Seth Balsey


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Seth Balsey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 0
Messages : 12
Âge du personnage : 25

MessageSujet: Seth Balsey   Ven 13 Nov - 21:58

Nom : Balsey

Prénom : Seth -sa dragonne se permet de l'appeler Sethy-

Age :
25 ans

Nationalité : Français -né en dans le Nord-Est de la France, il connait donc l'allemand-.

Métier : Postier dans le SPA (Service Postal de l'Armée) gradé Lieutenant

Description Physique :
Grand, les cheveux aile de corbeau coupés court, des traits volontaires, des yeux sombres, un sourire moqueur flottant constamment sur ses lèvres, voilà qui décrit bien Seth. En bonne condition physique, il n'en est pas pour autant un athlète de haut niveau. Le regard vif et alerte où subsiste une once de rancœur et pas mal de provocation. Il est plutôt bel homme, mais ne fait rien qui puisse le faire paraître plus séduisant. Même lorsqu'il est mal à l'aise, il se tient droit et son regard ne cille pas. Il ne se sert pas de carrure pour impressionner, mais plutôt pour qu'on lui fiche la paix.

Une démarche souple comme un grand fauve s'apprêtant à bondir sur une proie, des mouvements vifs et rapides, de bons réflexes, voilà qui a permis plusieurs fois à Seth de ne pas se faire tuer. Il garde une fine cicatrice sur l'omoplate gauche due à une mission mouvementée.

Question vestimentaire, Seth porte l'uniforme le plus souvent possible pour ne pas avoir à choisir les habits avec lesquels il s'habille. Bien que peu porté sur l'esthétisme, il n'a jamais aucun pli sur son uniforme, est toujours rasé de près et il met un point d'honneur à présenter son uniforme français bien soigné.

Description mentale :
Indépendant et solitaire, il n'en apprécie que plus les longues heures passées à chevaucher sa dragonne dans des paysages désolés et dans le silence le plus complet. Un brin provocateur, une fâcheuse tendance à tester les limites, Seth aime se plier aux ordres et accepte les jougs sans broncher, pour mieux s'en débarrasser ensuite. Un humour mordant et une ironie cinglante mâtinés d'un manque de patience flagrant s'ajoutent à la longue liste ses défauts. Si une mission ne lui plait pas, ses supérieurs doivent lui donner des ordres clairs et qu'il ne peut pas interpréter à sa guise pour qu'il obéisse.

Il n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds mais possède assez de sang froid pour ne pas s'embarquer dans des situations desquelles il n'est pas sûr de ressortir en bon état. Sa langue fouette assez pour le dispenser d'utiliser ses poings. Lorsque la personne avec laquelle il discute est polie avec lui, il est aimable et souriant. Quand quelqu'un a gagné sa confiance, il est fidèle, loyal, discret et efficace.

Un peu tête brûlée, il s'est engagé dans le SPA avec enthousiasme et ne regrette pas son choix -ce qui prouve qu'il n'est pas si raisonnable qu'il en a l'air-. La présence du danger le stimule, l'oisiveté le rend nerveux, à l'instar des Roi-de-Vitesse, il faut le tenir constamment occupé. Flegmatique en dehors des missions, il ne semble se réveiller totalement qu'en situations intéressantes, son interlocuteur peut ainsi évaluer l'intérêt que Seth porte à la conversation.

Contrairement à beaucoup de français, il n'a aucun préjugé sur les allemands et juge chaque personne quand il la connait. Il respecte aussi bien allemand que français. Les supérieurs qu'il a doivent être dotés de beaucoup de patience, d'une autorité naturelle, s'ils le respectent et qu'ils ne l'embêtent pas, Seth devient un soldat modèle.

Histoire :

Seth naquit en 1916 dans une famille d'aviateurs de grands dragons. Ses parents Pierre et Marise étaient gradés et avoir un père qui avait l'habitude d'être obéit au doigt et à l'œil ne fut pas facile tous les jours. Seth nourrissait l'ambition de devenir pilote comme toute sa famille, il passa ses diplômes avec succès et passa beaucoup de temps avec son cousin, Emric ainsi qu'avec Sophie.

