[inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

[inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemande
avatar

Messages RP : 7
Messages : 13
Âge du personnage : 23 ans

MessageSujet: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Dim 22 Nov - 23:07

Au détour d'un couloir menant dans les salles de classes un phonographe déambulait péniblement. Derriére le Phonographe Julia avait toutes les peines du monde à se déplacer. Il faut dire que l'objet en plus d'être encombrant pesait son poids. D'habitude c'était le cuisiner du collége qui le portait jusqu'à la sale de danse. Mais aujourd'hui le pauvre homme semblait dépassé par les événements. Il venait de confier à Julia qu'il n'avait plus d'oeufs. Sur le moment la jeune femme avait souri, franchement amusée par cette constation. Et puis, de fil en aiguille elle avait appris que les fermiers des environs se faisaient voler leurs oeufs par un ou..plusieurs malotrus. Comble de malchance le cuisinier avait programmé une omelette pour ce midi ! Il fallait donc qu'il change tout et se procure d'autres victuailles. Aussi Julia lui avait proposé de porter elle même le phonographe dont elle avait besoin pour ses cours de danse. Le bonhomme avait accepté en lui promettant deux bonnes grosses part de tarte en "dédomagement". Julia n'arrivait pas à prendre cette histoire d'oeufs vraiment au sérieux. Même si la nourriture était une denrée particuliérement précieuse en ces temps de guerre, pourquoi se cibler seulement sur les oeufs ? Ce devait être une farce de premier avril...toute à ses pensées pour oublier que le chemin était long et que son phonographe était lourd Julia percuta quelque chose et manqua perdre l'équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Dim 22 Nov - 23:37

Les chaussettes lamentablement avachies sur ses chevilles, le chemisier partiellement sorti de la jupe, sa veste ouverte aux quatre vents et le béret de guingois, Hermeline ne ressemblait pas à grand chose. Ou plutôt, elle ressemblait furieusement à une petite jeune fille très en retard qui courrait comme une perdue dans les couloirs de la très digne institution.
Le premier avril était toujours un moment tout à fait festif, mais dont certains débordements avait parfois des conséquences fâcheuses pour certaines des pensionnaires. Théoriquement, le plan était parfait. Dans la pratique, l'encrier qui devait initialement tomber dans la lessive de cornettes des bonnes sœurs s'était renversé dans le cartable de Chantal, cartable qui était ensuite devenu une arme de destruction massive en se faisant jeter de mains en mains par les collégiennes déchainées. Pour ne pas se faire coller, toute les protagonistes de la sombre affaire du cartable piégé avaient bondit dans les étages sitôt que soeur Gilberte avait été annoncée dans la cour, chacune jugeant plus urgent d'aller reprendre forme humaine plutôt que d'expliquer pourquoi les pavés était désormais d'une splendide couleur bleu-roi.

Hermeline avait eu toute les peines du monde à faire retrouver à ses cheveux leur couleur initiale, et elle était en train de changer de chemisier lorsque la cloche de fin de la récréation avait retentis.
Usant de toute son énergie pour courir tout en finissant de se rhabiller, elle n'avait pas même suspecté une présence dans ces couloirs qui à cette heure était toujours vides. C'est donc sans même ralentir une seconde qu'elle était passée entre le phonographe et la malheureuse qui le poussait, finissant sa course au sol, un genoux écorché et l'air complètement hébétée.

"Mademoiselle Becker ?" Bredouilla-t-elle en reconnaissant la professeur de danse. Se relevant rapidement, la blondinette tenta de reprendre l'allure que l'on attendait d'une élève de Sainte-Marie, en vain.

