[inachevé] Où sont passés les Fjords? [22 avril 1941] [PV Mercedes]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

[inachevé] Où sont passés les Fjords? [22 avril 1941] [PV Mercedes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: [inachevé] Où sont passés les Fjords? [22 avril 1941] [PV Mercedes]   Jeu 24 Sep - 13:41

L'aube commençait à pointer le bout de son nez quand Jochen s'était levé. D'habitude, il dormait du sommeil du juste jusque tard dans la matinée, mais cette fois ci, après s'être réveillé et avoir vainement tenté de se rendormir, il s'était levé en maugréant, avait fait sa culture physique, ses ablutions matinales et s'était habillé, pantalon de pilote et pull noir à col roulé pour le moment. Pour la petite anecdote, la passion de Jochen pour ce genre de pull lui jouait des tours, en effet, même plié, ce vêtement prend énormément de place, si bien que le jeune Flieger se coltinait quatre valises et un sac à dos lors de ses déplacements. heureusement, s'il est encombrant, le pull à col roulé n'est pas lourd. Habituellement il se rendait au mess pour y prendre un petit déjeuné aussi frugal que tardif, mais il devait être un des rares soldat à être debout à cette heure et le mess n'était pas ouvert. Maugréant de plus belle il décida d'aller voir Eva dans son box, mais, s'il était de notoriété publique que Jochen avait un sommeil lourd, à côté de sa dragonne, il était insomniaque. Or, Eva dormait, roulée en boule dans son box, et personne ne pourrait la réveiller avant qu'elle ne l'ai décidé. Le jeune Flieger jura intérieurement et décida, pour tenter de se calmer, d'aller faire un tour.

C'est donc un Jochen fort mal luné qui se présenta sur les remparts ce matin là. La fraîcheur de l'air ambiant acheva de le réveiller complètement, il s'étira bruyamment, inspirant de larges bouffées d'air frais et fit quelques pas sur le chemin de ronde. Ses yeux se posèrent sur le paysage minéral que le jour naissant habillait de superbes parures dorées. Une fois encore il fut frappé par la ressemblance de ce paysage français avec les fjord norvégiens, ces falaises dont le dénivelé ferait la joie d'un skieur suicidaire, ou complètement givré. La neige encore présente sur bon nombre de sommet donnait au montagnes un semblant de coiffe dorée sous la lumière de l'aube, transformant cette vallée en une allée d'obélisques immenses attendant l'arrivée d'un Pharaon gigantesque. Jochen se perdit dans la contemplation de cet édifiant spectacle, se disant qu'il devrait se lever tôt plus souvent. Mais un immense sentiment de nostalgie s'installa en lui. La Norvège lui manquait.

Certes, il n'avait pas connu que des bons moments là bas, les résistants, souvent équipés avec du matériel abandonné par les alliés, ou bien dérobé sur les cadavres allemands, connaissaient parfaitement leur environnement, ils savaient se cacher pour tendre leurs embuscades, et bon nombre de patrouilles s'étaient soldées par la perte d'un pilote ou d'un dragon. Mais la beauté des paysages norvégiens était à couper le souffle, une superbe symphonie minérale où l'eau et le roc se rencontraient pour former une des œuvres de la nature parmi les plus impressionnantes, et les plus belles selon lui. Il soupira, le regard dans le vide, puis il entendit un bruit de pas sur sa gauche. Tournant la tête il aperçu une jeune femme, en tenue de pilote, qui se dirigeait vers lui. Il l'accueillis d'un grand sourire, comme à son habitude.

- Je ne suis donc pas le seul lève tôt aujourd'hui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 1
Messages : 9
Âge du personnage : 28 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Où sont passés les Fjords? [22 avril 1941] [PV Mercedes]   Ven 25 Sep - 22:20

Un frisson glacé parcouru son échine et la tira brusquement de sa torpeur. En redressant la tête, Mercedes scruta en direction de la fenêtre, qu'elle avait apparemment oublié de fermer la veille, ce qui expliquait la chute de température dans la chambre en cette matinée. Il faisait difficilement jour dehors, mais il était hors de question de se rendormir. A la place, elle jeta les couvertures d'un geste et glissa hors du lit d'un geste mécanique. Encore trop embrumée pour penser, il lui fallut un temps d'arrêt avant de rassembler ses affaires qui étaient, soyons francs, soigneusement éparpillées - elle n'avait pas eu vraiment le coeur au rangement ces jours-ci - et passa à la toilette. Elle avait une mine affreuse, détail affectueusement rappelé par le miroir en face d'elle. Elle fronça les sourcils, comme pour réprimander son propre reflet de lui montrer une si piètre image. Bien réveillée, elle aurait rit de sa propre action. Une fois habillée, relativement coiffée, elle descendit en direction de la cour.

