Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Sam 7 Nov - 15:14

[i]Quelques jours s'étaient à peine écoulés avec cette affaire de Flieger tabassé. Meyer avait provoqué une belle pagaille et en attendant on n'avait pas de ses nouvelles et encore moins des retombées des décisions des instances supérieures. Comment allaient-elles être prise ? Le lieutenant espérait qu'il n'y aurait pas de fortes répressions. Mais là, ce n'était qu'une question de temps. En attendant. Là il était d'assez mauvaise humeur et grommelait de sa malchance.

Juste au lendemain de sa courte discussion avec le capitaine Wilson, il s'était occupé de mettre le harnachement de Thuban, avec les membres de son équipe, au vue d'un exercice du matin. Une boucle d'une des courroie avait soudainement rompu, rien qu'à un simple mouvement du dragon ; comme quoi tout pouvait arrivé. Ce n'était pas faute de l'entretien non, juste la pièce qui avait eu un soucis de conception. Et cela s'était résumé à un léger envol de la courroie qui avait fouetté dans les airs. Une bride de métal avait volé. L'officier s'en retrouva gratifié d'une magnifique coupure sur le poignet gauche, d'une belle longueur de presque cinq-six centimètres. Et la mission qu'il voulait faire ce matin là... Il avait refusé à aller à l'infirmerie. Il jugeait autre chose plus important. Un bon bandage serré et il avait pris l'air avec son équipage et Thuban. Il serrerait les dents !

La mission s'était bien passée, mais cette coupure ne voulait pas lui fichtre la paix... Un bandage ne faisait pas tout et même s'il faisait au moins le nécessaire pour pas qu'elle s'infecte... Ce fut Thuban qui réussit à le pousser à être plus sérieux. Là même une simple blessure pouvait virer rapidement à du mauvais. Pour parfaire le tout et pour vraiment le convaincre, il avait prétexté qu'il demanderait l'aide des membres de l'équipage pour le forcer à aller se faire soigner

- Un pilote se doit d'être au meilleur de sa forme en cas de besoin !

Il avait surtout peur que l'officier ne souffre trop. Plein d'intentions le bon dragon.

Voila donc pourquoi il grommelait. Il n'aimait pas aller se faire soigner ; il détestait les médecins. Mais pour ne pas attristé Thuban...

Il se présenta donc à l'infirmerie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Sam 7 Nov - 16:55

Jochen fut très surpris de découvrir, le matin sous sa porte, une convocation pour la visite médicale qu'il avait omis quelques semaines auparavant, occupé qu'il était à préparer sa mutation. L'œil encore bouffi de fatigue, il regarda d'un air absent le bout de papier qu'il avait dans les mains, les mots faisaient lentement leur chemin dans son cerveau embrumé. Il se gratta la tête avant que ça fasse "Tilt" . Un regard sur son réveil, un autre sur la convocation, un autre sur sa tenue, et il bondi de son lit saisissant au passage ses affaires, il fusa vers les douches. Quelques minutes sous le jet d'eau brûlant et il fit irruption au self. Une tasse d'un bon thé avec deux morceaux de sucre, accompagné d'une paire de croissant acheva de réveiller le jeune Flieger qui, une fois sustenté et réveillé, couru vers l'infirmerie.

Les couloirs se succédaient, les portes aussi. N'étant jamais venu, il se perdit deux fois et aplati son poing dans un mur après un excès de colère. La douleur fulgurante qui se répandis dans son bras lui fit rapidement comprendre qu'il avait fait une petite erreur, mais qu'importe. Il revint sur ses pas et emprunta le dernier couloir disponible. Chemin faisant il senti un liquide couler le long de ses doigts, regardant sa main, il constata un saignement sur ses phalanges .

* Au moins cette visite se verra justifiée. Quel con bordel, ça m'apprendra à me lever du pied gauche.*

Au détour d'un couloir il trouva un Officier, leutnant lui aussi, qui se dirigeai d'un pas sûr vers un objectif qui, d'après le bandage, pourrait être le même que lui. Aussi décida-t-il de suivre cet homme, qui lui permit ainsi de trouver l'infirmerie. L'officier entra dans la pièce, Jochen le suivi, repoussant la porte qui se refermait sur lui, et susurra un "bonjour", afin de ne pas troubler la tranquillité des lieux. Il attendit, légèrement en retrait du premier arrivant, qu'une infirmière,ou un infirmier, disponible vienne à leurs rencontre.

Le sang continuait de goutter le long de ses doigts, malgré le mouchoir qu'il avait rapidement enroulé autour de sa main. Cette sensation l'ennuyait, mais il avait été stupide de céder ainsi à l'énervement, et le combat à main nue contre un mur se soldait généralement par une défaite douloureuse. Tentant d'oublier cet écoulement d'hémoglobine, il effectua un rapide tour d'horizon. Deux rangées de lits apparaissaient d'une porte, tous séparés d'un paravent, certains occupé, d'autres non. Le jeune flieger cru voir un uniforme du SD, mais cette vision fut si furtive qu'il n'y prêta pas plus attention. Quelques sièges attendaient qu'un patient s'y installe, Jochen s'y installa donc non sans répandre des gouttes de sang sur le sol, et un juron sonore dans les airs.

-Verdamnt !!! Oups ... désolé Herr leutnant... s'excusa le jeune Flieger. J'ai quelques problèmes de fuites, ajouta-t-il en montrant sa main avec un petit sourire, répandant encore quelques goutes de sang sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Sam 7 Nov - 18:18

Louise sortit de son bureau,aujourd'hui son supérieur avait décidé de la coller au service allemand. Elle avait faillit riposter mais cet abruti d'alcoolique avait brandi le poing devant elle. Son frère absent et son révolver oublié dans son bureau, elle n'avait pas eut envie de se faire frapper encore une fois. Elle devait à présent s'occuper d'eux... Elle sortit donc et regarda les deux hommes devant elle.

-A qui le tour, messieurs ?

Sa voix était devenue un long soupir, mais cela n'alla pas plus loin. Les deux hommes étaient inconnus de son service, mais elle remarqua la convocation dans la main de l'un. Le second n'avait sans doute pas obtenu un rendez-vous à l'avance. Aucun ne semblait savoir si c'était à lui de commencer ou pas, d'ailleurs, celui avec la convocation ne l'avait probablement pas lue puisqu'il était largement en avance.

-Alors ?