"Je suis désolée, je ne vous avais pas vu..." Dit-elle en baissant le nez et en triturant sa jupe plissée, image vivante de la contrition la plus absolue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 7
Messages : 13
Âge du personnage : 23 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Lun 23 Nov - 2:46

Heureusement elle eut le temps de se raccrocher au phonographe l'ensserrant dans ses bras. Elle entendit un brui mat et lourd. De toute évidence quelque chose était tombé par terre. Elle pria intérieurement pour que ce ne soit pas un meuble de l'école. Sans quoi elle n'avait pas finit d'avoir la mére supérieure sur le dos qui lui expliquerait ce qu'elle pensait des dégradations, même involontaire de matériel qui coûte cher! Une petite voix hésitante l'appela

"Mademoiselle Becker ?"

C'était la petite Hermeline en bien mauvaise posture.

"Je suis désolée, je ne vous avais pas vu..."

Julia se déttacha du phonographe et observa la jeune éléve.

- Pourtant il me semblait que nous étions plutôt visibles

Non Julia ne se nousnoyait pas tel un certain Louis XIV elle eut un petit geste grâcieux pour désigner le phonographe. Hemerline était débraillée et semblait assommée. Julia réalisa soudain que le choc avait pu être un peu rude. Elle sourit à l'adolescente

- Oubliez ça ce n'est pas grave....il faut dire que la visibilité dans ces couloirs est plutôt réduite. Ca manque de fenêtres. Vous êtes-vous fait mal ?


En effet le genoux Hermelinien était écorché

- Je crois qu'un petit tour à l'infirmerie s'impose...Pouvez-vous marcher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Lun 23 Nov - 13:07

Au "nous" prononcé par la professeur, Hermeline avait relevé la tête, le cœur battant, cherchant du regard l'éventuelle cornette qui ne manquerait pas de lui servir un sermon indigeste sur ce qui faisait l'honneur et la grâce d'une demoiselle Françââââise (oui, avec accent et majuscule, les sœurs de Sainte-Marie étaient très fortes pour faire passer les concepts les plus subtiles en un simple haussement de sourcil).
Heureusement, pas plus de bonne sœur dans leur environnement immédiat que de beurre en branche, ce qui fit pousser à la jeune fille un soupir de soulagement. Mademoiselle Becker était, de l'avis de toute les élèves ou presque, un "choux". Lui être rentrée dedans était peut-être la meilleure chose qui aurait pu arriver au vu des circonstances.

"Mal ?" Demanda-t-elle, avant de suivre le regard de Julia et de constater une nouvelle éraflure sur ses genoux déjà passablement couronnés. "Oh non ! Pas besoin d'infirmerie !" S'exclama-t-elle, prouvant aussitôt sa forme éblouissante par quelques flexions. Si elles allaient à l'infirmerie, il faudrait alors raconter à sœur Catherine pourquoi elle était tomber, d'où sermon, d'où punition et ce n'était pas du tout ce qui était prévu...

"Vous voyez, je vais bien, je peux marcher, je peux même vous aider à pousser la musique si vous voulez !" Proposa-t-elle en papillonnant presque des yeux, la bouche en cœur et un air d'innocence sur le visage, tandis qu'elle retroussait ses manches et bandait ses biceps pour faire la réclame de sa force de traction.
Si elle aidait fräulein Becker, alors elle avait une excuse pour avoir été en retard à la reprise des cours, ce qui éviterait la colle, pensait la blondinette tout en offrant à sa professeur le regard implorant d'un petit chaton cherchant à survivre à une noyade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 7
Messages : 13
Âge du personnage : 23 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Lun 23 Nov - 17:45

N'était elle pas adorable avec son petit aire de chat potté ? (anachronysme^^) Comment ne pas craquer ? Oui Hermeline semblait tout à fait remise de leur petit accrochage. Pourtant Julia avait été éléve, elle aussi il y a de cela pas si longtemps et elle connaissait les ruses traditionnelles pour éviter les punitions, sécher les cours...bien sur en élévé exemplaire elle n'en avait ja-mais usé. Quoiqu'à la rélfexion...elle regarda la blondinette plutôt amusée prenant un air sévére aussi convainquant que possible

- Eh bien Mademoiselle VonLichtenstein quel professeur est en train de se passer de votre pétillante présence ?

