Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Lun 10 Mai - 23:51

L'occasion était trop belle, qu'elle disait. Tim et Peter n'en étaient peut être pas si sûrs, mais c'était ce qu'affirmait Hermeline, en tout cas.

Il faut dire que les choses n'étaient pas au beau fixe pour le trio depuis que Tim avait "perdu" les oeufs. Toute l'affaire semblait extrêmement douteuse et avait fini en gigantesque engueulade, mais lorsqu'Hermeline avait appris que la Die Adler ET la Bavaria seraient de sortie avec l'intégralité de leurs équipages au sol, l'occasion avait paru trop belle. Il restait tant d'oeufs qu'ils pourraient sauver ! Elle n'avait pas résisté et avait trouvé Peter au bureau de poste où il travaillait pour se faire de l'argent de poche.

Elle avait eu du mal à le convaincre d'y retourner, et encore plus pour lui faire accepter qu'ils avaient besoin de Tim. A deux, ils ne pourraient jamais faire descendre les oeufs puisqu'il fallait qu'ils soient en duo à Sarnand et qu'une personne au moins soit en bas. Que Tim soit celui qui occupait ce poste était très gênant (après tout, il avait déjà fait on ne sait quoi avec les oeufs précédents, non ?), mais au final, ils n'avaient pas le choix et où qu'il les planque, c'était mieux qu'à Berlin.
Et puis, Hermeline voulait croire que Tim avait mentit, qu'il n'avait pas vendu ces oeufs et qu'en fait, il avait trouvé un moyen Héroïque de les emporter dans un pays neutre. Elle ne l'avait pas dit à Peter pour ne pas passer pour une idiote, mais elle le pensait.

Ils avaient reproduit le scénario de la fois précédente, avec leur panier, leur corde et Tim en bas. Après avoir dit qu'ils venaient voir le père d'Hermeline (qui était vraiment là mais dormait parce qu'il revenait d'une mission de nuit), ils s'étaient faufilés jusqu'à l'étable d'un couple de Schwalbe partis en vadrouille.

"Ca a déjà marché," chuchota Hermeline, comme pour elle même. "Il n'y a pas de raisons que ça ne marche pas encore une fois !"

[Peter, Tim ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Mar 11 Mai - 22:29

Déjà que le premier coup avait été serré, Peter n'en revenait toujours pas de s'être laissé embarquer une deuxième fois dans ce guêpier. Cette question tournait et tournait et tournait dans sa tête depuis le moment même où il avait dit oui à Hermeline. Bien sûr elle ne se rendrait pas compte elle, elle était fille d'officier alors quoi qu'il arrive elle s'en sortirait sans trop de casse, mais lui et Tim hein? Avec les antécédents que les deux avaient à la Gestapo, c'était pas 12 balles mais peut-être tout un chargeur de mitrailleuse qu'ils allaient leur vider dessus, s'ils étaient disposés à gaspiller des munitions pour eux bien entendu.... Dans le cas contraire leur agonie serrait sûrement plus lente et douloureuse.
Certes, Peter dramatisait, mais l'adrénaline procurée suffisait à peine à ne pas le faire tomber de trouille à chaque fois qu'ils croisaient un militaire... D'ailleurs, il ne s'empêcha pas de faire remarquer à Hermeline à quel point elle était sotte.

- T'es vraiment tarée toi... Si on se fait prendre, t'ira expliquer à ma mère et lui dire que je l'aime ok?
Même si c'était de l'ironie, le ton grave adopté par Peter laissa Hermeline perplexe, ne sachant quoi penser de cette remarque. Quelques minutes plus tard ils avaient passé le poste de contrôle et la vraie mission commençait, aller chercher les œufs...
- Cette fois-ci, tu met en place et j'y vais.
Peter se glissa donc hors de l'étable, regardant dans toutes les directions, à l'affût du moindre mouvement/bruit/odeur bref... A l'affût quoi... Et il se dirigea vers la cave sur le pointe des pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Mer 12 Mai - 16:31

"D'accord."

De toute façon, elle était déjà passée la première la dernière fois, chacun son tour, non ? Et elle avait bon espoir que tout se passe bien. Les deux tiers des Allemands n'étaient pas là et on pourrait certainement s'expliquer avec les Français. Ils faisaient ça pour eux ! Ils comprendraient, non ? Cela ne l'empêchait pas d'avoir les mains moites.
Elle les fourra dans les poches de sa robe pour être sûre qu'elles ne tremblaient pas et regarda le garçon repartir dans le couloir.

Comme le bruit de ses pas s'éloignait rapidement, elle se baissa sur son panier et sortit la corde (neuve) qu'ils avaient apportés. Ils l'avaient choisie aussi solide que possible pour ne pas avoir la même mauvaise surprise que la dernière fois, où le filin s'était râpé et aurait pu casser avant que Tim ne récupère l'oeuf.

Ah, celui là ! Elle l'avait prévenu. S'il disparaissait de nouveau avec leur oeuf bien aimé, elle lui taperait sur la tête avec un poëllon en fonte, alors il avait intérêt à faire son job !

***
Le couloir semblait ne pas avoir changé depuis la dernière fois : toujours sombre, avec ses ampoules à intervalles pas vraiment réguliers vissées au plafond, offrant une lumière jaune un peu inquiétante. Toujours le silence aussi, même si Peter savait que s'il lâchait une bille, on l'entendrait rebondir assez loin.
Et toujours la solitude : pour le moment, il semblait bien seul au monde. Mais la loge du garde, elle, n'avait pas changé de place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Ven 14 Mai - 16:35

On sort la tête doucement, un coup à droite, un coup à gauche, on la rerentre et on sort en commençant pas la pointe des pieds. Peter commençait à connaître la technique maintenant. Il s'engagea donc dans le couloir à moitié recroquevillé sur lui même en prenant garde à ne pas passer dans l'angle de vision de la cahute du garde. Rasant les murs, il espérait bien pouvoir se faire aussi discret que la dernière fois et arriver sans se faire repérer à la cave.
Une fois face aux boîtes, il entreprit de les ouvrir avec soin unes par unes en faisant très attention à ne pas craquer une planche, bruit qui résonnerait alors dans tout le couloir. Heureusement il paraissait qu'avec les préparatifs de la campagne d'Angleterre, il n'y avait plus grand monde dans les caves à ce moment précis. Comptant bien profiter de cet avantage, Peter entreprit d'ouvrir unes à unes les couveuses afin d'en déloger un œuf de dragon Français. Une fois ceci fait, il entreprendrait bien sûr de faire le chemin en sens inverse toujours sur la pointe des pieds afin de ne pas alerter un hypothétique garde, d'ailleurs il n'avait même pas prit la peine de regarder s'il y avait un garde dans la cahute... Il le verrait au moment opportun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Ven 14 Mai - 17:00

Se faire embarquer une fois dans une histoire abracadabrante de vol d'oeufs de dragons c'était pénible, mais deux fois ça devenait désagréable. Mais il avait sourit en voyant Hermeline qui revenait à la charge, elle ne lui en voulait pas du tout si ça se trouvait. Bon, elle l'avait menacé de lui donner un bon coup sur la tête si jamais il disparaissait avec LEURS oeufs ... Comme si des enfants pouvaient s'en occuper mais là il savait déjà comment faire pour éviter la colère de la jeune fille.

