Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Sam 13 Fév - 13:41

[Pour Julia]

Ce n'était pas tellement fréquent pour Wolfgang d'être blessé lors d'un exercice, mais quand ça arrivait, il trouvait très souvent le moyen que ce soit handicapant. Mais le pire c'était qu'il ne l'avait pas fait exprès, il n'avait même pas tenté de faire une manoeuvre délicate ou quoi que ce soit ! Non, il avait juste fait ce qu'on lui avait dit de faire et ça avait mal tourné.

Enfin, pas si mal que ça tout de même, il n'avait certainement rien de cassé mais ce n'était pas pour autant que ça n'était pas douloureux. Et aussi pour son amour propre même s'il n'avait rien à se reprocher. Il faut dire que son harnais était bien attaché, les mouvements qu'il avait fait avec Orion étaient bien connus, et il trouvait le moyen de se blesser là !

Autant dire que quand il avait poussé le cri de douleur, Orion s'était immédiatement posé avec de l'inquiétude dans la voix. Wolfgang était descendu assez pâle et il avait surtout tenu à dissimuler le sang qui coulait pour ne pas inquiéter plus que nécessaire son dragon.

Il regarda la boucle incriminée du harnais qui s'était entrouverte et avait du coup permis au morceau de métal tranchant de pénétrer le tissu et une bonne épaisseur de peau dessous et il se dit que le harnais n'aurait pas été sur Orion, il aurait pu au moins lui donner un bon coup de pied. Mais là c'était hors de question, il était aussi hors de question de lever la jambe pour l'instant.

Il vit qu'un autre Flieger venait l'aider et il se dégagea brusquement, manquant de tomber par la même occasion. Orion ne devait pas le voir faible ! Et, plus claudiquant que marchant, il arriva au niveau des escaliers menant à l'infirmerie. Quelle idée aussi d'avoir des escaliers à monter pour aller dans une infirmerie !

Il finit tout de même par arriver à bon port et espéra franchement que la personne qui allait le recevoir était compétente et si possible pas trop ... féminine parce que comme il allait, une fois encore, perdre son pantalon pour pouvoir se faire soigner ... il n'avait vraiment pas de chance.

Il s'appuya sur la porte et entra en grimaçant, ça faisait tout de même mal de s'ouvrir la cuisse avec une boucle d'acier mal soudée.

" Il y a quelqu'un ? "

Il s'allongea sur un lit, se fichant un peu du sang qui allait maculer les draps blancs, tant pis hein ... il ne saignait plus tant que ça en plus !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Sam 13 Fév - 14:14

Ce jour-là, Julia était dans l'infirmerie, ce qui est logique puisqu'elle était infirmière. Elle rangeait les flacons qu'elle avait sorti auparavent pour soigner un blessé. D'un geste vif de la main, elle passa derrière son oreille une mèche de cheveux qui lui était tombé devant les yeux. Travailler à Sarnand n'était décidement pas une corvée. C'était même agréable.

Elle percevit un bruit de pas dans l'escalier et la porte grinça.

Elle entendit une voix parler en allemand et se retourna. Celui qui avait ouvert la porte était un jeune garçon qui avait la cuisse en sang et qui, apparement, souffrait assez à cause de cela, vu la grimace de douleur qu'il faisait.

Julia se précipita auprès de l'adolescent.

"Bon sang ! Comment tu t'es fait ça ?"

Elle ne lui laissa pas le temps de répondre qu'elle poursuivit :

"Installe-toi, je vais chercher de quoi panser ta blessure."

Le garçon ne se fit pas prier. Il avança en claudiquant et s'allongea sur le lit. Julia fouilla un peu et revînt avec pansements, coton, et tout ce qui servait pour ce genre de blessure. Elle examina la plaie qui semblait plutôt profonde et redemanda avant de commencer :

"Mais comment t'es-tu fait ça exatement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 14 Fév - 14:25

Oh ! Non ! Une femme ! Bon sang il n'allait pas pouvoir supporter ses jérémiades et son regard quand il devrait dégager la plaie. Et puis elle commençait déjà à lui demander comment il s'était fait ça, et puis surtout sans lui laisser le temps de répondre.

Il grimaça en s'allongeant et se dit que quitte à être ridicule, autant qu'il le soit par lui même. Donc il se redressa et commença à déboutonner sa ceinture tout en grimaçant. Non il allait avoir du mal à le faire lui-même mais il fallait souffrir parfois dans l'armée et il était au courant.

Il n'avait même pas terminé quand elle revint avec de quoi soigner trois plaies comme la sienne - ah les femmes - et qu'elle demanda à nouveau comment il s'était fait ça. Il commença à s'asseoir pour pouvoir terminer le retirage de pantalon quand il sentit que non ça n'allait pas du tout être faisable. Il avait certainement un peu trop forcé là ...

" Une boucle de métal qui s'est ouverte et qui m'a entaillé la cuisse. Heureusement que ce n'était pas de l'autre coté, Orion aurait été blessé. "

Oui, que lui soit blessé n'était finalement pas si grave que ça, mais qu'Orion risque de l'être était terrible et terrifiant pour le jeune pilote. Il avait eu la jambe cassée une fois et s'était aussi démit l'épaule et il s'en était toujours sortit sans geindre. Mais si jamais son dragon avait ne serait-ce qu'une égratignure, il en voulait à la Terre entière.

Il grimaça en commençant à retirer le tissus qui collait à la plaie, mais il était un soldat que diable et il pouvait bien faire ça tout seul ! Pas besoin de l'attention de quelqu'un pour l'aider !

" Autch ! "

Bon, pas certain du tout, mais si on ne le forçait pas à s'allonger, il allait finir par y arriver, ça ne faciliterait pas la guérison puisqu'il était un malade exécrable mais il n'aurait pas été faible devant une femme ! Et que ce soit une infirmière qui en avait certainement vu d'autres ne l'effleurait même pas.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 14 Fév - 16:32

Quand Julia était revenue avec tout le matériel nécessaire pour soigner la blessure, le jeune homme avait déjà commencé à enlever sa ceinture, non sans une moue de douleur.