Car elle ne pouvait évidemment pas encourager l'adolescente à éviter...une punition non justifiée ? Peut être bien que si finalement. Julia secoua légérement ses boucles blondes

- J'accepte votre aide avec plaisir. Ensuite nous irons ensemble trouver votre professeur, je lui expliquerais les raisons de votre retard. Et à votre prochain devoir dans sa matiére vous aurez une excellente note puisque vous aurez rattrappé ce que vous avez manqué...

Et puis si ses souvenirs étaient bons Julia avait constaté en parcourant les dossiers d'éléves qu'Hermeline se débrouillait bien. Mais qu'elle ne mettait visiblement pas tout son potentiel dans les matiéres scolaires.

- Je crois Hermeline que vous avez encore un pan de votre chemise qui dépasse...

Une fois la tenue de la jeune fille remise en ordre les deux blondes poussérent le phonogrape de concert

- Alors dites moi Hermeline qu'aimez vous le plus faire (clin d'oeil) en dehors des farces bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Lun 23 Nov - 23:35

Le regard sévère de Julia décomposa littéralement le petit minois d'Hermeline, qui offrit alors sa plus belle composition de lippe toute tristounette avant de baisser les yeux et de croiser sagement les mains dans son dos.

"C'est le professeur Nantois..." Répondit-elle sur un petit ton trainant aux inflexions presque funèbres, alors qu'elle faisait des ronds sur le carrelage du bout de son soulier vernis, image même de l'innocence martyre.

Heureusement, la torture infâmes dont mademoiselle Becker venait de se rendre coupable ne dura pas. Sa proposition fit aussitôt redresser la tête à la jeune pensionnaire qui, le visage illuminé par un sourire à tout péter, acquiesça de toute la force de ses boucles blonde avant d'empoigner le lourd phonographe.
"Oh oui, je vous promets mademoiselle, j'aurais de bon résultat !" S'exclama Hermeline avec tout les accents de la sincérité. Il faut dire qu'entre se faire remonter les bretelles par la surgé ou se replonger dans la pourtant emphatique, soporifique et définitivement ennuyeuse prose de Chrétien de Troye, et bien le choix était vite fait.

Après avoir pris une minute pour arranger sensiblement sa tenue, la petite pensionnaire s'arcbouta et mit tout son cœur à l'ouvrage. Certes, venir en aide au professeur de danse n'était qu'un vulgaire prétexte pour échapper à une punition, mais quand on faisait les choses il fallait les faire bien. Et la blondinette était bien décidée à ce que Julia ne regrette pas la complaisance coupable dont elle avait fait preuve à son égard.

"Pfff, c'est à peine si on peu s'amuser cette année à cause de la guerre ! D'habitude on fait des batailles d'œufs et de farine, on suspend des poissons aux clous des tableaux... Mais avec le rationnement, impossible de faire une blague sérieuse avec la nourriture, ce ne serait pas correct." Soupira tristement la jeune fille en réponse à la question. "Mais je ne suis pas la plus blagueuse de ma classe vous savez ! Moi ce que je préfère, ce sont les ballades en forêt, l'exploration, les grandes aventures !" Enchaina Hermeline avec des étoiles dans les yeux. "Mais même ça, on y a plus droit, le vieux maréchal a interdis le scoutisme en zone occupée et les sœurs ont été obligées de dissoudre notre troupe de guide..." Dit-elle en faisant une moue qui définissait très clairement son sentiment par rapport aux décisions du dit maréchal.

"Il y a certains héros qui ne devraient jamais vieillir, la sénilité ne leur sied pas au teint..." Marmonna Hermeline dans sa barbe, tout en donnant un coup de rein violent au phonographe pour lui faire passer un pavé déchaussé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 7
Messages : 13
Âge du personnage : 23 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Mer 25 Nov - 14:12

Julia écoutait attentivement la petite Hermeline sans oublier de pousser la chose volumineuse. Elle aimait bien l'adolescente fraîche et pleine de vie. Cela lui rappelait ce qu'elle avait été. Mon Dieu qu'elle se sentait vieille chose maintenant! Et ce que le temps avait passé vite!

