[inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

[inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: [inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]   Dim 14 Mar - 18:03

Heinz était originaire d'une famille catholique ; il était baptisé et, s'il se mariait un jour, comptait bien le faire à l'Eglise. Mais il n'avait jamais été un fervent pratiquant et ne s'était plus confessé depuis des années... depuis l'école primaire, en fait.

Les choses avaient changé lorsqu'il était arrivé à Montreuil, lentement mais sûrement. La ville n'était pas responsable de ce regain de foi ou de son besoin croissant de revenir à une autorité qui ne soit pas nazie : tout l'enjeu était là, puisqu'il ne pouvait absoudre son travail dans aucune autre activité. Etre pratiquant était toléré dans la SS, militer dans une association caritative pour les enfants des pays occupés, par contre, était tout simplement bizarre (et donc mal vu).

Même ainsi, il ne se vantait pas de sa nouvelle lubie et, quand il trouva enfin à la fois le temps et le courage d'entrer dans l'église St-François, c'était en civil et à une heure de basse fréquentation, quand les vieilles femmes font la sieste et que les plus jeunes travaillent. Il ne savait pas encore ce qu'il allait dire ou même ce qu'il voulait entendre et, au fond, il craignait même de ne rien trouver à dire du tout... ou pire, que le curé ne le jète dehors dès qu'il saurait à qui il avait à faire.

Autant dire qu'il ne faisait pas le fier en entrant dans l'église, son chapeau entre les doigts, comme toujours lorsqu'il était gêné ; moins il était à l'aise, plus il avait besoin d'avoir les mains occupées par quelque chose. Pour ne rien arranger il n'avait aucune idée de comment les choses s'organisaient en France : fallait-il prendre rendez vous ? Aller frapper à la porte du Presbytère (qui se trouvait Dieu savait où) et espérer que quelqu'un réponde ?

A moins que, par chance, la silhouette qu'il apercevait dans l'une des chapelles ne soit celle qu'il cherchait...
_________________
Avatar : Galerie de Newseasons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 4
Messages : 14
Âge du personnage : 33 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]   Lun 15 Mar - 20:46

Adrien était installé sur un des nombreux prie-Dieu de la chapelle latérale dédiée au Christ Miséricordieux, attendant patiemment une âme en quête de pardon.
En effet, après avoir pris un repas peu copieux ( sa réserve était désespérément vide, et puis, de toute manière, c'était vendredi ), le jeune prêtre était sorti de son presbytère pour assurer sa permanence journalière à l'église.
A peine avait-il revêtu son étole pourpre, et quitté la sacristie, qu'il s'était dirigé vers cette petite chapelle, située non loin de l'entrée principale du sanctuaire.

Ce choix n'était pas anodin. Outre le fait qu'il pouvait très facilement être vu par les pèlerins ( et les voir ), le curé avait pris l'habitude, chaque vendredi, de prier les mystères douloureux au pied de ce magnifique tableau de soeur Marie Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine, en faveur de la paix et de la chute du Reich.
Cette demande secrète d'un fils à son Père lui tenait particulièrement à coeur et c'était avec une grande ferveur que chaque perle du long chapelet en bois roulait sous ses doigts rêches.
Cependant, en ce 16 mai, Adrien ne pourra finir son chapelet, la lourde porte de l'église St Joseph s'ouvrant dans un long grincement.

Qui cela pouvait-il bien être ? A cette heure-ci, peu d'âmes venaient prier. Surtout cette âme, totalement inconnue et qui ne semblait, elle-même, connaître les lieux. Le jeune prêtre sentit donc qu'il était temps pour lui de quitter sa prière, et dans un geste lent, il se signa, avant de se lever, tout en rangeant son chapelet. Ceci fait, il se dirigea vers cet homme à la bonne carrure, s'ornant d'un visage accueillant.

-Avez-vous besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]   Mar 16 Mar - 23:34

Est-ce qu'il avait besoin d'aide ?
a) Il couchait avec un homme
b) Il travaillait à la gestapo
c) Il mentait à tout le monde à propos de sa relation avec Paul
d) Il lui arrivait d'avoir des pensées cochonnes sur les hommes qu'il croisait
e) Le "baisez avec des femmes et faites des gosses", c'était pas pour tout de suite.
Alors oui, s'il voulait rencontrer un jour les légendaires dix mille vierges censées vous accueillir à l'entrée du Paradis, il avait besoin d'aide. De beaucoup d'aide, même.
Sauf que bien sûr, ça, ce n'était pas une réponse.

