Mercedes Schneider


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Mercedes Schneider

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemande
avatar

Messages RP : 1
Messages : 9
Âge du personnage : 28 ans

MessageSujet: Mercedes Schneider   Lun 7 Sep - 19:09

Fiche de personnage


Nom : Schneider

Prénom : Mercedes

Âge : 28 ans

Nationalité : Allemande

Métier : Flieger (Leutnant)

Description physique :
De taille moyenne (environ 1m70), d'apparence plutôt frêle alors qu'elle est en réalité bonne mangeuse et buveuse (soyons franc, elle a une bonne descente); cette allure fragile trompe facilement son entourage qui lui prête un caractère doux et fragile, alors qu'elle est en fait bien plus solide qu'il n'y paraît. Ses cheveux sont assez longs, légèrement ondulés, d'un châtain clair, et ses yeux vert clair tirent légèrement au gris à la lumière du jour.

Ses traits fins et sa peau claire laissent entendre qu'elle vient de plus au Nord encore que les territoires germaniques : sa proximité d'implantation avec la frontière danoise ne fait que renforcer cette impression.

Sportive mais absolument pas musclée pour autant, elle affectionne particulièrement l'équitation, mais a rarement l'occasion de la pratiquer dorénavant. Elle n'est pas vraiment coquette, même si elle veille à garder une tenue correcte et stricte due à son statut. On la voit fréquemment avec les sourcils légèrement froncés, l'air sérieux et le regard froid, mais adopte rapidement une attitude bienveillante avec la plupart des gens lorsqu'ils s'adressent à elle.

Description mentale :
Mercedes n'est pas un être foncièrement contre l'autorité; uniquement celle qui émane d'une figure paternelle. Car malgré sa ténacité parfois mal placée, elle reste un élément obéissant et loyal.

Assez taciturne et réservée, on ne peut distinguer si elle réfléchit à mille choses à la fois ou au contraire laisse son esprit vagabonder librement lors de ses longs silences, le regard dans le vide. Elle ne cherche pas les ennuis, ne joue pas la carte de la provocation mais dispose d'une bonne répartie et d'un aplomb solide. A la limite de l'introvertie, ceux qui la connaissent bien savent que sous ce masque d'attitude effacée se cache un tempérament volcanique et parfois calculateur, sa famille ne dira jamais le contraire.

Elle expose rarement ses opinions, surtout si elle sait d'avance que son intervention entraînera un débat animé ou un risque de mauvaise posture pour sa personne. Ce n'est certainement pas dans son regard clair qu'on pourra tenter de deviner quoi que ce soit, hormis une franche lueur d'agacement ou de moquerie de temps à autres. Vous l'aurez compris, son attitude générale est loin d'être avenante mais elle reste un être extrêmement placide et de bonne compagnie lorsqu'elle se laisse approcher.

Histoire :
Née dans une famille ayant été de génération en génération au service d'une autre famille de barons en Schleswig-Holstein, Mercedes ainsi que le reste de ses frères et sœurs ont bénéficié d'avantages considérables. Benjamine de la fratrie, la place est dure à vivre mais son caractère vite affirmé par une grande influence des grands frères lui confère une place privilégiée dans le cœur de son père, qui l'aidera plus tard à entrer dans l'école des officiers, décelant, si ce n'est une attitude atypique, un potentiel de carrière pour la gamine.

Pas vraiment portée sur le patriotisme et la politique, elle fait néanmoins de son mieux durant son cursus, sans réellement avoir de choses à prouver; cette discrimination évidente envers les femmes ne l'ébranle pas plus que ça, elle suit son petit bonhomme de chemin sans vraiment se soucier de ce qui l'entoure. Les changements drastiques survenant alors en politique la laisseront un peu perplexe.