"Il y a certains héros qui ne devraient jamais vieillir, la sénilité ne leur sied pas au teint..."

Julia tiqua un peu. Certes Hermeline n'avait pas tort et elle possédait la vivacité et l'enthousiasme de son âge que rien encore n'était venue casser. Et il fallait que ça dure le plus possible. Elle rit de bon coeur

- La sénélité quand on gouverne ça ne doit pas être évident en effet et ça devrait même être interdit. Mais dans ce que vous évoquez Hermeline il s'agit plus de prudence...croyez moi les officiers ne sont pas tendres et si ils trouvent même des enfants en zone occupée...

Julia laissa sa phrase en suspens. Voilà qu'elle repensait à certains mauvais souvenirs et qu'en plus elle plombait le moral de sa charmante intelocutrice.

- Cela dit je suis come vous, je n'aime pas rester enfermée. A défaut d'expéditions grandioses peut être que les soeurs seraient d'accord pour emmener les éléves ramasser des champignons en forêt ou diverses baies...ceci bien sur pour rendre service au cuisinier du collége qui a fort à faire. Et on sait que la nourriture comme vous le disiez se rarifie.

Elle prit un temps de réflexion

- Pensez vous que les soeurs et M. Nantois accepteraient d'encadrer cette sortie ? Si elle est permise bien entendu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Mer 25 Nov - 20:31

Si la pique à l'égard du maréchal Pétain n'avait été qu'une ligne lancée au hasard de la conversation, la prise ramenée était tout à fait satisfaisante. Le rire qui secoua la très digne professeur de danse était peut-être la meilleur chose qu'Hermeline entendrait de la journée à propos de cette guerre. Même la mise en garde qui suivit ne réussit pas à éteindre le sourire complice qui décorait le visage de la jeune fille, lui donnant pour l'instant un vague air de ressemblance avec le chat du Cheshire.

"Je vous promets professeur Becker, jamais plus je n'évoquerais ni le grand âge, ni la virile présence à la tête de l'état du Maréchal, surtout en présence de personnes que ces propos pourraient choquer ou blesser..." Murmura Hermeline en baissant les yeux, la main sur le cœur. Parce-qu'elle avait bien conscience hélas que pour beaucoup de gens, Pétain était encore auréolé de la gloire de la première guerre, voir même considéré comme celui qui venait de tirer la France d'un mauvais pas. Sauf que de l'avis de la blondinette, il n'avait fait que la précipiter de Charybde en Scylla...

Heureusement, mademoiselle Becker choisit de faire évoluer la conversation sur des terrains moins glissant. A l'évocation d'une éventuelle sortie pour aller aux champignons, Hermeline soupira et secoua ses boucles blondes en signe de dénégation.

"Vous savez mademoiselle, à l'exception des pensionnaires subventionnées par le comité des parents d'élèves, les élèves ici payent des frais d'inscription absolument obscènes. Les parents seraient froissés de savoir que malgré les chèques qu'ils signent, leurs petites filles chéries sont obligées d'aller chercher leur pitance dans les bois..."
Soupira-t-elle en haussant les épaules. "L'idée d'un club d'herborisation prêterait beaucoup moins à controverse pour un résultat somme toute similaire vous savez ?" Dit-elle en faisant un clin d'œil à Julia.
"Par contre, monsieur Nantois ne pourrait ja-mais être choisis pour une sortie, c'est un hooooomme ! Seule les professeurs femmes sont autorisées à proposer, organiser et gérer les activités extra-scolaires..." Annonça la petite pensionnaire en portant sur son ainée de grands yeux bleus plein d'espoirs.

