"J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

"J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Lun 21 Déc - 1:32


Luftwaffe Helferin Anna Schmidt


Anna Schmidt était la secrétaire de Frederick Wienke, tout le monde la connaissait à Sarnand et, d'ailleurs, tout le monde l'aimait plutôt bien. Parce qu'Anna était blonde, grande, avait un cul et des seins à mourir, une belle bouche, des yeux de biches. Mais surtout parce qu'Anna ne brillait pas par son intelligence, qu'il suffisait d'un rien pour la faire rougir et que, un peu ivre, elle embrassait un peu n'importe qui sans pour autant être une fille facile. Non, Anna Schmidt était "sympa".

Anna le savait. Déjà, elle n'avait fini le collège que parce que ses parents étaient du genre poussif, alors elle se doutait bien que ce n'était pas sa cervelle qui l'aiderait à s'en sortir dans la vie. Mais elle savait aussi que comme elle était jolie et sympa, le premier homme venu pouvait régler tous ses problèmes.

Le problème du jour était, genre, terrifiant.

Anna recevait à 10h claquante le courrier de la base. Comme c'était elle la secrétaire de l'Oberst Wienke, elle se chargeait d'aller distribuer aux adjudants le courrier des soldats. Mais celui des officiers, Anna le déposait elle même dans les chambres. Elle adorait ça... c'était si romantique, genre, d'essayer de deviner ce qu'une épouse, une fiancée, une petite amie avait glissé dans l'enveloppe !

Il était 11h37 quand Anna entra dans la chambre du pilote Von Liechtenstein. Elle en ressortit exactement une minute et vingt sept secondes plus tard en claquant la porte, le visage blanc et vite haletante, silencieuse après avoir poussé un hurlement strident qui avait dû retentir dans toute l'aile et, par chance, par les fenêtres ouvertes de celle ci.

Oui, Anna Schmidt était du genre à avoir besoin de l'aide d'hommes forts, courageux et, surtout, plus futés qu'elle...


[Vient qui veut !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Allemand
avatar

Messages RP : 18
Messages : 38
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Lun 21 Déc - 21:44

Il était onze heures, plus trente-sept minutes. C’était presque l’heure de manger.

Certes, c’était un événement d’une importance moindre, mais quand Dame Nature avait jugé bon de vous offrir une carcasse aux dimensions honorables, cette heure avait un petit quelque chose de sacré. Samson était plus grand que beaucoup d’hommes et n’avait que quelques grammes de graisse en réserve. Quand il vivait encore sous le toit de Ludwig Jäger, et pouvait manger sans compter, il ne se privait pas, et grignotait souvent entre les repas. Sa sœur, Silke, levait les bras au ciel en prédisant l’apparition de bourrelets et d’une bedaine dans le courant de l’année. Mais chaque année, la ligne de Samson lui donnait tort. Alors que les centimètres s’accumulaient en hauteur, aucune poignée d’amour n’osait prendre possession de sa taille. Il était entré dans la Luftwaffe aussi mince qu’au début de son adolescence, c’est-à-dire maigre comme un clou.

Il devenait fébrile lorsque l’heure du repas s’approchait, et tentait généralement de tromper son estomac en se plongeant dans un livre. Ou en marchant. Ou en faisant les deux. Une main levée devant lui, pour tenir le livre, l’autre flottant naturellement le long de son corps, prêt à tourner la page dès que ce serait nécessaire, Samson marchait au hasard des couloirs sans se soucier des regards que les gens lui jetaient. Il arrivait dans la tour Nord quand un cri à glacer le sang le fit sursauter.

Son livre tomba de ses mains, et tomba lourdement sur le sol. Vaguement inquiet, Samson courut en direction du cri. Il percuta Anna et la prit dans ses bras pour rétablir son équilibre, et l’empêcher de tomber.

"Fraulein Schmidt ? C’est vous qui avez crié ? Que se passe-t-il ? Vous avez vu un monstre ?"

Peut-être qu’elle avait été agressée par les bêtes de Galerne. Samson n’avait pas encore eu l’occasion de les voir, mais on chuchotait qu’elles venaient de loin, et qu’elles avaient l’air étranges. Selon ces mêmes rumeurs, l’une d’elles avait attenté à la vie du chef Barrère.

Mieux valait rester sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 36
Messages : 48
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Lun 21 Déc - 23:02

Il n'y avait pas à dire, la vie à Sarnand n'était pas de tout repos. Gabriel devait entre autres s'occuper des chats, des chiens, des fennecs, des dragons bien entendus, mais aussi parfois, des humains... En ce jour béni du 6 mai 1941, un mardi pour être précis, Gabriel vaquait à ses occupations marchant sans but dans les couloirs du château. Il avait différentes choses à faire bien entendu, mais aucune d'entre elles n'était particulièrement palpitante ou alors, au pire, intéressante.

Aussi, quand il entendit le cri féminin, il accéléra légèrement le pas. Il n'avait pas forcément besoin de se presser, les cris féminins n'étaient pas toujours des plus nécessiteux en matière de sauvetage. Très souvent, cela concernait une souris, une araignée, une tâche sur la belle robe, ou bien encore, un ongle abîmé. Mais, quand il vit Samson se diriger vers la chambre, il se dit pourquoi pas.

Il pressa le pas, et tomba presque nez à nez, avec le livre de Samson. Non nez à nez n'était pas le terme le plus approprié. On aurait pu, dire pied à reliure ou encore orteil a page. Cependant ce n'était pas non plus la chose la plus importante du monde actuellement il avait, par exemple, besoin d'aller aider son cousin qui devait être pris avec une demoiselle « Avec des tresses ». Il connaissait assez bien son cousin pour savoir que ce n'était pas forcément le moment où il était le plus efficace. Il pouvait avoir tendance à faire des choses « étranges » et cela pouvait perturber.

Bien entendu, Gabriel faisait également des choses étranges : il s'amusait dans les douches avec les soldats, n'allez pas croire que c'était uniquement pour le plaisir, il travaillait toujours, au moins quand il était à Sarnand, et la chasse aux rats était un excellent prétexte. En l'occurrence, la seule fois où il s'était retrouvé dans les douches, c'était réellement pour chasser des rats.