Elle s'exprimait en français, pas en allemand, pas question. Même si elle savait parler la langue, elle s'obstinait à faire comme si on ne la lui avait jamais inculquée depuis le début de l'Occupation. Une légère pointe d'agacement se sentait dans sa voix, ils n'avaient pas intérêts à traîner d'avantage, elle était vraiment de mauvaise humeur aujourd'hui.

*C'est quand vous voulez, les gars...*

Pour gagner du temps, elle observa les blessures qu'ils présentaient. Les deux étaient blessés au niveau de la main, tant mieux, elle en sera rapidement débarrassée. Elle s'efforça de sourire pour qu'ils se hâtent à décider qui passerait en premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Sam 7 Nov - 21:15

Peter trépignait déjà d'attendre. Se savoir là, alors que la dernière fois cela remontait à plusieurs mois, quand il avait été évacué à l'hôpital après son crash. Il se secoua la tête pour oublier cela. Là c'était juste pour une coupure à la noix ; juste un peu trop profonde pour que son dragon lui fiche là paix avec ça. Et il pensait être seul. Ici on ne se bousculait pas vraiment ou alors les personnes alités étaient ailleurs. Pour le bien de la santé mentale des souffreteux. Mais ce n'était qu'un point de vue.

Un autre "malade" entra. Moins amoché que l'officier. Il avait les phalanges en sang et en mettait partout. IL s'était excusé de cet état là. On pouvait se demander ce qu'il s'était fait pour arriver là. Une chute vraisembablement.

"Ce n'est rien...usez d'un mouchoir pour empêcher que cela coule plus"

Non,il n'était pas médecin, mais il savait que comprimer une plaie suffisait parfois pour certaines blessures. Ce pilote là, qu'il ne connaissait pas, n'aurait que des pansements pour ses doigts. Pour Peter, il aurait droit à des points de suture. Avec de la chance, on allait lui faire le reproche de pas être venu plus tôt.

Une jeune et jolie infirmière arriva et demanda à qui était le tour, en français bien entendu. Et à sa façon de parler, elle n'était pas dans la joie. Cela tournait si mal ici en ce moment ou quoi ?

"Bien... Prévoyez un autre chiffon, car si elle voit le sang sur le sol, elle vous fera votre fête, vu comment elle semble pressée...."
"C'est à moi Fraülein"

Il parlait suffisamment français pour comprendre et se faire comprendre. Et encore là il n'était pas fatigué. Et l'idée de se faire toucher par une femme de soin de mauvais poil n'était pas joyeux. C'était sa plaie qui allait en prendre un coup ! Il n'était pas douillet, mais il n'aimait pas souffrir pour rien. Il suivait déjà la jeune femme tout en défaisant la bande qui protégeait la plaie au poignet. Les quelques centimètres de la blessure étaient collés à la bande....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Dim 8 Nov - 13:20

L'homme qui arborait un bandage au poignet entra derrière elle. Le second semblait pouvoir attendre, il devait s'agir d'égratignures plus ou moins profondes.

-Je vous en prie, asseyez vous...

Elle désigna une chaise et partit rapidement se laver les mains et prendre de quoi soigner la blessure. Tout en faisant cela, elle engagea la conversation, il ne semblait pas aussi arrogant que les autres...

-A qui ai-je l'honneur, Leutnant ?

Elle défit entièrement la bande avec douceur et observa la profonde entaille avec un haussement de sourcil.

-Vous n'auriez pas dû attendre avant de venir, elle commence à s'infecter... Que vous est-il arrivé pour qu'elle soit aussi profonde ?

Elle nettoya doucement la plaie, s'arrêtant de temps à autre lorsqu'elle voyait le bras de l'officier se contracter. Pas une seule fois il ne se plaignit, mais elle était sûre qu'il serrait les dents pour ne pas montrer sa douleur. Elle posa alors sa main sur son avant-bras.

-Détendez-vous, j'ai presque finit.

Elle regretta aussitôt son geste maternel. Elle ne pouvait s'en empêcher, et pourtant, certains patients en avaient profité. Elle retira alors sa main, peut-être un peu brusquement, et se leva chercher des bandes.

-Vous devrez revenir chaque jour changer le pansement. A part ça, vous pouvez reprendre les exercices militaires, cela ne vous gênera pas.

Elle posa une compresse sur son poignet, faisant attention à ce qu'il ne gêne pas ses mouvements, puis lui fit un bandage assez serré. Devant le regard un peu surpris de l'officier, elle s'expliqua.

-Je serre pour que cela ne vous encombre pas sous votre tenue militaire. Mais ne vous en faites pas, cela ne vous coupera pas la circulation du sang.

Sa mauvaise humeur était passée, l'officier ne ressemblait en rien aux autres soldats qui pensaient pouvoir tout se permettre grâce à leur statut militaire. Elle esquissa même un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Dim 8 Nov - 16:12

Peter ne se fit pas prier. Plus rapidement les choses seront faites, plus vite, il partirait d'ici. En silence, il suivit l'infirmière et s'assit sur la chaise indiquée, en retirant sa coiffe de Flieger. Un minimum de bienséance pour peut-être attendrir la mauvaise humeur de l'infirmière et ne pas subir ses piqûres. Avec douceur, elle lui retira la bande qui coinçait et elle se décolla sans trop tiré sur les bords de la plaie. Elle engagea un peu de dialogue pour le mettre sans doute à l'aise. Il voyait déjà le fil et l'aiguille pour le recoudre. Mais au moins, elle fit la légère remontrance qu'il avait attendu à avoir pour la beauté de la plaie.

"Leutnant Hessler pour me présenter...J'ai reçu un coup de courroie. C'est le métal qui a coupé la peau. Je ne suis pas venu de suite, car je pensais que cela allait guérir tout seul..."

En clair, un coup à se faire engueuler par un médecin. Et le fait qu'elle affirma que la blessure avait commencé à s'infecter ne fut pas une nouvelle plaisante. Thuban avait eu raison de le pousser à venir ici. Il aurait encore attendu, il aurait été alité quelques jours après. Une chance qu'il est accepté. Il ne devrait pas se montrer aussi têtu.