Tant dis que le garçon s'asseyait afin d'enlever son pantalon, Julia lui redemanda comment il s'était fait ça. Bien entendu, elle obtenu rapidement une réponse. Une boucle de métal avait entaillé la cuisse.
Et bien, en plus. La blessure semblait bien profonde mais elle restait guérissable. Tout de même, il s'était bien amoché.

Malgré cela, le jeune garçon semblait content que Orion -son dragon sans doute- n'eusse pas été blessé. Elle regarda le pilote. Il était terriblement jeune. Il ne semblait n'avoir même pas 18 ans et déjà il volait. Qu'est-ce que ce sera dans 10 ans ? Elle eut un petit sourire discret à cette pensée. Il allait surement devenir un excellent pilote une fois adulte.

L'adolescent enlevait péniblement son pantalon ; le sang collait le tissu à la plaie et cela devait être très douloureux de les séparer. L'infirmière aurait bien voulu aider le blessé mais ce dernier semblait trop fier pour accepter cette aide. Ah les hommes.

Le jeune homme poussa un petit cri de douleur, mais apparemment têtu, il continua à essayer d'enlever le pantalon taché de sang. Il allait continuer à se faire mal stupidement si il n'acceptait pas que Julia l'aide. En plus c'était son boulot de le soigner, il n'était pas obliger de s'obstiner autant.

"Attends, laisse-moi t'aider." lui proposa Julia. Et puis elle ajouta, comme pour le rassurer : "Ne t'inquiètes pas, je ferais très attention et je te ferais le moins de mal que possible."

C'est vrai, après tout, son but n'était pas de faire souffrir encore plus les blessés. Mais bon, encore fallait-il que le jeune pilote accepte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 14 Fév - 16:59

Et forcément elle lui proposa de l'aider en lui disant de s'arrêter. Wolfgang sentait ses yeux le piquait, ça faisait quand même super mal surtout qu'avec ses gesticulations il avait réouvert la plaie mais il était hors de question qu'il passe pour une mauviette.

Et la phrase qu'elle ajouta ne fit qu'envenimer les choses. Il secoua la tête avec dépit et regarda l'infirmière. Elle semblait vraiment vouloir l'aider, quelle plaie tout de même de tomber sur quelqu'un de pareil. Il n'aurait pas pu tomber sur un médecin bourru lui disant que ce n'était rien et qu'il allait recoudre sans perdre de temps inutile en paroles de réconfort. Elle attendait quoi ? Qu'il se jette dans ses bras en pleurant pour voir sa môman ! Ridicule, il n'allait pas verser une larme pour un truc aussi bénin non ?

Quoi que, quand il chopperait l'artisan qui avait soudé cette boucle, il lui ferait passer l'envie de recommencer. A tous les coups c'était un français qui avait fait exprès pour que les pilotes allemands se blessent !

Il s'allongea de mauvaise grâce car il savait que ça allait lui faire moins mal si c'était la jeune femme qui s'en occupait. Mais tout de même, il fallait qu'elle comprenne qu'il n'était pas un gosse qui allait demander à ce qu'on le ménage. Non, il devait retourner le plus vite possible auprès d'Orion.

" Faites ce que vous avez à faire et ne vous inquiétez pas. C'est une petite coupure de rien, je vais très bien m'en remettre. Et par pitié ne me dites pas que je suis un grand garçon courageux, je crois que je ne pourrais pas le supporter et que blessé ou non j'irais me faire soigner ailleurs ! "

Oui, ça il savait très bien râler contre les gens qui le trouvaient encore trop jeune pour se battre. Il savait se battre donc non il n'était pas trop jeune. Il laissa ses mains le long de son corps pour qu'elle puisse s'arranger pour le soigner. Et par Dieu faites qu'elle aille vite !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 14 Fév - 17:33

Quand il entendit la proposition de l'infirmière de l'aider, le jeune homme secoua la tête. Etrangement, Julia s'était attendue à cette réaction. La fierté masculine, elle connaissait. Elle avait tout de même deux frères. Mais ce blessé semblait vraiment têtu.

Elle l'avait vexé, c'était sur. Elle avait douté de sa virilité et ça l'a blessé dans son amour-propre. Peu importe, il pouvait être le plus jeune et le plus courageux des pilotes, il restait un blessé à soigner et auquel il fallait donner des soins. Et tant pis si il se sentait ridicule à cause de ça.

Il s'allongea tout de même, à contre-coeur surement. Julia enleva délicatement le pantalon, faisant très attention à ne pas lui faire sentir la moindre petite douleur. Cette tête de mule avait réouvert sa plaie en s'étant obstiné à vouloir se déhabiller lui-même.

Les paroles du jeune pilote la firent sourire. On voyait qu'il tentait de se donner un air fort, courageux. Elle lui dit :

"Oh j'espère pour toi que tu vas vite t'en remettre, cette blessure est plutôt profonde. Enfin, tu as l'air plutôt resistant, ça devra aller."

Elle imbiba un coton d'alcool et le rapprocha de la cuisse sanglante. Ca aller piquer un peu mais bon, il le disait lui-même, elle ne devait pas s'inquiéter. Il lui avait fait comprendre que c'était un soldat malgré son apparent jeune âge, alors elle le soignerait comme un soldat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 14 Fév - 17:53

Si Wolfgang ferma les yeux quand elle retira son pantalon c'était parce qu'il avait un peu honte tout de même de se montrer à moitié nu devant une femme. Enfin pas honte de son corps, n'oublions pas qu'il s'agit de Wolfgang tout de même, mais honte d'être si faible et surtout si blessé à l'intérieur de la cuisse. Faites qu'il puisse rapidement passer un nouveau pantalon !

