Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Mer 2 Juin - 2:23

Heinz Siedler n'était pas un voleur.

Il n'était pas non plus méchant, dominateur, francophobe, sadique, cruel ou menteur. Il tenait parole, oh ça oui, alors quand une gamine lui disait qu'il était un sale menteur, cruel, sadique, francophobe, dominateur et méchant, Heinz Siedler était déterminé à lui montrer qu'il pouvait parfaitement lui ramener ses tickets et être gentil, avenant, pli et parfaitement correct. Ce matin là, il avait donc vérifié vingt cinq fois qu'il avait bien ses tickets, s'était brossé les dents pour être sûr qu'elle ne pourrait pas l'accuser d'avoir un truc coincé dedans, bien peigné les cheveux et finalement, avait enfoncé avec beaucoup de résolution sa casquette feldgrau sur sa tête.
Elle verrait, oui ! Au SD, on était fréquentable !
... enfin pas toujours, pensa Siedler lorsqu'il croisa le regard de Pfeffel en bas du téléférique. Il déclara qu'il conduirait et eu la légère impression que son subordonné s'affalait dans le siège passager au lieu de prendre une posture digne.

Il se gara sur le trottoir face à l'épicerie, descendit de la voiture avec ce qu'il espérait être la grande classe. Il faut dire que l'uniforme aidait (il avait été conçu pour ça, après tout), avec sa cravate sombre bien calée entre les deux pans d'un col ouvert. Le carillon tinta joyeusement lorsqu'il ouvrit la porte ; galant, il retira sa casquette et la coinça entre le coude et le flanc en s'appuyant légèrement sur le comptoir. Elle allait voir, la gamine, s'il était un sale méchant moche insupportable et insultant !
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française

Messages RP : 49
Messages : 99
Âge du personnage : 21 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Mer 2 Juin - 14:49


LAURENT VAUBERT

Comme chaque matin, vers 5 heures, Laurent Vaubert s'était levé le plus doucement possible, de façon à ne pas éveiller sa femme, il l'avait observé dormir pendant quelques minutes, un sourire aux lèvres, puis, s'était préparé à aller travailler. La toilette faite, habillé avec soin, car tout Vaubert qui se respecte accorde du soin à son apparence, le ventre plein, il avait descendu l'escalier sur la pointe des pieds avait attrappé un béret au passage et enfourché sa bicyclette sur laquelle se trouvait un panier, à l'avant, et un cageot, accroché à l'arrière derrière la selle. Il bénit le ciel d'avoir trouvé ses pneus encore bien gonflés car la route vers la ferme n'était pas vraiment une partie de plaisir. Si les restrictions d'essence n'étaient pas d'actualité il aurait pris sa camionette.
Là bas il avait marchandé avec le fermier lui fournissant de la viande, du sucre et autres denrées qu'il conservait pour lui même, contre les légumes et fruits dont il avait besoin. Le tout fait il avait chargé autant de choses qu'il le pouvait. Le reste serait acheminé par le fils du fermier.
Il se sentit fondre au soleil à pousser à bout de force son vélo sur les pentes, mais finit par arriver chez lui, éreinté comme après les 12 travaux d'Hercule.
Il déposa les fruits et légumes dans la boutique et réarrangea quelques petites choses. A 6h45 l'épicerie était fin prête. Il s'occuperait de l'épicerie encore quelques heures puis laisseraient la relève à ses enfants et prendrait du bon temps pour lui. Voilà l'avantage d'avoir des enfants.
Il vit arriver , le sourire aux lèvres, de vieilles connaissances avec qui il fit la discussion tout en les servant, comme à son habitude. Les affaires marchaient bien, il n'avait pas à s'en faire. A 8h30, le carillon tinta de nouveau, et l'épicier, en totale synchronisation avec ses deux clients du moment, tourna la tête pour voir le nouvel arrivant. Si il était surpris de voir un officier allemand,ceux ci s'étant rabattus sur la Grande Epicerie,il ne le montra pas . L'homme était bien loin des stéréotypes de l'allemand grand et blond. Laurent Vaubert apprécia l'apparence soignée du Goth, celui paraissait presque trop apprêté. Il avait ôté sa casquette en entrant. Et bien. Il en remontrerait à Jean, se dit l'épicier. Affable commerçant, s'excusant auprès de ses deux autres clients. L'épicier, le patriarche Vaubert, s'avança vers l'Allemand et s'adressa à lui très aimablement. Il avait fait la guerre 14-18, mais bizarrement ne s'était jamais montré très haineux vis à vis des occupants. Il était convaincu que les choses finiraient par se tasser, et qu'il ne pourrait pas changer la situation à lui tout seul de toute manière. Et puis il voyait ça avec l'oeil du vétéran. Cet homme n'avait pas forcément eu le choix. Diplomate, il opta pour l'allemand.