Il ramassa le livre, qui gisait à terre tel un vieux détritus, et avança d'un pas plutôt rapide vers la pièce d'où provenait le cri. Il regarda la scène, et vit devant lui, que la demoiselle n'avait plus tellement besoin que l'on l'aide. En effet, elle était affalée dans les bras de Samson, et, si Gabriel n'avait pas connu son cousin, il aurait pu dire que le cri ne venait pas d'un appel de détresse mais d'un contact épidermique rapproché.

« Ça, tu ne crois pas qu'il y a d'autres lieux pour s'amuser à ça ? Tu pourrais tout de même faire attention. »

L'éclat rigueur de ses yeux, montré qu'il n'était pas totalement sérieux dans ce qu'ils disait. Cependant, il ne fallait pas oublier que Gabriel était avant tout un médecin, un vétérinaire pour être plus précis, et donc qu'il avait quelques notions en ce qui concernait l'aide et assistance aux personnes en difficulté. Il reprit donc la parole d'un ton plus posé.

« Excusez-moi Mademoiselle, je ne voulais pas vous troubler. Que nous vaut l'honneur, nous nous retrouvons votre compagnie ? »

Il ne fallait pas trop en demander, Gabriel ne voyait pas réellement ce qui pourrait poser problème dans une pièce, qui finalement, n'était qu'une chambre de soldats. Bon, il savait ce qui pouvait se passer dans des chambres de soldats, mais ce n'était pas une raison pour pousser un cri aussi horrifié. À moins que la dame ne soit trop prude pour, par exemple, supporter la vue de contact plus que rapprocher entre deux êtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Lun 21 Déc - 23:53

11h37. Ce fut l'heure à laquelle Peter sortit de ses appartements pour aller se restaurer comme la plupart des pilotes de Sarnand. Il vit bien une ou deux silhouettes se faufiler dans les couloirs pour aller rejoindre le Mess, pour prendre les places et avoir la chance de se remplir la panse. Même s'il n'avait guère faim, il ne pouvait se permettre de trop sauter un repas, surtout avec la saison qui était un peu humide en ce moment... Il ne tenait pas à être malade. Enfin bon, là ses pensées exagéraient un peu. Il n'allait pas se sentir mal pour un repas manqué. Mais quand même. Et puis ce midi, ce serait sans doute bon...

11h37. La minute allait passer quand il entendit dans le couloir annexe un cri de femme et pas qu'un petit cri. Un cri de peur, effrayé, qui appelait à l'aide par le seul son qui sortait de sa gorge. Qui pouvait crier de cette façon et surtout pourquoi ?

Il n'était pas le seul dans les environs, pourquoi s'en mêlerait-il ? Il entendait déjà des bruits de pas qui se dirigeaient vers le lieu possible du drame. Il hésita. Il n'était pas curieux de nature, il ne se mêlait pas des affaires des autres. Mais là...

Il s'arrêta dans le milieu de l'allée et il tourna la tête. Et qu'est-ce qui le retenait après tout ? S'il y avait vraiment un soucis... Il soupira et tira un peu sur les pans de son manteau. D'un pas à peine alerte, il alla vers l'origine des cris.

Ce n'était pas loin... Il vit un Flieger qu'il ne connaissait pas, vu de loin seulement et le vétérinaire... Il avait eu raison de penser qu'il n'était pas le seul à être intervenu. Ce qui devait être la source était une jeune femme qui était dans les bras du Flieger. Qui était-ce déjà... Bon snag, il y avait tellement de monde... Il n'avait pas la mémoire des noms décidément !

"Que se passe-t-il ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Mar 22 Déc - 1:42


Luftwaffe Helferin Anna Schmidt


La pauvre Anna reprenait à peine son souffle qu'une nouvelle catastrophe lui tomba sur le coin du nez. Un peu sonnée par l'impact, elle pensa un "oh, c'est Sam, j'aurai dû m'y attendre !" (à ce qu'il me rentre dedans, pas à ce qu'il vienne me sauver) avant de se ressaisir, non sans s'être mordillé rapidement la lèvre inférieure. Puis, comme elle était à peu près certaine d'avoir repris le contrôle de ses poumons, elle s'apprêta à répondre, mais fut coupée par une intervention en français des plus obscures, comme tout ce qui n'était pas prononcé en bon allemand. Sa poitrine se dégonfla comme un ballon et ses épaules retombèrent. Le français lui posa alors une question en allemand et elle emplissait de nouveau ses poumons pour répondre quand elle fut encore interrompue.

Mais Anna était positive, oui, positive. Et avec deux hommes (Sam comptait un peu pour un demi et les français n'étaient pas des aryens, on ne pouvait pas non plus les compter pour un, non ? Elle se sentit aussitôt coupable d'avoir pensé ça de Sam ; deux hommes virgule vingt cinq, alors) à ses côtés, elle n'avait plus besoin d'avoir peur. Ils règleraient très vite le problème et elle pourrait récupérer les lettres qu'elle avait honteusement laissé tomber dans la chambre de Von Lichtenstein. D'ailleurs, les deux hommes virgule vingt cinq la regardaient sans plus rien dire, donc elle allait pouvoir parler !

"Il y a des monstres dans la chambre du Major !" s'écria-t-elle en faisant un peu traîner le "monstre" en longueur, histoire de bien l'enfoncer dans leur tête à tous, que c'était terrible, que ça faisait vraiment peur, et qu'elle n'avait pas crié comme une biquette qu'on égorge juste pour qu'on vienne apprécier sa jolie coiffure.

"J'en ai vu trois mais il y en avait peut être d'autres ! Et l'un d'eux a fait un bruit horrible !"


Elle porta les deux mains à sa poitrine, semblant très touchée par ce souvenir.

"J'ai eu peur qu'ils me sautent dessus ! ... ils avaient des griffes !"