Seth passa son bac, entra dans l'école de l'Armée de l'Air d'où il sortit avec des résultats plutôt bons. Lorsque ses supérieurs estimèrent qu'il méritait enfin d'avoir un dragon, ils le conduisirent aux caves à œufs. Mais les choses choses ne se passèrent pas comme il l'avait prévu.

En effet, une fois devant son œuf, Seth fut incroyablement déçu lorsqu'il se trouva en face de l'œuf le plus minuscule qu'il eut jamais vu. Vexé, il regarda la bestiole se débattre à l'intérieur de sa coquille avec mépris : c'était ça qu'on lui avait confié ? Songeant qu'il devait y avoir une erreur, le jeune homme laissa la pauvre bestiole piailler un moment, puis irrité par le boucan incroyable qu'elle produisait, il l'aida à sortir de sa coquille. La petite bête reconnaissante, lui bondit dans les bras -ayant mal calculé son saut, elle le percuta de plein fouet et l'assomma proprement, il se réveilla dix minutes plus tard avec un violent mal de crâne- et ne voulut plus le quitter.

Seth fut intégré dans le SPA quelques mois plus tard et subit une formation à cet escient. Il lui arriva quelques fois de distribuer du courrier aux civils. Après ces évènements, il se brouilla avec sa famille et il perdit contact avec eux, mais pas avec Sophie, ni avec Emric.

Un jour, il se passa un accident -Sophie était présente lors de l'arrestation d'un Résistant par la Gestapo, il y eut une balle perdue, qui lui frôla la joue- dont la famille ne connut jamais les détails car Sophie ne voulut jamais raconter ce qui c'était passé, elle garda une cicatrice sur sa joue gauche et elle se mit à haïr les Allemands -très injustement, car celui qui avait tiré ne la visait pas-. Quelques mois plus tard, elle décida de faire partie de la Résistance, un fervent désir de vengeance l'animait envers tous les "Squateurs" comme elle le disait. Elle rompit les ponts avec toute la famille, sauf avec Seth qui tenta vainement de la ramener à la raison, lorsqu'elle le menaça de ne plus lui adresser la parole, il cessa.

Relations :
Famille :

-Marise Balsey, mère, 57 ans, ex-pilote de la Verdun Vénus
-Pierre Balsey, père, 60 ans, ex-pilote de l'Honneur-d'Or Rex
-Anne Balsey, sœur, 32 ans, journaliste
-Sophie Balsey, sœur, 29 ans, Résistante
-Nicolas Balsey, frère, 28 ans, couturier
-Eric Balsey, frère, 34 ans, fermier
-Emric Helessier, cousin, 29 ans, postier -à vélo-

Dragonne :





Nom : Sollertia (habileté) -Seth l'appelle Sole, Solly, ou encore microbe-

Age : 3 ans

Race : Toute-Vitesse

Langues parlées : le français, le patois alsacien, et elle comprend trois mots d'allemand.

Description physique :
Petite, à peine 4 m pour 6,5 m d'envergure. Sollertia est améthyste sur tout le dessus du corps ainsi sur toute la tête et le cou, elle a les ailes en partie violettes qui se décolorent en mauve vers le tiers de l'aile, avant de virer à l'ivoire. Ses pattes, son poitrail, son ventre, ses flancs et le dessous de son corps en général sont de la même jolie teint ivoire que ses ailes. Une fine bande mauve sépare les différentes teintes de son corps. Elle possède de grands yeux où se mêlent indigo et nacre dans des nuances subtiles et chaleureuses.

D'une endurance acceptable pour un membre de son espèce, Sollertia est plus agile et plus rapide que 99,5% de ses congénères grâce à sa taille ridicule. Elle compense le handicap de sa petite taille par de très bons réflexes et celui de son endurance par la capacité à se contorsionner en vol -ce qui rend son pilote malade- pour éviter un coup de queue par exemple.

Description mentale :
Sollertia est douce, aimable, obéissante et fidèle, mais ce n'est pas une lumière. Si elle ne brille pas par son intelligence, la petite dragonne essaie désespérément de comprendre les conversations qu'elle surprend -n'étant pas réputée pour son intelligence, les gens ne se méfient pas- et qu'elle rapporte fidèlement à son pilote car elle a une très bonne mémoire.

