Opération Cadeaux de Noël


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Opération Cadeaux de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Opération Cadeaux de Noël   Mar 10 Nov - 0:57

DieAdleriens, Die Adleriennes !

Qui dit Noël dit vacances, et qui dit vacances dit joueurs désoeuvrés... nous avons donc pensé que c'était le bon moment pour lancer une petite opération de recrutement.

Cible : Des joueurs non DieAdleriens !
But : Offrir à vos personnages un entourage !

Pour cette opération, nous vous proposons donc de créer des adoptables directement lié à votre personnage. Ami proche, parent, subordonné, vous avez le choix. Cependant, on ne va pas vous mentir, ce genre d'opérations sont rarement couronnées d'un succès éclatant, il faudra donc convenir de quelques règles.

La première, c'est que les adoptables devront être aussi variés que possible. Sachant que les adoptables déjà disponibles seront proposés aussi, évitez les officiers et responsables hauts gradés et les pilotes. Nous avons aussi plus de militaires que de civils, plus de personnages relativement âgés que de jeunes.
La seconde, c'est que l'adoptable que vous proposerez devra être étroitement lié à votre personnage afin qu'il puisse aisément jouer avec le votre, pour aider l'intégration du nouveau joueur.
La troisième est que nous ne pouvons pas proposer cinquante mille adoptables. La limite sera donc de 12 adoptables pour l'ensemble des personnages. Dans un premier temps, il vaudrait mieux n'en proposer qu'un, pour en rajouter ensuite s'il n'y a pas assez de volontaires.

Niveau format, vous pouvez prendre exemple sur les présentations des pnj actuels. Vous pouvez leur ajouter un secret, joindre ou non avatar qu'il sera obligatoire d'utiliser ou non.

Mis à part ces quelques règles, vous pouvez proposer ce que vous voulez, tant que cela prend en compte les restrictions actuelles. Alors à vos claviers, vous avez jusqu'au 10 décembre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Français
avatar

Messages RP : 16
Messages : 40
Âge du personnage : 42 ans

MessageSujet: Re: Opération Cadeaux de Noël   Mer 18 Nov - 14:31

J'ai pas d'idée de fiche, mais si quelqu'un est motivé, il peut créer celle du Chef Cuisinier Allemand "rival" de Maurice XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 18
Messages : 38
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Opération Cadeaux de Noël   Sam 21 Nov - 13:32



Sofia Jäger
Collégienne (Allemande)
Soeur de Samson Jäger
Cousine de Gabriel Constantin


Sofia Jäger a eu 15 ans en mars 1941. C’est une jeune fille pleine de vie, avec une bouille d’ange et des cils de princesse, assez grande pour son âge. Son minois innocent et ses bonnes manières font chavirer le cœur des garçons et celui des mères, mais ses amies savent que cette apparence de jeune fille sage n’est qu’un déguisement. On ne partage pas le sang de Samson Jäger sans conséquences. Sofia est un démon déguisé en ange : elle est insolente, fière comme Artaban, moqueuse, tête brûlée, et capable des pires sottises avec un peu d’encouragement. Mais c’est aussi une amie fidèle, dotée d’un solide sens de l’humour et d’une imagination galopante, qui n’a généralement aucun mal à créer des liens avec les adolescentes, et adolescents, de son âge.

Sofia est la benjamine d’une fratrie de cinq enfants, dont Samson est l’aîné. Werner Jäger, l’avant-dernier, plus vieux de quelques minutes, est son frère jumeau, et l’être qu’elle aime le plus au monde, sans hésitation. Comme ils ne pouvaient pas aller à l’école ensemble, ils sautaient sur cette excuse pour faire l’école buissonnière, et sans l’aide précieuse de leur aîné August, ils n’auraient jamais réussi à passer de classe en classe, avec des résultats honnêtes faute d’être exceptionnels. Exaspéré par leurs fredaines, le père de famille, Ludwig, a finalement décidé de prendre des mesures – et même des mesures radicales. En 1941, il a en effet envoyé Sofia en France, si bien que Werner et elle se retrouvent séparés par plusieurs centaines de kilomètres, et une frontière.

