Celestin Martin.


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Celestin Martin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Français
avatar

Messages RP : 0
Messages : 11
Âge du personnage : 24 ans.

MessageSujet: Celestin Martin.   Dim 7 Fév - 22:38

Fiche de personnage

Nom : Martin. Original, non?

Prénoms : Celestin, Auguste, Roger.

Âge : 24 ans.

Nationalité : Français, originaire du fin fond de la Somme.

Métier : Postier pour l'AM, posté à Viers.

Description physique : Celestin, c'est un p'tit gars de la Somme, un gentil bonhomme qui veut de mal à personne, et ça se voit. Pas bien grand (1m70) et pas très musclé (61kgs), le jeune homme n'a pas la carrure d'un soldat de l'Armée de Terre, mais son profil svelte et fin en fait un parfait pilote.
Ses cheveux blonds, qu'il coiffe toujours pour se donner un peu de prestance, ne résiste pas aux vols et s'ébouriffent dès qu'on leur en donne l'occasion. Imberbe, le pilote n'a ni barbe ni moustache.
Ses petits yeux bruns s'accordent avec son visage encore juvénile, et son sourire est plus proche de celui de l'enfant que celui de l'adulte.
Lorsqu'il ne porte pas son uniforme de sous-lieutenant, ses origines reviennent au galop, et Celestin s'habille comme le paysan qu'il était autrefois.
Sa voix, agiuë mais tout de même masculine, complète ce cadre de jeune homme pas encore tout à fait adulte.

Description mentale : Celestin, c'est un p'tit gars qui n'aime pas trop imposer sa présence. Il apprécie la compagnie des autres, mais écoute plus qu'il ne parle. Assez timide et introverti, il ne cherche pas à impressionner - sauf après son service, lorsque quelques verres l'égaient.
Son bon fond le pousse à toujours vouloir rendre service, et parfois d'ailleurs à en faire un peu trop. Si ses intentions sont toujours de bon augure, elles peuvent finir par agacer les gens que Celestin cherchent à impressionner. Car en mal de reconnaissance, le jeune homme est prêt à tout pour faire ses preuves au près de ses supérieurs. Il veut prouver que ses origines modestes en font malgré tout un pilote comme les autres, convaincu qu'on le sous-estime - ce qui est parfois le cas, Celestin est un bleu fougueux qui manque cruellement d'expérience.
Intrépide et fougueux, il ne renonce à rien. S'il n'est pas téméraire, il reste armé d'un courage digne d'un soldat, et accepterait de mourir pour son pays, très fier d'être français et d'en porter les couleurs haut dans Jovial, un rien suffit à le satisfaire, et il jubile à la moindre intention qu'on lui adresse. Il est en mal de reconnaissance, et apprécie plus que tout être congratulé.
Il se fie régulièrement à son instinct, et a confiance en lui lorsqu'il est seul - la compagnie de jeunes demoiselles tendent à atteindre directement cette confiance, Celestin n'étant pas à l'aise en compagnie de la gent féminine de sa génération.
S'il n'est pas impulsif, les décisions de Celestin restent parfois peu réfléchies. Ce n'est pas une lumière, mais ce n'est pas non plus le dernier des idiots. Complétement dévoué à son pays, il est prêt à tout pour la France.
Il ne déteste pas les allemands, car sait que tous n'ont pas souhaité la situation. Par contre, il entretient une haine profonde envers tous ceux qui veulent humilier les français occupés.
Si ce n'est pas un résistant, rien ne dit qu'il demeurera incapable d'agir patriotiquement, même si cela va au délà des lois qui régissent la France occupée.