Déjà, il avait pris quatre paniers parce qu'elle voulait prendre plus de cocos, mais en plus il avait préparé son coup durant un long moment et avait rendu une petite visite à Viers pour chiper quelques morceaux de coquilles de courriers éclos. Maintenant il restait à voir si tout se passait comme sur des roulettes pour les deux d'en haut. Lui, il s'était encore une fois déguisé pour ne pas être reconnu. Il portait des vêtements dépareillés, mais surtout avait des cheveux blancs. Oui oui, blancs ! Parce qu'il se les était recouvert de farine ! Et il avait aussi pris soin de ne pas emporter sa casquette. Maintenant il fallait voir ce que les deux zigotos allaient bien pouvoir faire pour le punir si jamais il perdait les oeufs.

Car il avait plus ou moins prévu de se les faire reprendre par des gens dans la forêt, des gens qui allaient même lui casser la figure ! Et c'était totalement plausible, il fallait juste trouver les gens pour lui taper dessus, ou bien jouer la comédie. Mais ça, Timothée savait le faire. Donc ... il n'avait plus qu'à voir si la corde descendait.

Et en parlant de truc qui descendait, il remonta son pantalon qu'il avait volontairement pris trop grand, ben oui, il lui fallait un déguisement ! Il se demanda un instant s'il devait poursuivre son travail avec le chef de la Gestapo et sourit, oui ce serait possible...

Bon ! Alors ! Ils arrivent ces oeufs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Sam 15 Mai - 23:29

En enlevant le couvercle de la couveuse, Peter bugua quand il jeta un coup d'œil à l'œuf en question : rose. Il le prît en faisant une grimace mi-blasée, mi-amusée.
Oh non mais vraiment, Dame nature aurait pas put trouver des couleurs encore un peu plus criardes non?
Les deux bras fermement enroulés autours de l'œuf, il était sûr de ne pas l'échapper et entreprît donc de refaire tout le chemin en sens inverse. Le passage le plus délicat restait bien entendu la loge du garde où il fallait passer accroupit pour ne pas se faire repérer... Et accroupit avec un œuf de dragon dans les bras, fragile et encombrant, ce n'était pas de la tarte...
En tout cas cela l'étonnait encore que l'astuce puisse encore marcher, soit le garde était myope comme une taupe soit c'était un demeuré de la pire espèce... Il voyait bien un mec les yeux rivés sur uns de ces bouquins de James Bond Nazi qui lève pleins de gonzesses et fait triompher le Reich millénaire en tuant les maléfiques bébés juifs pour purifier la race... Ouais, il avait vu uns de ces bouquins une fois, c'était cliché mais bien vrai. Navrant que de telles lectures puissent trouver preneur même au sein des nazis les plus convaincus.
A son grand soulagement, toutes ces interrogations lui permirent d'arriver plus vite devant la grange où Hermeline l'attendait. Toujours dans le plus religieux des silences, il lui passa le sac et commença à faire levier avec la fourche pour que le panier ne tape pas contre les parois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Dim 16 Mai - 3:53

Sarnand avait d’indéniables avantages, mais la gestion des œufs et des étables ne faisaient absolument pas partie de ses points forts. Comme -selon les dossiers et les plans- l’étable de la Fleur-de-Nuit était occupée par le Verdun de Renée Bairoy, des soldats débarquaient dans la caverne plusieurs fois par jour, dérangeant la dragonne, qui opposait généralement aux excuses des fâcheux une série d’impressionnants crocs pâles. Comme -toujours selon les dossiers- les caves de Sarnand protégeaient des œufs de Fleur, de Porte-Drapeau, de Toute-Vitesse, de Bleu, de Pêcheur-Couronné et de Chasseur-Vocifère, ces mêmes soldats haussaient les sourcils, à juste titre, en constatant que les caisses des Chasseurs étaient vides, et que plusieurs autres œufs manquaient à l’appel – sauf que les œufs en question n’avaient pas terminé dans la poche d’un aviateur vénal, mais plutôt dans les caves d’une autre base, au début de la Drôle de Guerre. Personne n’avait pris la peine de consigner convenablement les départs, et Stéphane n’aurait pas été surpris que plusieurs bases poussent des hauts cris en découvrant qu’elles avaient plus d’œufs que prévus dans leurs caves.

Le Capitaine de la Fleur-de-Nuit avait gracieusement proposé de faire l’inventaire, et le résultat ne lui plaisait pas beaucoup.

Il était là lorsque les responsables de Sarnand avaient ordonné le transfert des œufs. Il avait même aidé les gardes à placer les précieux globes dans des caisses, qu’ils avaient rempli de foin, pour épargner aux dragonnets des chocs désagréables. L’Irlandais n’avait pas mauvaise mémoire et était presque capable de lister les œufs qui étaient partis pendant ce mouvement de panique. Il avait en tout cas une idée assez précise du nombre, et ce nombre ne correspondait pas du tout à la réalité. Il manquait des œufs. Bon, certains absents étaient excusés, mais les autres... A moins que sa mémoire ne soit en train de perdre pied. Ces œufs disparus faisaient peut-être partie des lots non consignés. Ou pas. Prudent, le Capitaine décida de revenir faire les comptes un autre jour, pour s’accorder le temps de rassembler ses souvenirs.

Il revint, effectivement. Il se posta à l’entrée des caves, une heure avant l’heure de sortir Nobé, pour fumer sa première cigarette de la soirée. Rien ne vint. Ni le lendemain. Mais le surlendemain, sa patience fut récompensée, et il vit passer un môme avec un œuf. Hallucinant. Il n’était pas myope, ni stupide, mais juste prévenu. Il attendit que le gamin soit sorti de son champ de vision pour attacher ses pas aux siens et toussota lorsque le moment lui sembla opportun :

"MRAC, je suppose ?"
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Dim 16 Mai - 12:27

Bon, tout ce passait bien et il n'y avait aucune raison que çà se termine mal étant donné qu'il n'y avait personne dans le couloir. Le garde toujours occupé à son bouquin pour débiles congénitaux et le faible éclairage lui procurait une pénombre bienvenue pour se faufiler. Hermeline l'attendait toujours avec la fourche et ils allaient pouvoir s'atteler à faire descendre l'œuf.
Au moment où Peter allait mettre le panier dans le vide, il sursauta en entendant une voix dans son dos. Il faillit échapper le panier mais ne le lâcha pas, le serrant encore plus que jamais quand il e rendît compte de ce qui lui faisait face.

