[Henker H] A LA MARMITE, A LA MARMITE !!! [Vendredi 9 mai]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

[Henker H] A LA MARMITE, A LA MARMITE !!! [Vendredi 9 mai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: [Henker H] A LA MARMITE, A LA MARMITE !!! [Vendredi 9 mai]   Sam 23 Jan - 2:10

Tout était calme à la cuisine : ce vendredi soir, plusieurs officiers avaient annoncé qu'ils passaient la soirée en ville et qu'ils avaient donné des permissions à leurs soldats, français comme allemands... cela signifiait moins de nourriture à faire et moins de domestiques nécessaires. Alors, quand le jeune Heini Kohl, occupé à siroter sa pause sur la terrasse, entendit un homme d'équipage dire que le General Heydrich était là...

Panique à bord !
Panique dans les couloirs, quand Kohl cria la nouvelle à tous ceux qu'ils croisaient !
Et panique aux cuisines ?

Le soldat seconde classe déboula et manqua se casser la figure dans les escaliers. Comme il n'était pas très sportif et que ça faisait une trotte en sprint, il commença par reprendre sa respiration, les mains sur les genoux, pendant que ses camarades approchaient. Il bégaya un peu entre ses "ouf, ouf !" avant de déglutir et de se relever.

"Chef !" dit-il au caporal Eisen qui, entre temps, s'était pointé en écartant les marmitons. "Le Ge... le General..."

Ouf, ouf.

"... avec un dragon ! Et un équipage !"

Un "qui" éclata comme une bulle dans l'air, avant que son émetteur ne reçoive un coup dans les côtes pour dire "tais toi donc, laisses le parler !".

"Heydrich, Chef Eisen !"

Et ledit Chef Eisen sut immédiatement qu'ils n'auraient dû donner de congé à personne, surtout en sachant qui il leur restait pour faire le service...


[Maurice, Madeleine ^^
Pour la réaction des pnj allemands, vous pouvez vous fier à la description du PNJ, elle contient tout ce qu'ils peuvent savoir.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Française
avatar

Messages RP : 85
Messages : 120
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: [Henker H] A LA MARMITE, A LA MARMITE !!! [Vendredi 9 mai]   Dim 24 Jan - 1:08

Un vendredi soir en cuisine, quand les aviateurs étaient de sortie et les domestiques en congé, c’était presque parfait. Oui, oui, parfait. En effet, puisque la majorité des aviateurs étaient en ville, il y avait moins de monde dans les couloirs, et Madeleine avait donc très peu de risques d’y rencontrer quelqu’un. Et, de la même manière, la plupart de ses collègues étant en congé, les cuisines et même toute l’aile des communs étaient tranquilles. Elle allait pouvoir finir son dîner sans soucis et peut-être même faire quelques chambres, avant d’aller se coucher et d’être en forme le lendemain matin pour terminer les chambres des officiers nocturnes avant leur retour à la base.

Oui, vraiment, un vendredi soir en cuisine, quand les aviateurs étaient de sortie et les domestiques en congé, c’était presque parfait. Presque. Parce que, même si le nombre de personnes présentes dans les cuisines était plus faible que d’ordinaire, il était encore bien trop élevé pour la tranquillité de la jeune femme. Certes le chef Maurice – qui, bien qu’elle le connaisse depuis dix ans, continuait à l’intimider avec ses éclats de voix – n'était pas là, mais le chef Eisen et plusieurs garçons de cuisines français et allemands étaient bien présents, ce qui ne l'aidait pas vraiment. Aussi s’était-elle attablée dans un coin, en essayant de manger le plus vite et de rester la plus discrète possible. Son but était très clair : il s’agissait de terminer son repas et de s’esquiver discrètement avant de se faire remarquer ou, tout au moins, que quelqu’un songe à lui adresser la parole.

Ce plan merveilleux fut toutefois brusquement mis à mal quand un soldat allemand débarqua en trombe dans la pièce. La main de Mado s’immobilisa à mi-chemin entre l’assiette et la bouche et al jeune femme leva les yeux pour essayer de comprendre ce qui se passait. Elle ne quitta pas sa place et n’essaya pas d’approcher le nouvel arrivant, mais eut néanmoins le temps de constater qu’il avait l’air totalement catastrophé, avant que tous ses compatriotes s’approchent de lui. Légèrement inquiète, la domestique reposa sa fourchette et s’efforça d’ouvrir grand ses oreilles et ses neurones pour entendre et comprendre ce qu’il allait raconter.