Anna les regarda tous à tour de rôle, un par un, avec le regard d'une dame du moyen âge qui s'apprête à nouer son foulard autours de la plus belle lance venue. Elle avait parfaitement confiance en eux pour entrer dans l'Antre de la Bête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Allemand
avatar

Messages RP : 18
Messages : 38
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Lun 28 Déc - 2:04

Samson tenait encore la jeune et jolie Anna dans ses bras quand Gabriel fit son apparition. C’était une situation embarrassante, et n’importe quel autre soldat se serait empressé de lâcher la demoiselle. Sauf que Sam n’était pas n’importe quel soldat, et que le vétérinaire de Sarnand avait été le témoin, quand il n’avait pas été le complice, d’actions bien plus graves qu’un contact épidermique avec une personne du sexe opposée. Bref, en un mot comme en cent, le Stabsgefreiter garda la secrétaire dans ses bras, et adressa un regard surpris à son cousin germain, comme s’il ne l’avait pas vu depuis une éternité. Il ne fut pas du tout perturbé de l’entendre parler dans la langue de Molière, et répondit dans le même dialecte :

"Je ne vois pas quel endroit serait plus approprié que Sarnand"


Il se décida ensuite à se détacher d’Anna, pour récupérer son livre. Il était heureux que personne ne se soit retrouvé étalé sur le sol suite à sa maladresse, et enchanté que son roman ne soit pas resté sur ledit sol. Certains militaires n’étaient pas très délicats avec les bouquins, et Sam était soulagé que sa nouvelle acquisition ne soit pas tombée entre de mauvaises mains. Il attrapa le roman, l’ouvrit, passa rapidement les pages en revue, comme toujours lorsqu’un livre tombait entre ses mains, puis le cala sous son bras, tandis que le Leutnant Hessler demandait à la pauvre Anna, pour la troisième fois en moins de trois minutes, un résumé de la situation.

"Des monstres ?" répéta Samson, partagé entre l’excitation et l’inquiétude.

Trois monstres, d’après Anna, qui faisaient des bruits étranges, et qui avaient des griffes. Intéressant. Très intéressant. Mais comme ils étaient trois (Samson ne faisait pas de calculs compliqués, contrairement à la secrétaire Schmidt), ils n’avaient rien à craindre. Un chacun. Samson ne demanda aucun détail et ôta sa veste. Avec le vêtement dans une main, et son livre dans l’autre, il était prêt à affronter les fameux monstres.

"Gab, tu ouvres la porte ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 36
Messages : 48
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Mer 30 Déc - 16:56

Gabriel rendit le livre à son cousin et eut un sourire à sa remarque comme quoi Sarnand était le lieu le plus approprié. Il faillit répliquer à son tour pour partir dans une joute verbale dont ils avaient le secret, mais un Flieger était arrivé et demandait à la demoiselle ce qu'elle avait. Enfin, il demandait ce qui se passait, et dans le cas présent cela revenait à savoir ce qu'avait la demoiselle.

Il faillit dire que d'après le cri, elle était la seule à pouvoir donner les explications, explications qui arrivèrent au bout de quelques instants et qui plongèrent le médecin dans un abime de perplexité. Car si Sarnand accueillait des monstres, cela ne pouvait pas être de réels monstres. Du moins pas au sens animalier du terme. Il savait que certains hommes étaient monstrueux avec les femmes et il pensait au départ que ce pouvait être ça dont elle parlait. Mais quand elle termina ses explications, il revit son idée.

Des vrais monstres avec des griffes et des grognements ce n'était pas courant et si quelqu'un s'y connaissait en montres, c'était bien Samson et comme il était à ses cotés Gabriel aurait pu être rassuré. Il se sentait tout de même un petit peu inquiet de savoir ce qui pouvait bien avoir envahit la chambre.

- D'accord, j'ouvre.

Il posa une main sur la poignée et poussa la porte prudemment, on ne savait jamais ce qui pouvait effectivement se cacher derrière une porte d'apparence banale.

[HRP : désolé c'est court]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Sam 2 Jan - 20:11

La jeune femme encore sous le choc de ce qu'elle avait pu voir dans la chambrée réussit à apporter la réponse que cherchait à avoir l'officier. Peter avait eu la nette impression de faire un peu tapisserie dans son arrivée impromptue, mais au moins il sut de quoi il s'agissait cette fois. Des monstres donc et dans une chambre. Avec des griffes... On aurait été dans une étable, il aurait compris qu'elle aurait pris les dragons pour des monstres, mais néanmoins, ici, dans les couloirs des chambres. Et puis elle en avait déjà vu des dragons ! Alors pourquoi s'affolait-elle autant....

Des monstres. Déjà les deux autres hommes, premiers arrivés sur les lieux, se préparaient déjà à agir et à pénétrer dans le lieu transformé à local à chimères. Non pas que Peter manquait de courage pour participer à l'action, mais il ne voyait pas en quoi son intervention serait vraiment utile. Surtout que ce n'était sans doute pas grand chose et cela se trouvait, dans la panique de ce qu'elle avait vu, la jeune effarée, ce n'était qu'une grosse araignée. C'était bien une phobie de bonne femme ca cette histoire. Les femmes avaient toujours eu peur des araignées depuis la nuit des temps et elle en avait vu une exceptionnellement grosse. Dans un château comme celui de Sarnand, on découvrait des choses bien inhabituelles, alors pourquoi pas du genre grosse bêbête toute noire et toute velue... Les arachnides et la gente féminine...

Il était donc préposé à rester en arrière, aussi bien pour soutenir Anna que de couper la route à ce qui avait pu lui faire peur. Deux hommes contre une chimère, cela devrait le faire non ? Trois en plus si cette "chose tentait de se sauver à toute "griffes".

Restant sur sa conviction première, il avait pourtant toute son attention tournée vers la porte qui s'ouvrit....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Sam 2 Jan - 22:26


Luftwaffe Helferin Anna Schmidt

A la question de Samson, Anna fit vigoureusement "oui" de la tête. Elle le fit même plusieurs fois, pour bien montrer qu'elle ne riait pas. Son visage était très sérieux.

Elle cessa enfin de faire oui ou de les regarder d'un air désespéré : ils avaient accepté ! Ils allaient débarasser la chambre des monstres, elle pourrait récupérer son courrier et l'Oberstleutnant Wienke serait content d'elle. Elle pourrait lui raconter toute l'aventure autours de quelques pâtes de fruits.

Il suffit d'une seconde d'hésitation de Peter pour qu'Anna s'accroche à son bras. Elle laissa sa joue effleurer le tissu de l'uniforme, juste au niveau de l'épaule. A bien y repenser, le Leutnant Hessler faisait partie de la catégorie de plus en plus mince de ceux qui ne l'avaient jamais embrassée en la faisant boire un peu plus que nécessaire. Elle devait pouvoir lui faire confiance...

*

La porte s'ouvrit avec le grincement de gonds entretenus, mais qui manquent d'un peu de graisse pour compenser leur âge.