- Oh non...
Le militaire avait eût un effet dévastateur sur le teint de Peter qui était devenu aussi blanc que la craie. C'était sans doute aussi la même chose pour Hermeline mais de toute façon, elle était déjà super blanche de peau elle...
Peter détailla l'homme, un Français, c'était déjà çà... Roux à rendre malade à un caméléon adulte.
Quoi qu'il en soit, toutes les fois où il s'était imaginé fusillé, pendu, ou massacré d'une quelconque façon, tout cela repassa devant ses yeux en moins d'une seconde. Ses lèvres tremblaient, dans le but de laisser sortir un son mais rien n'en sortait. Après plusieurs secondes de silence, voyant qu'Hermeline n'en menait pas large elle non plus et n'allait sûrement pas parler, il se chargea de cette tâche.

- Si... S'il vous plaît... Allez pas chercher les Allemands, pitié...
Certes, c'était se vendre tout de suite mais dans le feu de l'action, rien d'autre de constructif ne lui était venu à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Dim 16 Mai - 14:15

Hermeline achevait de mettre en place le dispositif lorsque Peter revint. Certains pourraient dire qu'elle avait traîné mais, hey, avez vous déjà arrangé ce genre de trucs au milieu d'une base ennemie, pendant qu'un de vos amis allait voler un oeuf alors qu'il n'avait aucun entrainement de commando ou d'agent secret ? Vous aussi vous auriez un peu de mal !
Surtout qu'elle avait lâché la fourche lorsque Peter était revenu. De soulagement, en portant une petite main à sa poitrine. L'outil tomba avec un petit "cling" et un bruit de corde molle qui s'affale sur le sol de l'étable. Le temps qu'elle jète un regard instinctif à la source du bruit en question, une voix qui n'était pas celle de Peter se superposa au silence revenu.

Mraque ? Comment ça, mraque ! Il pouvait parler français, tout de même ! C'était plus correct quand on dévoilait les plans de quelqu'un, non ?

Elle écouta Peter paniquer comme une mauviette et croisa les bras. D'accord, Hermeline paniquait peut être un peu aussi, mais elle n'avait pas l'intention de le montrer. Certes, ses tempes et sa nuque se couvraient de sueur et elle sentait sa poitrine rougir, mais elle refusait de laisser ses lèvres trembler. Et si sa vue se brouillait légèrement, c'était parce que l'étable était poussiéreuse. Rien à voir avec la panique.

Rassemblant son courage à deux mains, elle releva le menton et décida de dire quelque chose d'intelligent, ou au moins de pas trop stupide.

"Je ne sais pas ce que c'est, Mraque ! Mon papa m'avait promis un Porte Drapeau, je ne fais que le prendre maintenant, c'est tout !"


D'abord, elle était aussi allemande que française, donc ça devait compter dans la réquisition... non ? Que les Allemands n'aient sans doute aucune envie de s'attribuer des Porte Drapeau (leur couleur s'accordait mal avec le drapeau nazi) n'entrait pas en ligne de compte. Mieux valait passer pour une gamine capricieuse venue voler son cadeau avec son petit ami que pour une grande résistante qui n'en était plus à son coup d'essai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Ven 21 Mai - 23:55

Stéphane avait une carrure tout à fait correcte pour un aviateur, un don pour poser un regard complètement détaché sur le monde, des barrettes de Capitaine sur les épaules et une Fleur-de-Nuit mesurant plus de vingt mètres de long parmi ses plus farouches défenseurs. Dans ces conditions, le trentenaire ne redoutait pas grand-chose et surtout pas deux mômes qui ne pouvaient pas à égaler son âge, même en additionnant les leurs. C’était plutôt eux qui avaient intérêt à avoir peur, surtout avec un œuf de Porte-Drapeau – Femelle, si on se fiait à sa délicate teinte rosée – sous le bras. Sa seule présence pouvait faire paniquer les deux intrus, et son sourire, à la fois furieux et narquois, ne devait pas les rassurer. Il ne comptait pas les dénoncer, ni les faire arrêter, ni les abattre, mais ce petit couple ne s’en sortirait pas comme ça. Ils avaient volé des œufs, déplacé des nouveau-nés, placé une base entière dans la panade, sans préparation et sans doute sans plan d’action, sur le très long terme. Bon Dieu, où étaient leurs parents ?

C’était moche, de devoir laisser les œufs aux Allemands, mais c’était pire encore, de lâcher en pleine nature une couvée de dragonnets, qui pouvaient éclore à tout moment et s’envoler vers d’autres cieux, s’ils ne gagnaient pas tout simplement Viers pour boulotter toutes les poules du coin. Avec le rationnement, les fermiers seraient sans doute ravis de voir leurs œufs et leurs bêtes à plumes disparaître dans le gosier de bébés à moitié sauvages et définitivement perdus pour l’Armée de l’Air. Tout le monde savait qu’un dragonnet devait être harnaché avant son premier repas. Si son œuf se brisait en pleine nature, et si le nouveau-né parvenait à se nourrir seul, la domestication devenait extrêmement ardue, quand elle n’était pas impossible. Tss. Ils étaient complètement inconscients, ces jeunots. Ils n’avaient visiblement pas compris que ces œufs étaient des êtres vivants, qui avaient besoin de soin, et non de simples colis. Ils ne faisaient certainement pas partie d’un réseau de résistance. Ceux-ci n’avaient pas pour habitude d’envoyer des gamins faire la sale besogne.

"M.R.A.C. Mouvement de Résistance des Ados du Coin" expliqua Stéphane, pas du tout ému par les protestations de la blonde.

Il l’avait déjà vu à Sarnand, effectivement. Elle était peut-être apparenté à l’un des officiers, ou à un simple aviateur, et peut-être que son paternel avait promis qu’elle chevaucherait une Porte-Drapeau lorsqu’elle serait assez grande pour le faire. Mais du haut de ses 14, 15 ou 16 ans, elle devait bien savoir qu’on n’obtenait pas un dragon en volant son œuf dans les étables. Soupirant à fendre l’âme, le Capitaine fourra les mains dans ses poches, récupérant son paquet de cigarettes dans la droite et son briquet dans la gauche, avant de poursuivre.