Ca voulait dire quoi ce qu'elle ajouta ? Comment ça la blessure était profonde et elle espérait qu'il allait vite s'en remettre ? Il n'y avait pas d'espoir qui tienne, seulement des certitudes sinon il demandait à voir quelqu'un qui savait et pas quelqu'un qui pensait. Depuis quand les infirmières étaient-elles payées pour penser ? Non, elles agissaient comme toute infirmière digne de ce nom pouvait agir et quand elles ne savaient pas elles allaient demander à un médecin !

Il ouvrit les yeux pour voir ce qu'elle faisait tout de même et il se dit qu'il avait bien fait. Parce que de se faire appliquer un coton avec de l'alcool quand on avait les yeux fermés ça surprenait. Et toute douleur qui surprenait pouvait faire crier, or Wolfgang était résolu à ne pas crier donc ... il attendit le contact alcool peau avec un peu d'appréhension. Vu la douleur que c'était déjà sans l'alcool, ça allait piquer un bon coup.

" Ben alors vous y allez ! "

Il souffla un bon coup quand le coton approcha de plus en plus de sa cuisse et il serra les dents, les poings et les paupières. Oui ça piquait bien même ! Il devrait suggérer ça à Heinz Siedler la prochaine fois qu'il le verrait, oui c'était très bien comme torture surtout que ça ne semblait pas stopper quand le coton était ôté. Mais Wolfgang était un garçon courageux et brave et solide et tout et tout donc il avait mal mais en silence (enfin si on omettait le petit gémissement qui avait juste la place de passer entre ses lèvres serrées). Et que des larmes perlent sur les coins de ses yeux n'était certainement qu'une illusion.

" Put... de boucle ! "

Si elle était choquée par les paroles vulgaires, elle risquait de ne pas faire long feu dans une base aérienne. Surtout que c'était la seule chose que Wolfgang pouvait dire sans que l'on entende les sanglots dans sa voix. Non, il ne pleurerait pas ! Mais ça piquait tout bien fort comme il fallait.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 14 Fév - 18:43

Lorsque l'infirmière avait été sur le point de mettre en contact le coton imbibé d'alcool avec la surface sanglante de la cuisse du jeune pilote, ce dernier avait rouvert ses yeux qu'il avait précédemment fermé lorsqu'elle l'avait déshabillé. Quand il vit cette rencontre du coton avec la cuisse, il avait semblé étonné. Il attendit puis impatient il avait intimé Julia à se dépêcher.

Quel caractère. Elle allait aussi vite qu'elle le souhaitait. Mais bon, elle n'était pas là pour se plaindre des blessés. Si ils étaient désagréables, tant pis, il fallait bien les soigner.

Alors qu'elle rapprochait le coton de plus en plus, elle sentit son souffle au-dessus d'elle. Elle remarqua accessoirement qu'il referma les yeux et qu'il serra les poings. Bah, après tout, c'était facile de deviner que dans quelques secondes la douleur de sa cuisse serait encore plus poignante. Et elle le fut, en effet.

Pendant que Julia passait le coton de long en large sur la blessure de façon à nettoyer le sang tout en passant de l'alcool un peu partout, le jeune homme poussa un juron sous la douleur.

Jeune, pilote, résistant à la douleur, entêté et vulgaire, c'était certain que l'avenir de ce garçon dans l'armée était tout tracé.

La vulgarité du gamin -car oui pour elle c'était encore un gamin, aussi courageux soit-il- ne l'avait pas franchement étonné. Sous la douleur il est normal que l'on jure, et puis à l'armée les hommes ne parlaient pas avec des manières.

"Bon comme c'est plutôt profond je vais être obligée de faire des points de suture."

Elle avait dit ça d'un ton très neutre mais elle laissait deviner dans sa voix que le pauvre blessé devrait souffrir encore un peu. Mais bon, il est courageux, ça ne devrait pas poser de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Mar 16 Fév - 23:14

Wolfgang se mordait les lèvres pour ne pas pleurer et en même temps il voulait répondre qu'elle y aille et qu'elle en finisse. Mais bon, les points étaient difficiles à supporter déjà quand on avait peu mal alors en ayant bien mal en plus ça allait être très très difficile. Il inspira et desserra les lèvres pour répondre.

- Faites ce que vous avez à faire et cessez de m'embêter avec des détails.

Bon, la voix qui se terminait en fausset à la fin, qui était cassée par la douleur et surtout qui n'était réduite qu'à un murmure ça ne le faisait pas vraiment. Mais elle n'avait pas intérêt à faire une seule remarque sinon il partait !

Enfin, il ne pourrait pas partir directement parce que ça faisait quand même très mal encore, elle avait dû le torturer exprès pour qu'il ne puisse pas se soustraire à son aiguille. Et de montrer sa mauvaise humeur était certainement quelque chose qui ne donnait rien pour se rendre agréable. Mais c'était étonnant de voir comment il faisait pour être si énervant quand il avait mal - à son amour propre ou physiquement.

Et là les deux se mêlaient car il avait très mal à la cuisse et il savait déjà qu'il serait impossible pour lui de monter Orion avant au moins trois ou quatre jours. Il allait devoir se reposer, peut-être même rester couché ! Ah ça non, si encore il avait quelqu'un à tyranniser durant ce temps là, mais non !

Il fixa ses yeux sur l'infirmière et il décida de ne plus cligner le temps qu'elle commence à piquer, après il était possible qu'il ferme les yeux pendant qu'elle ferait sa couture. Et là c'était peut-être pas si mal que ce soit une femme, elle savait coudre ...
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Mer 17 Fév - 11:28

Bon sang, elle commençait vraiment à plaindre le pauvre garçon. Aujourd'hui il avait dû bien souffrir. Non seulement le jeune homme s'était ouvert profondément la cuisse mais en plus les soins allaient lui être très douloureux. Décidément, il y a des jours où on n'a vraiment pas de chances.

Le jeune pilote lui intima à faire ce qu'elle devait faire d'un ton irrité. Oui, il devait bien souffrir. Julia le plaignit sincèrement à ce moment-là.