Inscrite à Ste-Marie des Anges, la jeune fille oscille à chaque instant entre rébellion et résignation, et fait parfois des crises de nerf impressionnantes. Quand elle est trop déprimée, elle prend la poudre d’escampette pour se rendre à Sarnand, où se trouvent son frère aîné Samson et son cousin germain Gabriel. De mère française et de père allemand, elle parle couramment les langues de ses deux parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Opération Cadeaux de Noël   Sam 21 Nov - 23:25


Ivan Von Lichtenstein
Collégien (franco-allemand)
Frère cadet de Hermeline
Cousin issus de germains de Madeleine Rollin


Ivan a 12 ans depuis le 7 janvier et depuis lors, il n'a cessé de tenter de convaincre tous ceux de son entourage qu'il n'était plus un petit garçon. Dernier enfant et seul mâle de sa fratrie, sa venue a longtemps été voulue, espérée, attendue et il ne doit sa naissance qu'à la chance, l'opiniâtreté de son père, la santé de fer de sa mère et la fécondité légendaire des Pelous.
Petit frère de huit grandes sœurs, il n'a pas eu une mais neuf mamans, toute persuadées pour l'éternité qu'il est et sera toujours leur petit garçon à elles. Elles ont d'ailleurs de lui une vision flou, à mi-chemin entre le "tu seras un homme mon fils" et le "ne rentre pas trop tard, met ta petite laine et présente moi tes amis que je vérifie qu'ils sont fréquentables."

Plutôt grand pour son age, il a hérité de la haute stature du coté allemand de la famille, mais des cheveux noirs et épais du coté méditerranéens des Pelous. Ses yeux sont d'un bleu profond qui peut paraitre noir selon l'éclairage.

Lorsque la guerre a éclaté, il a sagement prit le parti de ne pas prendre parti. Mais s'il a accepté d'être pensionnaire à Saint-François, il préfère, et de loin, faire l'école buissonnière avec sa horde de cousins plutôt que suivre les cours (après tout, ils sont juste assez nombreux pour former deux équipes de football, ce serait dommage de ne pas en profiter).
Si Ivan parle couramment le français et l'allemand, il n'emploie la langue de Goethe qu'avec son père et son dragon. Avec ses sœurs, il parle également dans l'espèce de langage babélien _ souvenir de chaque pays par où ils sont passé _ qui leur permet de discuter sans que personne d'autre ne les comprenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Opération Cadeaux de Noël   Dim 29 Nov - 20:06


Schütze Fritz Helmar
Soldat à la Gestapo (Allemand)
Subordonné d'Heinz Siedler
Collègue de Constance Méliès
Connaissance de Elisabeth Deresko

Le "petit Fritz" a tout juste 19 ans. Il s'est engagé juste après avoir obtenu son Abitur (en session spéciale, car il avait les oreillons lors de la session ordinaire) par patriotisme et surtout par fanatisme. En effet, Fritz aime le nazisme, qu'il considère comme pur et parfait. Tous les défauts du nazisme viennent d'êtres corrompus et égoïstes qu'il faut expulser, voire éliminer. Les juifs et les communistes sont une vermine à exterminer et la guerre, c'est super bien.

Malgré cet aspect assez dur, Fritz est loin d'être un monument de confiance. Il est très pudibond et s'enflamme littéralement dès qu'on parle de sexe ; il ne tient pas l'alcool ; enfin, il écrit tous les soirs de longues lettres à sa mère. Il répète aussi à qui veut l'entendre qu'il a une fiancée, Helga, qui serait sa petite amie depuis leur enfance, et qu'il épousera quand le Reich sera victorieux. Du coup, ses collègues plus âgés ont tendance à un peu, beaucoup, passionnément se moquer de lui. Fritz a aussi un plaisir coupable pour le jazz (mais pas joué par des noirs ou des juifs, faut pas exagérer !) et se rend souvent dans les clubs fréquentés par les zazous.

Fritz a été envoyé en France parce qu'il parle parfaitement le français. Ou le Belge. Surtout le Belge, avec un fort accent de Bruxelles, car sa famille y a vécu un moment. Un atout grâce auquel il est souvent utilisé comme informateur... ses amis zazous, par exemple, ignorent totalement qu'il n'est pas "un des leurs".