"Me prenez pas pour une buse. Bac avec mention, école de l’Armée de l’Air, et assez bon pour qu’on me confie un poids moyen nocturne. Faut pas croire, y a pas que des abrutis dans l’Armée"

De la main qui tenait les cigarettes, l’Irlandais leur fit signe de poursuivre.

"Dépêchez-vous de passer cet œuf au troisième mousquetaire, les aviateurs diurnes vont rentrer, les nocturnes vont commencer à s’activer"

Ils ne pouvaient pas ramener l’œuf dans les caves. Fort dommage.

"J’imagine que c’était vous, aussi, les œufs disparus au début du mois ? Je vous félicite pas"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Sam 22 Mai - 22:25

Peter reprit un peu d'assurance en voyant comment Hermeline tentait de redresser la situation, ce n'était pas la meilleure des pirouettes qu'il avait vu de sa vie mais c'était toujours mieux que se mettre à claquer des dents comme il l'avait fait...
Néanmoins, la panique et la peur étaient encore largement présente dans ses yeux, surtout s'il devait se fier au sourire pas rassurant du tout du militaire qui leur faisait face.
Quoi qu'il en soit, le peu d'assurance qu'il avait regagné s'évanouit à nouveau en voyant que la sauce n'avait pas pris, çà se comprenait en même temps car c'était quand même très gros à avaler, d'autant qu'ils avaient du remarqué les œufs pris entretemps dans la cave. Ce mec dégageait un magnétisme assez étrange quand on s'en rendait compte... Il était totalement imperturbable et était en train de s'allumer une cigarette avec une nonchalance assez impressionnante.
Chose qui surpris encore plus Peter, il voulait qu'ils poursuivent. Le garçon écarquilla les yeux et considéra l'aviateur avec la bouche légèrement ouverte en fronçant les sourcils. Décidément ce type était vraiment bizarre... Mais Peter n'allait pas se faire prier plus longtemps et ligota le panier pour le descendre au "troisième mousquetaire". Peter resta silencieux pendant quelques secondes quand le militaire leur dit que c'était eux pour les œufs du début du mois, après tout qui ne dit mot consent. Et comme Hermeline non plus ne semblait pas vouloir répondre, le silence dura.
Même si leur intentions étaient à la base honorables (tout sauf les nazis pour ces œufs), Peter rougissait quand bien même comme le gamin prit la main dans le sac qu'il était. Une fois que le panier serrait descendu, il ferait signe à Tim de dégager en agitant sa main par la fenêtre car de toute façon, il doutait grandement que le militaire les autorise à s'emparer d'un nouvel œuf. En tout cas il avait intérêt à na pas le perdre et à retrouver les précédents œufs celui-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Sam 22 Mai - 23:21

Ouais, GENRE ! Y'avait aussi des crétins qui passaient leur bac, c'était juste une question d'être né dans une famille qui pouvait se le payer ! D'ailleurs, y'avait aussi des crétins sur poids moyen ! En bref, ce pilote profitait de la situation pour se la ramener ! Parce qu'ils ne pouvaient pas répliquer, que le roux était en position de force. D'ailleurs sa petite blague ne la faisait pas du tout rire, leur mission était on ne peut plus sérieuse ! Un peu plus, elle lui aurait gueulé un "c'est de Gaulle qui nous envoie !", mais elle était assez maligne pour comprendre que ça non plus, ça ne prendrait pas.

Elle se demanda un instant si sa remarque sur Tim était un canular destiné à les piéger ou s'il était sincère. Si ça se trouve, il y avait déjà des gardes en bas et ils n'attendaient que de le prendre sur le fait. Le garçon avait commis des fautes, mais méritait-il d'être quasiment dénoncé par ses amis ? Ils valaient mieux que ça ! Mais Peter préparait déjà le matériel. Quel calcul faisait-il ? En était-il venu à la même conclusion qu'elle, mais avait choisi un chemin d'action différent ? Hermeline tourna le dos au capitaine et se mordilla la lèvre. Elle ne pouvait pas vraiment parler à Peter sans que l'autre les entende, il les surveillait, ce bougre !

"Ce n'est pas la peine, Peter,"
dit-elle en jetant un coup d'oeil à sa montre. "On a dépassé l'heure, elle a dû partir."

Ce n'était pas très gentil pour les filles de l'école, parce qu'avec ça, l'enquête irait forcément de leur côté. Mais elles étaient innocentes, personne ne pourrait rien trouver, et Tim serait sauf. Après tout c'était lui qui avait les oeufs, quoi qu'il en ai fait on ne pouvait pas le laisser tomber aux mains des Allemands !

"Je ne vois pas de quoi vous voulez parler,"
ajouta-t-elle ensuite en se penchant à la fenêtre, faisant mine de regarder en bas. "Je vous ai dis que je voulais un oeuf de Porte Drapeau ! Un seul, c'est déjà assez ! ... non, je ne la vois pas. Je crois qu'elle est vraiment partie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Dim 23 Mai - 10:46

L'attente commençait à se faire longue et Timothée soupira. Il se dit qu'il aurait dû refuser ou les menacer plus de représailles. Mais en même temps, il ne devait pas se dévoiler même face à eux ! Bon sang, il n'aurait jamais dû pousser Peter à le faire, Hermeline aurait peut-être tenté de se débrouiller seule, mais ça n'était pas grave, elle n'était pas en danger, l'autre garçon par contre, l'était bel et bien s'ils se faisaient prendre.

Du moment qu'il ne paniquait pas, rien de si méchant pouvait arriver, mais il semblait tellement prompt à dire n'importe quoi sous le cou de la peur que Tim n'aurait pas parié un centime sur le temps qu'il tiendrait face à qui que ce soit d'impressionnant. Il soupira à nouveau et leva la tête pour voir si quelque chose descendait et ... il vit le visage d'Hermeline qui regardait et qui parlait. Ce n'était pas normal ça, pourquoi est-ce qu'elle le regardait au lieu d'envoyer le paquet. Il inspira et recula vers les arbres, non il y avait quelque chose de pas normal et il devait se débrouiller pour savoir quoi.

Le souci était tout de même qu'il était interdit de présence à Sarnand et qu'il était loin de toute façon de toute entrée possible. Si seulement il avait encore eu le droit de se rendre dans le château il aurait fait appeler un dragon pour le prendre. Quoi ? Ca ne se faisait pas, mais il avait rendu assez de services à certains aviateurs pour que ces derniers lui soient redevables. Il se tourna vers les arbres autour de lui et commença à grimper rapidement. Dans le feuillage il ne serait pas facile à voir. Et il pourrait vérifier si... merde les paniers.