-Guten tag .Womit kann ich dienen?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Jeu 3 Juin - 1:28

...

... Mais non ! Mais c'était quoi, ça ??? Elle avait muté pendant la nuit, la gamine ? Il voulait voir la petite teigneuse, pas son père/oncle/pote/autre ! Impressionner les gens par procuration était quasiment impossible quand on avait du charisme, alors il n'était pas question que Heinz Siedler tente le coup, parce qu'il en avait légèrement moins qu'un berger allemand félinophobe face à un chat. Pourquoi est-ce que ça tombait toujours sur lui ?

Il s'éclaircit rapidement la gorge. Mine de rien, il commençait à croire que ce geste était plus souvent utilisé pour se donner une contenance que parce qu'on avait vraiment mal à la gorge.

"Bonjour, monsieur."


Parler français. On avait toujours l'air vachement sympa quand on parlait français, ça donnait l'impression qu'on était pas un con d'envahisseur qui ne connaissait rien au pays.

"Je suis venu voir votre fille, est-ce qu'elle est ici ?"


Subitement, il regretta de ne pas être venu en civil... ou espéra que l'homme ne savait pas lire les uniformes. Après tout, pas mal de Français ne faisaient pas vraiment la différence entre un truc feldgrau et un autre truc feldgrau, d'autant que si on omettait l'insigne du SD assez peu visible d'où se trouvait l'homme, il n'y avait pas de signe distinctif qu'il appartenait à la SS. En bref, Heinz Siedler n'avait aucune envie de passer pour un mec de la gestapo venu arrêter une gamine.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française

Messages RP : 49
Messages : 99
Âge du personnage : 21 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Jeu 3 Juin - 1:56


LAURENT VAUBERT
Il s'attendait à beaucoup de choses: que l'allemand vienne inspecter la boutique pour vérifier que tout était bien légal, que l'allemand vienne réquisitionner certaines denrées, que l'allemand vienne même acheter quelque chose, quoique ça c'était plus rare. Mais certainement pas à ça. Un allemand demandant à voir sa Marie France?! Hypothèse A: elle avait une liaison forcée avec celui là, plutôt pas mal, mais c'était impossible, il avait au moins 11 ans de plus qu'elle et il ne voyait vraiment pas sa petite s'adonner à ça. Hypothèse B: elle avait fait une idiotie et il allait la réprimander. C'était plus probable. Alors que faire?Le laisser voir sa fille chérie?Pour qu'il l'arrête?Il fit les gros yeux au Fritz avant de lui répondre d'un ton tout aussi charmant qu'avant, quoique légèrement moins sincère:

-Elle est dans sa chambre à l'heure qu'il est et sans doute encore en train de dormir.

En fait ça n'était pas la vérité. Dans sa chambre, sans doute, pas lavée sans doute, mais sûrement pas en train de dormir. Plutôt en train de manger. Elle avait une véritable horloge dans le ventre.

-Et d'ailleurs.. que lui voulez vous à ma petiote? A t elle fait quelque chose de mal?

Il ne semblait pas vraiment à l'aise; Tant mieux. Il n'allait pas lui faciliter la tâche.

-Dans cette maison nous sommes de bons français, c'est certain, mais nous respectons les règles, qu'elles soient justes ou non d'ailleurs. Alors laissez moi vous dire que Marie France est bien trop avisée pour s'être fait prendre à faire quelques actes de bravoure enfantine.Vous ne m'avez pas l'air méchant homme alors laissez la donc en paix.