Contrairement à son frère Léon, Madeleine ne parlait pas couramment l’allemand. En fait elle n’en comprenait même que quelques bribes, mais le nouveau venu ne prononçait pas non plus des phrases à rallonge, et la domestique n’eut donc aucun mal à saisir le sens principal du discours. Le soldat était peut-être essoufflé, mais „Gruppenführer“ et „Drache“ étaient suffisamment explicites pour que Mado comprenne qu’un haut gradé venait de débarquer à dos de dragon. Par contre, le nom, Heydrich, ne lui disait absolument rien, et elle ne voyait pas du tout ce qui pouvait terrifier et paniquer les allemands à ce point. Elle n’en était pas pour autant sereine, et une légère pointe d’inquiétude commença à lui tordre l’estomac et à lui humidifier la paume des mains. Qui que soit le nouvel arrivant, sa venue ne semblait pas de très bon augure et Madeleine se rendit compte qu’elle n’avait subitement plus faim et qu’elle n’avait pas du tout envie de savoir exactement ce qui se passait.


Dernière édition par Madeleine Rollin le Jeu 28 Jan - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: [Henker H] A LA MARMITE, A LA MARMITE !!! [Vendredi 9 mai]   Lun 25 Jan - 2:09

La nouvelle fut suivie de quelques conversations chuchotées, murmurées, sussurées avec des volumes sonores divers et variés. Barrère non plus n'était pas là ce soir, ce qui laissait le Chef Eisen aux commandes pour gérer ce qu'il restait de domestiques français et de cuisiniers en tout genre.

Il fut rapidement décidé que le repas serait servi à la même heure que d'habitude, puisque personne ne savait si le Gruppenführer avait d'autres horaires. Les chambres attendraient pour qu'on ai le personnel pour servir un équipage supplémentaire -même si ce n'était pas grand chose- et surtout s'assurer que la chambre de l'invité serait parfaite, de même que le service pour les officiers.

Un instant, la jeune Madeleine Rollin regardait son assiette... le suivant, c'est comme si la moitié de la cuisine s'était téléporté devant sa table.

"Mademoiselle Madeleine, il faut aller faire la chambre des invités," expliqua rapidement un des Français, "la plus grande, et il faudrait que tout soit parfait, draps frais tout propre et tout, c'est très très urgent."

A voir la tête déconfite de ceux qui l'entouraient, c'était tellement urgent que leurs intestins allaient fondre en masse si elle ne se levait pas pour sauver le monde.

"Vous finirez de manger plus tard, allez y ! Au pas de course !"

Ils allaient sûrement aller poser ses affaires. Peut être même que le Gruppenführer irait lui même poser ses affaires, ou voudrait se laver avant le repas... s'il y trouvait Madeleine avant qu'elle ai fini, est-ce qu'il ne risquait pas de croire que le service était déficient ? Mais avec un peu de chance, la chambre serait déjà impeccable puisque personne n'y avait couché ces derniers jours, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Française
avatar

Messages RP : 85
Messages : 120
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: [Henker H] A LA MARMITE, A LA MARMITE !!! [Vendredi 9 mai]   Jeu 28 Jan - 1:49

Madeleine ne comprenait peut-être pas l’allemand ni ce qui se passait, elle ne savait peut-être pas qui était ce Heydrich et ce qu’il avait fait de si terrifiant pour paniquer à ce point les allemands en cuisine, mais elle sentait très bien que quelque chose n’allait pas. Elle le sentait, oui. Il suffisait qu’elle se fie à la paume de ses mains qui devenait franchement moite, aux battements de son cœur qui s’accéléraient ou à sa respiration qui se faisait un peu plus saccadée, pour qu’elle sache que quelque chose n’allait pas. Et le fait que les symptômes énoncés plus haut ne soient pas toujours le préavis de catastrophe planétaire n’était pas vraiment rassurant… En général, ils annonçaient des catastrophes personnelles qui semblaient à la jeune femme tout aussi graves.