Soit il les laissait, soit il allait les chercher, mais dans tous les cas, il devait se décider vite. Il inspira profondément tout en réfléchissant, s'il les laissait là on verrait ce qu'il avait préparé et il était facile de parier qu'il serait mis en cause ou alors il faisait un truc idiot ... Oui, cela pouvait fonctionner s'il la jouait assez finement.

Il courut vers le mur et choppa les paniers avant de retourner s'abriter. Logiquement il ne devait pas avoir été vu puisqu'il n'avait pas mis longtemps mais on ne savait jamais. Maintenant Hermeline, recule toi de la fenêtre et Peter ne t'en approche pas, Tim va faire un truc idiot !

Il remonta dans l'arbre et se concentra sur la fenêtre qui était finalement à quelques mètres seulement, il pouvait s'en sortir. Il fouilla dans ses poches et sortit lance pierre et pierre ronde. Le petit morceau de papier qu'il enroula autour de la pierre devait tenir le temps qu'il la lance. Maintenant, est-ce qu'il le faisait ou bien ... D'après Hermeline, elle tenterait de faire croire que son père lui avait promis un dragon si l'oeuf correspondait, mais comment savoir ?

En plus, si cela se trouvait, il n'y avait rien ... Il allait attendre un peu encore. Si rien ne bougeait, il aviserait... et dans le cas contraire, il aviserait également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Dim 30 Mai - 2:38

Bon. Stéphane espérait vaguement arracher des aveux complets aux deux résistants en herbe, en leur prouvant que leurs manigances ne trompaient personne, mais n’était finalement pas surpris de se heurter à un mur. Féminin, en l’occurrence, car la partie masculine de l’équipe avait compris qu’il avait plutôt intérêt à la boucler, et à faire profil bas. Toujours aussi calme en apparence, et toujours aussi agacé en réalité, le Capitaine tira une cigarette de son paquet et la tapota sur l’emballage cartonné, avant de la caler entre ses lèvres. Deux tentatives infructueuses furent nécessaires avant qu’une flamme ne consente à danser au-dessus de son briquet. Pendant ce temps, les deux gamins se penchaient pour adresser des signes au troisième membre de leur groupe – qui était déjà parti, selon la blonde. Stéphane ne se pencha pas pour vérifier, d’une part parce qu’il n’avait aucune confiance en ses nouveaux camarades de jeu, d’autre part parce que l’intéressée en avait sans doute profité pour s’enfuir et, enfin et surtout, parce qu’il s’en foutait.

"Ha ça, elle est partie, oui. Moonlight"

Il tira une bouffée de sa cigarette puis la tint entre la pouce et le majeur, pour souffler un peu de fumée, avant de la porter de nouveau à ses lèvres.

"Vous savez. La Greyling"

Réputés pour leur vitesse impressionnante et leur endurance extraordinaire, ainsi que pour leur petit cerveau, les Greylings étaient des dragons élégants et élancés, avec une voilure longue et large, très pratique pour les vols longue distance. C’était des courriers aux dimensions correctes, et à la peau argentée, parfois tacheté de blanc et de noir. Ils pouvaient faire plusieurs allers-retours au-dessus de la Manche sans trop de fatigue, contrairement aux petits Toute-Vitesse, qui ne pouvait pas faire le voyage France-Angleterre-France sans se poser.

"Elle était venue chercher les œufs, pour les passer en Angleterre, mais ça fait un moment qu’elle partie, oui"


Il tira une nouvelle bouffée de sa cigarette. Quel gâchis. Un Greyling prenait la peine de survoler la Manche, les ports et les terres, pratiquement d’une seule traite, et repartait avec quatre œufs, pendant que trois nains planquaient d’autres dragonnets dans les bois. Moonlight n’était pas très chargée, elle pouvait très bien emmener davantage de colis. Sauf que Stéphane ignorait l’existence de ces paquets. Il ne pouvait pas savoir qu’une gamine embarquait des œufs sous son manteau en claironnant que son père avait promis qu’elle chevaucherait une Porte-Drapeau une fois majeure. Quel dommage, qu’il les ait surpris avec un œuf rose. S’ils avaient embarqué la couvée d’un Chasseur-Vocifère ou d’un Toute-Vitesse, la môme ne se serait pas enferrée dans son mensonge, aussi têtue qu’une mule sous la menace du bâton.

"Et maintenant ?" s’enquit Stéphane. "Qu’est-ce vous comptez faire ? Vu qu’elle est partie, vous allez rester là, à vous tourner les pouces ? Ou vous préférez attendre que quelqu’un vienne et vous emmène chez Marceau ?"

Il souffla un peu de fumée.

"S’il vous plaît. Je vous le demande comme une faveur. Dépêchez-vous de faire disparaître cet œuf, sans le transformer en omelette"
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Dim 30 Mai - 17:54

Tout en se concentrant sur ce que lui disait le capitaine, Peter fronçait des sourcils. Après 5 ans passés en France, il avait apprit à bien parler cette langue et n'avait pas trop de difficultés d'habitude mais là... Il ne comprenait strictement rien à ce que disait le militaire. La cause résidait sans doute dans le fait que, faisant son kakou ce dernier avait décidé de s'exprimer par métaphores et images anglophones en roulant des mécaniques. L'ensemble était bien entendu incompréhensible, Peter trouvait ce mec en tout cas très antipathique, profiter comme çà d'une situation de supériorité pour la ramener c'était pas très sympa.
Il lui aurait bien fait remarquer mais étant donné qu'il était lui-même mort de trouille, il garda les lèvres serrées. Il aspira un petit coup en recevant une pierre à la poitrine. Peter continua donc à faire descendre l'œuf puisque de toute façon ne laissait pas d'autre alternative entre çà et aller parler à "Marceau". Sans doute le chef de cette base, qui serrait certainement beaucoup moins compréhensif que lui. Néanmoins çà l'intriguait, ce comportement.

- Pourquoi vous voulez qu'on fasse disparaître ce truc si vous y tenez tant?
Il regrettait presque aussitôt ce qu'il avait dit mais la position du militaire était parfaitement stupide, comme s'il évitait totalement de prendre partit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Mer 2 Juin - 1:03

Non, elle ne savait pas, mais ça devenait de plus en plus tordu, cette affaire. Si l'officier cherchait à les persuader de tout déballer avec son histoire à dormir debout, ce n'était absolument pas convaincant. Hermeline connaissait un peu les dragons ; elle fronça donc les sourcils dès que le mot "greyling" entra en jeu.