L'intérieur était calme. Quelque soit la chose qui avait fait peur à Anna, à présent elle se taisait... et ne bougeait pas. Pas une griffe ne trainait sur le lit, sur la commode ou sur l'armoire. Un petit tas de lettres gisait éparpillé entre le lit et l'armoire, entre la commode et la porte. Mais rien ne bougeait...


[Vous. avez. un. mp ^_^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Allemand
avatar

Messages RP : 18
Messages : 38
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Jeu 14 Jan - 0:12

Samson appartenait à l’équipage d’un pilote blessé. Dans ces conditions, les occasions de s’amuser en vol et de se faire peur en altitude étaient franchement rares, et il accueillait cette distraction avec la joie et les honneurs qui lui étaient dus. C’était un cadeau du ciel. Peut-être que les bêtes débusquées par Anna étaient de créatures inconnues pour le commun des mortels. Peut-être qu’elles venaient de très loin. Peut-être même qu’elles venaient de la Lune ou d’une autre planète. Aussi excité qu’un gamin, le Stabsgrefreiter se plaça aux côtés de Gabriel, prêt à agir si l’un des monstres tentait de s’enfuir. Mais lorsque le vétérinaire poussa la porte, rien ne se passa. Un silence pesant flotta jusqu’à leurs oreilles tandis qu’une chambre bien rangée s’offrait à leurs regards. D’abord surpris, Samson sentit un sentiment qui ressemblait fort à de la frustration l’envahir. Il donna un bon coup de pied à la porte histoire de l’ouvrir tout à fait, si bien que le battant de bois s’écrasa lamentablement contre le mur adjacent, dans un claquement de tonnerre.

Si les créatures s’étaient cachées derrière la porte, il était clair qu’elles ne poseraient plus jamais problème à Anna. Bien décidé à débusquer les monstres s’ils avaient eu l’idée saugrenue de se cacher, Samson franchit le seuil de la pièce puis s’immobilisa, sur le qui-vive. Droit comme un I, avec ses deux armes improvisées dans les mains, il semblait encore plus grand, plus maigre et plus bizarre que d’habitude. Ses yeux vert d’eau fouillèrent la pièce. Rien sur la commode, rien sur les chaises, rien sur le bureau, rien sur le lit. Après une brève seconde d’hésitation, il posa un genou à terre et jeta un coup d’œil sous le lit. Toujours rien. Cruellement déçu, il jeta son livre et son manteau sur la couche de Von Lichteinstein, sans se soucier des plis qui allaient apparaître sur la couverture, avant d’abattre son poing sur la commode.

"Fraulein Schmidt, le périmètre est sûr !"
clama-t-il, tandis qu’un couinement indigné se faisait entendre.

Surpris, le Stabsgefreiter recula vivement. Il remarqua brutalement qu’un des tiroirs de la commode était entrouvert. Une chaussette dépassait du tiroir en question. Allait-on enfin savoir pourquoi les chaussettes avaient une fâcheuse tendance à disparaître à Sarnand, si bien qu’elles se retrouvaient toutes veuves ou orphelines en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire Luftwaffe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 36
Messages : 48
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Ven 15 Jan - 20:23

Un soupir fut audible pour ceux qui avaient de bonnes oreilles au moment où son cousin ne trouvait rien de plus amusant que de fracasser la porte avec un bruit de tonnerre. Il est vrai qu'ainsi on était certain qu'il n'y avait rien derrière la porte et on pouvait aussi être certain d'effrayer toute créature un tant soi peu effrayable.

Gabriel inspecta la pièce du regard avant de secouer la tête, rien de rien et Samson le confirmait d'ailleurs. Cependant il lui semblait avoir entendu un couinement et qui disait couinement, disait animal apeuré et donc à sauver. Et si il avait manqué de tomber en entrant dans la chambre, à présent il était parfaitement maitre de ses émotions et de lui même ! Il avait un animal à aider.

Il inspecta plus attentivement la pièce et fronça les sourcils. Pourquoi diable y avait-il un nouveau coussin sur le lit ? Et surtout pourquoi un coussin aussi petit que ça !

- Fraulein, savez vous d'où provient ce coussin étrange ?

Parce que si son cousin avait les yeux rivés sur la commode et la chaussette qui dépassait, lui regardait les coussins des lits. Et non, son regard n'était pas attiré par les lits parce qu'il était en présence d'une jolie femme. Du moins pas uniquement. En attendant, il se demandait tout de même pourquoi la jeune dame avait eu besoin de trois personnes pour entrer dans la chambre et pourquoi elle avait si peur de choses griffues invisibles ... C'était à creuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Dim 17 Jan - 15:17

La jeune femme s'était accrochée à son bras, presque à la manière d'un noyé à une bouée. Etait-ce le fait de se retrouver avec le dernier homme resté près d'elle qui l'obligeait à agir de la sorte, cherchant peut-être à profiter de son rôle indirecte de jeune femme en détresse ou alors parce qu'elle avait vraiment peur ? Peter pensait plus pour la seconde possibilité. Il n'avait pas vent des histoires qui se passaient entre pilotes et gente féminine militaire, mais quand une jeune femme était apeurée, elle recherchait tout naturellement le réconfort d'un protecteur. Restes lointains d'époques où l'homme n'était qu'un élément de la chaîne alimentaire, qui sait.

En tout cas, le lieutenant ne s'offusqua pas à ce qu'elle se raccroche à lui aussi fortement. Il regardait comme elle l'entrée héroïque de Samson, qui inspecta d'un regard expert les lieux. Nulle trace de monstre. Une hallucination ? Non, car dès qu'il eut frappé le meuble de son point, comme désabusé d'avoir fait de l'inutile, tout le monde put entendre un couinement apeuré. La les choses changeaient carrément.

"On dirait bien qu'il y ait un monstre finalement, mais au son de son cri, il doit pas être énorme..."

Une fois que le second homme fut entré pour regarder d'pù pouvait venir l'origine du piaillement apeuré, il décida d'entrer à son tour doucement dans la pièce, en compagnie de la jeune femme, la mettant juste un peu en retrait de sa personne au cas où.

A peine Gabriel avait-il posé la question concernant le coussin et à l'instant ou l'officier posa le premier pas dans la chambre qu'un petit mouvement attira son attention. Il se figea en découvrant ce frémissement animal qui aurait pu passer inaperçu : juste au pied de l'armoire, sur ses points au contact du sol, il y avait une queue reptilienne qui entourait le pied...Il avait le regard fixé sur cette queue.