Elle entreprit de nettoyer la plaie. Il serra en effet les dents. Il n'était pas une fillette pour hurler au piquant du produit alcoolisé. Elle chercha à le rassurer, lui posant même une main ; fraîche la main sur son avant-bras pour l'encourager à se détendre. Il essayait pourtant. Elle se leva ensuite pour revenir avec un bandage propre et elle commença à lui refaire le pansement. Il fut surpris. Il s'était attendu à être recousu. Mais au moins réussit-elle à serrer les bandes suffisamment pour qu'il puisse bouger la main et sans que cela ne lui coupe l'arrivée du sang. Il en resta un peu coi et quand cela fut terminé, il bougea un peu le poignet soigné. Cela irait. Par contre passer tous les matins pour changer le bandage. Il fit un sourire gêné.

-Je vais être obligé de repasser le temps que cela se cicatrice ?

Il avait vraiment pas de chance. Il allait devoir embêter l'infirmière plus que de raison. Et lui qui détestait les hopitaux.... Il jeta un rapide coup d'oeil à son collègue qui attendait son tour

[hRP : Jochen, tu peux répondre, n'hésite pas ;) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Dim 8 Nov - 16:21

[Essayez quant même d'attendre les autres, pour poster. Ou demandez au moins par MP si vous pouvez sauter le tour de l'autre joueur. Sinon ce n'est pas très poli ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Dim 8 Nov - 17:11

Le Leutnant ne parut nullement offusqué du juron, pas plus qu'il ne paraissait gèné par le saignement. Le bandage que Jochen avait vu au niveau de la main de son camarade semblait isoler plus particulièrement la région du poignet. Deux blessés, tout deux dans la région de la main. Jochen, d'ordinaire, aurait sourit de cette ironie, mais, il était toujours furieux contre lui même. La douleur dans la main ne disparaissait pas et le jeune flieger craignait de s'être cassé ou félé quelque os carpien, métacarpien ou phalangien. si c'était le cas, deux semaines d'interdictions de vol seraient un miracle.

L'autre blessé, toujours debout, lui recommanda d'user d'un autre mouchoir pour juguler la fuite de liquide sanguin. Jochen eut un sourire crispé, le seul mouchoir encore disponible dont il disposait était en ce moment même en train de s'imprégner de son sang sur sa main. Il se mit à regarder à droite et à gauche, avec de nouveaux jurons proférés en sourdine, afin de trouver un quelconque chiffon perdu par les infirmières, et qui aurait pu lui servir de pansement.

Une voix féminine s'exprimant en français lui fit relever les yeux, il les posa sur la jeune et jolie infirmière qui venai d'entrer, la trentaine à tout casser, de beaux cheveux hélas dissimulés sous une coiffe, et, surtout, de magnifiques yeux verts. Pour Jochen, les yeux d'une femme étaient l'image même de sa vraie personalité, pour reprendre l'expression courante, "le mirroir de l'âme". Le jeune allemand avait la fâcheuse habitude de se perdre dans les yeux des jolies jeunes femmes qu'il rencontrait, même si cette infirmière ne lui en laisserait sûrement jamais l'occasion. En effet, détail propre à refroidir le plus entreprenant, la belle semblait être au moins aussi mal lunée que lui. Ce qui amena l'autre leutnant à prodiguer un conseil qui s'avéra fort sage dans la situation actuelle.

-Bien... Prévoyez un autre chiffon, car si elle voit le sang sur le sol, elle vous fera votre fête, vu comment elle semble pressée...

Un coup d'oeil par terre lui montra de nombreuses petites flaques de sang répandues sur le sol. Il attendit que l'infirmière disparaisse avec son camarade pour se mettre fébrillement en quête d'un chiffon ou d'une serpillère qui lui éviterait d'être voué aux gémonies par la belle infirmière aux yeux d'émeraude. Une autre infirmière passa, venant apparament de la laverie, elle portait un énorme panier de linge blanc, chiffons serpillères et autres, qui allaient surement servir à éponger le sang des malheureux blessés. Mais ce que Jochen remarqua aussi, c'est qu'elle fit choir, sans s'en rendre compte, visiblement, un chiffon blanc de son panier. Jochen s'en saisi rapidement, une fois l'infirmière partie dans une autre pièce, et entrepris d'éponger et de nettoyer le sang répandu sur le sol, avant de se faire un pansement rudimentaire avec le côté du chiffon qui n'avait pas servi au nettoyage du sol.

Il eu très mal quand il entrepris de faire ce pansement, et il se surprit à prier pour que ce ne soit que l'hématome qui en soit le responsable, mal mais pas au point d'en pleurer lors d'une manipulation, ses blessures en Espagne et en Norvège l'avaient un peu endurcit. Il ne fondrait pas en larmes à la première manipulation du corps médical. Avisant un exemplaire de Signal, la revue de l'armée allemande, il s'en saisit et entreprit de la lire, pour patienter avant son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Lun 9 Nov - 15:56

La jeune infirmière acheva de ranger son matériel tout en parlant à l'officier.

-Pour que la blessure guérisse plus vite, oui, il faudra revenir. Plus elle sera nettoyée fréquement plus la cicatrisation sera rapide. Mais si votre emploi du temps ne vous le permet pas certains jours, nous pouvons nous arranger autrement... Revenez dans mon service la prochaine fois, il vaut mieux que vous tombiez sur moi, cela ira plus vite étant donné que je sais de quoi il s'agit. Et puis, d'autres seront tentés de vous recoudre, personnellement, je suis contre cette méthode, alors si vous voulez éviter les points, il est préférable que ce soit moi qui vous soigne.

Elle regarda un instant l'officier en silence, puis ajouta avec un sourire:

-Sauf si vous y voyez un inconvénient...

Sa mauvaise humeur était définitivement passée, elle n'avait pas eut affaire à un patient douillet, ou s'il l'était, il cachait bien son jeu. Elle allait lui ouvrir la porte et le libérer quand elle repensa à quelque chose.

-Normalement, vous devriez passer par mon supérieur avant de me voir, mais la prochaine fois, venez directement dans mon bureau, nous gagnerons du temps et il n'aura pas le temps de vous ennuyer avec ses histoires. Si vous le croisez, vous le reconnaîtrez facilement, il sent l'alcool à des kilomètres à la ronde.

Avec un léger sourire elle lui ouvrit la porte.

-A bientôt Leutnant.

Elle considéra alors le second patient, un homme d'une vingtaine d'années. D'un mouvement de la tête, elle l'invita à entrer, lui demandant au passage de lui présenter sa convocation. Elle avisa la main blessée du jeune homme.

-Au moins vous ne venez pas pour rien Monsieur...