Sollertia s'inquiète constamment de la santé de son pilote qui ne l'aime pas -ou plutôt, qui est trop arrogant pour le lui montrer-, elle le couve tout le temps du regard et surveille attentivement ses moindres faits et gestes. Elle lui obéit aveuglément et est légèrement inconsciente -par exemple s'il lui demande d'attaquer un Regal Copper, elle le fera- et sans poser de questions, ne trahira jamais un de ses secrets, ne lui fera jamais volontairement du tord, ni ne le blessera.

Seth surprend parfois une lueur de vive intelligence dans les yeux de la petite dragonne et se demande si elle ne fait pas semblant d'être stupide. Chaque fois qu'il commence à se persuader qu'elle joue la comédie, elle dit ou fait quelque chose de stupide qui ébranle ses certitudes. Il a également appris à ses dépends, qu'il ne valait mieux pas user d'expressions imagées en sa présence qu'elle ne comprend pas et/ou prend au premier degré. Comme tous ceux de son espèce, Sollertia s'agite et est très difficile à harnacher, il faut que son pilote s'agace pour qu'elle accepte -de mauvaise grâce- de se calmer, elle n'est pas particulièrement patiente non plus.


Dernière édition par Seth Balsey le Dim 15 Nov - 0:11, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 0
Messages : 12
Âge du personnage : 25

MessageSujet: Re: Seth Balsey   Sam 14 Nov - 0:00

Texte personnel :
Seth soupira et resserra le col de son manteau, le vent glacial lui cinglait le visage et faisait battre les sacoches du courrier contre les flancs de Sollertia. La Toute-Vitesse était gentille, loyale, rapide et obéissante, elle portait toujours le courrier à bon port et dans un bon état, mais elle était aussi la preuve vivante que la rapidité ne fait pas l'intelligence. Il claqua doucement l'épaule de la dragonne pour lui signaler d'accélérer, docile comme à son habitude, elle obéit.

Ce n'était pas dans leurs habitudes de distribuer le courrier aux civils, mais une fois n'est pas coutume, il pouvait rendre service à un collège de l'Aéropostale malade. Et puis, ça détendait la minuscule dragonne bouillante qui était plus endurante que ceux de son espèce.

Ce fut avec soulagement que le jeune postier aperçut Montreuil, il posa sa paume sur l'échine Sollertia, la petite dragonne, comprenant le signal replia ses ailes contre ses flancs et plongea en vrille vers le quartier St-Paul. Sollertia se posa gracieusement sur le sol et détailla les maisons avec attention.

"On n'est pas à la maison."

"Non, on distribue le courrier et après on rentre à Sarnand."

"La maison, c'est la maison, c'est pas Sarnand !"

"Sarnand, c'est la maison."

"Non, Sarnand ce n'est pas à la maison !"

Seth soupira et abandonna la dispute qu'ils avaient tous les jours, la sottise de la Toute-Vitesse l'agaçait mais il n'en laissa rien paraître. Il distribua le courrier sous l'œil attentif de la dragonne, de sa dragonne, parce qu'évidemment, c'était lui qu'elle avait choisit et pas celui qu'on lui avait attribué, à l'origine Seth -très arrogant- croyait qu'il allait obtenir un dragon comme un Bleu-de-Pascal, il avait été froissé en se retrouvant face à une petite bête qui ne lui arrivait pas aux genoux. Il avait fallut de longs mois au jeune homme pour digérer son échec et encore il lui arrivait de foudroyer Sollertia du regard, la Toute-Vitesse ouvrait alors la gueule et laissait pendre sa langue dans un rire incontrôlé dévoilant une intelligence qu'elle dissimulait adroitement.

Après avoir fini de distribuer lettres et mots doux, Seth resta une longue minute immobile à toiser sa dragonne, celle-ci gronda et s'accroupit pour permettre à son pilote de monter plus vite, avec un rictus provocateur aux lèvres le jeune homme resta immobile, Sollertia se redressa et le toisa de toute sa hauteur.

"Je veux rentrer à la maison."

"Eh bien, vas-y."

"Pas sans toi."

"Tu peux te débrouiller toute seule, non ?"