Et ce fut d'un murmure qu'il dit aux autres :

"Je crois que le petit monstre est sous l'armoire. Sans faire de geste brusque, regardez en bas de l'armoire, on voit sa queue. "

Ne connaissant pas la jeune femme et voulant éviter une crise d'hystérie de sa part, il posa doucement sa main sur sa bouche, en la rassurant de son geste. Juste garder le silence le temps que les deux autres hommes agissent. Lui était déjà devant le pas de la porte, il bloquait le passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Dim 17 Jan - 16:11


Luftwaffe Helferin Anna Schmidt

D'abord, il y eu un soupir de soulagement... vite suivit d'une petite exclamation surprise/effrayée/paniquée/adorablement mignonne (car une secrétaire se devait d'être mignonne, même quand la situation était dangereuse... surtout quand elle était dangereuse, en fait).

Maintenant, ils allaient la croire ! Ils avaient entendu la chose !

"Il n'a pas besoin d'être énorme pour faire très peur !" répondit Anna à la remarque de Peter, la voix un peu trop aigue. Il ne faudrait pas qu'ils décident que le monstre n'en valait pas la peine, surtout pas ! Parce que le périmètre n'était pas sûr, pas du tout, absolument pas !

Comment allait-elle récupérer ses lettres sans leur aide ? Pas question qu'elle entre tant que les monstres étaient là !

Heureusement, Gabriel et l'officier menaient de vives recherches alors que Samson s'intéressait à la commode. Anna desserra sa prise. Si Hessler avait trouvé quelque chose, il fallait qu'il ai une marge de manœuvre.
Elle prit une grande inspiration et, le regard plein d'espoir, le lâcha avant de reculer vers le couloir, échappant ainsi à sa main, mais sans faire de bruit : elle avait bien compris, Hessler ne voulait pas faire peur au monstre.

"Il y a des coussins standards fournis par Sarnand, mais peut être que le Major a ses propres coussins," répondit-elle à Gabriel du couloir, évidemment sans pouvoir voir à quoi ça ressemblait. Il faudrait que le vétérinaire vérifie de lui même si c'était bel et bien un coussin... ou pas.

***

Dans la chambre, deux évènements se produisirent : d'abord, la queue disparut sous les profondeurs de l'armoire, comme si elle avait compris qu'on parlait d'elle et que ça allait barder pour son matricule. Quelques gloussements suivirent cette retraite avant que le tiroir ne réponde en caquetant et en couinant. Que le coussin soit un coussin ou non, il était désormais sûr et certain qu'au moins deux bestioles habitaient la chambre.

Ensuite, après un arrêt subit de la communication vollaillo-souriesque, deux voix suraigues se mirent à chanter : "Rrrrrrreinedelanuiiiiiiiiiiiiiit rrrrrrreinedelaaaaaaaaanuit rrrreiiiiiinedeeeeeeeelanuiiiiiiiiiiiiitpasmangeeeeeeeeeeer !"

Le tout en bon français, si si.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Allemand
avatar

Messages RP : 18
Messages : 38
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Lun 1 Fév - 17:58

Samson s’apprêtait à attraper la chose qui couinait dans le tiroir lorsque Gabriel fit un commentaire sur les coussins, une seconde avant Peter n’attire leur attention sur les pieds d’un meuble. Pris entre trois feux, le Stabsgefreiter jeta un coup d’œil au tiroir ouvert, puis au coussin étrange, avant de se tourner vers l’armoire. Si c’était bien les monstres qu’avait vu la secrétaire Schmidt, ils n’étaient pas bien gros, et ne devaient pas être bien dangereux. Quoique... Certains vipères ne payaient pas de mine mais mordaient plus fort que les plus grosses couleuvres. Samson ne s’était jamais fait mordre pendant l’une de ses chasses, mais les gens de la campagne n’étaient pas avares d’avertissements et d’anecdotes à ce sujet. En tout cas, la créature repérée par Peter était clairement reptilienne. Un lézard, sans doute.

Sauf que, selon les naturalistes et les livres, les lézards étaient incapables de parler. D’ailleurs, aucun reptile n’en était capable, à l’exception des dragons. Mais il était clair qu’aucun dragon, même un courrier, n’était capable d’entrer dans un tiroir. Retour au point de départ. Des créatures griffues. Qui couinaient. Qui baragouinaient. Pas en allemand, mais leur patois ressemblait au français – Samson était presque sûr d’avoir entendu « manger », ce qui prouvait qu’il s’agissait de créatures sensées. Ils avaient aperçu une queue reptilienne. Enfin, elle avait l’air reptilienne. Elle n’avait pas des plumes ?

Bon. Pour savoir ce qu’étaient exactement ces bêtes, ils n’avaient pas trente-six solutions.

"Peter, occupez-vous de l’armoire, je me charge du tiroir. Gabriel... tu... euh... tu n’as qu’à vérifier que ton coussin est effectivement un coussin. Prêts ? Un... deux... trois..."

Samson se précipita sur le tiroir et l’ouvrit d’une main, tout en jetant son manteau pour attraper la bête. Gabriel et lui avaient capturé tant d’animaux de cette manière, pour les examiner et/ou les soigner, qu’il était passé maître dans ce genre de combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 36
Messages : 48
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Jeu 11 Fév - 21:54

Ah ! Et bien il y avait vraiment des bêtes à bord et le sourire de Gabriel fit deux fois le tour de sa tête pendant qu'il entrait dans la pièce sous les cris des bêtes. Alors comme ça elles parlaient, c'était encore mieux. Mais bon, il ne savait pas ce que c'était et ... il s'en fichait puisque c'était vraiment agréable de découvrir de nouvelles espèces.

Il regarda son cousin qui avançait également et qui avait préparé sa veste pour attraper l'occupant du tiroir, lui allait faire la même chose avec le coussin et il n'avait pas besoin de l'autorisation de Samson. Il faillit même répondre, mais il devait comprendre pourquoi le chant parlait d'une reine de la nuit. Soit les bêtes connaissaient bien les airs d'opéra et voulaient parler de Mozart, soit elles parlaient de la seule femelle à voler la nuit à savoir Nobilitas, soit ... Gabriel n'avait pas de réponse.

Ce n'était pas un souci cependant car il allait bien pouvoir dresser son coussin, c'était certainement plus facile que de dresser son cousin. Il retira sa veste et s'approcha à pas de loup du coussin en question et regarda ce que faisait Samson.