Même si ça pesait lourd dans la gorge. S'il avait cru au silence du prêtre comme il croyait en Dieu, il aurait volontiers fondu en larme dans ses bras en criant qu'il en avait marre d'être un nazi pédé et menteur.

"J'aimerai me confesser, mon père," répondit Heinz après un long moment d'hésitation, son chapeau toujours entre les doigts, les épaules un peu en avant, comme quelqu'un qui craint un coup et espère se rouler en boule plus vite. Il savait que son accent le trahirait immédiatement et craignait que le curé ne le renvoie.

Il savait qu'il n'aurait pas le courage d'aller trouver quelqu'un d'autre.

D'un autre côté, il ne voulait pas que ça recommence comme avec Paul. Qu'on vienne le traiter de menteur, ou comme un menteur, pour ce qu'il n'avait pas osé révéler.

"Je m'appelle Heinz Siedler. Vous devez avoir entendu parler de moi, je comprends, si vous ne voulez pas. Si vous ne voulez pas que je reste dans votre église."

_________________
Avatar : Galerie de Newseasons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 4
Messages : 14
Âge du personnage : 33 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]   Mer 17 Mar - 22:37

L'homme parut terriblement gêné, mal à l'aise peut être. Adrien avait l'habitude de ces réactions typiques d'âmes peu accoutumées au confessionnal qui s'étaient décidées, après moult réflexions et moult hésitations, de venir à l'église en quête de miséricorde divine.
Et ce fut pourtant avec une pointe de surprise qu'il accueillit la demande de l'inconnu. Non, il ne s'était pas trompé sur le motif de sa venue, mais cet accent si significatif ne pouvait difficilement passer inaperçu. Un Allemand. Et certainement un militaire, vu le nombre si réduit de mâles d'Outre-Rhin à Montreuil.

Etait-ce donc également pour cela qu'il paraissait si troublé ? A vrai dire, c'était totalement compréhensible, nombreux prêtres l'auraient rejeté, ou tout du moins, mal reçu. Adrien les comprenait et ne pouvait les blâmer, malgré tout, il n'approuvait ces comportements. Pour lui, tant que la personne venait dans une démarche sincère de pardon, peu lui importait qu'elle soit ou non ennemie de la France... même si il s'agit du...Hauptmachin ( c'est ça de ne savoir que parler français et latin ) au SD. Bref, un des chefs de la Gestapo.
Bon, ce serait mentir de dire que le fils Leroy ne fut pas étonné par cette présentation... il faut dire que ce n'était pas tous les jours qu'un nazi de la Gestapo demandait de voir un prêtre.

En tout cas, tout ceci expliqua le pourquoi du choix de l'heure : il était quasi sûr de se retrouver seul avec lui.
Au moins toutes ces précautions ( nécessaire ou non, ça, c'est à vous de voir ) eurent au moins l'effet d'étirer un petit sourire amusé sur les lèvres du curé. Un sourire qui se voulait en même temps rassurant : il n'avait rien à craindre.

-Toute personne de bonne volonté est la bienvenue ici, qu'elle soit française ou allemande, car en franchissant ce parvis, vous avez abandonné votre condition d'homme pour devenir simple enfant de Dieu. Ici, il n'y a pas de différences, nous sommes tous égaux.

Par un geste de la main, il l'invita à se diriger vers le confessionnal, à quelques mètres de là.

-Si vous voulez bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]   Dim 21 Mar - 1:41

A force d'être poussé à la suspicion par son travail, Heinz était devenu nettement plus sensible aux expressions. Il lu assez facilement de la surprise sur le visage du prêtre, sans que cela soit réciproque. Evidemment, qu'il serait surpris. Les gens du SD étaient censés être des monstres, des êtres sanguinaires et païens. Pas le type du bon chrétien qui va à l'église. Il attendait à présent de voir ce qui suivrait, de la colère, de la haine, de la peur ou, il l'espérait, le visage qu'avait eu le vieux curé de son enfance, quand il vivait chez sa tante à la campagne.

Un sourire, qu'il ne rendit pas. Un sourire pouvait dire beaucoup de choses. Rien n'assurait que ce n'était pas le sourire d'un homme qui s'apprêtait à le renvoyer.

Heinz ne cacha pas son soulagement quand le verdict vint. Il avait presque honte de sembler si dépendant, mais il était venu pour tenter de dire au moins une partie de la vérité et de s'en défaire. Il y avait des choses qu'il ne pourrait pas dire -il ne pouvait pas faire confiance à cet inconnu-, mais le reste, il était venu pour ça.