Elle s'interrompit le temps de lire son nom sur la convocation.

-...Jochen von Waldenstein, c'est ça ? Je vous en prie, prenez place. Je vais commencer par soigner votre main, je ferai ensuite un examen.

Elle désserra alors lentement le bandage improvisé et grimaça légèrement.

-Ce n'est pas très beau à voir... Comment vous êtes vous fait cela ?

Au premier tressaillement, elle constata qu'il ne s'agissait pas d'une simple égratignure, il avait vraiment dû y aller fort. Elle lui demanda alors d'essayer de bouger et plier ses doigts pour voir s'il n'étaient pas cassés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Mar 10 Nov - 21:07

Peter était toujours assis à regarder par moment l'infirmière et le bandage. Puis elle alla ranger son matériel comme toute infirmière professionnelle. Elle lui donna les recommandations à suivre... Il manqua de frémir à l'idée qu'il pourrait réellement se faire recoudre le bras. S'il y avait vraiment une alternative, il allait la prendre bien sûr. Quelle question ! Il continua de l'écouter et fut un peu surpris d'apprendre que le supérieur qu'elle citait était une outre à vin... Un médecin se devait d'être alerte, sûr de ses gestes pour intervenir sur une blessure, alerte en réflexion pour donner un bon diagnostic. Il n'eut pas de mal à imaginer un médecin bourré en train de le piquer en loupant la peau...

"Personnellement non... Je ne désire point avoir avoir des sutures. Le bandage suffira et cela me laissera plus de souplesse à mon bras dans les opérations que j'ai encore à faire. Je tiendrais compte de vos recommandations et je reviendrai donc vous voir... Il est navrant de savoir que certains soignants n'ont pas votre soucis professionnel..."

Il était direct. Mais tant pis. Si cela pouvait rassurer l'infirmière qu'il était peut-être dans les mêmes pensées qu'elle. Et puis en même temps, elle était plus détendu. Sans doute parce qu'il n'était pas un patient difficile. Il se leva et remercia Louise, en passant une main légère sur le bandage tout neuf... repasser demain, quelle déveine. La poisse de s'être blessé aussi.

Il salua la jeune femme et remit sa coiffe, avant de sortir et de croiser le jeune pilote. Il devrait peut-être le recroiser celui-là... Le lieutenant était là depuis quelques temps et il ne connaissait pas tous les Fliegers qui habitaient Sarnand. Il devrait.

Donc demain, repasser à l'infirmerie... Quelle barbe !

[HRP : c'est fini pour moi. Louise, on peut faire la suite pour moi dès que tu auras fini ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Ven 13 Nov - 2:57

Jochen était aux prises avec la difficulté d'effectuer un nœud avec un torchon et une seule main, les dents serrées à cause de la douleur que ne manquait pas de produire ses mauvaises manipulations. Vaincu, plus par la douleur que par la difficulté de l'exercice, il glissa le pan récalcitrant sous une autre partie de son bandage, et pu prendre une profonde inspiration de satisfaction. Il n'en était pas moins toujours inquiet à propos de l'état de ses doigts. Cette douleur était tout sauf normale et rassurante.
A peine venait-il d'avoir cette pensée que la jolie membre du corps médical surgit, escortant son patient à la sortie et venant prendre le suivant, à savoir le jeune Flieger à la main mal pansée. Côté positif, la belle avait l'air plus gaie qu'à sa première apparition, l'autre leutnant devait être un gai luron de premier ordre pour avoir réussi l'exploit de transformer cet air presque menaçant en une invitation presque joviale. Un peu (Beaucoup?) sous le charme, Jochen tendis sa convocation à la jeune femme et la suivit sans mots dire.

-Au moins vous ne venez pas pour rien Monsieur...

Elle s'interrompit le temps de lire son nom sur la convocation. Jochen savoura la douceur nouvelle de cette voix, et le timbre particulier que l'absence d'animosité lui donnait. Certes il n'était pas venu pour rien... triplement. La convocation, la main, et la voix... trois raisons de venir, se dit-il.

-...Jochen von Waldenstein, c'est ça ? Je vous en prie, prenez place. Je vais commencer par soigner votre main, je ferai ensuite un examen
.

Elle désserra alors lentement le bandage improvisé et grimaça légèrement. Jochen aussi grimaça, en espérant que l'infirmière ne le remarqua pas, autant pour la pique de douleur qui traversa son bras qu'à la suite de la moue qui était apparue sur le visage de la jeune femme.

-Ce n'est pas très beau à voir... Comment vous êtes vous fait cela ?

Elle palpa doucement la main, Jochen ressenti une nouvelle pique de douleur, plus forte celle là. Il tenta de n'en rien laisser paraître, mais sa main eu un réflexe de recul.

-J'ai voulu tester la résistance des murs du château... Non, je me suis perdu en cherchant à venir ici, et, un brin énervé j'ai eu un ... Comment dites vous déjà?... ah oui, un mouvement d'humeur contre un mur...

L'affreux accent de Jochen devait arracher les oreilles de la française, mais, s'il se doutait qu'elle comprenait l'allemand, il était en France et connaissait la langue, autant pratiquer un peu la langue du cru... Mais si elle continuait à triturer sa main comme ça, elle risquait bien d'entendre un beau juron allemand bien sentit pour tenter de contrer le flux de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Mer 18 Nov - 20:01

Louise cessa de manipuler la main du jeune allemand, cela ne servait à rien de le faire souffrir d'avantage.

-Les murs ont été plus résistants que vous, à ce que je vois...

Elle avait dit cela avec un petit sourire moqueur, mais au fond, ce n'était pas la première fois qu'elle recevait des visites parce que les murs étaient la cause de multiples fractures ou du caractère des soldats. Elle posa une poche de glace sur les phalanges du jeune homme et prit de quoi stopper le sang.

-Je vais devoir désinfecter votre blessure, le froid va endormir un peu la douleur. N'hésitez pas à m'arrêter si c'est trop douloureux.

Elle versa donc un peu de désinfectant sur une compresse et entreprit de tamponner doucement la zone ou la peau arrachée laissait couler un peu de sang. Quelques os de la main devaient être fêlés, et le désinfectant laissait une impression de légère brulure sur la peau à vif, la poche de glace n'allait donc pas être de trop. Elle vit alors le poing de l'officier se contracter violement, elle arrêta donc un instant.

-Excusez-moi... J'ai presque fini.

