu'aux vues des regards qui leur étaient jetés, ils étaient démasqués. Bon, ok, ne pas paniquer, après tout ce n'était qu'un groupe de filles qui ne pouvait pas grand chose à part hurler et faire que Tim et Peter soient attrapés.

Le groupe en question fit signe aux deux garçons d'avancer en direction de la porte de la salle de bains. Tim déglutit et haussa les épaules, ça allait certainement bien se passer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Sam 29 Aoû - 12:18

- Glups!
Ce fut le petit hoquet de surprise et surtout de stress de Peter quand il entendit ce que venait de sortir Tim... Ses connaissances en Français n'avaient beau pas être parfaites, il se doutait de ce que voulait dire à poil. Il plaqua sa main sur son visage, désespéré.
- Crétin...
Et dans le même temps, les bruits de pas d'une quelconque sœur qui se rapprochaient, ainsi que les filles qui gloussaient ayant probablement démasqué leur déguisement (ce qui n'était pas bien difficile en soit...
Bon... On est grillés...
Et puis non finalement, malgré cela elles leur firent signe de les rejoindre, elles allaient les couvrir, Peter n'en croyait ni ses yeux ni ses oreilles, en attendant il n'avait pas le temps de réfléchir aussi s'empressa-t-il d'emboîter le pas pour pénétrer dans le vestiaire. En tout cas à partir de maintenant, leur survie dépendait du bon vouloir de leurs hôtesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Sam 29 Aoû - 15:27

C'était un vestiaire comme les autres, Tim se serait attendu à plus de rose et de paillettes, mais il fallait croire que ce n'était pas le genre de la maison. En attendant, il était en compagnie de quatre filles et de Peter et ils allaient pouvoir mener leur mission à bien. Il regarda les demoiselles et se dit que la serviette était finalement un accessoire vestimentaire très intéressant. Par contre le regard qu'elles portaient sur eux deux n'était pas du tout rassurant. La plus courageuse leur indiqua les douches d'un signe de tête.

- Vous y allez ? Après tout, pas de chichi entre filles !

La ils étaient mal ! Très très très, même extrêmement mal ! Car inutile de dire qu'il était hors de question pour Timothée d'aller se laver. Enfin, hors de question pour le moment et devant autant de monde. Sinon oui, bien entendu il irait se laver un jour.

- Heu ben j'suis pas sur qu'y'ait b'soin. T'sais j'suis ...

- Un garçon ? Oui je sais !

Bon, là ils étaient vraiment mal. Elle indiquait toujours les douches et elle tendait même la main dans cette direction. Timothée n'était pas certain de bien comprendre ce qu'elles sous-entendaient. Elles semblaient avoir retourner la situation avec une facilité déconcertante et il ne voulait surtout pas qu'elles appellent au secours. Surtout avec les bonnes soeurs qui pouvaient passer dans le couloir. Il décida de jouer le tout pour le tout.

- Ben en fait, j'ai b'soin d'une photo avec une d'vous. C'tout après on s'casse.

Il regarda la meneuse en se demandant si elle allait accepter, ce n'était pas du tout certain et Peter semblait ne pas en mener plus large que lui. Elle regarda ses amies et tendit la main. Il sortit l'appareil photo et le lui tendit. Elle regarda, le pris en main et sourit.

- La soeur ne devrait pas tarder à venir voir si on a terminé. Autant vous dire que la douche est obligatoire.

Non, elle n'envisageait pas sérieusement cette issue, non certainement pas ! Tim s'approcha de Peter et attendit sa réaction. Ca n'allait pas être facile de s'en tirer finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Dim 30 Aoû - 12:32

Ah bon ben voilà autre chose.
Le plan que lui et Timothée avaient prévu était en train de tourner en leur défaveur à ce moment précis. Chantage de la part des jeunes filles de cet institut, remarque elles auraient tort de s'en priver; d'autant plus que çà semblait effectivement la meilleures des solutions de se planquer dans les douches. Peut-être la sœur n'aurait pas la bonne idée de venir jeter un œil là-dedans... Peter soupira en voyant que Tim continuait d'insister pour se faire prendre en photo.

- C'est çà ouais, c'est bien le moment de tenir le débat, vous me tiendrez au courant, hein?
Joignant le geste à la parole, il retira ses talons et sa robe pour les balancer sur un banc avant de se précipiter habillé dans la douche qui ne tournait plus depuis le temps... toujours avec sa perruque. Il aperçu à sa droite un petit renfoncement contre lequel il pourrait se plaquer dans l'éventualité ou la sœur ait l'envie de mater ses pensionnaires. Il fit signe à Tim de le rejoindre tout en ayant prit en main sa perruque.
- Amène-toi! Scnell!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Mar 1 Sep - 22:07

Tim regarda Peter et eut un sursaut, ce n’était pas du jeu ça ! Lui il avait retiré son pantalon et sa chemise pour mettre la robe ! Et non il était hors de question qu’il retire sa robe pour aller sous une douche éteinte ! D’ailleurs quelle idée ça d’utiliser une douche éteinte… Non, il n’allait pas oser tout de même, il ne le ferait pas, ce n’était pas du tout gentil et Tim était gentil très très gentil.