Histoire : Sourdon, un village de la Somme d'environ 200 habitants. Sa mairie, son école communale, sa salle des fêtes et son église. C'est là-bas que nacquit Celestin.
Ses parents, de petits exploitants agricoles touche-à-tout, ne manquaient pas d'amour envers lui et ses frères. Mais cela ne le priva pas de les aider très tôt. Dès qu'il rentrait de l'école, Celestin enfilait sa tenue de paysan et partait avec son père s'occuper des animaux ou des champs. Une enfance semblable à celle de beaucoup d'autres à l'époque.
Dans le village, tout le monde connaissait tout le monde, et Celestin eut une enfance simple mais heureuse. A l'école, il ne brillait pas particulièrement, et très tôt, on comprit qu'il n'irait pas au collège - comme ses frères.

Très tôt, Celestin fut prit de passion pour les Etats-Unis, le pays où tout est possible. Sachant lire, le jeune garçon était avide de recueillir tous les documents traitant du Nouveau Continent. C'était décidé, plus tard, il irait là-bas.

A 12 ans, il arrêta sa scolarité, n'étant pas suffisamment brillant pour poursuivre. Ses parents étaient suffisamment armés en main-d'oeuvre avec ses 3 frères, et lorsque le vieux garçon du village qui travaillait à l'Aéropostale régionale demanda s'il pouvait apprendre son métier au petit Celestin, un gamin attachant, ces derniers acceptèrent.

Le relais de l'Aéropostale picard était situé à proximité d'Amiens, et s'occupait de missions d'ordre administratif au niveau régional, effectuant à quelques rares occasions des trajets jusque Lille, Amiens ou Reims. Il était composé de 2 dragons, des Toute-Vitesse, et de 3 pilotes qui se relayaient. Le vieux garçon, M.Garon, s'occupait lui de l'entretien du site. Il était l'homme-à-tout-faire, et étant resté le vieux garçon de son village, il s'était montré désireux d'offrir son savoir à quelqu'un.
Celestin, qui rêvait d'échappées solitaires, voyait là une formidable occasion de vivre quelque chose de différent. De plus, il s'attacha très vite aux 2 montures du relais, et découvrit en les dragons sa 2eme passion. Là-bas, on appréciait la présence de Celestin, un petit plein de vitalité et d'envie. Chaque matin et soir, le maître et son apprenti perdait une heure en calèche pour se rendre sur le site.

Les années passèrent, et Celestin ne gagna qu'en expérience. Un petit de son âge ne touchait presque rien, et ses parents récupéraient son maigre salaire. Le petit n'avait pas à se plaindre, il avait échappé aux mines ou à l'usine.

Les années passèrent, se ressemblant toutes plus ou moins. A quinze ans, Celestin eut même la chance de monter sur un des 2 dragons, embarqué par un des pilotes qui appréciait ce petit bout d'homme. C'est aujourd'hui encore son plus beau souvenir. Cette sensation de liberté reste aux yeux de Celestin inégalable.
Le SPA partageant le relais avec l'Aéropostale, n'ayant qu'un seul dragon sur place, Celestin demanda à effectuer son service en tant que réserviste sur le site, et sa démarche fut acceptée. Le jeune garçon n'imaginait pas la chance qu'il avait d'avoir rejoint si jeune l'Aéropostale.

Pendant son service, il apprit alors les rudiments de l'armée française, et s'occupa énormément de l'entretien de l'enclos du dragon du SPA. Ce fut éprouvant, mais également enrichissant aux yeux du p'tit gars. Une fois son service terminé, Celestin eut l'intime conviction qu'il rejoindrait à son tour le SPA.

Et la chance lui sourit à nouveau. A 19 ans, il fut choisi pour s'occuper d'un oeuf de Toute-Vitesse. En effet, le pilote initialement prévu pour s'en occuper s'était blessé, et ayant la carrure d'un pilote, Celestin put bénéficier de cette incroyable opportunité.
Evidemment, il ne gagnait toujours presque rien, mais très vite, "Texas" (nommé ainsi en raison de la passion de Celestion pour les USA) grandit et Celestin apprit le métier sur le vif. Il était le 4e pilote de l'Aéropostale, maintenant équipée de 3 montures, et se révéla être un brillant arnacheur.
Il apprit à s'adapter au caractère de son protégé, qui, même s'il ne lui appartenait pas, fit ses lettres, lui aussi, aux cotés de Celestin.
Innocent, le jeune homme rêvait déjà d'une place hors métropole, assurant les courriers entre les colonies. L'arrivée du Front Populaire avait offert une nouvelle vigueur aux français, grisés par la crise ainsi que par les tensions croissantes avec son voisin germanique.