Oui, Wilson était soit très mauvais menteur, soit il disait la vérité. Ou alors, Wilson était un très bon menteur qui choisissait un mensonge tellement tordu qu'on ne pouvait que le prendre pour la vérité, ce qui rendait l'affaire encore plus difficile à suivre. Elle essaya de se souvenir de l'identité de l'officier, au cas où elle avait su des choses à son sujet, mais ça lui restait sur la langue. Il faut dire que les circonstances n'aidaient pas la réflexion. S'il était vraiment avec eux, ils avaient l'occasion de faire sortir cet oeuf, et peut être d'autres encore. Si c'était vrai pour la greyling, cela signifiait également qu'au lieu de cacher les oeufs en espérant qu'ils n'éclosent pas avant la fin de la guerre, ce type pouvait les envoyer en Angleterre. Cruel dilemme !

Elle attendit que Peter dise quelque chose, dépassée pour cette fois. Hermeline espérait qu'il aurait un trait de génie pour faire avancer la discussion ou débloquer le tout.

Pendant que le garçon parlait, elle jeta un regard aussi furtif que possible vers la position approximative de Tim, c'est à dire pas furtif du tout, mais l'intention y était. Elle ne vit rien et supposa qu'il était allé se planquer ou avait disparu. Si l'officier était avec eux, il n'y aurait personne pour récupérer l'oeuf et le coup serait manqué...

Elle se tourna complètement vers l'adolescent et l'adulte et attendit la réponse. Pour l'instant, elle ne savait que faire d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Grand Vizir
avatar

Messages RP : 63
Messages : 366
Âge du personnage : 35 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Sam 12 Juin - 16:42

"Parce que je ne tiens pas particulièrement à ce qu’on me trouve en train de faire la causette avec deux mômes et un œuf visiblement volé. Sans parler des problèmes que nous aurions sur le moment, on ne me ferait plus confiance pour l’inventaire, et je pense que même le plus idiots des Boches se rendra compte que plusieurs caisses ont été vidées. Figurez-vous que vous n’êtes pas les seuls à prendre le sort de ces œufs à cœur"

Ils allaient tout faire rater, ces jeunes crétins. Sans parler du danger qu’ils faisaient courir aux dragonnets, ils mettaient la tête des aviateurs français sous la hache du bourreau. Ce n’était pas parce que leur première vague de vols était passée inaperçue, ou presque, que la seconde remporterait le même succès. Ils ne semblaient pas réaliser que le trop était l’ennemi du bien, et Stéphane était plutôt soulagé de les avoir surpris avant qu’ils ne vident la moitié de la cave. Ils ne se rendaient pas compte. Heureusement, la partie masculine du couple avait décidé d’être raisonnable, et de faire disparaître l’objet de leur larcin. Quant à la partie féminine... elle ne disait plus rien. Désirant l’encourager à délier sa langue, Stéphane s’approcha et...

... la reconnut.

Enchanté, il souffla un peu de fumée entre ses lèvres. Il était probable que les gamins l’aient identifiés, ou le fassent sous peu. Un capitaine de l’Armée de l’Air roux, assurant un service nocturne, il n’y en avait pas cent à Sarnand. Ils savaient à qui ils avaient affaire, ou le sauraient bientôt, et l’aviateur n’était pas mécontent que la réciproque soit vraie.

"Ha ! Vous êtes la cousine de Mado, c’est ça ? Fraulein Von Lichtenstein ?"

Fille du Major Von Lichtenstein, qui n’avait certainement pas promis une Porte-Drapeau, typiquement française jusque sur ses couleurs, à sa môme chérie. Il était plutôt du genre à la recommander pour un Schnellen, s’il était du genre à la recommander pour un dragon. Amusant, en tout cas, de voir une Allemande dans cette folle équipée.

Un pygmée passa devant la fenêtre en caquetant, et Stéphane décida qu’il était plus que temps d’écourter cette conversation. Les petits compagnons exotiques de Galerne jacassaient beaucoup à son goût.

"Je vais vous laisser emmener cet œuf, comme vous l’aviez prévu, et pour vous montrer ma bonne foi, je ne vais pas vous demander où se trouvent les autres. Je vais tenter de recontacter Moonlight, pour qu’elle vienne chercher vos colis, et je vous recontacterai à ce moment-là, Fraulein"

Il les salua gravement puis tourna les talons et les abandonna.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Dim 13 Juin - 0:31

Quand Peter finît enfin par être persuadé que ce type n'allait pas les vendre aux Allemands, une partie de sa terreur avait fait place au doute et à l'interrogation. Interrogation parce qu'en dehors du fait qu'il ne voulait pas qu'on le voie avec les deux gamins voleurs d'œufs, une autre manière de se dédouaner qui aurait été bien plus rentable pour lui aurait tout simplement été de les arrêter pour les remettre aux Allemands, nul doute que cet abruti de Pfeffel, à lui tout seul, aurait sût se montrer plus que reconnaissant envers ce militaire de lui avoir fournit un motif valable pour pouvoir enfin disposer de Fischer à sa guise...
Il fronça légèrement les sourcils quand ce dernier s'approcha d'Hermeline et la reconnut, il fît un mouvement de simulation de l'étonnement avec la tête tandis qu'il faisait glisser la corde.

- Je vois que ta réputation t'a précédée... J'aurais adoré qu'Hermeline me présente cher monsieur mais j'ai les deux mains prises.
C'était certes inattendu et saugrenu, d'essayer de détendre l'atmosphère par une blague, surtout aussi basique, mais paradoxalement cela avait fait un bien fou au jeune garçon. Pourtant même lui n'avait pas rit, c'était au contraire plus dit sur un ton de défi que de blague mais, çà avait eût le mérite de le défouler. Ce trop plein de stress évacué, il pût se concentrer pleinement sur la descente de l'œuf et faire pleinement et correctement son travail.
Une fois l'œuf en bas, le militaire était sortît de la pièce mais Peter n'était pas détendu pour autant, à cause de la dernière chose qu'il avait dite et qui l'intriguait fortement. C'était sans doute rien mais il n'était pas bilingue comme Hermeline, sa maîtrise du Français lui permettait de comprendre 99% des choses qu'on lui disait mais là il pêchais autant que pour arriver à comprendre ce qui se disait tout à l'heure.

- Mais c'est qui son Moonlight, il fait référence à "la" receveuse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Dim 13 Juin - 3:17

Les arguments donnés par le soldat n'était pas dénués de bon sens. S'il avait dû les foutre au trou, il aurait au moins fait mine de les menacer d'une arme et ne jouerait pas ainsi les grands ténébreux indolent devant eux. Hermeline pesait encore le pour et le contre de cette situation rocambolesque à fort potentiel crispatoire, quand l'aviateur s'avança brusquement d'un pas pour la regarder sous le nez.