Elle s'en sort avec des résultats respectables, se démarquant tout du moins par la médiocrité des résultats auparavant obtenus par ses deux frères. Elle est alors engagée comme auxiliaire dans la Luftwaffe tandis que son père mettra tout en œuvre pour lui obtenir un poste de meilleure qualité. Jouant des relations et de renommée, il obtiendra pour sa fille trois ans plus tard un œuf de Scharmützel après son refus catégorique de lui confier un Schwalbe (selon ses propres paroles, indigne des qualités de sa protégée), au grand dam de la concernée. S'en suit alors une période longue et difficile, celle de l'adaptation à un dragon capricieux qui en fera voir de toutes les couleurs à son pilote à en devenir, la jugeant indigne de sa personne et bonne à rien à propos de tout et n'importe quoi. Entre crises de rage, de larmes, de longs silences, de petites attentions, le duo de choc finira par trouver un semblant de terrain d'entente, au grand soulagement de la famille qui place désormais tous les espoirs de renommée entre les mains du jeune pilote.

Au bout de quelques années, alors que la carrière militaire s'annonce prometteuse, une violente dispute éclate au sein de la famille Schneider (dont ils tenteront à tout prix de minimiser les échos), la principale raison étant, d'après les rumeurs, l'excès d'humeur d'une jeune fille devant l'autorité paternelle et cette pression insupportable. Crise de nerfs injustifiée pour certains, raison valable pour d'autres, le mal est fait, l'équilibre familial est momentanément ruiné par opposition de fortes têtes. Trop tard pour faire marche arrière, malgré les menaces d'un côté ou de l'autre de tout arrêter, le dragon capricieux refusera tout changement de pilote, permettant de trancher l'affaire, Mercedes se verra contrainte de continuer, à la condition de changer d'affectation. L'affaire fit malgré tout beaucoup rire dans les rangs, chacun saluant le cran de la gamine qui avait su être assez tenace pour se débarrasser de son père d'une façon inattendue, lui-même réputé pour son fort caractère (les chiens ne font pas des chats…). Sa mutation pour la base tranquille de Sarnand sera alors perçue comme une aubaine pour Mercedes. Du moins au début.

Relations :
De par son apparence et son comportement, Mercedes est habituée à être régulièrement sous-estimée, mais cela ne semble pas la perturber plus que ça. Faisant preuve du minimum requis niveau sociabilité, elle sait se montrer volontaire et efficace quand il le faut, ce qui la rend généralement plus appréciée de ses congénères militaires que de ses relations extérieures. Ayant grandi avec deux frères turbulents à souhait, elle est plus à l'aise en compagnie masculine, même si elle semble faire un blocage sur la figure paternelle dorénavant. Autrefois proche de son père, elle n'en évoque désormais plus le nom.

La proximité avec sa mère n'était pas des plus optimales, mais semblait être meilleure vis-à-vis de sa sœur. Cette relation s'est dégradée avec le temps alors que chacune d'entre elles prenaient un tournant différent dans leur vie.

Elle bénéficie d'une réputation mitigée au sein de sa famille, partagée entre l'admiration au vu de ses qualités évidentes, et la dépréciation de son cruel manque de motivation (ou du moins, son inaptitude à l'afficher correctement). Une réputation dont Mercedes ne se soucie pas vraiment, à vrai dire.

Dragon :
Race : SCHARMÜTZEL ("escarmouche")
Nom: Omega
Âge : 3 ans

Apparence : Plutôt petit pour sa race, ainsi que faiblement musclé, ce qui semble l'agacer un tant soit peu. Mais son jeune âge justifie sa morphologie peu développée. Ses écailles sont d'une couleur légèrement plus foncée que la moyenne, la teinte faiblement saturée et donc assez passe-partout. On ne compte plus les micro-déchirures sur ses ailes malgré son jeune âge, tant il se plaît à jouer au casse-cou, dans son éternel quête de mettre son pilote à l'épreuve.

Caractère : Horrible. Désagréable à souhait avec sa jeune pilote, on pourrait appeler ça de l'amour vache, ou bien de l'acharnement. Ayant vite repéré l'imperméabilité de sa collaboratrice aux insultes, il s'est probablement mis en tête de voir jusqu'où peut-elle tenir. Malgré tout, sa possessivité et sa jalousie prennent le dessus quand quiconque tente d'interférer. Avec le temps s'ajoute un peu plus de compréhension mutuelle et maintenant le duo est capable de fonctionner correctement, du moins en théorie. Si le dragon ne brille pas par son intelligence démesurée, ce n'est certainement pas pour sa sagesse non plus.