Comment ça, ça allait se voir, que c'était une proposition à peine honnête pour que fraülein Becker prenne sous son chapeau la responsabilité d'un club féminin d'observation de la nature sauvage des environs de Montreuil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 7
Messages : 13
Âge du personnage : 23 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Jeu 26 Nov - 19:17

Hermeline avait des idées bien arrêtées sur ce trés cher, trop cher Maréchal. Ce qui n'était pas trés étonnant étant donné le merveilleux climat de guerre dans lequel chacun existait comme il le pouvait. Bien qu'exprimer ses opinions politiques en ce moment soit risqué Julia apprécia que l'adolescente se soit en quelque sorte confiée à elle. Mieux encore elle semblait assez lucide sur la question mais ne s'emportait pas non plus. Car en d'autres lieux cela lui vaudrait des sérieux ennuis. Mais que pensait elle de la situation en Allemagne alors ? C'était encore moins reluisant. Julia hocha la tête

- C'est une trés bonne décision en effet. Mais ne vous muselez pas pour autant

Elle sourit

- Ce serait dommage.

Julia eut ensuite le loisir d'apprécier toutes les qualités diplomatiques de sa délicieuse interlocutrice. Une lueur amusée mais pas moqueuse passa dans le regard doré de la jeune femme. Hermeline s'y prenait avec finesse pour obtenir ce qu'elle souhaitait et qui n'était pas excessif mais surtout elle s'y prenait...comme une fille. Argumentant, défendant et charmant. Comment ne pas craquer ? Pourtant Julia ne put retenir une petite moue peu convaincue lorsque la blondinette parla d'un club d'herborisation. S'extasier pendant des heures sur la flore n'était pas franchement le dada de la demoiselle Becker. Et même si cette idée de club n'était qu'un prétexte il fallait tout de même un minimum de crédibilité pour le fonder.

- L'idée est excellente mais voyez vous je n'éprouve aucun penchant pour l'herborisation. J'ai bien quelques notions de plantes médicales mais vraiment le strict minimum que ma mére a cru bon de me rentrer dans le crâne. Ca a été utile quelquefois je dois bien le reconnaitre.

Pourtant laisser les jeunes pensionnaires enfermés et désoeuvrés n'était pas non plus ce qu'il y avait de mieux à faire. Julia avait un peu de mal avec cette notion de séparation garçons, filles. Mais si jamais il se passait quelque chose elle en serait responsable. Bien que certaines religieuses n'étaient que des vieux croutons aux idées archaïques il n'en demeurait pas moins que d'autres étaient formidables et de surcroit elles faisaient confiance à Julia en la laissant donner ses cours de danse.

- Mais je vous promets que je vais voir ce que je peux proposer, organiser et...gérer (clin d'oeil) En attendant il parait qu'il y a une enquête sur des disparitions d'oeufs dans le village à mener

Elle ouvrit la porte de la salle de danse et s'attela à faire passer le phonographe par là

- Certains doivent vouloir saboter la chasse aux oeufs Pasquale qu'organise notre bien aimé curé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Jeu 26 Nov - 22:51

Toujours poussant l'imposant phonographe sur le carrelage inégale du couloir, Hermeline fit une petite moue déçue en apprenant que Julia n'était pas une adepte de la flore locale. Non pas qu'elle même fut une aficionados de l'herbier, mais pour avoir plus souvent l'occasion de sortir des murs de l'institution, elle se sentait prête à remplir des kilomètre d'étagères avec des cahiers de fleurs séchées !

"Oh vous savez, ça peut être un club d'aquarelle, de photographies, de brossage de dragon ou même de patchwork, du moment que ça nous permet d'aller respirer au grand air ! Moi j'ai de la chance, maman me signe à peu près tout les bons de sortie que je veux et papa n'est pas de reste... Mais certaine de mes camarades ne sont plus sortie depuis la rentrée et cela commence à faire long. L'ambiance dans l'internat est parfois un peu lourde vous savez ?" Expliqua la jeune fille en souriant, tout en essayant de viser la porte de la salle pour éviter que le chambranle ne soit arraché par les efforts conjugués de la machine à musique et de ses deux porteurs.