1937, 1938, puis 1939. Et la guerre qui se déclencha, malgré tout ce que tenta la France pour éviter cette issue pourtant inéluctable. Très vite, la France dut malgré tout affronter l'ennemi, et, ayant suivi une formation de réserviste dans le SPA et étant pilote, Celestin fut sélectionné pour participer au programme. L'Aéropostale, comble de la chance, accepta de céder Texas à l'Armée de l'Air, et Celestin et son fidèle destrier furent formés au rang de réserviste durant l'année 39.
En 1940, il fut dépéché au SPA de Montreuil. C'était à l'autre bout de la France, mais la perspective était plus alléchante que celle qu'avait connue les frères Martin, envoyés sur le front.

Si Celestin touchait du bois, il découvrit la dure réalité de la guerre, et sa joie s'atténua. Sa formidable épopée l'avait tout de même amené à cotoyer la mort au quotidien, et à risquer sa vie. Plusieurs fois, il dut effectuer des courriers en franchissant des lignes allemandes, les griffes des géants ailés germaniques manquant Texas de peu, et les armes au sol rendant la volée difficile et éprouvante.
Lui qui avait grandi dans une bulle où il semblait vivre un rêve éveillé, Celestin fut brutalement ramené à la réalité. Certaines des personnes auxquelles il s'était attaché périr sur le champ ...

Puis la guerre prit fin. L'allemagne avait gagné, déjà. Tout fut très rapide. Celestin, postier à l'origine, et simple réserviste, dut quitter l'armée. Texas appartenait toujours à l'Aéropostale, et le p'tit gars de la Somme restait avant tout formé comme un pilote de courrier. Le rapatrier dans la Somme était possible, mais Celestin n'avait pas l'intention de quitter le coin. Pour lui, ce n'était pas fini. Il avait tout appris à Montreuil, il n'allait pas quitter la ville facilement. Il obtint son transfert à la base de Viers, rejoignant le service civil et l'Aéropostale. Travaillant pour l'AM, le jeune homme dut dès lors effectuer des missions qui paraissaient presque ennuyeuses à coté de ce qu'il avait pu vivre en tant que réserviste du SPA.

Et puis, suite à l'attaque du paquebot américain, Celestin se sentit profondément blessé. Les USA avaient été touchés, affaiblis. Eux, les "intouchables" ...
La situation devenait tendue, et même si à Montreuil, l'ambiance se voulait apaisée entre les 2 nations, Celestin développa une profonde haine pour les allemands exprimant clairement leur prétendue supériorité.

Relations : Ses deux parents, Rachelle et Denis, ainsi que ses 3 frères tous plus agés que lui : Auguste (26 ans), Casimir (28 ans) et Raymond (31ans). Tous trois ont rejoint l'armée de terre, et par chance, tous ont survécu mais sont restés, eux, dans la Somme.
Globalement, Celestin connait également les pilotes français de Sarnand et Montreuil, mais n'a pas de réels amis sur place. Juste de bons camarades avec qui tuer le temps.

Dragon : Texas, un mâle "Toute-Vitesse" comme beaucoup d'autres. 5 mètres 50 de long, 8 d'envergure, mais une silhouette un peu plus fine que celle de ses congénères.
Auguste l'a obtenu à l'âge de 19 ans, et ne s'en sépare plus depuis.
Texas a une peau plutôt foncée pour un Toute-Vitesse. Sa tête, l'extrémité de ses ailes et sa queue tendent vers le bordeau qui se dégrade pour finir sur des notes de beige. De nombreuses petites cornes d'un blanc cassé forment un triangle du bout de son museau jusqu'à ses oreilles.