Texte personnel :
Ce matin là, tout laissait à croire qu'il s'agissait d'une belle journée en perspective. Le soleil se levant lentement sur la campagne verdoyante et encore recouverte de rosée, la brume s'évaporant peu à peu pour laisser place à l'esquisse d'une douce chaleur, le chant et battements d'ailes agités des oiseaux alentours… c'est à ce contexte bucolique et charmant au demeurant que vint s'ajouter un autre battement, bien plus sourd et imposant que les précédents, suivit d'un grondement rauque.

Une belle journée, peut être, mais certainement pas pour tous.
C'est avec les mains légèrement tremblantes que Mercedes ajusta son uniforme, n'osant croiser son propre regard devant la glace, par honte, honte d'elle-même et de cette nervosité rampant sous sa peau comme une peste. Elle n'était pas en retard, mais certainement pas en avance et sentait déjà le poids des reproches sur ses épaules avant même de mettre le nez dehors.

Dehors, là où se tenait son partenaire (ou tortionnaire, comme elle se disait souvent à elle-même). Le cou allongé, maugréant et harassant tout ce qui bougeait à sa portée. Dans un autre contexte, on aurait pu trouver le lézard volant plutôt magnifique, les écailles d'un vert clair et brillant comme une dorure à la lumière naturelle. Mais ses yeux jaune acide étincelaient d'une fougue de jeunesse et d'une arrogance qui ne laissait prévoir rien de bon.

C'est les dents serrées et la mine sombre que la jeune pilote sortit du bâtiment principal et s'avança dans la cour, droit vers la bête, qui se désintéressa brusquement de tout ce qui l'entourait pour la scruter d'un air moqueur.

"Hé ben! C'est pas trop tôt! On t'as pas appris à être ponctuelle chez les officiers?!"

"Je suis ponctuelle, je te signale."

"On a pas toute la journée, dépêche-toi!"

A ces mots, le dragon fit un tour sur lui-même, forçant quelques passants malheureux à se baisser brusquement afin d'éviter d'être projeté plus loin. Peu rassurée mais trop fière pour le montrer (et cela lui aurait tellement fait plaisir), elle enfourcha sa monture, qui n'attendit pas de signal quelconque pour s'élancer dans les airs d'un bond souple et rapide.

Les coups d'ailes étaient comme des frappes puissantes dans le vent, gagnant en impulsion à chaque coup, si bien que la pilote dû se cramponner tant bien que mal afin de rester en place, totalement indisposée à prendre le commandement. Il le sentait, l'animal, et cassait le rythme de temps à autres pour faire un piqué impressionnant, pour remonter aussitôt.

Tellement appliqué à lui faire subir son courroux aérien, il ne vit pas les immenses sapins se dressant devant eux, qu'il évita in extremis, frappant une branche au passage qui heurta les flancs de Mercedes et provoqua une nouvelle déchirure sur l'aile gauche. L'une laissa échapper quelques jurons tandis que le casse-cou se contenta de grogner et gagna un peu d'altitude.

"Je crois que tu m'as cassé une côté imbécile!!" – insulte qui lui valut un saut de mouton pour toute réponse – "Et regarde ton aile ! Bientôt tu ressembleras à une passoire si tu continues !"

Leur zone d'atterrissage était encore bien loin devant, et à ce rythme, leur formation pour entrer dans l'armée régulière prendrait encore du temps. Elle ne blâmait pas le dragon pourtant, mais elle-même, qui manquait encore cruellement d'autorité et d'expérience. A ce stade, elle ne pouvait prédire si elle tiendrait le coup, que ce soit physiquement ou psychologiquement.

Elle serra instinctivement son flanc blessé à ces pensées, et flatta légèrement le cou de la bête. C'était une journée d'entraînement comme les autres. Oui, une belle journée en perspective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mercedes Schneider

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Cadastres :: Archives-