Avec un soupir, Mado détourna le regard des allemands qui chuchotaient sans qu’elle puisse en saisir un traître mot et se concentra un court instant sur son repas. Elle n’avait plus faim, tout à coup, et le contenu de son assiette lui paraissait soudain impossible à avaler. Aussi, plutôt que de reprendre sa fourchette, la jeune femme glissa-t-elle ses mains sous la table pour les essuyer sur ses jupes, avant de relever les yeux… et de les écarquiller de surprise en constatant que plusieurs de ses collègues s’étaient brusquement matérialisés devant elle.

Le rouge lui monta immédiatement aux joues, tandis que ses mains se crispaient dans ses jupons et qu’elle dévisageait le français qui lui parlait avec l’air totalement hébété de celle qui ne comprend pas. La chambre des invités ? Grande ? Parfait ? Draps propres et frais ? Urgent ? Comment ça, urgent ? Mais, enfin, qu’est-ce qui leur prenait à tous ? Le nouvel arrivant était-il vraiment si terrible que ça ?

A cette idée, un long frisson secoua l’échine de Madeleine, ce qui lui permit de mettre en place les quelques connexions qui lui manquaient et de se rendre compte des visages qui lui faisaient face. Il y en avait beaucoup – beaucoup trop, même, réalisa-t-elle en sentant ses joues gagner en température – mais surtout, ils n’avaient vraiment pas l’air brillant. Et, comme ils devaient tous le savoir, Madeleine était tout simplement incapable de refuser quelque chose quand on le lui demandait avec une expression si malheureuse. Aussi obtempéra-t-elle finalement quand l’homme qui lui avait parlé la pressa à nouveau. Elle abandonna assiette, fourchette et repas sur la table et recula sa chaise dans l’idée de se lever. Hélas, la situation inhabituelle et les regards de ses collègues ne l’aidaient pas vraiment, et la domestique trébucha, avant de se raccrocher à la table.

« J’y… j’y vais, » balbutia-t-elle en se redressant, et en prenant la direction de la porte le plus vite possible.

Elle ne savait pas exactement ce qui se passait, elle ne savait pas si elle courrait obéir aux ordres om si elle fuyait l’ambiance étrange de la cuisine et les regards de suppliants et/ou paniqués de ses collègues, mais ce n’était pas vraiment important. Au moins, elle savait ce qu’elle devait faire et comment le faire et, de toute manière, elle n’avait plus faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: [Henker H] A LA MARMITE, A LA MARMITE !!! [Vendredi 9 mai]   Jeu 28 Jan - 23:51

La réponse de la jeune femme fut accueillie par un certain nombre de souffles relâchés, chacun portant en leur sein un soulagement palpable. Comme si la moitié des hommes présents avait craint qu'elle ne panique et aille se cacher dans le garde manger et que l'autre moitié s'attendait à ce qu'elle s'évanouisse sur le champ... mais non, mademoiselle Rollin semblait bien décidée à accomplir sa mission, même si elle n'avait pas l'air de l'être.
Mais enfin, on pouvait pas demander à la petite Madeleine d'avoir l'air sûre d'elle. Disons juste que comparé à ses performances habituelles, on pouvait probablement supposer qu'elle était déterminée, sans trop d'erreurs possibles. Alors on faisait comme si, s'écartant sur son passage pour qu'elle puisse passer plus vite, au cas où ces quelques secondes puissent lui être d'une quelconque utilité.

Elle n'était pas encore partie que, déjà, le Chef Eisen gueulait quelques ordres. A la marmite, à la marmite ! Ce soir, il fallait que tout soit parfait, que la vaisselle des officiers soit impeccable -non qu'elle ne le soit pas d'habitude-, la viande cuite sans aucune trace de brûlure, les légumes pas trop mous sans être trop durs, le pain coupé avec un parallélisme cartésien... ce soir plus que tous les autres, chaque homme savait qu'il aurait Eisen sur le dos, qu'il soit un Allemand très concerné par leur visiteur du soir ou un Français qui au fond n'en avait rien à cirer, mais souhaitait éviter que le type ne mette tous les Allemands de mauvaise humeur pour les semaines à venir.

[Suite dans ce sujet.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Henker H] A LA MARMITE, A LA MARMITE !!! [Vendredi 9 mai]   

Revenir en haut Aller en bas

[Henker H] A LA MARMITE, A LA MARMITE !!! [Vendredi 9 mai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Base aérienne de Sarnand :: Le château :: L'aile des communs-