Dernière édition par L'Admin le Jeu 4 Mar - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Opération Cadeaux de Noël   Dim 29 Nov - 23:17


Elizabeth Cäcilia Fischer (née Von Fritsch)
Couturière à domicile (Française)
Mère de Peter Fischer
Veuve (?) de Walter Fischer


Elizabeth est née l'aînée d'une fratrie de 4 filles. Aujourd'hui âgée de 37 ans, elle est née en 1904 à Stuttgart, elle verra son père partir au combat en Novembre 1914 pour ne jamais en revenir. Elle à donc très tôt développé une sorte d'instinct maternel envers ses sœurs et fût celle qui sacrifia ses études pour permettre à son foyer de survivre, à ce titre elle devint donc couturière juste avant d'entrer au gymnasium.

L'année de ses 20 ans elle rencontra Walter Fischer par un pur hasard. Les deux personnes décidèrent de se revoir et nouèrent peu à peu une relation amoureuse. En fin 1926, elle se rendit compte qu'elle était enceinte. Ce n'était pas gênant en soit puisque que les deux tourtereaux avaient prévu de se marier mais cela précipita les choses.

Ce chapitre est laissé à la disposition de celui qui choisit le perso, possibilité de lui faire obtenir l'abitur en candidate libre ou de la faire rester couturière (plus crédible) de la période allant de 1927 à fin 1929

Elle, son mari et son fils fuyèrent l'Allemagne en 1936, non par crainte mais par dégoût du nazisme. Arrivés en France, ils eurent du mal à apprendre le Français (sauf Peter qui s'en est sortit plutôt bien) mais arrivent tout de même à s'intégrer. Quand la guerre arrive, son mari s'engage contre le nazisme et elle reçoit plusieurs mois plus tard une lettre comme quoi le cadavre de son mari aurait été identifié. Elle et son fils obtiennent la nationalité Française juste avant que l'armée ne mette pied à Montreuil. Depuis ce jour elle se contente de continuer ses travaux de couture.



Elizabeth est une femme très ouverte d'esprit et humble, sachant rester à sa place voire s'écraser contrairement à son fils ou son défunt (?) mari. Elle peut parfois sembler rigide et sévère mais c'est une femme très chaleureuse qui aime le contact avec les gens (c'est d'ailleurs pourquoi elle supporte de plus en plus mal de devoir travailler tout le temps chez elle). Elle est toujours d'une très grande politesse et certaines mauvaises langues pourraient dire maniérée. C'est une femme forte psychologiquement qui à apprit à supporter bien des frustrations dans sa vie, elle n'est en revanche pas un modèle de patience. Pour rester dans les défauts, elle est aussi pas toujours sûre d'elle, loin de là.

Concernant sa famille, elle aimait (et aime toujours) profondément son mari mais elle sait aller de l'avant et faire l'impasse sur cela. Quand à son fils, elle l'aime plus encore que son mari et lui à donné une bonne éducation. Malgré tout le jeune garçon lui donne du fil à retordre depuis quelques temps car en pleine crise d'adolescence, mais quoi qu'il en soit, elle sait toujours se faire respecter d'une manière ou d'une autre et même si elle essaye toujours de résoudre une situation par le dialogue, ces dernières se soldent la plupart du temps par une gifle pour Peter si ce dernier monte dans les octaves (ce qui arrive souvent aussi, c'est pas facile un ado...)

Elle est abonnée au club de lecture de la bibliothèque municipale de Montreuil et aucun livre ne lui résiste plus d'une semaine. Un autre de ses loisirs est l'écriture , elle s'adonne en effet de temps en temps à la dactylographie avec l'écriture de quelques nouvelles que son fils se fait toujours une joie de lire, il est d'ailleurs son unique lecteur car elle n'a jamais proposé ses écrits à qui que ce soit malgré le soutient insistant de son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 85
Messages : 120
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: Opération Cadeaux de Noël   Lun 30 Nov - 0:23



Léon Rollin
Soldat dans l’Armée de Terre (Français)
Frère de Madeleine Rollin
Cousin issu de germains d’Hermeline Von Lichtenstein

Agé de 27 ans depuis le début de l’année, cela fait maintenant sept ans que Léon Rollin s’est engagé dans l’Armée de Terre, jeune patriote enthousiaste, plein d’idéaux sur la grandeur de la France et le devoir de la protéger. Il a commencé tout en bas de la hiérarchie, comme soldat de première classe… et n’est pas beaucoup monté en grade puisqu’il est maintenant caporal. Néanmoins, il a toujours été un soldat irréprochable, et c’est peut-être pour cette raison que, contrairement à nombre de ses camarades, il n’a pas été démobilisé après l’armistice du 17 juin 1940 et la réduction des effectifs de militaires français. Il faut toutefois reconnaître que, même s’il est toujours en service, il dispose de permissions plus fréquentes qu’auparavant, permissions qu’il vient toujours passer à Montreuil, dans la maison familiale.