Il hocha la tête et quand le mot trois fut prononcé il se jeta sur le lit la veste en avant et bien entendu il atterrit sur le sol. Mais au moins ses bras étaient de chaque coté du coussin - à supposer que ce soit bien un coussin - et la veste était sur le coussin/pas coussin en question. Restait à savoir si ça allait se débattre ou non ... telle était la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Mer 17 Fév - 19:39

Finalement l'histoire de monstre se confirmait. Bon d'accord, outre le fait peut-être que la jeune femme avait un peu grossi l'affaire en parlant de grosses bêbêtes, au moins, on pouvait être certain que les trois hommes n'avaient pas des hallucinations. Ils avaient tous vu la même chose, mais le pire était qu'une fois que la queue eut disparu sous l'armoire, ce fut pour entendre une voix saurienne se mettre à chanter, après qu'un gloussement vienne des tiroirs. Et des reptiles qui parlaient, il y en avait pas des masses dans les environs, si ce n'était les dragons. Mais à savoir ce que de petits dragons viendraient faire là ! Le mystère restait entier. Et ils allaient résoudre cette affaire.

Samson prit la direction des opérations, demandant qu'à trois, ils agissent de concert. Peter eut droit à l'armoire. Logique dans la mesure où il avait vu la bestiole en dessous ; enfin la queue. Et qu'il en était le plus proche. Doucement après avoir hoché de la tête à son rôle, il s'était déjà baissé. Gabriel se tenait déjà prêt pour sa part de tâche. Et à l'énumération de trois.... Les deux hommes sautèrent presque sur leurs cible. Enfin... pour le lieutenant, ce fut pour plonger au pied de l'armoire, les bras tendus vers le dessous pour attraper la bestiole. Il était clair qu'il allait peut-être se prendre un coup de dent, mais s'il arrivait à attraper le corps du lézard ou de l'animal qui s'en rapprochait, il pourrait rapidement la sortir de là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Dim 21 Fév - 15:59


Luftwaffe Helferin Anna Schmidt

Du couloir, Anna était trop occupée à se tortiller les doigts pour avoir une vue correcte de la chambre... et puis, il y avait l'embrasure de la porte, qu'elle ne voulait absolument pas traverser pour savoir ce qu'il se passait. Au final, elle se contentait d'envoyer des ondes positives vers ses deux virgule vingt cinq Sauveurs.

Elle ne vit donc pas le manteau de Samson s'agiter furieusement et surtout couineusement, avec de grandes exclamations outrées, mi effrayées mi vengeresses, jusqu'à ce que la chose aille se coincer dans une manche (ce qui était assez clair étant donné que la manche continuait à se tortiller mais pas le reste).

Elle ne vit pas non plus le coussin migrer brusquement vers le fond du lit en passant entre deux bras, du côté opposé à l'attaque du vétérinaire. Gabriel, par contre, devait très bien voir la bosse se mouvoir à toute vitesse vers un des bords du lit avec le fol espoir d'échapper aux couvertures et de se faire la malle.

Quant à Peter, par contre, il ne vit rien du tout puisque le lézard resta sous son meuble, mais il sentit très bien les deux rangées de dents (petites mais tranchantes) qui vinrent se planter dans la chair molle qui lie le pouce au poignet. Au moins celui là ne criait plus ; le vacarme était assuré par la Bête de Samson qui, depuis sa manche, continuait à beugler à propos d'une reine de la nuit, de pas manger et d'un certain nombre d'insultes qu'il n'avait certainement pas appris du côté de Sainte-Marie et Saint-François...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Allemand
avatar

Messages RP : 18
Messages : 38
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Ven 5 Mar - 23:19

Samson attendit que la bête tente de s’enfuir pour attraper les bords de son manteau et improviser un balluchon, dans lequel sa victime continua à se débattre en couinant. Comme la plupart des créatures capturées par le grand blond, elle n’avait pas tenté de s’enfuir en partant à reculons, mais s’était jetée en avant, pour soulever le tissu qui s’était abattue sur elle. Jusque là, en dehors du fait qu’elle savait parler – même si son baratin était pratiquement incompréhensible – elle se comportait comme n’importe quel lézard, serpent ou rongeur d’Alsace. Ce que Samson n’avait pas prévu, par contre, c’était qu’elle essaierait de filer en passant par la manche. Indigné par ce manque de fair-play, l’Allemand poussa un cri de protestation et tordit cette porte de sortie avec la main droite, tout en jetant un coup d’œil inquiet à la manche gauche, qu’il ne pouvait pas traiter de la même manière. Il devait continuait à tenir les pans de sa veste, s’il ne voulait pas que la créature s’échappe. Un peu contrarié, le Stabsgefreiter secoua un peu son sac improvisé, en guise de représailles, puis balaya la pièce du regard, histoire de voir comment les autres s’en sortaient.

Quand il constata qu’ils ne s’en tiraient pas mieux que lui, et que leurs victimes étaient bien moins vindicatives que la sienne, il fut partagé entre le soulagement et l’agacement. Sa proie continuait à beugler quelque chose au sujet de « manger » - la grande carcasse de Samson rugit à ce mot : elle aussi voulait « manger » ! – de la reine de la nuit – ces créatures étaient-elles mélomanes ? – et d’oiseaux aux noms très exotiques. Un peu dépassé, le Stabsgefreiter songea à assommer proprement l’animal qui se débattait dans sa veste, avant de se rappeler que Gabriel était là. Il changea aussitôt d’idée et joua la carte de la diplomatie, en allemand puis en français :

"Même si tu as un vocabulaire très intéressant, ce serait bien que tu arrêtes de crier... On pourra aller tous ensemble au réfectoire si tu te calmes un peu, et on s’occupera de ta fringale, d’acc ?"