"Tu es mon pilote, je ne te laisserai pas ici seul, alors tu montes où je t'attrape par la peau du coup et tu rentres avec moi à la maison entre mes griffes."

Seth sourit, poussant la gentille petite dragonne au bout de ses limites.

"Pas question, trouve-toi un autre pilote et rentre."

Un grondement rageur fut la seule réponse à son insolence, Sollertia décolla et disparut dans le ciel. Le sourire du jeune homme s'effaça et il se sentit soudain bien seul et abandonné, il se laissa tomber sur le sol plus qu'il ne s'assit et jeta un regard hébété aux nuages.

La surprise se peignait sur ses traits, il se demanda brutalement comme il allait expliquer le fait d'être rentré à Sarnand à pied. Il faudra que je présente mes plus plates excuses à Sole, si elle rentre à Sarnand. Un battement d'aile le tira de ses pensées, il releva la tête avec espoir et aperçut un Porte-Drapeau flamboyant, les sacoches pleines de courrier, le regret lui serra le cœur. Reviens je t'en prie. Un souffle tiède sur sa nuque le fit soudain sursauter, il se retourna précipitamment et se trouva nez à museau avec une Sollertia amusée, alors qu'il souhaité bondir et serrer le cou de sa dragonne danse ses bras, il redressa lentement se composa un air sûr de lui et arrogant et déclara comme s'il n'avait jamais été inquiet.

"Ce n'est pas trop tôt, il va bientôt faire nuit."

Un raclement de gorge ironique et un regard gouailleur fut la seule réponse qu'il obtint. Seth grinça des dents et s'approcha de Sollertia, qui recula, un soupir lui échappa.

"Allez, Sole, laisse-moi monter."

La Toute-Vitesse émit un sifflement amusé et s'écarta de nouveau de son pilote. Lorsqu'elle fut lassée de son petit jeu, elle déploya à demi ses ailes puis les replia.

"C'est bon ? Tu as fini ton jeu puéril ?"

"Non."

Seth escalada sa dragonne et s'installa sur sa selle, lorsqu'il fut prêt, il siffla doucement, donnant ainsi le signal du départ à sa dragonne qui bondit vers les cieux. Ils volaient depuis une bonne heure mais Sollertia était nerveuse, soudain elle lâcha l'information qui la préoccupait.

"Ça veut dire quoi puéril ? "

"Ça veut dire, enfantin."

Il y eu un long silence, puis...

"Ça veut dire quoi enfantin ?"

Seth leva les yeux au ciel.

"Laisse tomber."

Toujours aussi obéissante, Sollertia vira brutalement sur l'aile et fit tomber son pilote dans le vide.

"Aaaaah ! Mais qu'est ce que tu fais ? Rattrape-moi, andouille !"

Sollertia plongea et attrapa prestement son pilote entre ses griffes.

"Mais ça va pas ? Qu'est qu'il t'a pris ?"

"Faudrait savoir ce que tu veux."grommela Sollertia "Pourquoi tu m'as demandé de te laisser tomber si tu ne sais pas voler ?"

Seth tremblant de frayeur jura de ne plus jamais utiliser d'expressions imagées qu'elle pourrait prendre au premier degré.

"Pose-moi par terre en douceur."

Sollertia haussa les épaules et son pilote dont les pieds pendaient dans le vide fut violemment secoué.

"Ça va pas la tête ? Tu es malade !"hurla t-il.

"Non, moi je vais très bien, mais toi, tu as besoin de repos."

Le pilote excédé se tut et regarda avec un air morose la forêt défiler sous ses pieds. Soudain, la petite Toute-Vitesse plongea et se mit raser la cime des arbres comme elle aimait le faire, oubliant que le jeune homme était entre ses griffes et non pas sur son dos.

"Remoooonte !"

La dragonne souffla de contrariété et jeta un regard mauvais à son pilote.

"Tu m'agaces à la fin, d'abord tu me demande de partir sans toi, ensuite tu me demandes de te lâcher, quand je te lâche il faut que je te rattrape, enfin tu me demande de descendre et quand je descends, tu me hurles de remonter, il y a des fois où je me demande pourquoi je t'ai choisis, toi."

"Excuse-moi, ô vénérable dragonne, mais c'est pas toi qui est pendue dans le vide et qui a faillit te prendre un arbre dans la tronche !"