Il regarda les filles qui le pressaient d’aller rejoindre son compagnon de galère et il leur fit son plus beau sourire. Elles semblaient décidées à le pousser s’il voulait se désister mais il n’en avait aucunement l’intention. Car après tout il était là pour un cours d’anatomie comparée…

- Ouais j’viens t’inquiète. Bon les filles, j’vais m’doucher ! Y’en a une qui veut v’nir ‘vec moi ?

Oui, il ne pouvait pas s’en empêcher, il fallait qu’il fasse de l’esbroufe. Oh, il n’était pas si fier que ça intérieurement, mais il avait quelque chose qui le poussait à se montrer et à jouer avec l’instant présent.

Il les regarda l’une après l’autre puis dégrafa sa robe. Il se retrouva aussitôt en caleçon et il leur fit un clin d’œil. Elles semblaient plus intéressées qu’outrées ou gênées. Il alla dans la douche où s’était réfugié Peter et il lui glissa à l’oreille.

- Tricheur !

De leur côté les filles regardaient toujours la douche d’un air qui ne lui plaisait pas du tout. Elles n’allaient tout de même pas faire ce que lui avait décidé d’oublier ? On ne savait jamais avec des filles surtout si jamais la sœur décidait de vérifier si les douches étaient terminées. Mais comme elle n’était pas encore là, il fit un petit signe aux filles.

- A charge de r’vanche ! Une serviet’ c’est b’coup d’vêtements !

Il leur refit un clin d’œil et ensuite il fit semblant de se laver les cheveux, enfin la perruque tout en souriant. Son jeu était la seule chose qui l’empêchait de fuir à toutes jambes, donc il continuait. Et elles le regardaient tout en surveillant la porte. L’une d’entre elles était peut-être tout de même un peu trop prêt des robinets…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Mar 1 Sep - 23:57

Peter eut à peu près la même poussée de sadisme quand Tim entra dans la douche, transmission de pensées peut-être? Toujours était-il qu'il éprouva une forte tentation d'appuyer sur le joli bouton commandant l'activation de la douche sous laquelle se trouvait Tim. Il eut un sourire espiègle quand Tim lui chuchota à l'oreille.
- J't'en foutrais moi... C'est pas un jeu...
Il voulait être sérieux, mais même si la situation était grave, leur position inconfortable était plutôt hilarante même pour lui ce qui l'empêcha d'adopter un ton très convainquant. Au bout de plusieurs secondes, Peter cru entendre la porte s'ouvrir, il se plaqua donc dans le renfoncement de façon à être hors de vue d'une éventuelle visiteuse.
- Les filles? Est-ce que vous avez fini?
Ah merde merde merde...

hrp : je te laisse faire le "maître des pnj's", j'ai beaucoup moins d'inspiration... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Jeu 3 Sep - 0:50

La visite en question avait de quoi effrayer n'importe quel baroudeur. Si elle avait sut, oh oui, si elle avait sut, la porte giserait déjà en bien piètre état à ses pieds.

La Soeur Marie-Thérèse était en effet de grande taille et large d'épaules. C'était le genre de femme qu'on peinait à marier, sauf par amour, car quand on est taillée comme une armoire à glace et qu'on surplombe la plupart des têtes masculines, y'a de quoi effrayer les passants. Pourtant, Marie-Thérèse n'était pas si effrayante : d'une grande douceur avec celle qu'elle appelait ses filles, cela atténuait une réputation de coups-de-pieds-au-cul assez fracassante.
Autant dire que si les deux garçons étaient découverts, ça allait chauffer pour la peau de leurs petites fesses...

C'était justement elle qui avait la charge des dortoirs. Ce n'était pas une mince affaire, surtout quand il s'agissait de maintenir un certain timing pour l'usage de la salle de bain. Ce soir là n'échappait pas à la routine : ses filles tardaient. Et si elles tardaient, cela signifiait sans doute qu'elles abusaient sur l'eau chaude. Il fallait donc aller vérifier, ne serait-ce que dans un soucis de réduction des coûts.

Marie-Thérèse étant malgré tout une femme assez prude que la vue de n'importe quel corps nu émouvait, elle s'arrêta devant la porte et frappa quelques coups secs mais bruyants.

"Les filles? Est-ce que vous avez fini?"

Elle posa la main sur la poignée, prête à entrer dès qu'elle aurait compté quinze secondes, ce qui était un temps tout à fait correct pour que les moins habillées se rendent présentables...