Manque de chance pour lui c'est le moment que choisit Jean Vaubert pour crier à l'étage:

-"Mie- Fr" dépêche toi de sortir de là ou tu vas voir ta tête tout à l'heure!

-Va te faire voir chez les Fritzs!Crétin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Ven 4 Juin - 1:22

Nan mais oh, de quoi je me mêle ? S'il voulait parler à la fille, il parlait à la fille, zut à la fin ! Heinz Siedler était officier, monsieur ! allemand, monsieur ! et la France était occupée, monsieur ! Même que s'il voulait démolir sa petite épicerie de merde, il lui suffisait de sortir, de gueuler "PFEFFEL ! VIENS LEUR PETER LA GUEULE !", et ils verraient ce qu'il leur resterait à vendre après ça ! Leurs grands discours leur resteraient en travers de la gorge ! Et tout le monde saurait que Heinz Siedler était un homme tout à fait gentil et fréquentable, et qu'il leur casserait le nez s'ils pensaient le contraire.

... mais évidemment, Heinz Siedler était à la fois civilisé et trop peu doté en hormones agressives pour appliquer des choses pareilles. Ou y penser plus d'une seconde de bonne et saine colère avant de se dégonfler et de se dire que ce n'était qu'un père inquiet. Pour rien, d'ailleurs.

"Justement, je ne suis pas un méchant homme, alors je ne vois pas pourquoi je ne pourrai pas voir votre fille," répondit-il avant qu'un hurlement à l'étage ne confirme que la jeune fille ne dormait absolument pas. Ca, ou le frère était un psychopathe en plus d'être feignant.

"Je peux attendre que votre fille soit prête, si elle ne prend pas trop longtemps," ajouta l'officier avec un petit sourire aux lèvres. L'homme était pris en faute, Heinz reprenait l'avantage. Il espérait juste que Pfeffel n'aurait pas à attendre trop longtemps : après, il se mettait à réfléchir, ce qui n'était pas toujours recommandable dans son cas... après, il faisait faire à son chef des trucs bizarres pour des raisons qui n'en étaient même pas.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française

Messages RP : 49
Messages : 99
Âge du personnage : 21 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Ven 4 Juin - 13:44


LAURENT VAUBERT
Un seul mot vint à la tête du quarantenaire:Merde. !!
Ces foutus gamins ne pouvaient ils pas se tenir tranquilles un instant, pour leur propre bien?Apparemment c'était trop leur demander. Voilà qu'il s'était fait prendre en train de mentir par l'officier. La confiance allait régner après ça. Il n'avait plus le choix.


-J'étais juste étonné que vous souhaitiez la voir, si ce n'est pas pour l'arrêter, je me demande bien pourquoi. Mais je suppose que vous allez me répondre que ce ne sont pas mes oignons.

La dernière phrase le fit rire.... Une fille qui était prête rapidement, ça n'existait pas.

-Dites vous ne devez pas fréquenter beaucoup de filles vous!Puis il se tourna et cria à pleins poumons

-Marie France, dépêche toi! Tu as de la visite!Descends tout de suite!

Il s'empressa de régler les achats des deux autres clients et tourna l'écriteau suspendu derrière la porte: celui ci indiquait maintenant fermé.Pas fou, il se retira dans l'arrière boutique. Deux minutes plus tard, une Marie France habillée comme l'as de pique descendit, pas coiffée et jurant comme un charretier.

-Y'a intérêt que ce soit vraiment une affaire urgente qui ne souffre d'aucun délai, parce que je n'ai pas pour habitude de descendre dans cet état.Encore Cyril, sans doute.

Elle se tut tout à coup en apercevant la personne qui se dressait dans la boutique. Il était revenu. En uniforme cette fois, et bien peigné. Pire que la peste celui là. Il arrivait pile quand il ne fallait pas. Et à le regarder, il avait l'air d'y prendre du plaisir. Nuisible.Sans doute avait il entendu l'échange entre son frère et elle, et l'emploi du mot Fritz..Merde...Elle ne savait pas lire les galons, alors elle lui épargnerait la satisfaction de la voir employer le titre qui sied.

