Julia Becker


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Julia Becker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemande
avatar

Messages RP : 7
Messages : 13
Âge du personnage : 23 ans

MessageSujet: Julia Becker   Mer 18 Nov - 3:28

Fiche de personnage.


Nom :
Becker

Prénom :
Julia

Âge :
23 ans

Nationalité :
Allemande

Métier :
Réalisatrice, commerçante

Description physique :

Julia a les cheveux blonds dorés encadrant un visage avenant.
Sa peau est très blanche, et elle a la silhouette fine et agile des danseuses; il y a quelque chose en elle d'un oiseau, dans la manière qu'elle a de marcher.
Ses grands yeux dorés, discrètement maquillés renvoient un regard pétillant et ingénu avec une légère amertume tout de même. Elle se sent souvent tendue et hésite à faire confiance. Lorsqu'elle est dans la confusion la plus compléte le bout de ses oreilles devient rouge. Elle déteste cet aspect de son physique qu'elle considére comme une faiblesse apparente.
Elle a toujours l'air tiré à quatre épingles et s’habille simplement tout en renvoyant une certaine élégance. Lorsqu’elle allait sur le terrain il pouvait lui arriver de porter un pantalon.
Elle s'exprime avec une voix chaude et cristaline. Elle déteste particuliérement la grossiéreté et la vulgarité et gardera un langage chatié.

Bien qu'assez grande (sa taille avoisinant les 1 métre 70) ses proches l'appellent souvent "la petite Julia". peut être parce que la demoiselle est une grande enfant et que malgré ses efforts pour le cacher cela se voit.

Description mentale :

Sous ce visage angélique se cache une personne déterminée. Julia est une battante. Elle sait qu'être une femme n'est pas facile. Pour se faire une place, il faut savoir la trouver et travailler dur. Si un obstacle se dresse sur sa route, elle le sautera ou le contournera. La jeune femme est aussi une passionnée, un peu empressée, Julia ne connaît pas souvent la patience. Elle aimerait que tout soit fait immédiatement...et enrage quand elle ne peut rien faire pour faire avancer les choses. Espiègle et de nature enjouée, elle ne sombre que rarement dans la mélancolie qu'elle cache sous un solide humour, sauf lorsqu'elle pense ou vit la guerre. Elle est assez curieuse de tout et écoute souvent ce qui se passe autour d'elle. Elle a horreur de ne pas s'entendre avec tout le monde. Elle trouve beaucoup d’apaisement auprès de son frère jumeaux qui est d’un calme parfois déroutant. Elle peut paraitre de nature assez versatile, adoptant tantôt un langage enrobé de bienséance sucrée, tantôt un phrasé froid et acéré. Ce trait de caractére difficilement prévisible et spontané peut parfois déstabiliser.

Histoire :

Julia est née à Berlin. Ses parents, Alfred et Olga sont tailleurs-modistes et elle a un frère jumeau Karl.
Elle prend des cours de dessin, de langues, de dactylographe et d’histoire à l’école de jeune fille de l’angle de sa rue.

Attirée par les activités culturelles et sportives, la jeune fille réunit ses deux pôles d'intérêt par la pratique de la danse. Julia est une jeune fille au physique gracieux, avenant et une travailleuse acharnée. A 17 ans, elle se fait remarquer et est engagée comme danseuse dans une compagnie Berlinoise. Dans le même temps elle se fiance à Hans Zimmer, brillant officier de l’armée de terre Allemande. Evoluant dans une bulle artistique et confortable, la jeune fille fanatique du « beau » ne se rend pas vraiment compte du climat politique tendu. Un jour la réalité la frappe de plein fouet puisqu’elle assiste par mégarde à une fusillade, déclenchée par son Hans, qui fait dix-neuf victimes juives. Horrifiée et bouleversée elle rompt ses fiançailles.

Elle se réfugie dans la danse jusqu’à épuisement mais un jour une blessure à un genou l'oblige à abandonner la discipline.

Encouragée par son frère avec lequel elle nourrit une tendre complicité elle se tourne vers l'art dramatique. Elle acquiert une grande popularité auprès du public Allemand en jouant les personnages principaux de films. Julia est passionnée, elle s’intéresse à tout et apprend vite. Ayant acquis, les bases de la réalisation, du cadrage et du montage, elle se lance finalement elle-même dans la réalisation de documentaires le plus souvent sportifs. Elle expérimente des modes de prise de vues originaux cherchant à mettre en valeur les mouvements des acteurs notamment en ne se contentant pas d’utiliser seulement les prises de vues fixes, mais en déplaçant les caméras.

Elle ne tarde pas à se faire remarquer par le ministre de la Propagande et de l’Information qui lui propose de se mettre exclusivement au service de l’Etat. Elle suit les manœuvres des troupes allemandes. Mais elle reste traumatisée par la fusillade et décide de mettre un terme à son expérience de reporter de guerre.