[Peter, n'oublie pas que c'est 10 lignes par message ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Jeu 3 Sep - 12:25

- Les filles? Est-ce que vous avez fini?
Les yeux bleus de Peter se tintèrent d'un coup d'une intense lueur de panique, il fit immédiatement signe à Timothée de venir le rejoindre dans le renfoncement, peut-être la bonne soeur n'irait-elle pas jusqu'à inspecter la cabine de douche. Mais alors... Ils seraient enfermés dans les douches?
- Ach! Être enfermé ou hâché menu, pourquoi doit-on faire ce choix...
Peter bondit tout de suite hors de la cabine et attrapa au vol les deux robes, une qu'il balança à Timothée et l'autre qu'il s'empressa d'enfiler. Le stress mêlé à une bonne dose de frousse lui fit mettre les deux jambes dans la même manche ce qui lui fit perdre quelques précieuses secondes, il rejoignit à cloche pied l'extrémité de la rangée de casiers sous les rires discrets de plusieurs filles. Ici il pourrait se cacher le temps le finir de se changer. En tout cas du temps avait passé entre le moment où il avait commencé à enfiler sa robe et le moment ou il avait bouclé la dernière agrafe. Son objectif était bien sûr de ne pas se faire voir mais au cas où, il pourrait toujours essayer de s'en sortir avec son déguisement... Et beaucoup de chance. Il se plaqua donc à cette rangée espérant de tout cœur ne pas être vu. S'il avait été croyant, ç'aurait probablement été le moment rêvé pour se mettre à implorer le seigneur, mais de toute façon même s'il savait comment faire, nul doute que ce dernier ne volerait pas à l'aide de deux garnements essayant de mater les filles sous la douche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   Sam 5 Sep - 13:25

Tim entendit les paroles et soupira. Bon, ça ne s’arrangeait pas pour eux, mais il savait en venant que cela pouvait mal tourner. Il devait donc simplement s’arranger pour que mal tourner ne signifie pas se retrouver en trop mauvaise posture. Tout en réfléchissant, il ne vit pas que Peter avait réagit comme un beau diable et qu’il lui lançait sa robe. Il se la prit donc sur la tête et manqua de pester contre ce fou qui osait l’attaquer à coup de vêtement féminin.

Il se tourna tout de même vers les filles qui ne souriaient plus tant que ça. Bon, la femme qui avait parlé ne devait pas être des plus agréables à rencontrer pour deux visiteurs indésirables. Et même si elles ne semblaient pas désireuses de les dénoncer, il se pouvait fort bien qu’elles refusent de leur porter assistance. Il sortit de la douche tout en se demandant de toute façon comment les demoiselles allaient faire pour s’habiller alors que deux garçons étaient présents. La rigolade semblait évanouie et à moins d’une idée lumineuse …

Tim retrouva le sourire en quelques instants. La porte était toujours fermée et il y avait une excellente raison au fait d’être toujours dans la salle de bains ! Lui en tout cas trouvait toujours ce prétexte quand il avait à passer du temps quelque part … il avait oublié quelque chose qui l’empêchait soit de sortir, soit d’entrer. En général pour la salle de bains c’était d’entrer mais bon, passons. Comme la sœur n’avait pas ouvert la porte, cela pouvait signifier qu’elle ne voulait pas entrer, sauf en cas d’absence de réponses. Donc il fallait lui répondre !

Il s’approcha de la plus délurée des jeunes filles et lui glissa quelques mots à l’oreille. Cette dernière sourit de toutes ses dents et redonna l’appareil photo à Timothée. Il se glissa alors vers Peter en se mordillant légèrement la lèvre inférieure, signe évident de gène. Et avant même qu’il puisse expliquer son plan à son compagnon d’infortune, la jeune fille répondit à la sœur.

- Sœur Marie-Thérèse, nous avons terminé, mais deux d’entre nous ont oublié leur tenue de nuit. Pourriez-vous aller les chercher s’il vous plait ? Nous ne vous remercierions jamais assez.

Tim regarda Peter et lui fit le signe universel que tout allait bien se passer, le pouce en l’air et un sourire encore sur le visage. Bon, si jamais elle acceptait d’y aller, ils pouvaient quitter l’institution sans se faire prendre et si elle refusait et qu’une des filles y allait, il devrait trouver une autre solution à leur problème. Mais en tout cas, elle n’allait pas entrer … il fallait tout au moins l’espérer.

N’ayant pas le temps de s’amuser avec une robe, il prit une large serviette et s’enveloppa dedans avant de s’asseoir par terre en baissant un peu la tête. Si elle entrait, elle verrait une forme aux cheveux longs en serviette et elle ne devrait pas poser trop de questions …

Ce qui embêtait le plus Timothée était finalement qu’il n’allait peut-être pas pouvoir avoir sa photo et donc qu’il allait perdre son pari. Ce n’était vraiment pas bien du tout et s’il avait pu, il aurait pesté avec l’intégralité des termes qu’il connaissait, autant dire que les bonnes sœurs auraient une véritable raison de le punir dans ce cas.

[HRP : A vous m'dame l'Admin]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Devoirs du soir (6/03/1941)   

Revenir en haut Aller en bas

Devoirs du soir (6/03/1941)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Montreuil :: Quartier bourgeois :: Institutions Sainte-Marie et Saint-François-