Elle serra les dents, les fesses, et manqua pourtant faire pipi dans sa culotte quand le grand escogriff la nomma et fit même étalage de sa lignée.
Un hoquet étouffé résonna dans l'air épaissis par l'angoisse, menaçant un instant de se transformer en quelque chose de tout à fait ingérable comme une crise de sanglots. Mais la petite jeune fille se souvint alors elle aussi de qui elle était, et redressa les épaules qui s'étaient brusquement affaissée lorsqu'elle avait été reconnue.

La remarque de son acolyte acheva tout à fait de lui remettre les pieds sur terre et elle roula des yeux effarés en l'entendant proposer des présentation en bonne et due forme. D'accord l'ironie permettait de ne pas trop penser aux conséquence désastreuses que cette rencontre pouvait avoir sur leur avenir, mais quand même, de là à donner à ce type l'idée saugrenue de demander le patronyme du jeune garçon ?!

"Je pense que connaitre mon nom lui suffira si tout ça tourne mal, toi vaut mieux que tu restes anonyme tu peux me croire..." Dit-elle assez fraichement, tout en entortillant durement une de ses mèches blondes pour se mettre aussitôt à la mâchouiller nerveusement.

En fait, ils n'avaient pas vraiment le choix. Le rouquin avait raison. Se complaire dans l'immobilisme par méfiance envers le pilote était tout aussi dangereux que de se faire dénoncer, alors que faire confiance leur accordait au moins un espoir. Une fois sa décision bien arrêtée, Hermeline se sentit tout de suite plus calme et de nouveau opérationnelle.
Marchant vers Peter qui avait entreprit de finir de ficeler l'œuf, elle l'aida rapidement tout en mettant un point d'honneur à rester entre lui et Stéphane. Si Wilson avait eu besoin de se rapprocher pour mettre un nom sur sa frimousse, alors il y avait encore une chance pour qu'il n'ait pas suffisamment bien vu la figure de son complice pour pouvoir un jour l'identifier.

"J'attendrais votre message." lui dit-elle tout en accélérant le déplacement de leur prise.
"S'il ce qu'il nous a dit est vrai, Moonlight doit être celle qui a emmené les œufs des caisses qu'on avait trouvés vide. Dépêchons-nous de sauver celui-là et de filer !!!" Chuchota-t-elle à Peter, les nerfs à fleur de peau.
Avoir vu passer le danger si près venait tout à coup de lui faire prendre conscience du pétrin dans lequel elle avait entrainé ses amis. Il fallait quelle sorte Tim et Pet' de là si elle voulait encore pouvoir se regarder dans une glace sans mourir de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Dim 13 Juin - 10:38

L'attente était longue et Timothée faillit lancer la pierre à plusieurs reprises. Mais à chaque fois, il se forçait à se calmer parce que tout devait bien aller. Il ne doutait pas qu'il y ait un problème là en haut, mais il ne devait pas se dévoiler, pas les abandonner. Ce dilemme était fort et quand il vit le panier commencer sa descente, il soupira, il s'était produit quelque chose mais tout continuait. Ce n'était pas une raison pour courir vers le point d'arrivée de l'oeuf et pour se retrouver du coup en mauvaise posture. Au contraire, il attendit que le précieux colis touche le sol en restant immobile.

S'il y avait quelqu'un, il regarderait par la fenêtre, il tenterait quelque chose pour que l'oeuf ne disparaisse pas, mais s'il n'y avait personne, comme Hermeline avait vérifié qu'il n'était pas là, il devait faire connaître sa présence mais sans trop la dévoiler. Il profita du second passage du pygmée pour lancer sa pierre mais sans message. La pierre décrivit une belle trajectoire jusqu'à la fenêtre ouverte et s'y engouffra. Il espéra ne toucher personne dans la manoeuvre tout en pensant que les deux loustics comprendraient ce que cela voulait dire.

Il descendit alors de l'arbre et resta à l'abri le temps de voir si la pierre redescendait ou si elle restait en haut. Et qu'elle redescende directement, suivant le même chemin que l'oeuf, sinon ce ne serait pas le bon code. Car tant qu'à faire, ils avaient planifié ce type de message en cas de soucis. Ce n'était pas grand chose, mais cela fonctionnerait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Lun 14 Juin - 12:16

Le jeune garçon leva les yeux au ciel de déception quand Hermeline le prît au sérieux, pas besoin d'être très futfut pour comprendre que c'était de l'ironie...
Peter dévisagea Hermeline avec un regard remplit d'incompréhension et d'une amère impression de traîtrise. Même si le militaire ne l'avait pas mentionné, il avait l'impression qu'ici tout le monde était dans la résistance sauf lui et qu'on ne l'avait pas prévenu. Alors qu'il allait ouvrir la bouche, il sursauta et étouffa un cri de surprise en voyant surgir de nulle part un dragon pygmée devant la fenêtre, alors ces trucs existaient bel et bien?
Bunk! A ce moment précis, une pierre déboula et il se la prît en plein dans l'estomac. Son souffle fût coupé et il avait faillit lâcher la corde, cette dernière en avait d'ailleurs tressaillit. Paniqué à l'idée d'avoir fracassé l'œuf en contrebas, il se pencha pour voir s'il était dans le panier.
Manifestement, ce dernier était toujours dedans et l'avait échappé belle, Peter pesta quelques jurons contre leur complice car, inutile de se demander qui avait bien pût avoir l'idée de leur balancer une pierre en pleine tronche alors qu'ils descendaient le panier...
Une fois le colis en bas, il attendît patiemment que le panier se trouve déchargé de son contenu avant de le remonter, en attendant il s'adressa à Hermeline.

- J'y comprend plus rien, ce type est dans la résistance donc? Et tu nous as rien dit?
Peut-être n'en savait-elle rien mais Peter n'avait tout simplement pas envisagé cette possibilité, il se sentait juste dépassé et berné, comme s'il avait été manipulé depuis le départ par tout le monde. En tout cas après çà elle devrait se trouver une autre andouille à entraîner pour choper ces œufs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Lun 14 Juin - 21:22

Hermeline suivait les mouvements de la corde des yeux, comme si la pression de ses regards pouvait lui faire accélérer la cadence et les rapprocher un peu plus de la sécurité après laquelle elle aspirait tant désormais. Aussi vit-elle distinctement la pierre arriver dès lors que le panier eut fini sa descente. Plongeant de coté en réprimant in-extremis un cri d'alarme bien peu pertinent, elle laissa le pauvre Peter face à la menace... Qu'il encaissa sans broncher.