Sollertia grinça des dents, Seth, satisfait, tapota doucement une griffe de sa dragonne.

"Là, regarde, il y a une clairière, va t'y poser, mais fais attention à moi."

"Tu ne vas pas me crier dessus cette fois ?"

"Juré, si tu fais ce que je t'ai dis."

"Dans ce cas..."

La Toute-Vitesse, vira sur l'aile, se posa délicatement dans l'herbe et lâcha pour de bon son pilote, qui s'effondra aux pied d'un arbre, les jambes coupées et secoué de tremblements incontrôlables. La petite dragonne souffla doucement et, inquiète, arqua le cou vers son pilote-ami.

"Tu trembles. C'est normal ?"

Seth dont les dents claquaient trop, ne put répondre à Sollertia et se contenta de lui adresser un regard furibond dont elle ne fit pas cas. Elle s'assit et attendit une réponse audible du jeune homme. Seth comprit que pour que Sollertia cesse de le couver du regard, il allait devoir parler. Il fut soudain prit par l'irrépressible impulsion de s'accrocher à quelque chose comme pour s'ancrer fermement sur Terre, ses doigts se serrèrent convulsivement autour de la première racine qu'ils trouvèrent. Il réprima tant bien que mal l'envie de hurler qui s'était emparée de lui et articula faiblement entre deux claquements de dents.

"J...jj...je...nnn...tremble ppp...pas."

"Oui, si tu le dis...alors moi je suis un Regal Copper."

Seth parvint à hausser des épaules sans trop trembler.

"Seth, dis-moi..."gémit doucement Sollertia.

Ledit Seth était encore trop terrorisé pour rassurer sa dragonne, la seule raison pour laquelle il avait accepté d'être postier, c'était parce qu'on lui avait dit qu'il n'y avait aucun risque dans ce métier, si il avait su qu'il se ferait des frayeurs pareilles, il aurait immédiatement refusé et aurait quitté les caves à oeufs en ignorant la petite bête de taille ridicule qui lui avait valu tant de déboires. En levant un œil vers Sollertia, il vit qu'elle s'inquiétait pour lui, réunissant ses dernières forces il tenta de la rassurer.

"Ne t'inquiète pas Sole...il y a eu plus de peur que de mal."

"Tu as mal ?"s'alarma la dragonne paniquée.

"Non ! Non, ça va."s'empressa de répondre Seth avant que la jeune dragonne ne perdre la tête sous l'effet de la peur, tout en se maudissant de ne pas avoir réfléchit à ses paroles avant.

"Ah !"répondit Sollertia en se détendant passablement.

Un long silence suivit cette déclaration et Seth en profita pour reprendre contenance, ses tremblements cessèrent à son grand soulagement et à celui de sa dragonne.

"Il commence à faire noir, viens, monte sur mon dos, on rentre à la maison."

Seth qui avait commencé à se redresser aux paroles de sa dragonne, blêmit et se figea en plein mouvement. Il n'avait pas penser devoir remonter un jour, il repensa à son père, pour ses huit ans, celui-ci avait décidé de lui apprendre à monter à cheval, Seth était tombé et allongé sur,le sol, il avait pleurniché, son père s'était posté au-dessus de lui, une moue méprisante aux lèvres et lui avait dit : On dirait une femmelette, piqué au vif Seth s'était redressé et avait remis le pied à l'étrier, depuis, il était devenu très bon cavalier. Il s'approcha de Sollertia en se disant qu'il la vexerait en refusant de la monter de nouveau. Il mit un pied tremblant dans l'étrier et se hissa maladroitement en selle, une fois juché sur Sollertia, il siffla, un sifflement hésitant lui échappa. Sollertia qui sentit son hésitation arqua le cou et tourna la tête vers son pilote blanc comme un linge.

"Ne t'inquiète pas, on va y aller doucement."le rassura t-elle.

Seth sourit faiblement quand elle ajouta plus sévèrement.

"Pas d'ordre idiots ! Hein ?"

"Oui, maman, je serai sage."parvint à se moquer Seth.

"Tu as intérêt."rétorqua Sollertia sans relever l'ironie de son jeune pilote.