La surface de la peau n'était qu'eraflée, elle se hâta donc d'en finir.

-Ce n'est pas cassé mais fêlé. Vous allez être plâtré quand même, une de mes collègue va venir le faire. Evitez tout exercice physique impliquant vos mains, aussi, je vais vous faire une lettre que vous remettrez à vos superieurs. Le vol aussi vous sera interdit jusqu'à nouvel ordre, je suis désolée...

Elle savait l'amour des officiers pour leur dragon et le vol, elle était donc habituée à annoncer cela avec douceur. Elle se releva et ouvrit la porte pour faire signe à une infirmière qui passait de venir.

-J'ai un officier qu'il faut plâtrer au niveau de la main, tu es libre ?

-Dans une dizaine de minutes, j'ai d'abord un patient à voir, répondit l'autre infirmière.

Louise retourna donc auprès de Jochen.

-Elle sera disponible dans un moment, il va vous falloir attendre un petit peu, alors gardez la poche de glace sur votre main en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Jeu 19 Nov - 19:13

Le sourire moqueur de la jeune infirmière ne passa pas inaperçu et le pilote souris lui aussi, pour grimacer de nouveau lorsqu'elle posa la poche de glace. Le froid pouvait certes anesthésier la douleur, mais l'eau froide due à la condensation laissait une sensation bizarre sur les blessures, pas une brûlure, mais pas une caresse non plus...

-Je vais devoir désinfecter votre blessure, le froid va endormir un peu la douleur. N'hésitez pas à m'arrêter si c'est trop douloureux.
* Et puis quoi encore? Je ne suis plus une fillette*

Ce qui ne l'empêcha pas d'acquiescer. Le premier contact du produit désinfectant consista en un petit picotement. Jochen fut rassuré, il pourrait aisément le supporter. Sauf qu'assez rapidement le petit picotement se transforma en une légère brûlure, puis en brûlure tout court. Jochen n'en laissa rien paraître, mais ses réflexes si. Sa main se contracta violemment et l'infirmière s'arrêta un bref instant.

-Excusez-moi... J'ai presque fini.
-Désolé, mes réflexes sont assez aiguisés... même pour moi...

La jeune femme acheva son travail rapidement. Alors qu'elle rangeai son matériel et jetait ce qui devait l'être, Jochen esquissa un mouvement pour se préparer et s'en aller. Elle dû surement le sentir car elle expliqua à l'officier ce qu'il avait à la main.

-Ce n'est pas cassé mais fêlé. Vous allez être plâtré quand même, une de mes collègue va venir le faire. Évitez tout exercice physique impliquant vos mains, aussi, je vais vous faire une lettre que vous remettrez à vos supérieurs. Le vol aussi vous sera interdit jusqu'à nouvel ordre, je suis désolée...
-WAS ???!!!

Abasourdi par cette terrible nouvelle, Jochen cherchait déjà un moyen d'échapper à cette interdiction de vol. Jamais on ne pourrait l'empêcher de voler, jamais, rien ni personne... Il envisageait de nombreux stratagèmes, tous plus tordus que les autres, afin de ne pas connaître les affres de la vie terrienne trop longtemps, il songea même à séduire l'infirmière pour qu'elle change cette interdiction de vol en cure de soins réguliers...

-Elle sera disponible dans un moment, il va vous falloir attendre un petit peu, alors gardez la poche de glace sur votre main en attendant.

Jochen n'avait même pas remarqué que la jeune femme s'était absentée. Il leva ses yeux vers elle et se perdit momentanément dans le regard de la belle infirmière. Reprenant ses esprits, il repris le pain de glace et le posa sur sa main.

- N'y a-t-il aucun moyen d'échapper à l'interdiction de vol, Fraulein ? N'y a-t-il pas d'autre moyen que le plâtrage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Mar 24 Nov - 20:39

Louise était habituée à ce genre de réaction de la part des officiers. Mais elle avait aussi prévu sa réponse.

-Plâtrer est nécessaire, à moins que vous ne vouliez que la guérison ne dure plus longtemps. En ce qui concerne le vol, vous pouvez continuer si vous pouvez n'utiliser qu'une seule main.

Les officiers repartaient souvent furieux de l'hopital à cause de l'arrêt d'exercices physiques ou de vol. Mais le corps médical ne pouvait pas faire autrement que de leur imposer un certain temps d'arrêt, s'ils continuaient blessés, les séquelles seraient trop importantes.

-Croyez-moi, vous pouvez vous estimer heureux de n'avoir qu'un plâtre. Je m'occupe chaque jour de blessés grave qui sont obligés de rester alités toute la journée pendant des mois. Vous ne serez platré que jusqu'au poignet pendant quelques semaines, c'est tout.

Comme il ne semblait toujours pas convaincu, elle posa sa main sur celle qui n'était pas blessée et plongea son regard dans le sien.

-Je ne peux pas faire autrement, si je ne vous soigne pas de cette façon, vous risquez de souffrir encore plus ou pire, de perdre en partie l'usage de quelques doigts. Laissez-vous faire, je vous en prie... Laissez-moi faire.

Elle sourit, consciente qu'il ne devait pas vraiment avoir confiance en les infirmières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Mar 24 Nov - 22:02

Le jeune flieger attendit avec impatience la réponse de la jolie infirmière, espérant qu'elle serait un brin plus conciliante, vainement visiblement.

-Plâtrer est nécessaire, à moins que vous ne vouliez que la guérison ne dure plus longtemps. En ce qui concerne le vol, vous pouvez continuer si vous pouvez n'utiliser qu'une seule main.

Jochen grogna. Il savait qu'il n'avait pas son mot à dire, il n'était pas l'expert dans l'histoire, et elle devait savoir que piloter d'une main n'était pas des plus facile, notamment lors des manœuvre brutales qui étaient monnaie courantes dans son style de vol. Mais il était proprement déçu de ce manque de résistance de la part de son corps.

-Croyez-moi, vous pouvez vous estimer heureux de n'avoir qu'un plâtre. Je m'occupe chaque jour de blessés grave qui sont obligés de rester alités toute la journée pendant des mois. Vous ne serez plâtré que jusqu'au poignet pendant quelques semaines, c'est tout.