"Vous êtes sûre que cette chose peut passer par là ? J'ai plutôt l'impression qu'il va falloir scier, soit la porte soit le phonographe, mais ça ne passera jamais..." Remarqua-t-elle après quelque secondes d'analyse de la situation. Tirant un peu d'un coté, puis de l'autre, la petite pensionnaire soupira à l'évocation des œufs disparus.

"Une enquête pour un vol d'œufs ? Avec les restrictions, ça ne m'étonne pas plus que ça que des gens volent de la nourriture. Je ne pense pas que ça ait grand chose à voir avec la Pâque, mais plus au fait que des gens sont dans le besoin à cause de l'occupation. Tout ce que la police trouvera ce sont de pauvres malheureux, je le crains... Et si on tournait le phonographe ? En rabattant cette partie en en le tournant comme ça, ça passerait peut-être non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 7
Messages : 13
Âge du personnage : 23 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Ven 27 Nov - 13:56

Fichu phonographe! Comment le cuisinier arrivait il à le faire passer d'habitude ? Julia commençait à se poser sérieusement la question. Elle n'avait pas imaginé une seule seconde que l'entreprise pouvait être aussi périlleuse!

L'ambiance dans l'internat est parfois un peu lourde vous savez ?"

Julia leva la tête et reporta son attention sur Hermeline.

- Je m'en doute un peu...c'est pour cette raison que j'essayerais de faire quelque chose. Mais n'étant pas trop sure de mon coup je ne préfére pas trop m'avancer.

Elle se mit à rire

- Du patchwork en plein air ce serait sans doute un nouveau concept à inventer!

La blondinette proposa soit de scier la porte ou le phonographe. Julia allait répoondre mais son intelorcutrice enchaîna sur le vol d'oeufs

- C'est ce que j'ai pensé aussi. Les restrictions en nourriture. Mais il semblerait que Montreuil ne soit pas encore touché et ne meurt pas de faim...et puis pourquoi des oeufs uniquement ? Bonne idée nous allons incliner l'appareil comme vous le proposez et rabattre cette partie là. Vous êtes sûre que ça ira ? Vous le tenez bien ? N'allez pas vous faire mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Sam 28 Nov - 14:21

Plus Hermeline pratiquait le professeur de danse, plus elle comprenait les sentiments de ses camarades pour la jeune femme. Julia n'était pas seulement un vrai "chou", elle était également intelligente, sympathique, à l'écoute de ses élèves et mieux, elle avait un je-ne-sais-quoi de juvénile dans sa façon d'appréhender les évènements... Bon, c'était décidé, fraülein Becker devait être nominée à la très sérieuse (et surtout très secrète) élection du professeur préféré, catégorie femme laïque, lors de la cérémonie (très secrète) des Sainte-Marie d'or (surnommée "Sainte-Marie dort", puisqu'elle avait lieu la nuit, dans les greniers de la vénérable institution, en cachette du corps professoral).

"Ne vous pressez pas trop tout de même pour l'inventer, je suis tout à fait médiocre en couture ! Si on reste sur une idée de nature et d'air pur ce sera déjà bien, il n'y a vraiment pas besoin d'y rajouter des aiguilles et du fil..." Expliqua la petite pensionnaire en pouffant de concert avec la jeune professeur, avant de revenir aux problèmes présents.

"Bof, les œufs sont petits, faciles à transporter et surtout facile à gober sur place en cas d'arrivée du propriétaire, donc aucun risque de se faire attraper avec une preuve compromettante sur soi... Avec mes cousins et cousines, on a piller le poulailler de mon grand-père un été : Il a jamais pu nous prendre en flagrant délit ni même prouver que c'était nous !" Dit-elle, très fière, avant de se remettre au travail.
"Bon je le retiens par là, vous vous soulevez ici et vous poussez. Moi je le mets dans l'axe et normalement ça devrait pouvoir passer..."