L'infirmière prit ce dont elle avait besoin pour cette opération. Elle prit l'aiguille qu'elle nettoya avant de faire passer le fil à l'intérieur, puis l'approcha de la cuisse. Ca allait faire mal, très mal.
Elle aurait voulu dire un petit mot d'encouragement au jeune homme mais bon, ça allait encore le vexer. Elle s'en abstînt.

Pendant un moment, elle s'en voulut un peu car après tout, avec ses soins, elle l'avait fait un peu souffrir. Mais d'un autre côté, c'était la seule solution.

Ca n'allait pas être facile, et avec ce blessé aussi désagréable elle ne savait pas vraiment à quoi s'attendre. Peut-être allait-il, sous le coup de la douleur, la reposer violemment en poussant une volée de jurons ? Ou peut-être allait-il rester silencieux jusqu'à la fin.

Bon il fallait y aller. L'infirmière pesta intérieurement ; faire des points de suture, elle haïssait ça. Le fait de devoir enfoncer quelque chose dans quelqu'un la répugnait. Elle avait à chaque fois mal pour le patient. En plus, la plupart du temps, ceux à qui elle devait le faire poussaient des cris horribles et désagréables à cause de la douleur.

Elle commença. En enfonçant l'aiguille, elle s'attendit à un cri de douleur ou même à un simple soupir étouffé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Jeu 18 Fév - 22:54

Wolfgang ne suivait pas les pensées de l'infirmière, il préférait se concentrer sur autre chose de manière à éviter de pleurer ou de crier sous l'assaut de la douleur. Et même s'il les avait suivies, il n'aurait pas réagit à la perche que ces dernières tendaient. Il était bien trop pris par la douleur pour savoir exactement quoi penser.

Son esprit divaguait dans toutes les directions, passant allégrement de l'Allemagne à la France, de son oncle à Orion, de Beth à Timothée, des montagnes aux lacs, des sapins aux avalanches. Et au dessus de tout cela une grande partie des nerfs à vif et une envie de verser des larmes d'impuissance et de douleur.

Il n'attendait qu'une chose, que ce soit terminé. Car si certains préféraient qu'on prenne son temps pour tenter d'évacuer la douleur au fur et à mesure, Wolfgang, lui voulait que ce soit terminé rapidement pour ensuite pouvoir prendre son temps et reprendre ses activités.

Mais dans tout ça, le plus difficile était certainement la perspective de ne pas reprendre d'activité quelconque. En effet, Wolfgang avait assez de bon sens pour savoir que sa blessure n'était pas anodine et qu'elle allait demander plus de quelques jours de repos. Il n'allait pas pouvoir participer aux entrainements avec Orion et un adolescent comme Wolf frustré de ne pas pouvoir se défouler, c'était certainement très dangereux pour la tranquillité de lieux tels que l'infirmerie de Sarnand.

" Vous n'auriez pas un verre de Schnaps ça ferait passer la douleur !"

Le ton était sec et froid, il montrait combien Wolfgang souffrait et combien il ne voulait surtout pas le montrer. Donc si jamais la réponse était positive, cela lui permettrait de se changer les idées et de, pourquoi pas, s'éloigner de cet abime de douleur dans lequel il allait tomber d'un instant à l'autre.

Mais elle se dépêchait d'enfoncer quelque chose dans son corps ! En l'occurrence, attendre n'était pas du tout son fort, au diable les préliminaires, que ça finisse et vite !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Ven 19 Fév - 12:17

Le jeune pilote était très silencieux, surement parce que la douleur l'empêchait de piper mot. C'était à la fois inquiétant et apaisant. Il ne pleurait pas ni ne criait. Il semblait pris dans une grande concentration afin de ne pas laisser la douleur s'emparer de lui.

Il ne semblait plus trop d'humeur à s'énerver non plus, la douleur était si intense qu'il ne bougeait pas beaucoup, voire presque pas du tout. Tant mieux !Après tout, il est plus facile de faire son travail quand le blessé se tient tranquille, non ?

Il n'émit aucun commentaire lorsque l'infirmière était partie chercher de quoi faire les points de suture, et il ne dit rien rien lorsque elle passa le fil dans l'aiguille.

A présent, Julia raprochait l'aiguille de la cuisse. Il fallait être attentive, faire très attention. Bon sang ce qu'elle détestait faire ça !

Mais alors que la rencontre entre l'aiguille et la cuisse commençait à se faire, le jeune homme demanda séchement un verre de Schnaps, pour faire passer la douleur. Mais Julia venait à ce moment-là de commencer.

"Je peux bien aller en chercher un dans la cuisine mais je viens de commencer. Tu le veux maintenant ou après ?"

D'un côté elle n'allait pas laisser ce qu'elle était en train de faire pour descendre dans la cuisine ; l'aiguille était déjà rentrer dans la peau. Non, ça serait stupide de le laisser avec une aiguille dans la cuisse. Ce serait stupide et douloureux. Il vallait mieux continuer.

"Désolée mais je viens de commencer. Ca ne va pas être possible."

Bon, il vallait mieux de terminer ça bien, mais vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 21 Fév - 20:36

Elle avait osé piqué avant qu'il ait terminé sa phrase si bien que maintenant il se mordait les lèvres pour ne surtout pas passer pour un pleutre et qu'il se retrouvait du coup totalement dépassé par les sensations de sa cuisse. Il ne savait pas que la cuisse avant autant de zones capables d'être douloureuses et il ne savait pas non plus que de rester de marbre alors qu'on enfonçait quelque chose en lui était si difficile.

Il n'avait jamais été recousu de la sorte malgré ses nombreuses blessures, il s'était déjà cassé quelque chose mais à l'époque il avait le droit de pleurer. Là il ne l'avait plus. Donc il devait rester de marbre et digne tel un grand soldat fort, viril, tatoué, ou pas tatoué d'ailleurs.

Mais rester de marbre alors que la personne qui vient de vous transpercer la peau avec une aiguille s'est arrêtée comme une idiote pour vous demander si vous voulez ou non qu'elle laisse tout en plan était impossible pour Wolfgang.