Celestin et lui forment un bon duo, habitués à voler ensemble, mais Texas accpeterait sans doute un autre pilote, bien qu'il lui serait surement moins obéissant. De nature excité et impatient, Celestin perd souvent de précieuses minutes à le calmer avant de pouvoir l'arnacher. C'est un bon voleur, très à l'aise dans les airs, et s'adaptant bien à la région pourtant montagneuse. Il ne crée malgré tout pas l'exception, et n'assure aucun long courrier, et de rares courses intermédiaires pendant lesquelles il doit s'économiser.
Affectueux et de bonne volonté, il ne rechigne jamais à la tâche. Celestin sait qu'il doit malgré tout rester aux aguets, car l'instinct de son compagnon n'est pas des plus lucides. Il a rarement la grandeur d'esprit nécessaire à mêler spontanéité et raison.
Quoi qu'il en soit, Celestin n'échangerait pour rien au monde Texas, même si on lui proposait un dragon plus imposant. Il a tout appris avec lui, et espère bien mourir à ses côtés.


Dernière édition par Celestin Martin le Lun 8 Fév - 20:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 0
Messages : 11
Âge du personnage : 24 ans.

MessageSujet: Re: Celestin Martin.   Lun 8 Fév - 1:17

Texte personnel :

Mars 1941.

Cloué au sol. La France humiliée, l'Allemagne enorgueillie ... Celestin était déçu, et Texas aussi. Le dragon, d'ordinaire excité, avait bien compris que rien ne serait plus comme avant, malgré son étroitesse d'esprit. Le SPA s'occupait de maintenir le contact avec les populations isolées, ainsi que d'effectuer des missions pour le compte des allemands. Des boches ... Si certains n'avaient pas demandé à se retrouver ici, d'autres vivaient en gonflant en permanence leur torse, persuadés d'être les héritiers d'une race supérieire. Mon cul.

L'ambiance avait été bien meilleure au camp, mais on ne pouvait trop se lamenter : certains vivaient une situation pire ...

Lassé de ne rien faire, Celestin décida d'aller rendre visite à Texas. Le lien était fort entre le dragon et son arnacheur, mais Texas n'était pas une monture difficile. Il acceptait les ordres, la seule contrainte étant que, débordant d'énergie, il fallait réussir à le canalyser.

- Alors l'ami, tu ne t'ennuies pas trop?

- Brrrhh, arrête ... Resté cloué ici, ça me tue.

- Je sais, Tex', mais on est tous dans le même bain. Ne te plains pas, on a quelques missions ... Ok, c'est pas la joie, mais pense que l'on rend service aux populations isolées.

- Ouais ... J'comprends pas toutes vos histoires avec les allemands. Tout ce que j'sais, c'est que j'suis cloué ici.


Texas était contrarié, c'était certain. Il ne s'intéressait pas vraiment aux affaires politiques et militaires. Dans le fond, les grandes instances, c'était un charabia sans intérêt pour lui. Tout ce qui l'intéressait, c'était le concret, l'action, l'occasion de battre des ailes et de profiter de vols énergisants. Celestin avait tenté le coup, essayant de remonter un peu le moral de son compagnon, mais c'était peine perdue. S'il ne venait pas avec une bonne nouvelle, ou même une petite mission, Celestin n'avait aucune chance d'intéresser Texas. Il restait un Toute-Vitesse, et n'était donc pas réputé pour accepter qu'on puisse répondre les problèmes en discutant. C'était un brave compagnon qui se contentait de pas grand chose. Mais en l'occurence, le "pas grand chose" n'était plus au programme ...

[Désolé pour ce post qui, dans le fond, n'est pas exceptionnel, j'avais pas d'idée quant à un moment marquant de la vie de Celestin, j'ai donc essayé de résumer sa relation avec Texas.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Celestin Martin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Cadastres :: Archives-