A 23 ans Julia a déjà beaucoup vécu et il lui semble que quoiqu’elle fasse elle s’attire des ennuis. Elle n’aspire plus qu’à la sérénité. Pour se faire elle part vivre avec son frère à Montreuil. En effet Karl a élu domicile dans le village français et tient une boutique de tissus et confections dans le quartier du Marais de Montreuil. D’un caractère posé, droit et aimable Karl Becker jouit d’une bonne réputation enrichie par ses créations dignes des plus grands couturiers français. Il habille également les pilotes en leur taillant leurs uniformes. Karl accueille sa sœur chérie à bras ouverts. Julia aide son jumeaux du mieux qu’elle peut dans les affaires courantes de sa boutique en tant que vendeuse, secrétaire, dessinatrice, modèle. En parallèle elle donne des cours de danses aux pensionnaires des institutions Sainte-Marie des Anges et Saint François ainsi que des cours particuliers à des jeunes filles issues du quartier bourgeois. Ses activités lui plaisent mais sa caméra lui manque.


Relations :


-Père : Alfred Becker tailleur à Berlin 60 ans
- Mère : Olga Becker couturière à Berlin 55 ans
- Frère jumeau : Carl Becker tailleur à Montreuil 23 ans
- Hans Zimmer : Lieutenant de l’armée de Terre Allemande, ex-fiancé de Julia.
- Des amis danseurs Berlinois et toutes ses relations professionnelles.
- La plupart des villageois de Montreuil


Dernière édition par Julia Becker le Ven 20 Nov - 0:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 7
Messages : 13
Âge du personnage : 23 ans

MessageSujet: Re: Julia Becker   Mer 18 Nov - 3:33

Texte personnel :

Pas un cri, rien. L’assistance, médusée et rudoyée par les militaires finit par se disperser Les dix neuf corps s’étaient affaissés lourdement contre les pavais. La vague des soldats s’était éparpillée laissant les cadavres des malheureux sur place. Julia tritura le mouchoir qu’elle serrait entre ses doigts mais ne fit aucun commentaire sous le regard surprit de Hans qui ne l’avait pas vu arriver. L’horreur était trop forte, elle ne laissait plus de place pour les mots. Prenant sa voix la plus grave elle leva le menton et demanda avec autorité.

- Quel était leur crime ?

Hans explosa d’un rire tonitruant. Il fit un pas en avant et emprisonna le menton de la jeune femme un rictus aux coins des lèvres

- Allons chérie ne te mêle pas des affaires politiques. Ces youpins ne sont que des parasites qu’il faut éliminer ! Je vais être décoré pour cela !

La cruauté des propos associée à la rudesse du ton employé allèrent droit au cœur de la jeune femme. Elle se récria brusquement.

- Je refuse d’être la femme d’un assassin ! Assassin, meurtrier !

Hans emprisonna le bras de sa fiancée au comble de l’exaspération.

-Tu vas faire ce que je te dis et comme je te le dis !

Puis il relâcha légèrement sa prise

-Tu as été choquée amour et c’est normal. Mais un jour tu verras. Quand grâce à des actes comme ceux là l’Allemagne sera propre, que nos enfants grandiront dans un pays où l’ordre fera loi tu trouveras aussi que ces massacres étaient nécessaires. Laisse faire le temps.

Julia ne savait plus ne comprenait plus. Elle venait d’être témoin d’un supplice que l’on aurait pu qualifié de moyenâgeux. On venait d’exécuter des gens non pas par rapport à leurs actes mais à leur naissance ! Au 20 éme siècle était ce encore concevable ? Et c’était son fiancé qui en avait été le commanditaire ! Sonnée Julia s’assit sur le bord d’un trottoir. Elle demanda d’une voix faible

- Alors…tu vas continuer ? Tu recommenceras ?

Hans s’installa à coté d’elle et passa un bras autour des épaules de Julia. Une flamme dansait dans ses yeux.

-Je te jure que ça en vaut la peine. Fais-moi confiance ma chérie et prépare-toi à devenir une bonne épouse et mère. Va te faire belle et ce soir je t’invite dans ton restaurant préféré.

La blondinette secoua ses boucles et serra les lèvres. Hans était si prévenant, si gentil ! Qu’est ce qu’elle pouvait faire de toute façon ? Peut être qu’il avait raison. Et puis qu’est ce qu’elle connaissait aux enjeux politiques ? Mais cette double personnalité en celui qu’elle pensait si bien connaitre l’affolait. Elle sentit son cœur bondir dans sa poitrine. Un silence pesant se forma durant une longue minute pendant lequel des idées se bousculèrent dans sa tête. C’est avec calme et détermination qu’elle finit par retirer la bague de sa main droite.

- Il est évident que je ne ferais jamais ton bonheur et que tu ne feras pas le mien non plus.

Elle plaça la bague dans la paume de la main de Hans, se leva et tourna les talons. Si elle ne pouvait rien faire contre une telle bassesse elle pouvait ne pas y adhérer et se battre. Elle entendit Hans crier derrière elle

- Tu finiras par me revenir chérie. Tu ne sauras jamais te débrouiller toute seule. Tu n’es qu’une femme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Julia Becker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Cadastres :: Archives-