" Finissez en ! "

Ca ne claquait pas comme un ordre, pas du tout. Pourtant il aurait bien aimé que cela soit sec et cassant, qu'elle se confonde en de plates excuses pour pouvoir ensuite se sentir plus qu'elle ! Mais non, c'était impossible ça, car là il avait plus l'air de la supplier de faire vite et sans douleur, avec des sanglots dans la voix et comme un pauvre petit qui demandait une faveur alors que non, il ne demandait pas de faveur ! C'était son travail à cette infirmière de recoudre les gens.

Il se promit de demander le nom de la demoiselle pour pouvoir se venger de son sadisme (oui il avait décidé qu'elle était sadique et que ce soit vrai ou non ne changeait rien). Et il fallait aussi qu'il porte plainte contre les français pour avoir saboté une boucle de son harnais. Car c'était un coup des français obligatoirement !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 21 Fév - 21:22

Lorsque Julia avait bêtement demander si il tenait toujours à ce verre de Schnaps, le jeune garçon lui avait intimé d'en finir, et vite. Mais il n'avait pas dit ça avec le même ton irrité et sec comme au début, mais avec une voix brisée de sanglots et de douleur.

Julia cousu donc cette importante blessure, sans avoir rien apporté au jeune pilote parce que là, il lui était impossible de tout laisser en plan. Impossible mais surtout stupide. D'ailleurs, rien qu'en repensant qu'elle avait laissé l'aiguille dans la cuisse du garçon, même pour quelques secondes, pour demander si il fallait laisser ça comme ça le temps qu'elle descende, la gênait. Elle se sentit bête sur le coup. Très bête.

Julia se pinçait les lèvres. Précision, précision, précision... Coudre sur de la peau, c'est moins facile que ça en avait l'air. Et c'était vachement stressant. Alors que elle tentait de se concentrer afin de ne pas faire de bêtises, elle ne put s'empêcher de se demander à quel point la concentration du jeune homme était grande parce qu'il n'avait toujours pas pleurer. Enfin, pas encore. Parce que vu comment sa voix s'était faite douloureuse, voire presque suppliante, il devait être au bord des larmes et ça allait bientôt arriver.

Julia n'oublia pas de remarquer ce détail, d'ailleurs. Ca lui faisait bizarre d'imaginer ce garçon si têtu et fier en train de pleurer. On devinait facilement à quel point sa fierté était mise à l'épreuve. Ca devait être humiliant pour lui, sans aucun doute. Mais ça serait curieux et sadiquement intéressant à voir.

Julia se dépêcha dans son opération, et bien que pressée, ses gestes demeuraient précis et justes. Elle se dépêchait parce que elle aussi voulait terminer ça au plus vite, pas parce que ça la faisait souffrir comme pour le garçon mais parce qu'elle détestait coudre de la peau. Elle s'attendait à tout moment entendre le jeune garçon pousser un cri de douleur. Après plusieurs minutes, elle eut terminé son affaire, et déclara :

"Voilà, c'est terminé. Tu vas resté au repos quelques jours, le temps que tout ceci se cicatrise correctement. Pas de grandes activités, donc."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Mer 24 Fév - 23:49

Se faire recoudre n'était pas douloureux en soi. Enfin, l'aiguille qui pénètre lentement dans la chair n'était pas plus douloureux qu'une piqûre à répétition, donc Wolfgang pouvait gérer. Mais ce qui était douloureux dans la recousure (si si ça se dit) c'était la blessure. Et c'était en grande partie pour cela que les larmes coulaient sur les joues de Wolfgang alors que l'aiguille dessinait son incessant ballet.

Et quand on ne veut pas crier pour ne pas passer pour une mauviette, on mord quelque chose, or la seule chose que Wolfgang avait sous la main, ou plutôt sous les dents, à l'heure actuelle, c'était sa lèvre. Il ne fallait pas s'étonner dans ce cas qu'un goût de sang naquit dans la bouche du jeune pilote alors qu'il faisait tout son possible pour ne pas craquer devant elle. Oh, il craquerait, c'était certain, il était impossible psychologiquement et physiquement qu'il ne craque pas, mais ce serait en privé.

Les poings convulsivement serrés, le corps tendu comme un arc des muscles des bras jusqu'aux pieds, il attendait que cette torture se termine. Il s'imaginait bien proposer ça comme moyen de faire parler les autres à Heinz Siedler en signe de coopération, même s'il avait quelques doutes sur l'amour du gestapiste pour la torture.

Enfin, ce fut terminé et la douleur diminua même si elle ne reflua pas totalement. Wolfgang se détendit quelque peu avant d'ouvrir la bouche et par la même occasion de montrer les traces de morsure sur sa lèvre inférieure.

" Je peux partir maintenant ! "

Bon, il était prêt à parier qu'il ne pourrait pas faire deux pas sans s'écrouler, mais il devait rassurer Orion et pour cela il n'y avait que deux solutions, ou il parlait à son dragon en descendant, ou bien le dragon montait. La seconde solution étant totalement irréaliste, il ne restait que la première que la jeune femme ferait bien d'accepter ou tout du moins de trouver une très bonne raison pour que la tête brûlée ne quitte pas le lit !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Jeu 25 Fév - 13:02

Ah ! C'était enfin fini ! Plus que quelques bandages à faire histoire de faciliter la cicatrisation, et il ne restera plus que le lit pour quelques jours. Julia eut un soupir soulagé ; elle en avait terminé avec ce blessé exécrable. A présent, il devait se reposer.

Mais il semblait que le jeune pilote ne soit pas de cet avis. Il ouvrit la bouche, dévoilant sa lèvre inférieure bien mordue, et lança qu'il pouvait partir maintenant. Partir ? Dans son état ? Julia eut un air franchement étonné et légèrement irrité.

"Désolée mais pour l'instant tu ne bouges pas d'ici et tu te reposes. Vu ton état tu ne peux pas aller bien loin."