La nuit avait été tourmentée, similaire aux précédentes et ce, depuis son arrivée sur le sol français. Non pas qu'elle ne se soit pas accommodée au climat ou à l'environnement, mais trop de pensées se bousculaient dans sa tête pour lui permettre un repos digne de ce nom. Son départ de l'Allemagne avait été quelque peu précipité, et même son impétueux dragon avait ressenti la situation avec assez de gravité pour garder le silence et tenir une allure régulière et maîtrisée pendant la majeure partie du voyage. C'était donc aux aurores que Mercedes s'était réveillée, à son propre soulagement. Le soleil ne parvenant pas encore à surpasser les pics hérissés et vertigineux des montagnes avoisinnntes, l'air était encore froid et humide lorsqu'elle pointa son nez dehors. Elle avait envisagé d'aller prendre un café avant de se rendre compte de l'heure qui était vraiment, de plus un passage chez les dragons était fortement déconseillé pour le moment : le jeune Scharmützel était déjà d'une chaleur et d'une politesse étouffante qu'une visite si précoce serait soldée d'une amplification sans pareil.

C'est donc après un long moment d'hésitation et de vaines tentatives pour se réchauffer, écharpe soigneusement rajustée, gants enfilés, que la jeune femme s'aventura un peu plus loin dans la fraîcheur. Sa marche, lente et mesurée, encore empreinte d'une lassitude propre à la sortie du lit, sembla la mener tout droit vers les fortifications, et l'envie de voir la vue - certainement imprenable - de là-haut la motiva suffisamment pour gravir les escaliers. Une fois arrivée sur les remparts imposants, elle pu en effet voir qu'elle ne s'était guère trompée : un magnifique tableau s'offrait à elle, ainsi que la levée progressive de l'astre du jour qui réchauffait les alentours rapidement maintenant.

En balayant rapidement les lieux d'un regard satisfait, elle fut surprise de constater qu'elle n'était pas seule. De meilleure humeur désormais, elle marcha d'une cadence plus enlevée vers la silhouette, qui ne manqua pas de la saluer lui-même en l'apercevant.

- "Bonjour! Apparemment je suis tombée du lit au moins aussi tôt que vous." Elle fit une pause un instant pour jauger la tenue de son interlocuteur. "Vous êtes flieger? Je ne pense pas vous avoir déjà croisé avant. Mercedes Schneider, sur Omega." s'empressa-t-elle d'ajouter en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Où sont passés les Fjords? [22 avril 1941] [PV Mercedes]   Lun 28 Sep - 14:02

Jochen avait toujours été sensible aux charmes féminins, mais n'avait plus eu de contact avec la gente féminine depuis Potsdam et sa brève et sulfureuse aventure avec une de ses camarades. Aussi resta-t-il un petit moment les yeux perdus dans le regard de la jeune femme en face de lui, avant de se reprendre, rougissant légèrement. La pilote s'étant présentée, Jochen eut une impression de déjà entendu... non vu, il avait surpris ces noms au vol lors d'un de ses débriefing. Puis il se rendis compte que, pour la deuxième fois en cinq jours, il avait manqué à la politesse élémentaire, à savoir se présenter. Accoudé à un créneau, il se présenta donc.

Je suis effectivement un flieger, affecté à la Staffel 4, Jochen von Waldenstein, Flieger sur Eva. Quand à ma présence matinale en ces lieux, elle est exceptionnelle, normalement, à cette heure, je dors encore du sommeil du juste... mais une brutale insomnie m'a mené ici... et je ne le regrette pas finalement
, marmonna-t-il pour lui

Ceci dit, il détailla la jeune femme, vêtue de sa tenu de vol, il se dit que la tenue était relativement seyante pour les femmes, bien qu'elle dissimule en partie les attributs dont la nature les avait dotées, Jochen s'en moquait bien, ce qui l'attirait le plus chez une femme était ses yeux, et fort heureusement, la jeune pilote n'avait pas sur elle ses horribles lunettes d'aviateur. Le jeune Flieger s'amusa intérieurement de l'écharpe enroulée autour du cou de sa vis à vis, puis se rappela qu'il avait lui un pull à col roulé, donc autant dire presque une écharpe, mais il n'avait pas de gants lui, comme le lui rappelaient ses phalanges gelées.

* Bah, d'ici dix minutes les gants seront superflus*

Il retourna au spectacle du lever de soleil sur la vallée. Cette dernière était plus éclairée, du fait que plus de neige était sous l'effet des rayons de l'astre de vie, et le reflet des sommets enneigés donnait à la Fresne des allures de rivière d'or. Les matins de Norvège étaient tout aussi beau, à ceci près que les quantités d'eau et de neige étaient plus importantes. Il sourit, un sourire plein de souvenirs et de nostalgie.

Si j'avais su que ce spectacle était si beau, je me serais levé aux aurores plus vite... ça me rappelle la Norvège, toutes ses vallées encaissées sont autant de fjords en miniature...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [inachevé] Où sont passés les Fjords? [22 avril 1941] [PV Mercedes]   

Revenir en haut Aller en bas

[inachevé] Où sont passés les Fjords? [22 avril 1941] [PV Mercedes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Base aérienne de Sarnand :: L'extérieur :: Les remparts et la tour est-