Il acquiesça en silence, sans commentaires. Sans dire qu'il fallait encore qu'il soit entré en temps qu'homme, et pas comme un monstre fasciste, un déviant, un malade mental ou quelque chose de ce style. Nulle part dans la Bible il n'était écrit que les pervers dans son genre avaient leur place dans les enfants de Dieu ; n'avait-il pas détruit Sodome et Gomorrhe pour le prouver ?

Le temps de le penser et il était assis sur le bois sombre, dans une espèce de cage tout aussi sombre, et il se rappela qu'enfant, il avait toujours eu peur lorsqu'il allait se confesser. Ca lui donnait l'impression d'être enfermé dans un placard.

"Par où faut-il que je commence ?" demanda-t-il à mi voix. On ne sait jamais, peut être que c'était différent en France. Ou peut être pas mais, au fond, il avait surtout besoin d'aide pour se lancer. Il n'avait aucune idée de ce que par quoi il devait commencer, ni même de ce qu'il serait capable de dire.
_________________
Avatar : Galerie de Newseasons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 4
Messages : 14
Âge du personnage : 33 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]   Sam 3 Avr - 21:46

Adrien parcourut les quelques mètres qui le séparaient du confessionnal sans précipitation, la tête légèrement baissée, les yeux mis-clos. Il se préparait. Il se préparait à être l'instrument dont le Christ crucifié allait se servir pour pardonner, il se préparait à entendre et à Lui confier les pêchers de cet homme. Pêchers qui devaient être bien lourds pour lui, chef de la Gestapo. Il allait donc devoir faire preuve d'un détachement sans faille tout en trouvant les mots justes. Sa tâche se révélait difficile.

Le prêtre s'assit dans la partie centrale du confessionnal, qui lui était réservée, et s'apprêta à commencer la confession. Cependant, il eut à peine le temps de soulever sa main posée sur son genou et de prendre une inspiration, l'allemand l'interrompant.

-La confession en France ne doit pas être bien différente de celle en Allemagne.
Je vais tout d'abord dire quelques paroles d'introduction, vous pourrez ensuite me confesser ce qui pèse dans votre coeur. Quant à moi, j'essaierai de vous conseiller, du mieux que je peux. Puis, vous direz votre acte de contrition. Et, enfin, je vous donne l'absolution.

L'ecclésiastique s'arrêta quelques secondes, le temps de tourner sa tête et de poser ses yeux noisette sur Heinz à travers le treillis de bois, finement sculpté, qui les séparait.

-Cela vous convient-il ?




( Désolée, c'est court, mais je dois y aller >< )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: [inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]   Mer 7 Avr - 18:47

Oui bon, il aurait dû s'y attende : ce genre de trucs, ça devait se faire en France comme à Rome, et à Rome... et bien en Allemagne comme à Rome. Aucune raison que ce soit différent, sauf que demander permettait de remettre les choses en place.

Depuis le temps, ça faisait bizarre de remettre les pieds dans une église.

Les confessionnals n'avaient pas changé non plus, apparemment, si on omettait le fait que celui ci semblait beaucoup plus petit que dans ses souvenirs. Mais il avait grandit depuis, suffisamment pour s'y sentir à l'étroit, presque emprisonné.

Est-ce que c'était la bonne décision ? Il n'avait encore parlé à personne de ses états d'âme, si ce n'est à Paul, brièvement. Heinz ne connaissait pas ce prêtre, ne savait pas s'il pouvait lui faire confiance... même si c'était à Dieu qu'il s'adressait, tout ce qu'il dirait tomberait tout de même dans les oreilles d'un homme. Qui pouvait parler. Répéter. Et le faire envoyer dans le Seigneur sait quelle prison en guise de vengeance.

Expirer.

"Oui," répondit-il, même si l'envie de fuir en courant augmentait de seconde en seconde. Il aurait dû se confier à son oreiller ou au cheval qu'il louait régulièrement pour ses promenades. Un cheval, ça ne pouvait rien répéter.

Expirer.

Il avait décidé de venir, il fallait assumer. La décision était réfléchie, il fallait s'en souvenir. En pesant le pour et le contre il avait jugé que le résultat serait positif... ce devait être la nervosité qui, à présent, faussait son jugement et lui disait que c'était faux.

Expirer.
Inspirer.

Il verrait ; de toute façon, ils y étaient.
_________________
Avatar : Galerie de Newseasons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]   

Revenir en haut Aller en bas

[inachevé] Mon père... [Vendredi 16 mai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Montreuil :: Centre ville :: Place de l'Oiseleur-