Il aurait aimé jeter un œil dans le sac, pour s’assurer que la bête avait entendu sa proposition, et pour tenter de deviner si elle avait compris. Mais c’était dangereux. Peut-être que la créature allait tenter de lui sauter à la face dès qu’il lui laisserait un interstice suffisamment large pour qu’elle puisse passer le museau. Ou une patte. Ou sa queue. Ou une aile, pour peu que ce soit une créature volante. Le Stabsgefreiter poussa un profond soupir. Il ne savait même pas à quoi elle ressemblait, c’était un comble ! Dévoré par la curiosité, il plissa les yeux pour tenter de deviner sa silhouette, en se fiant aux bosses que ses mouvements frénétiques faisaient apparaître au fond de son sac improvisé. Comme cet examen ne lui apportait aucune information intéressante, il se décida à jeter un coup d’œil dans la manche, comme les gamins qui jouent au marin en improvisant des longues vues avec des tuyaux coupés, un journal roulé ou... ou une manche de veste militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 36
Messages : 48
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Mar 16 Mar - 22:52

Sbaff, ce fut le bruit de Gabriel entrant en contact avec le sol et essayant par la même occasion de chopper le coussin. S'il s'était agi d'un coussin ordinaire, il aurait eu l'air totalement idiot puisqu'il se serait retrouvé affalé sur le sol et un lit en prenant un coussin sauvage et vindicatif en otage. Et comme de tels coussins n'existaient pas, il se serait retrouvé avec sa veste posée sur un banal coussin, chose ô combien ridicule.

Mais le coussin n'était pas ordinaire puisqu'il passa dans l'ouverture que le vétérinaire avait laissée et se retrouva en train de bouger sous les couvertures. Ah ben non alors, il n'allait pas lui faire le coup de s'enfuir en défaisant le lit fait au carré. D'ailleurs c'était d'un pénible de faire un lit comme ça ? En gros, il détestait cela et il pensait, peut-être à juste titre que l'occupant de la chambre n'aimait pas ça non plus.

Il observa les mouvements de l'animal, puisque c'était la seule explication possible au déplacement du soi disant coussin, et attrapa les draps d'un mouvement rapide. Il s'était arrangé pour prendre les draps à divers endroits de manière à faire un sac dans lequel, logiquement, l'animal serait pris au piège. Du mois, il fallait l'espérer parce que sinon ... il aurait l'air encore plus ridicule que ce qu'il avait eu l'ait en s'affalant sur le sol.

Tout en agissant, son esprit se faisait déjà la malle pour comprendre ce que pouvaient être les créatures qui parlaient de la sorte. Car des créatures qui parlaient et qui pouvaient être de cette taille, il n'y en avait pas à sa connaissance. Un dragon ça parlait oui, mais même le plus petit courrier aussi jeune soit-il n'aurait jamais eu la possibilité de se faire passer pour un coussin sur un lit.

Donc ce ne pouvait pas être un courrier, mais cela devait être un dragon. Ou alors une expérience militaire quelconque et alors ... non ce n'était pas possible. Et en plus, la seule bestiole à parler était celle de Samson, enfin parler était une façon de voir les choses puisque les insultes étaient imagées et donc ... très intéressantes pour Gabriel s'il avait eu quelques années de moins et qu'il avait encore passé du temps avec son cousin à faire les quatre cents coups ... Mais là non, c'était un dragon miniature, enfin c'était la solution la plus probable au problème actuel.

" Allez les petits, on se calme, tout va bien se passer, on va aller manger et ensuite on va discuter."

Oui, parler c'était bien ça, cela devrait suffire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Sam 20 Mar - 16:43

Non mais vraiment ! Pourquoi fallait-il qu'il est toujours cette malchance en des moments pareils ? Il prêtait secours à une femme de Sarnand pour une affaire de soit-disant monstres et il se retrouvait là à courser sous une armoire un vrai petit monstre, encore inconnu, qui semblait causer comme ceux attrapés par les deux autres participants à l'assaut des petits sauriens et il trouvait le moyen de se faire mordre ! Il le sentit vraiment passer là ! Les dents étaient petites, mais pointues et nombreuses. En plus le bougre ne voulait pas se laisser faire et il ne tenait pas à se laisser attraper sans se défendre.

Peter serra les dents devant cette rébellion et manqua de retirer le bras pour se protéger de l'assaut mordante. Et en plus dans les chairs tendres. Il réussit à laisser le bras sous le meubre, usant de son autre main libre pour attraper ce petit monstre ! Celui-ci mordit plus fort en se sentant pris au piège et commença à chercher à arracher sa prise. Pas question d'aller à l'infirmerie s'il arrachait la peau et les ligaments du pouce avec !

Le lieutenant réussit à le sortir, étouffant un cri devant la seconde tentative de le faire lâcher du petit corps écailleux. Sans attendre, une fois à genou avec une bestiole qui se débattait tout en le mordant -encore une fois - Peter réussit à dégager sa main blessée et se dévêtit de sa veste en vue de la refermer sur le mini-dragon, pendant que ses compagnons s'en sortaient visiblement mieux que lui... Et cette fois, il put souffler quand sa bêbête à lui fut coincée dans sa veste - qui allait être ruinée, il en avait conscience et en était certain- le lézard semblait protester mais il ne comprit rien à ses criardes. Là Peter put souffler...

"Est-ce que quelqu'un sait ce que c'est ces machins ? Mise à part des dragons !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Dim 21 Mar - 20:42

Mis à part un dragon, c'était la question : la créature qui s'était retrouvée suspendue au doigt de Peter, avant de se retrouver dans sa veste, avait en effet tout du dragon. Une queue longue et fine, une tête triangulaire au bout d'un long cou gracile, des écailles comme celles d'une vipère mais aux couleurs allant du jaune vif au vert tendre, et surtout une paire d'ailes à la membrane presque translucide au bout.

Bref, un dragon. Mais en plus petit et, apparemment, en vachement moins discipliné.

Les deux créatures capturées par Samson et Gabriel avaient commencé à se calmer et cessaient presque de se débattre lorsque celle de Peter, devenue littéralement hystérique après sa capture, leur communiqua un regain d'agressivité. Celle de Samson recommença à brailler d'horribles insultes et, après un petit temps qui pouvait passer pour de l'hésitation, celle de Gabriel suivit avec les mêmes noms d'oiseaux, mais avec un entrain plus mou... la petite voix qui émergeait de la chemise de Samson, par contre, devait prendre un grand plaisir à insulter la terre entière, à mêler français et allemand et à mélanger divers expressions pour faire sa tambouille, car sa voix se mua bientôt en une espèce de chanson aussi agressive que joyeuse ; le jeune Allemand semblait avoir mis la main sur la racaille du groupe.