Quelques semaines ????? Jochen ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes. Certes, il savait qu'une fracture ou une fêlure mettaient longtemps à se refermer, mais il ne s'attendait pas à jouer les rampants pendant aussi longtemps... Il fit une moue dubitative, une fois la surprise passée, la jeune et jolie française essayait peut être de l'embobiner pour réduire le potentiel d'action de la base après tout... elle s'approcha de lui, posa sa main sur celle non blessées du pilote et plongea son regard dans le sien. Jochen se sentit aspiré par l'intensité de ce regard.Y lisant dans une sincérité profonde, il se laissa délicieusement glisser le long d'une pente d'un vert émeraude, couleur des yeux de la jeune femme devant lui.

-Je ne peux pas faire autrement, si je ne vous soigne pas de cette façon, vous risquez de souffrir encore plus ou pire, de perdre en partie l'usage de quelques doigts. Laissez-vous faire, je vous en prie... Laissez-moi faire.

Jochen avait de plus en plus envie de se laisser faire, surtout s'il avait moyen de renouveler la délicieuse expérience qu'il venait de vivre. La française avait vraiment de superbes yeux. Et puis passer un peu de temps au sol lui permettrait surement de mieux connaître ce petit français qu'il avait rencontré lors de sa petite visite de la ville. Comment s'appelait-il déjà ? Ah oui, Tim. Avec un peu de chance la jeune infirmière le connaissait, il ne risquait rien à poser la question...

-Bon, je ne peux pas y couper si j'ai bien compris... faisons contre mauvaise fortune bon cœur... J'aurais plus de temps pour moi... Au fait, vous êtes née ici, Fraulein? Connaissez vous un jeune garçon du nom de Tim ?


Une fois de plus son terrible accent lui donna l'horrible impression d'écorcher la langue de mollière, mais il n'y pouvait rien, pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Sam 28 Nov - 0:33

La jeune française savait l'impatience des hommes, d'ailleurs, ils avaient tendance a ne pas respecter les temps de repos prescrit, ils préfèraient les raccourcir, incapable de tenir en place trop longtemps.

-Vous savez, on fait toujours en sorte de vous soigner le plus rapidement possible. On veille aussi à ce que les pansements ou plâtres gênent le moins vos mouvements. Je ne vous ordonne ni vous impose quoi que ce soit, vous êtes en droit de refuser le plâtre et personne ne vous réprimandera si vous ne respectez pas le temps de repos. Mais c'est préférable pour vous.

Elle surprit le regard un peu trop pénétrant du jeune homme, un peu gênée, elle baissa les yeux avec un petit sourire. Il lui parla alors de Tim. Oui, elle se rappelait de lui, son supérieur avait bien faillit lui donner une violente correction...

-J'ai fais la connaissance de Tim il y a quelques jours. C'est un gentil garçon, un peu rebelle aussi. C'est pour ça que je l'ai à la bonne, je crois. J'avais un peu de son caractère quand j'étais petite, on ne peut pas dire que j'étais une petite fille modèle...

Son passé ressurgit en évoquant son enfance et quand il lui demanda si elle était née ici.

-Non, je suis née à Lyon, j'ai emménagé ici en suivant mon mari... J'aurais pû repartir après sa mort, mais tout compte fait, trop de choses me retenaient ici, à commencer par mes patients. Je me suis attachée à eux, mine de rien, ça me faisait mal au coeur de repartir, c'était comme les abandonner.

Evoquer son passé lui faisait un drôle d'effet, ses yeux commencèrent à s'embuer, d'ailleurs. Elle détourna l'attention du soldat en lui retournant la même question.

-Et vous, avez-vous grandi ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Ven 11 Déc - 13:49

Ah... elle avait été mariée... un point négatif pour le jeune flieger, qui, même si c'était inconscient, avait déjà commencé à tenter de séduire la jeune infirmière. Son mari était mort, peut être une des trop nombreuses victimes de cette guerre, et c'était peut être lui qui l'avait tué. Tout était possible dans ce conflit. Jochen se senti un peu gêné de son attitude envers la jeune femme, et elle aussi sans doute. Elle tenta de détourner la question en demandant au jeune homme s'il avait grandi à Sarnand.
Jochen eut un petit rire.

Hélas non, Fraulein. Je suis né à Potsdam et j'ai grandi là bas... c'est une belle ville mais pas aussi sympathique que cette sympathique bourgade. Lors de mon entraînement dans les "WaffenSS", j'ai passé six mois en Bavière, c'est un Land dont la région montagneuse est vraiment magnifique, mais l'Allemagne est assez terne à côté de la France... et de la Norvège.


L'évocation de la Norvège lui ramena de nombreuses images en tête. Les falaises qui descendait à pic dans l'eau noire des Fjord, les forêts de sapins qui poussaient sur les montagnes. Quelle ivresse de voler dans ses Fjord, le vent froid, la sensation de vitesse quand Eva frôlait les montagnes, la vue imprenable qu'ils avaient de là haut. L'espace d'un moment, il eut devant les yeux ses paysages magnifiques qui lui manquaient, la nostalgie de la Norvège le repris. Il se ressaisit en secouant la tête et eu un sourire gêné.

Excusez moi Fraulein... nostalgie passagère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Sam 12 Déc - 16:23

Ils s'étaient mis respectivement dans des situations embarrassantes... Ne jamais parler du passé, trop douloureux. Elle s'efforça de sourire.

-C'est moi qui devrait m'excuser.Désolé pour cette question embarrassante...

Elle sentait les yeux du flieger sur elle, mais elle gardait volontairement sa tête baissée. Elle s'était toujours interdit de mélanger sa vie et son travail car on s'attachait trop vite à ses patients. Un silence pesant s'installa entre eux. Ne sachant pas quoi faire d'autre, elle, changea radicalement de sujet.

-Hum... Ma collègue ne devrait plus tarder. Vous verrez ce sera rapide... Je vous demanderai juste de repasser dans deux semaines, histoire de voir où en est votre main. Qui sait, on pourra peut-être vous déplâtrer.

Elle se leva et rédigea une lettre pour son supérieur afin qu'il ne pratique pas de sport nécessitant sans main blessée. Au moins, elle s'occupait et ne se perdait pas dans le regard bleu-vert de l'officier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Jeu 17 Déc - 22:00

Elle changea de sujet après s'être excusée. Jochen resta les yeux dans le vague pendant un petit moment avant de les reposer sur la jeune infirmière. Peut être était-ce une impression, peut être pas, mais cette dernière semblait éviter son regard. Jochen en fut surpris, presque déçu. Son regard était-il si terrible que ça?