Célibataire et sans aventure connue, Léon semble en effet ne pas avoir d’autres aspirations que de rendre souvent visite à sa famille, à laquelle il tient beaucoup malgré – ou peut-être à cause de – ses absences prolongées. D’un naturel en général plutôt accommodant, il accepte facilement les défauts des uns et des autres, qu’il s’agisse de cousins plus ou moins éloignés du côté des Pelous, de ses parents ou de ses frère et sœurs, et tout particulièrement de Madeleine qui est la plus proche de lui en âge, tout en étant plus jeune. A l’égard de cette petite sœur maladivement timide, il présente tous les symptômes du grand frère protecteur, et ne manque jamais de la prévenir de sa présence dans les parages voire même de lui rendre visite à Sarnand quand il le peut. Il n’a d’ailleurs jamais été franchement ravi de la voir travailler à la base militaire, sentiment qui s’est accru depuis l’arrivée des allemands. Il a néanmoins fini par considérer que la présence du Major Von Lichtenstein assurait une sécurité suffisante puisque, tout en étant allemand, celui-ci fait quand même partie de la famille.

En effet, depuis la drôle de guerre et surtout l’Occupation allemande, il a vraiment beaucoup de mal à supporter les habitants d’Outre-Rhin. Les cousins Von Lichtenstein sont les seuls qui trouvent grâce à ses yeux, et, bien que parlant quasiment couramment la langue de Goethe, il ne la pratique plus du tout depuis l’armistice, quitte à faire celui qui ne comprend pas si on lui adresse la parole en allemand. Car, s’il est en général plutôt sympathique et ne cherche pas les problèmes, Léon est aussi parfaitement capable de se montrer plus têtu que la pire des mules, et se sert sans réticence de son attitude pour asseoir sa position. Redressé de toute sa hauteur – qui est légèrement plus grande que la moyenne des hommes et bien plus que celle de Madeleine – il se contente de fixer son regard bleu-gris dans celui de son interlocuteur, en donnant l’impression, à juste titre, qu’il ne se laissera pas impressionner par grand-chose.


Dernière édition par Madeleine Rollin le Dim 6 Juin - 3:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Opération Cadeaux de Noël   Ven 4 Déc - 0:41



Julia Abendroth
(Lycéenne à Sainte Marie)
Cousine de Wolfgang Abendroth


Autant Wolfgang est rebelle et parfois doté d'un caractère trop fort, autant Julia est calme et posée. C'est une demoiselle des plus respectables, ne s'énervant que lorsque l'on touche à sa famille ou à ceux qu'elle considère comme tels. Du haut de ses seize ans, elle possède la force de caractère des Abendroth. Son père, militaire de carrière dans la Wehrmacht, lui a enseigné le respect du travail rigoureux. De sa mère, artiste dans l'âme, elle garde l'amour de la peinture et de la musique. Elle adore d'ailleurs prendre la plume pour écrire quelques notes sur le coin de ses feuilles de cours ou faire quelques dessins.

Connaissant son cousin, elle a demandé à son père de partir en pension à Montreuil pour pouvoir le surveiller. Il ne fait aucun doute qu'elle est parvenue à obtenir cet accord après avoir argumenté des heures durant, car, autre trait de caractère commun avec le reste de la branche Abendroth de sa famille, elle est très douée pour argumenter durant un temps indéfini.

Son enfance ne la passionne pas tellement, elle a eu des leçons de la part de précepteurs durant sa prime jeunesse et ensuite elle est allée au collège tout simplement et sans se forcer outre mesure à travailler. Car ce n'est pas parce qu'elle est sage que le travail scolaire la passionne. Elle s'est d'ailleurs servie de cette absence de passion pour obtenir le droit de partir en France, tout simplement pour apprendre le français dont elle ne connait que quelques mots.

Elle doit arriver à Sainte Marie dans les jours à venir et faire la surprise à son si adorable cousin.

_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Opération Cadeaux de Noël   

Revenir en haut Aller en bas

Opération Cadeaux de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Le poste de radio :: Le courrier des lecteurs-