Le jeune garçon semblait ne savoir décidément pas se tenir en place. Et puis, pourquoi il tenait tant à partir ? Il avait des choses à faire, quelqu'un à voir ? Peu importait pour l'infirmière car elle comptait bien à ce qu'il reste se reposer, même si ça ne lui plaisait pas.

Mais c'était tout de même curieux que le jeune pilote veuille déjà partir alors qu'il venait à peine d'être soigné. Il était peut-être têtu mais pas stupide au point de penser qu'il pourrait ne serait-ce que descendre toutes les marches de l'escalier menant à l'infirmerie sans tomber. Il y avait forcément une bonne raison. Curieuse, Julia ne put s'empêcher de lui demander :

"Et puis, pourquoi tu veux partir si tôt ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Jeu 4 Mar - 22:00

Comment ça désolée, mais elle n’allait pas tarder à être réellement désolée si elle continuait à refuser qu’il sorte. Se reposer ce n’était pas fait pour ceux qui avaient des choses à faire, c’était bon pour les feignants et les français. Mais les soldats du Reich ne se reposaient pas pour une simple blessure à la jambe ! Bon, si peut-être mais ce n’était pas une raison.

Et elle osa même dire qu’il ne pourrait pas aller bien loin. C’était quand même lui qui avait réussi à venir jusque là seul et sans aide ! Ce n’était pas rien tout de même. Il allait devoir agir pour qu’elle comprenne qu’il pouvait bouger sans aucune difficulté.

Il commença à se redresser mais se rendit à l’évidence qu’il ne pourrait le faire tout seul. Il allait devoir demander l’aide de l’infirmière car sinon Orion serait réellement inquiet. Un soupir fut nettement audible alors qu’elle posait la question sur son envie de partir rapidement.

Elle était réellement infirmière à Sarnand ? Car lui savait exactement pourquoi il voulait partir et ce n’était pas compliqué de le comprendre, il avait encore son uniforme de Flieger, donc il voulait aller voir son dragon ! Mais puisqu’elle ne le comprenait pas, il allait le lui expliquer. Il s’éclaircit la voix en se demandant pourquoi elle ne lui avait pas encore proposé de boire un peu d’eau.

« Je suis Flieger, j’ai un dragon qui s’inquiète pour moi et je ne peux pas le laisser comme ça. Donc à moins que vous ne puissiez le faire entrer ici, je descends le voir. Ce serait vraiment bien de me permettre de quitter les lieux. »

Comme il l’avait déjà essayé, il tenta à nouveau de se redresser, mais ce n’était pas du tout simple et il gémit quand il sentit la peau se tendre et tirer sur les chaires encore à vif. Bon, il n’allait pas pouvoir le faire…

« Et en même temps de me donner quelque chose pour que je puisse y aller sans l’inquiéter encore plus. »

Poli ? Aimable ? Non, c’était tout de même un Wolfgang blessé qui s’exprimait !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Sam 6 Mar - 17:41

Alors, le jeune Flieger voulait descendre pour voir son dragon. C'était simplement ça. Il voulait simplement voir son dragon. Quitte à souffrir terriblement, il voulait le voir quand même. Julia leva les yeux au ciel. Cette attitude ne l'étonna même plus. D'ailleurs, si il s'était trainé à même le sol pour descendre, elle ne s'en serait même pas étonnée.
Tout de même, il était terriblement borné.

Le jeune homme insistait et Julia commençait vraiment à perdre patience. Elle l'avait supporté jusque là, mais il commençait vraiment à l'énerver.

"Je comprends que tu ne veuilles pas inquièter ton dragon mais tu n'es pas stupide, tu vois bien que tu ne peux pas marcher pour l'instant. Et ce n'est pas que je t'interdise de quitter les lieux, c'est que tu ne peux pas partir."

Bon, il ne devait pas être très convaincu. En même temps, pour convaincre ce gamin à quelque chose, il fallait vraiment avoir du talent.

"J'imagine que quoi que je te dise, tu voudras tout de même descendre." Elle eut un soupir. "Alors, comment comptes-tu t'y prendre ? Tu imagines bien que tu as besoin d'aide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Mar 16 Mar - 23:03

Oui, Wolfgang voyait bien qu'il ne pouvait pas marcher immédiatement, mais c'était de SA faute à elle puisqu'elle ne lui avait fourni aucun anti douleur et que du coup il avait encore mal. Il savait bien que cette infirmière était sadique et qu'elle voulait à tout prix faire exprès de le faire souffrir physiquement et maintenant mentalement en lui montrant qu'il était faible et bon à rien à l'heure actuelle. Mais non, il allait lui montrer qu'il pouvait faire des choses bien et qu'il n'était pas si faible que ça !

Il pouvait fort bien partir tout seul puisqu'il avait monté les escaliers, bon, oui ça avait fait mal, il avait même fait en sorte de se retrouver encore plus mal en point qu'à son départ, mais il l'avait fait. Alors est-ce qu'elle avait si peu confiance en ses points pour l'empêcher de partir ?

Elle sembla enfin remarquer qu'il allait faire ce qu'il avait décidé avec ou sans son avis et elle lui demanda comment il comptait s'y prendre, ce n'était pas compliqué, il allait descendre les escaliers, aller voir Orion, lui montrer qu'il allait très bien, lui retirer son harnais mal conçus, l'accompagner dans son étable et le huiler pour lui montrer qu'il allait bien, tout cela en restant debout...

" Vous souhaitez que je vous explique comment je compte descendre les escaliers ? Comment je compte faire le trajet jusqu'à Orion ? Tout simplement en posant un pied devant l'autre et en recommençant. Maintenant si vous vouliez bien me donner de quoi avoir moins mal, ce serait gentil car je commence à perdre patience."