*Et dire qu'on disait les françaises entreprenantes... bah, je ne suis pas là pour ça de toutes façons...*

-Hum... Ma collègue ne devrait plus tarder. Vous verrez ce sera rapide... Je vous demanderai juste de repasser dans deux semaines, histoire de voir où en est votre main. Qui sait, on pourra peut-être vous déplâtrer.
-Je pourrais passer plus tôt aussi po...

Il se leva et alla au bureau où l'infirmière écrivait, il s'accroupit devant le bureau, afin de pouvoir voir levisage de l'infirmière et la regarder dans les yeux, juste pour savoir si elle lui mentait ou non. Les siens brillaient un peu surement, suite à la bonne nouvelle qu'il venait d'entendre.

- Vraiment Fraulein? On pourra m'enlever le plâtre d'ici deux semaines ? Vous le garantissez ?


Jochen n'avait retenu que cette information, il avait déjà oublié la nuance, "en fonction de l'état de la main"... et puis il en avait profité pour sombrer une fois encore dans les yeux de la jolie française, bien que ce n'était pas le but de la manœuvre. C'était assez rare qu'il se perde ainsi dans les yeux d'une femme, mais ce n'était pas désagréable du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Lun 21 Déc - 15:01

Pendant qu'elle écrivait cette lettre, le jeune officier s'était accroupi devant son bureau. Elle sentait encore son regard posé sur elle, ça en devenait presque gênant. Elle s'efforça pourtant de rester concentrée sur ce qu'elle écrivait.

-Oui, je vous le garantit, mais votre guérison ne tient qu'à vous, il ne faudra pas que vous fassiez d'imprudence. Donc si tout se passe bien, dans deux semaines, je vous libérerai de cet affreux plâtre.

Une fois qu'elle eut signé la lettre, elle leva les yeux vers lui. Ils restèrent là, à se regarder pendant quelques secondes, en silence. Ses yeux plongés dans les siens elle oublia pendant un instant où ils étaient. Une infirmière passa dans le couloir, le bruit de ses pas la ramena à la réalité. Elle rougit un peu et se mit à rire.

-Ne me regardez pas comme ça !

Elle était un peu gênée, mais ses yeux à lui avaient quelque chose qui l'empêchait de détourner le regard.

-Si vous me faîtes ces yeux-là pour que je ne vous plâtre pas, vous perdez votre temps ! Je serai inflexible sur ce point ! Et ne jouez pas à ce jeu avec ma collègue non plus, elle vous enverra sur les roses...

Par défi, elle replongea ses yeux dans les siens, histoire de voir lequel resterait le plus longtemps. Elle savait qu'elle avait tort de faire ce qu'elle faisait... C'était contre ses principes, car premièrement c'était un patient, et deuxièmement, c'était un officier allemand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Mar 5 Jan - 20:19

L'instant de délice qu'il passa dans les yeux de la jolie française fut hélas troublé par le passage bruyant d'une de ses collègues. Le jeune Flieger l'aurait voué aux gémonies tellement il souhaittait que ce moment dure une éternité. La jeune française rosi un peu. Dieux que ça lui allait bien les pomettes légèrement rouge !!

-Ne me regardez pas comme ça !
- Comment vous regarder alors, Fraulein?

La situation l'amusait un peu. Non pas qu'il aimait mettre les femmes dans l'embaras, mais il aimait bien l'attitude de la jeune française quand elle était embarassée, notamment les couleurs que la situation apportait aux pomettes de la belle aux yeux émeraudes.

-Si vous me faîtes ces yeux-là pour que je ne vous plâtre pas, vous perdez votre temps ! Je serai inflexible sur ce point ! Et ne jouez pas à ce jeu avec ma collègue non plus, elle vous enverra sur les roses...

Sans laisser au jeune allemand de répondre, elle le fixa, et Jochen, évidemment, fut happé derechef et avec délice par l'intensité de ses yeux verts. Cette fois, et c'est ce qui le surpris un peu, il n'était pas le fautif. Etait-ce un défit qu'elle lui lançait? Celui qui tiendrait le plus longtemps? Si c'était le cas, elle serait surprise. Lui aussi sûrement, car qui savait ce qui pouvait arriver, les yeux ainsi rivés dans ceux de l'autre. "L'imprévu est le sel de l'aventure" disait un obscure général grec, et là l'imprévu était de taille.

-Et si je vous disais que je vous regarde ainsi juste parceque j'en ai envie, me croirez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Sam 9 Jan - 23:33

Sans le lâcher des yeux, Louise se rapprocha un peu plus de lui avec un sourire. Malgré ses tentatives, le jeune Flieger n'arrivait plus à la faire plier cette fois-ci. Son regard bleu-vert ancré dans le sien, elle s'acharnait à ne pas lâcher prise.

-Non, je ne vous croirais pas ! Les regards comme le votre ne sont jamais innocents !

Avant que la guerre n'éclate, elle s'occupait des enfants principalement. Ils avaient la même lueur indescriptible que l'officier quand ils la regardaient. Sauf que les enfants, ça ne dérangeait personne qu'ils fixent une personne ainsi, on leur pardonnait car ils étaient petits. Là, ce n'était pas pareil, avec un adulte, surtout un homme, on pouvait imaginer des tas de choses. Un air enfantin au fond des yeux, il la captivait pourtant... Elle aussi se comportait comme une enfant en lui lançant se défi, mais elle n'avait jamais vraiment grandi !

-Je ne cèderai pas, si c'est ce à quoi vous vous attendez, ajouta-t-elle avec un sourire provocateur.

Elle espérait juste que personne ne fasse irruption dans son bureau... elle aurait été obligée de l'accueillir et elle aurait perdu le défi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Jeu 21 Jan - 0:12

La jolie infirmière ne le lâchait pas du regard, pas plus que lui ne la lâchait du regard. Le jeune flieger se prit à croire, l'espace d'un moment, que son regard aussi pouvait jouer des tours aux jolies jeunes femmes... à le croire et à l'espérer aussi...

-Non, je ne vous croirais pas ! Les regards comme le votre ne sont jamais innocents !
- Et voyez vous quelque chose de coupable dans le mien, Fraulein ?
le jeune flieger fut quelque peu surpris de cette réponse. Il était tellement absorbé par ce regard qu'il était bien incapable de penser à des choses peu chastes, si tel était le sens que la jeune infirmière voulait mettre dans la non innocence de son regard. Innocent ou non, il refusait obstinément de détourner son regard du spectacle que les deux émeraudes entourant l'Iris lui offraient, que cela plaise ou déplaise à leur propriétaire...