A condition que mademoiselle Becker ne pousse pas trop fort ni trop brutalement, parce-qu'au vu de la masse musculaire impressionnante de l'élève, la petite Hermeline avait toute les chances de finir écrasée sous le phonographe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 7
Messages : 13
Âge du personnage : 23 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Mar 1 Déc - 22:08

Et elle souleva et elle poussa! L'opération était délicate. Julia fit attention de ne pas abîmer Hermeline en prenant sur elle le côté le plus pesant de l'objet. A choisir il valait mieux que ce soit le phonographe qui aie des bobos. Ce qui devait arriver arriva Julia manqua faire échapper l'aapreil qui dans sa chute éttrit proprement sur...un oreiller. La sacoche de disques qui était attenante au phonographe s'ouvrit et répandit son contenu. Des vinils du Boléro de Ravel ou encore de Maurice Chevalier jonchaient le sol. Le souffle court et les fesses par tere Julia essaya de prendre une position aussi digne que possible et demanda

- Est ce que ça va ? Hereusement qu'il y a des oreillers et des matelas dans cette sale!

La jeune femme se releva en souplesse constatant que son trés cher postérieur devait avoir un superbe bleu qui passerait par toutes les couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   Mer 2 Déc - 20:04

Malgré tout ses efforts, la bonne volonté évidente d'Hermeline ne fit pas le poids face à Newton et à sa fameuse gravité. Alors que le phonographe passait enfin la porte, un brusque déséquilibre dans la force fit chanceler la jeune pensionnaire. Cela fit pencher l'engin, qui chut avec une mauvaise foi évidente vers le sol, entrainant à sa suite un professeur en détresse.

Bien que globalement courageuse et un poil plus téméraire que la moyenne générale des élèves de Sainte-Marie, Hermeline ne mit pas longtemps à s'avouer vaincue par l'entropie et décida, dans un éclair fulgurant de lucidité, que tenter de faire écran de son corps entre le carrelage et la machine ne servirait à rien. Sauf peut-être, à la faire entrer dans la légende de la vénérable Institution comme celle-qui-mourut-écrasée-par-un-tourne-disque. On avait quand même connu plus glorieux.

Tournant le dos au carnage, les deux mains sur les oreilles pour se protéger du bruit d'enfer que ferait la rencontre brutale du phonographe avec le plan horizontal, La petite blondinette resta une, deux puis assez de secondes immobile et crispée pour paraitre parfaitement ridicule. Pas de tintamarre. Rien.
Se retournant, elle contempla l'improbable présence d'un matelas 100% plume d'oie qui venait de réceptionner la machine infernale. Regardant d'un air ahuris la scène, la jeune fille fit le tour de la pièce du regard. Fronçant les sourcils, elle jeta un coup d'œil interrogatif à Julia puis, sans prendre la peine de lui proposer son aide pour se relever ni même répondre à ses inquiétudes sur sa santé, sortie en trombe de la salle.

Elle fut de retour en un instant, regardant encore une fois l'intérieur de la pièce, puis ressortant à nouveau pour contempler le couloir. Un léger tressautement des épaules sembla soudain indiquer un léger passage à vide chez Hermeline, qui se traduisit finalement par un formidable éclat de rire.

Pleurant à grosses larmes tellement elle riait, la petite pensionnaire revint vers son professeur en hoquetant et en se tenant le ventre.

"Made...mademoiselle... C'est le dortoir des petites, pour la sieste... Pas la salle de danse !!!!!" Réussit-elle à articuler tant bien que mal en réponse aux interrogations légitime de la jeune fraülein sur la présence incongrue d'oreillers à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)   

Revenir en haut Aller en bas

[inachevé] Pas de danse (1er avril 1941)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Montreuil :: Quartier bourgeois :: Institutions Sainte-Marie et Saint-François-