C'était bien quelqu'un à SON service donc il pouvait lui parler comme il le souhaitait et il n'allait certainement pas reconnaitre qu'il était faible et qu'il ne pouvait donc pas bouger à l'heure actuelle. Car n'oublions pas de qui il s'agissait, ce blessé était certainement l'un des pires de la base, avec Camille mais bon ... jamais il ne le reconnaîtrait !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Mer 17 Mar - 18:19

Le Flieger fit remarquer assez sèchement à Julia qu'il pouvait très bien descendre les marches de l'escalier comme tout le monde. Puis il lui demanda, ou plutôt l'intima, à lui donner quelque chose pour calmer la douleur afin qu'il lui soit plus aisé de descendre.

Le jeune garçon n'était pas le seul à perdre patience. Les lèvres pincées et les poings serrés, l'infirmière tentait de retenir son agacement. Bon sang ! Il était plus énervant qu'un Français ! Elle se calma avant de reprendre.

"Si tu descends maintenant ta plaie risque de se rouvrir, même si je te donne quelque chose pour calmer la douleur."

Elle espérait sincèrement qu'il comprenne que non, il ne pouvait pas marcher pour l'instant, et que non, il ne pourrait donc pas descendre. Mais d'un autre côté, elle savait bien que, têtu comme il était, il continurait à lui tenir tête. C'était à se demander si il était stupide ou si il le faisait exprès, rien que pour agacer l'infirmière. En tout cas, ce n'était pas souvent qu'elle voyait un si jeune pilote aussi borné. L'âge y faisait peut-être quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 21 Mar - 22:24

Quoi ? Qu'est-ce qu'elle osait dire ? Après la souffrance qu'elle lui avait infligé, la fourbe sadique infirmière osait lui annoncer tout de go que sa blessure pourrait se réouvrir s'il partait. Alors que le but de se faire recoudre c'était bien que la blessure ne risque plus de s'ouvrir. Donc soit elle mentait, soit elle n'avait pas bien fait son travail. Et comme elle avait l'air particulièrement incapable (oui elle lui avait fait perdre du temps, elle lui avait fait mal donc elle était incapable), Wolfgang ne doutait pas une seconde qu'elle avait saboté le travail.

- Donc vous me conseillez de rester là et de me tenir tranquille pendant que vous allez chercher un médecin capable de me soigner efficacement et de me laisser ainsi quitter l'infirmerie.

Il la toisa de son regard le plus noir possible, il ne faisait pas souvent passer ses émotions dans ses yeux, mais là, si elle avait été la cible de bon nombre de regards de ce type, il ne faisait aucun doute qu'elle ne serait plus infirmière à l'heure actuelle. Mais comme elle devait tout de même avoir une utilité quelconque, il devait essayer de la trouver pour ensuite pouvoir lui signaler que son cas ne nécessitait pas sa présence mais celle de quelqu'un de compétent.

Alors, voyons voir, elle était jeune, blonde, assez agréable à l'oeil, donc elle avait comme utilité de faire tenir tranquille les soldats dans les lits pendant qu'elle passait dans sa tenue affriolante. Car oui, une infirmière ça avait une tenue affriolante et ça faisait tenir les mâles en place. si en plus elle pouvait ne pas avoir de bouton du haut sur sa blouse blanche c'était encore mieux. Il détailla la blouse et constata qu'elle avait le bouton du haut. Alors comme ça, parce qu'il était encore jeune, il n'avait pas le droit au spectacle. Ce n'était pas grave parce qu'elle n'était pas assez jeune pour lui. Il était possible que les vieux pots donnent les meilleures soupes, mais là lui était quand même trop ... jeune pour ça.

- Alors, allez donc chercher quelqu'un de compétent pour que je puisse descendre ! Ou au moins faites le travail qui vous est assigné, j'ai besoin d'un pantalon de rechange.

Ca ne cognait pas une infirmière, donc il ne risquait rien. Et puis, c'était bien ça qu'elle faisait là non ? Nettoyer les plaies et passer les ustensiles chirurgicaux et torturer les adolescents aussi.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Jeu 25 Mar - 12:50

Quoi ? Comment ça aller chercher un médecin compétent ? Remettait-il en question ses soins ? Non seulement elle l'avait soigné mais en plus elle n'avait pas perdu son calme devant le comportement de ce sale gosse, et cela ne lui suffisait pas ?

Julia faisait un assez grand effort pour garder son calme et ne pas crier sur le jeune pilote. Elle serra les poings. Le regard noir du gamin la mis un peu mal à l'aise et ne calma en rien sa colère. C'est incroyable tout de même la façon dont un gamin même pas majeure peut se montrer désagréable. Et ingrat. Surtout ingrat.

Bon, il voulait partir ? Et bien qu'il parte. L'infirmière se dirigea vers un placard, le fouilla à la va-vite et en sortit un pantalon de rechange. Bon, certes, il était un peu trop grand pour le jeune homme, mais il semblait bien qu'il n'y ait pas de taille en dessous. Et puis, là, elle n'était pas vraiment d'humeur à perdre son temps à chercher un pantalon qui convienne à l'adolescent.
Elle le lui apporta donc, le déposa ou plutôt le jetta presque sur les genoux du jeune homme, ouvrit la porte qui menait aux escaliers, prête à le laisser partir. Elle avait hâte qu'il quitte ces lieux, et au plus vite, car elle sentait bien qu'il lui serait de plus en plus dur de le supporter plus longtemps.

"Vas-y donc si tu y tiens tant. Je ne te retiens plus. Je vois bien que je parle pour rien."

A présent, il pouvait partir. Encore fallait-il qu'il puisse se lever. Julia respira un bon coup. Il fallait qu'elle retrouve un peu de sang-froid ou elle risquait de le pousser dans les escaliers. Et aussi borné soit-il, il restait un blessé, certes désagréable, mais un blessé quand même. Et on ne pousse pas les blessés dans les escaliers. Et plus généralement, on n'y pousse personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 28 Mar - 12:54

Les poings de l'infirmière se serraient peut-être mais ceux de Wolfgang aussi, il en avait assez de cette incapable incompétente ! Oui, il pléonasmait et alors ? Il était en colère, il avait mal parce qu'elle n'avait pas bien fait son travail pourtant d'une simplicité enfantine. Il était certain qu'il aurait pu faire aussi mal qu'elle !