-Je ne cèderai pas, si c'est ce à quoi vous vous attendez
-J'espère que vous ne cèderez pas ...


Sa dernière phrase était peut être un tantinet osée, mais il la pensait vraiment, et n'était pas en état de mentir ouvertement... enfin il n'était PLUS en état de mentir ouvertement... il en avait complètement oublié sa main maintenant. elle était posée, sanglante sur le carrelage blanc immaculé (enfin, plus complètement pour le coup) et Jochen n'analysait plus les messages de douleur qu'elle lui envoyait... Si quelqu'un était arrivé maintenant, le jeune flieger aurait été tenté de lui coller son C96 sous le nez et de le prier d'aller voir ailleurs si il s'y trouvait, en termes sans doute un peu moins courtois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 75
Messages : 81
Âge du personnage : 30

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Mar 26 Jan - 20:32

Elle s'approcha de lui, sans baisser les yeux, et s'accroupit près du jeune officier. A tâtons, elle chercha sa main et la prit dans la sienne.

-Ne laissez pas votre main dans cet état...

Elle aurait bien regardé si elle saignait toujours, mais il était hors de question qu'elle le laisse gagner ! Elle se contenta donc de l'effleurer de ses doigts si fins pour en faire une rapide analyse. Elle sentit le liquide chaud qui recouvrait les phalanges du jeune homme.

-Vous allez mal finir, à force de dénigrer vos blessures, ajouta-t-elle avec un sourire.

Elle l'attira au fond du bureau, près d'une fenêtre. Là se trouvait une chaise sur laquelle elle le pria de bien vouloir s'assoir. Puis elle chercha à tâtons de quoi stopper le sang qui ne semblait pas vouloir s'arrêter de couler. Ses mains rencontrèrent plusieurs flacons et boîtes de médicaments sur une étagère, puis finirent par rencontrer ce qu'elle cherchait: des compresses. Elle les appliqua sur la main du Flieger en douceur et garda inconsciemment sa main sur la sienne.

-Vous devriez faire plus attention à vous. Vous ne pourrez pas résister éternellement à la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   Mar 23 Fév - 1:06

Professionnelle jusqu'au bout, même lors d'un défi... Jochen la vit s'approcher de lui, les battements de son cœur accélèrent un bon coup en la voyant encore plus proche qu'avant... la distance était dangereuse d'un certain point de vue, il n'aurait fallu au jeune flieger qu'un bref et rapide mouvement de la tête pour embrasser la jolie française. Il en avait furieusement envie, mais se retenait pour le moment.
Il sentit la main de l'infirmière se poser après moult tâtonnements sur sa main blessée, toujours posée sur la carrelage blanc.

-Ne laissez pas votre main dans cet état...


L'état de sa main lui était bien secondaire, du moment qu'elle reste à ses côtés, et qu'il puisse se perdre autant qu'il le souhaite dans les émeraudes du regard de la française. Il sentit à peine l'effleurement de ses doigts analysant l'état de sa main, pas plus qu'il ne sentait les élans de douleurs... il était presque complètement anesthésié.

-Vous allez mal finir, à force de dénigrer vos blessures.


Il eut un sourire en coin. Certes, il n'était pas réputé pour prendre un soins particulier de son corps en termes de blessures, en fait il aimait en demander beaucoup à son corps, souvent même plus que ce qu'il pouvait supporter. Non pas qu'il aima avoir mal, mais il n'était satisfait d'une activité sportive que lorsqu'il était exténué, limite exsangue...

- Mais vous serrez là pour me rappeler qu'il faut que j'y fasse attention, n'est-ce pas ? Et puis si à chaque blessure j'ai l'occasion de vous revoir, je vais faire encore moins attention.
Il appuya ses paroles d'un grand sourire.

Elle se redressa, sans le quitter des yeux et l'entraîna au fond du bureau. Pour quelqu'un qui les observait, ce devait être une sacrée surprise de voir un officier allemand et une infirmière française, l'un blessé, l'autre soignant, limite main dans la main et ne se lâchant pas du regard... quel étrange ballet. Elle tendit sa main pour attraper quelque chose, Jochen ne voyait pas, et par ailleurs s'en moquait royalement. Il s'en moqua moins quand il sentit le contact douloureux de ses plaies avec la chose cherchée par l'infirmière. Elle épongeait apparemment le sang sur sa main à l'aide de compresses et le contact de ses ustensiles médicaux avaient su raviver les sensations de douleurs sur cette damnée main. Il n'en détourna pas pour autant son regard de celui de la demoiselle aux yeux d'émeraude. Elle conserva sa main sur la sienne.


-Vous devriez faire plus attention à vous. Vous ne pourrez pas résister éternellement à la douleur.

- Je m'y entraîne pourtant, Fraulein. Et si je devais faire plus attention à moi, il me faudrait sûrement quitter l'armée, ne croyez-vous pas ? Il me faudrait faire mes adieux à l'ivresse du vol et à ma dragonne, et je ne peux m'y résoudre...

Son accent terrible déchirait chaque mot qu'il entendait. Mais il disait ce qu'il avait sur le cœur, ce qu'il pensait vraiment... Ses yeux toujours rivés dans ceux de la française, il poursuivi, d'une voix rêveuse :

- Avez vous déjà volé sur un dragon, fraulein? Avez vous déjà ressenti cette sensation extraordinaire de pouvoir s'octroyer le ciel un bref instant, de voir de là haut la beauté des paysages portés par notre belle planète... de pouvoir, un court moment, être l'égal des dieux ? Avez vous déjà volé dans les Fjords Norvégiens, à pics rocheux dans une eau si profonde qu'elle en paraît noire, montagnes couvertes de sapins verts et blancs de neige sous le soleil d'un ciel sans nuage ? Je ne peux dire adieux à tout ceci, et cela implique forcément d'être plus résistant à la douleur.

Un nouveau sourire éclaira le visage du jeune Allemand, un petit sourire mutin, charmeur, sans l'être trop ouvertement.

- Peut être un jour pourrais-je vous emmener voir ses paysages merveilleux, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]   

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce que les infirmières sont gentilles ? [mercredi 23 Avril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Base aérienne de Sarnand :: Le château-