Évidement, inutile de sortir de polytechnique pour savoir de qui venait le projectile. Lorsque le problème des signaux de détresse et autres messages codés s'était posés _durant les réunions qui avaient précédées la première infiltration_ Tim avait lourdement insisté sur les bienfaits de son système. Déjà à l'époque, la petite jeune fille n'avait cédé que par lassitude, juste histoire de le faire taire. Le garçon s'était cramponné à son idée comme une moule sur son rocher et il avait bien fallu céder sur ce point pour avancer sur les autres... Et puis ce n'était pas comme s'ils avaient eu des masses d'idée pour remplacer celle là non plus.

"Très franchement, j'en sais rien mais je l'espère très fort." Murmura-t-elle quand Peter lui demanda son avis sur Wilson. "Au mieux c'est un sympathisant de la cause, au pire il nous tend un piège pour récupérer tous les œufs d'un coup. Mais à partir de là c'est mon affaire. Toi il te reconnaitra certainement pas donc il passera par moi. Je veux pas qu'il puisse mettre la main sur vous deux..." Expliqua-t-elle nerveusement en préparant la pierre à être renvoyée en mode "tout-est-OK-tu-prend-l'œuf-et-on-se-barre-fissa"

Le léger tremblement qui s'était emparé de toute sa personne sembla se calmer un peu pendant qu'elle officiait sur son caillou, mais il reprit de plus belle quand elle tendit la main à Peter pour quitter enfin l'étable. Elle avait beau vouloir se montrer courageuse et à la hauteur de la tâche dans laquelle elle avait entrainé ses amis, elle n'était plus cependant qu'une collégienne au minois tout chiffonné et aux grands yeux humides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Lun 14 Juin - 23:27

Tout en voyant l'oeuf descendre, puis osciller, Tim faillit éclater de rire car c'était ce qu'on attendait de lui dans cette situation, mais rien n'était comique et il se reprit, courant vers l'oeuf dès qu'il vit le panier toucher le sol et la pierre en faire autant selon le bon code. Il ne regarda pas en l'air, cela aurait été inutile et il aurait perdu du temps.

D'ailleurs, le temps leur était compté et Timothée sut d'instinct qu'il n'y aurait pas d'autre oeuf à descendre. Mais il changea l'oeuf de place et tira deux fois sur la corde pour qu'ils remontent le tout et il recouvrit le précieux chargement de tissus tout en retournant sous les frondaisons avec.

Il attendit un petit peu mais vit bien que les deux compères là haut remballaient le matériel, il devrait leur demander ce qui s'était passé, enfin... s'ils voulaient bien encore lui parler après ce qu'il avait l'intention de faire.

Il se dépêcha d'aller placer l'oeuf unique dans la cache qu'Olympe leur avait trouvé puis il retourna en forêt en grimaçant, ce n'était pas agréable, mais voila quoi. Il repéra deux choses utiles et inspira profondément tout en commençant à escalader le sapin. C'était un sapin classique avec de jolies branches d'un côté et de très belles épines de l'autre ... enfin pas d'un côté et de l'autre du sapin hein !

Assis à prêt de deux mètres du sol, Tim soupira, pourquoi est-ce qu'il faisait ça déjà ? Oui, pour calmer deux ados qui voulaient jouer aux grands et pour affamer un homme ! Oui, les informations étaient la nourriture de cet homme et il allait en avoir. Il ferma les yeux et se laissa tomber en arrière en protégeant sa nuque et l'arrière de son crâne.

Il se mordit les lèvres au sang alors qu'il sentait son corps se couvrir de contusions et qu'il tournait pour heurter de plein fouet la dernière branche puis le sol. Il resta au sol un moment, tentant de reprendre son souffle, le corps meurtri comme après un tabassage en règle. Il avait espéré ne pas avoir à en venir là, mais c'était finalement presque inévitable.

Il resta sur le sol quelques minutes avant d'ouvrir les yeux et de sentir un liquide poisseux couler sur sa paupière gauche qu'il avait du mal à ouvrir, oui, il avait sentit la morsure de la branche fine qui avait ouvert son arcade et il comprenait qu'il allait avoir une belles marque. Il tenta de s'appuyer sur son bras droit mais sentit que c'était impossible, poignet certainement foulé et douloureux. Il prit appui sur l'autre bras pour se retourner tout en respirant difficilement. Les côtes n'étaient pas fêlées mais dans un état assez pitoyable, sans compter ses vêtements déchirés et sa cheville plus que douloureuse. Restait à espérer qu'il ne s'était rien déboité sinon il ne pourrait pas rentrer.

Il prit le bâton qu'il avait repéré et il s'appuya dessus pour se remettre droit. Il manqua de succomber à la nausée qui le prenait mais respira un grand coup avant de repartir en boitant et en s'appuyant sur sa canne de fortune.

Direction Montreuil et la rue Carnot, il allait ENCORE se faire remarquer ... mais c'était le but et puis, il pourrait se reposer pendant plusieurs jours comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   Mar 15 Juin - 19:40

Bon, c'était bon, le signal sur la corde signifiait que l'autre demeuré avait emporté avec lui l'œuf de dragon, les laissant seuls face à toute une base... Comme la première fois, Peter avala toute sa corde en un temps record et rangea précautionneusement cette dernière dans le panier.
Dès que cette dernière fût intégralement recouvert par la couverture de sorte qu'on ne pouvait en deviner la forme dessous, Peter prît avec lui le panier tandis que son autre main était agrippée par quelque chose de froide.
Hermeline était glacée de frayeur, sans doute comme lui en fait et ce contact, bien que peu chaleureux, lui était d'un plus grand secours qu'il n'aurait pût le croire au début... Lui aussi enserra cette main et avant de s'engouffrer dans le couloir il entreprît de briefer Hermeline.

- On essaye de se faufiler, si çà marche pas, on dit que je t'avais demandé de m'emmener voir les dragons et que t'a cédé, qu'on voulait pas se faire prendre...
C'était un plan qui devrait marcher jouant sur leur innocence d'enfants. S'ils se faisaient prendre ils seraient quitte pour une bonne engueulade... Il n'empêche que s'il avait été croyant, ç'aurait probablement été le moment choisit par Peter pour faire une prière silencieuse.

hrp : kes ke ce?!! on peut lancer des dés maintenant?


Dernière édition par Peter Fischer le Mar 15 Juin - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]   

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas faire une Omelette [Scénar 1 partie 4] [Vendredi 30 mai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Base aérienne de Sarnand :: L'extérieur :: Les étables à dragons-