Et quand elle lui lança pratiquement le pantalon, bien trop grand, à la figure, il en eut assez ! De quel droit osait-elle maltraiter encore plus un blessé. Elle lui indiquait la porte de sortie et il allait sortir, ça pas de doute, et il ferait un rapport à son oncle sur l'... non à quelqu'un qui l'écouterait et ne ferait pas exprès de promouvoir l'infirmière rien que pour énerver encore plus Wolfgang.

Il prit le pantalon propre et essaya de l'enfiler sans trop de succès. Même son caleçon était tâché de sang mais là il n'était pas question une seconde qu'il en change devant elle. Il y avait des limites tout de même !
Comme elle ne lui avait rien donné contre la douleur, il ne pouvait pas plier la jambe ni se plier lui car ça tirait sur les chairs. Essayez donc d'enfiler un pantalon allongé sans vous plier ou sans plier les jambes. Le retirer c'était possible quand il était en lambeaux mais sinon... non ! Et comme il avait sa fierté (mal placée) il ne demanderait pas à l'incompétente de l'aider. Elle était capable de vouloir lui faire encore plus mal.

" Finalement je vais rester là pour quelques minutes le temps que vous alliez me chercher un anti-douleur. Et si vous pouviez déplacer mon lit près de la fenêtre, je pourrais parler à Orion par la fenêtre."

Il n'ajouta pas qu'il ne pourrait jamais descendre les escaliers parce que c'était faux, il pourrait ... le lendemain après une bonne nuit de sommeil assommé par les anti-douleurs. Et qu'il soit de mauvaise foi ne changerait rien à la situation, en tout cas, hors de question qu'elle lui fasse la moindre remarque sur l'état de son uniforme ensanglanté, il ne retirerait pas une pièce de vêtement supplémentaire ! Ca non !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 30
Messages : 40
Âge du personnage : 22 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Dim 28 Mar - 20:01

Le Flieger prit le pantalon. Lui aussi il voulait partir. Tant mieux ! Pour une fois que tout les deux étaient d'accord sur un point. Il allait partir, être débarrasser de cette infirmière qu'il jugeait incompétente et l'infirmière en question serait soulagée d'une blessé plus que chiant. A présent elle n'espérait que tout ceci se passe vite.

Mais il y avait encore un problème. Le gamin n'arrivait pas à mettre le pantalon de rechange. Apparement, la douleur trop cuissante l'en empêchait. Tout comme en arrivant à l'infirmerie il avait eu du mal à enlever son pantalon, à présent qu'il devait partir il avait du mal à se rhabiller. Cette fois-ci, Julia ne proposa pas son aide. Qu'il se débrouille ! Après tout c'était un homme viril, fort et courageux.

En fin de compte, le petit soldat avoua qu'il allait rester là quelques minutes avec pour excuse qu'il l'attendrait le temps qu'elle aille chercher un anti-douleur. Ce fut une petite victoire pour la jeune femme et c'est en retenant son sourire qu'elle alla pousser tant bien que mal le lit du blessé près de la fenêtre, comme il le lui avait demandé.

"Je vais aller chercher du Schnaps à la cuisine. Ne bouge pas."

En même temps, comment le pouvait-il ? Mais Julia avait rajouté cette phrase pour bien montrer qu'il ne pouvait pas bouger, sous-entendant un "J'avais raison, tu avais tort."

Elle descendit dans la cuisine et revînt vingt minutes plus tard avec non pas une, mais deux bouteilles de Schnaps. Non pas qu'elle pensait que le jeune puisse en finir une, mais c'est parce qu'elle avait bien l'intention de le saouler histoire qu'il dorme un bon coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   Lun 5 Avr - 16:21

" Et la fenêtre elle s'ouvre par l'opération du Saint Esprit ?"

Trop tard, Wolfgang avait demandé trop tard et il se retrouvait bien à coté d'une fenêtre, mais d'une fenêtre fermée qu'il ne pouvait ouvrir sans bouger les jambes donc sans avoir mal ! Il bougonna contre cette incapable incompétente notoire et il grimaça en se redressant afin de faire le travail de cette femme !

Il finit par y parvenir et il appela Orion. Le dragon n'avait pas quitté l'aire d'atterrissage et il décolla pour voir son pilote. Il ne pouvait pas faire de sur-place mais de voir que le jeune garçon était blessé le poussait presque à entrer dans l'infirmerie par la fenêtre. Or, si un courrier pouvait se poser dans un jardin, il ne pouvait pas entrer par une fenêtre ! Donc, il fut forcé de se poser juste au pied de la tour, à l'aplomb de la fenêtre depuis laquelle Wolfgang entreprit de le rassurer le temps que l'idiote revienne.

" C'est pas trop tôt !"

Furent les premiers mots qu'elle pu entendre en revenant avec non pas une, mais deux bouteilles de schnaps. Ah, peut-être que tout n'était pas perdu pour elle finalement. Par contre, c'était bien de prévoir d'autres blessés, mais lui n'allait pas tout boire, il ne fallait pas croire non plus. Elle n'allait pas l'endormir pour ensuite l'attacher au lit ! Car c'était certain qu'elle avait des pensées malsaines envers le pauvre blessé qu'elle torturait !

" Orion tu peux aller te reposer, allez va !"

Il avait prononcé ces mots par la fenêtre et il se tourna à nouveau vers l'infirmière en tendant une main décidée pour qu'elle fasse enfin ce pourquoi elle était payée, à savoir apaiser sa douleur en lui servant un verre d'alcool fort ! Et pas une bouteille entière, il était hors de question qu'il ferme les yeux tant que cette folle serait présente ! Elle était capable de le déshabiller juste pour l'empêcher de partir !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]   

Revenir en haut Aller en bas

Warum immer ich ? [mercredi 14 mai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Base aérienne de Sarnand :: Le château :: Tour nord-