Le temps qu'Anna entre dans la pièce sur la pointe des pieds, le dragonnet de Gabriel s'était tu de nouveau, si bien que la secrétaire incurva sa route vers le vétérinaire plutôt que vers le duo Samson/Racaille et Peter/CarnivoreConvaincu. Ses lettres trainaient au pied du lit et, avec beaucoup de précautions, elle se baissa pour les récupérer avant de repartir vite fait bien fait vers la porte.

Anna Schmidt, Mission : Accomplie !

Maintenant, restait à savoir ce qu'on allait faire des bestioles. Par réflexe d'auto préservation, la jeune femme décida de laisser les hommes se rendre compte d'eux même qu'il faudrait en faire quelque chose. Ils étaient forts, courageux et intelligents : à eux de se débrouiller !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Allemand
avatar

Messages RP : 18
Messages : 38
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Dim 28 Mar - 16:31

Samson fut agréablement surpris que Racaille ne lui saute pas à la face. Un œil luisant, doré, avec une pupille fendue, comme celle des serpents, des chats et des dragons, fixait le sien sans ciller, provocateur, frondeur, tandis qu’une voix décidée le traitait de « déplumé ». Il semblait lui-même plutôt dépourvu de plumes, jusqu’à ce qu’il tourne la tête, pour fixer le Stabsgefreiter avec l’autre œil. Ce mouvement exposa brièvement sa nuque à la lumière, et le jeune homme put admirer de longues plumes effilées, plantées à l’arrière d’un crâne reptilien. C’était une tête de dragon, indéniablement. Tout le reste du corps était plongé dans les ténèbres, mais Samson devinait des pattes griffues et deux masses qui ressemblaient fort à des ailes repliées. « Timbré ! »

"Timbré toi-même" rétorqua l’Allemand, en abandonnant son observation.

Il se tourna vers les deux autres, l’air réjoui. Il était presque sûr qu’ils avaient affaire à un dragon, même si le dragon en question était beaucoup plus petit et beaucoup plus insultant que la moyenne – et moins déplumé, aussi. D’après ce qu’il avait vu, la bestiole avait la tête couverte d’écailles jaunes, mais plusieurs plumes surmontaient le cou, hérissées, et disposées les unes en dessous des autres. Certains perroquets avaient une collerette similaire. C’était très exotique, en tout cas.

Tandis que Racaille continuait à clamer des insultes, toutes plus imaginatives les unes que les autres, Samson adressa un sourire ravi à Anna, avant qu’elle ne s’enfuie comme une voleuse, puis se tourna vers ses deux associés.

"Je vais amener ma bête aux cuisines pour qu’elle puisse manger"

Il s’interrompit le temps que son lézard gueule quelque chose à propos de la « Rrreinedelanuiiiit" et "pas manger", avant d’ajouter :

"Je vais chercher Galerne après. Il a des tas de bêtes exotiques chez lui, il doit savoir, ce que c’est"

Sur ces mots, il quitta la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 36
Messages : 48
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Dim 28 Mar - 17:53

Gabriel était heureux, son plan avait fonctionné et il ne s'était pas pris les pieds dans les draps. Ce qui était, avouons le, un exploit dont on parlerait dans le futur. Mais en attendant, il était coincé avec une bestiole qui lui criait dessus. Bon, ce n'était pas très fort comme cris et c'était plutôt gentil par rapport à ce qui sortait de la chemise de Samson. Cependant, Gabriel s'y connaissait aussi en noms d'oiseaux, il pouvait fort bien l'insulter à son tour, non mais ! Quoi que, c'était une gentille bêbête qui ne voulait rien de mal, seulement se cacher dans un coin. Et l'idée de devoir manger devait la calmer un petit peu parce qu'elle cessa bien vite de trop bouger.

- Oui Sam ! On va pouvoir aller les nourrir, ils ont l'air d'avoir faim !

Il continua à tenter de calmer la bestiole en la serrant contre lui et en la caressant un petit peu par dessus le tissus. Il n'ouvrit pas de brèche dans le drap et il attendit que son cousin trouve quelqu'un pour examiner les bêtes étranges. Et en matière de choses étranges, il fallait toujours laisser faire Samson, il était trèèès doué pour ça.

- Allez les petits on se calme sinon pas de dessert.

Il haussa les épaules avant de prendre son baluchon à bras le corps et de suivre son cousin.

- Heu, ça mange quoi ces bêtes là ?

Question ô combien importante, nettement plus que de savoir ce que c'était ! Parce que ce que c'était on pouvait attendre un peu, mais laisser un animal qui a faim sans manger, ça ce n'était pas possible du tout du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   Lun 5 Avr - 11:25

Question stupide ! Il avait déjà la réponse sous les yeux, avant que le petit monstre ne commence à râler entre sifflements et petites douces insultes dans sa veste. Bien sûr que c'était un dragon. Mais aussi petits, il n'enavait encore jamais vus. Et qu'est-ce que cela venait faire ici.... Tout en tenant à bout de bras sa prise, il regarda l'état de sa main. C'était malin tiens, il allait encore devoir passer à l'infirmerie pour se faire désinfecter cela. Mais il avait encore le temps d'y songer. Ce fut un regard presque foudroyant qu'il jeta au contenu de sa veste.

"Tu vas te tenir tranquille un peu oui ? "

L'un des participants à la capture des monstres imaginaires de la jeune femme décréta qu'il devait aller voir Galerne. L'autre décida de le suivre. C'était à peine si l'Allemand n'allait pas se retrouver tout seul avec une bestiole remuante sur les bras. Hors de question qu'il reste là à attendre. Déjà qu'on l'ignorait presque.

"Si vous le permettez, je vais vous suivre. Je n'ai pas l'intention d'attendre ici avec ce dragon en modèle réduit sur les bras..."

Il salua la fraülein en lui disant que l'affaire était entre leurs mains désormais, qu'elle n'avait plus à redouter les monstres signalés tantôt. Et d'un pas un peu blasé, il suivit les autres. Sa veste allait être bonne pour être refaite... Il sentait les coups de griffes sur le tissu... Sa pauvre veste. C'est mieux les gros dragons. C'est plus obéissant, c'est plus docile... Pas comme ces furies de taille ridicule ! D'ailleurs...

Comment elles étaient arrivées ici ? Il serait bon de le demander à ce fameux Galerne....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: "J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)   

Revenir en haut Aller en bas

"J'ai besoin d'un homme fort et courageux !" (Mardi 6 mai 1941)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Base aérienne de Sarnand :: Le château :: Tour nord-