Et, coupant court à leur dialogue, la Toute-Vitesse détourna la tête du jeune homme terrorisé juché sur son dos, elle déploya brusquement ses ailes et bondit vers les cieux, à la verticale, comme elle seule en était capable grâce à sa petite taille.

La forêt défilait sous eux et Seth se sentait mieux, un peu.

"Serre un peu moins les jambes veux-tu ? Tu m'étouffes."

Seth desserra les jambes autant que son instinct de préservation le lui permettait.

"Ça ira."se résigna Sollertia.

"Désolé."articula le jeune homme entre ses dents serrées.

"Au moins, tu ne gigotes pas."se moqua la dragonne

Seth faillit lui dire d'aller voir ailleurs s'il y était, mais elle ne comprendrait pas, aussi y renonça t-il et se mura dans un silence buté, comme un enfant pris en faute. La Toute- Vitesse qui se faisait un devoir de maintenir son pilote de bonne humeur, étant donné qu'ils étaient seuls ensemble plus de la moitié de la journée, il valait mieux qu'ils s'entendent, décida de lui changer les idées.

"Il fait presque noir."

"Alors, vole plus haut."lui ordonna prestement Seth qui n'avait aucune envie de faire connaissance avec un arbre.

Sollertia obéit et rasa les nuages avant de redescendre d'une centaine de mètres.

"Je vois la maison !"

"On arrive enfin à Sarnand !"

"C'est pas Sarnand, c'est la maison."

"Nous, les humains on appelle la maison Sarnand."rétorqua Seth en tentant un nouvel angle d'approche.

"Vous les humains, vous avez vraiment des idées stupides, la maison, c'est la maison, la ville c'est la ville, vous il vous faut un nom pour tout, la ville où on va distribuer le courrier toi tu l'appelles Montreuil et la maison pour toi c'est Sarnand, c'est idiot."

Seth eut un soupir résigné, ce n'était pas aujourd'hui qu'il parviendrait à comprendre Sollertia. La dragonne joyeuse, au lieu de se poser conventionnellement sur l'Aire d'Aterrissage, se dressa verticalement et monta en chandelle jusqu'à ce que Sarnand soit réduit à un vague point à l'horizon, alors elle se mit à planer indolemment.

"Mais qu'est ce que tu fais ?"

Sans crier gare La Toute-Vitesse replia ses ailes contre ses flancs et plongea. La vrille était spectaculaire et impressionnante, Seth serra les dents et s'il ne hurla pas ce fut par pur orgueil. Le sol se rapprochait à une vitesse vertigineuse, il aurait fallu que Sollertia freine beaucoup plus tôt, convaincu qu'ils allaient s'écraser, le postier serra les dents.

Sollertia était grisée par la vitesse, elle fonçait vers le sol pareille à une comète améthyste et ivoire, elle oublia tout, elle oublia que son pilote détestait les acrobaties aériennes, elle oublia qu'elle n'était pas assez expérimentée pour tenter une manœuvre aussi audacieuse et qu'elle était censée ne pas se faire remarquer, pour le coup c'était raté, il y avait au moins une dizaine de dragons qui l'observaient aux côtés de leurs pilotes, elle ne les vit même pas. Au dernier moment, elle déploya brutalement ses ailes dont le voilage claqua sèchement, sa chute fut freinée si brutalement qu'elle resta en suspension dans l'air un instant dans les airs, elle battit alors vigoureusement des ailes, posa délicatement sa patte arrière gauche sur le sol, puis sa patte arrière droite et marcha ainsi quelques mètres, dressée à la verticale, puis se laissa tomber à quatre pattes en douceur.

Seth descendit, il voulut maudire sa dragonne, mais seul un son étranglé jaillit de sa gorge nouée, il tituba jusqu'à un coin de l'Aire d'Atterrissage et s'y laissa choir avec un soulagement presque palpable. Son teint avait prit une intéressante couleur verdâtre et ses mains tremblaient violemment. Sollertia qui ignorait le sens du mot tact, le lui fit naïvement remarquer.

"Tu es de la même couleur qu'un Sharmützel et, décidément, aujourd'hui tu n'arrêtes pas de trembler."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seth Balsey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Cadastres :: Archives-