- Guten Morgen. Vous êtes une tête de bois ma parole.. Soldat?Non il jugerait ça dégradant, Officier? Oui mais lequel?! Son nom? Elle n'en avait aucune idée Herr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Dim 6 Juin - 13:02

Non, il ne fréquentait pas beaucoup de filles... celles qu'il voyait le plus souvent était Constance (qui se prenait pour sa mère et qu'il ne voyait jamais s'habiller de toute façon), Madeleine (s'il l'avait attendue en bas de l'escalier, elle aurait fait une crise cardiaque) et Anna (qui lui aurait demandé de venir l'aider à fermer son soutien gorge). Il y avait bien quelques aviatrices qu'il croisait le soir, dans les couloirs de Sarnand, mais elles faisaient partie d'une autre espèce sur laquelle il se gardait bien d'avoir un avis.

La petite épicière, par contre, se classait dans la catégorie de celles des ex de Heinz qui avaient été les plus chiantes (parce que assez volontaires pour aller le chercher par la peau des fesses quand il oubliait de les inviter pour des rencards) : échevelée, mal polie, elle avait tout l'air d'une petite sauvageonne et tira un sourire à son adversaire de la veille. Dommage qu'il n'ai pas d'appareil photo sous la main, il l'aurait bien prise pour garder des preuves compromettantes et les ressortir la prochaine fois qu'elle le traiterait de méchant.

"Bonjour, mademoiselle. Je suis capitaine, mais si vous voulez, vous pouvez m'appeler Herr. Siedler, Herr Siedler si vous voulez."


Il lui fit un petit salut militaire, chose qu'il ne faisait jamais d'habitude mais il avait envie de crâner... et elle prendrait mal un salut hitlérien. Heinz se sentait incroyablement à l'aise, tout ça avait quelque chose de grisant, même si ce n'était qu'une affaire de tickets pour l'alcool. Bon, on pouvait bien rigoler dans la vie, non ? Un peu théâtral, il sortit les tickets qui lui avaient manqué la veille.

"Je venais, vous apporter ça. Maintenant vous voyez, je ne suis pas un voleur !"
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française

Messages RP : 49
Messages : 99
Âge du personnage : 21 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Dim 6 Juin - 21:01

Marie France ne fut pas sans détecter le petit sourire qui fit son apparition sur la pâle face de l'Allemand. Il se moquait l'horrible homme. Elle se regarda une seconde fois et puis le regarda lui. Oui, nette différence. Entre l'homme devant elle, impeccable, et elle même, il n'y avait pas photo. Elle faisait petite souillon et lui aristocrate.
En voyant cela, la petite épicière n'en mena pas large et referma sa grande gueule, lui laissant en placer une.
Capitaine Siedler. Tiens donc. Pas un petit soldat de rien du tout! Mais ça elle l'avait deviné toute seule.Et un petit salut militaire en prime pour rappeler son statut d'occupant? Peut être simplement pour frimer....


-Je resterais dans le Herr puisque vous me le permettez si gentiment. Avec les quasi inconnus je n'emploie pas le nom de famille, je préfère la formule la plus impersonnelle possible.

D'un geste emphatique, il sortit de sa veste les tickets . On aurait dit qu'il se sentait en pleine apothéose. Une bonne nouvelle l'avait surpris au matin peut être!Avec un grand sourire, elle tendit le bras et lui arracha des mains les tickets.

-C'est remarquable que vous vous soyez donné la peine de venir si tôt me les porter.Peut être avait il prévu qu'elle ne serait pas levé, peut être avait il voulu la mettre ainsi dans l'embarras.Faux jeton! J'aurais été tout aussi disposé à les récupérer plus tard. Et non!Vous n'êtes pas un voleur, je ne me rappelle pas vous avoir traité de truand hier?! Vous vous faites des idées. Non vous n'êtes pas un bandit...vous êtes un Allemand .

Un instant de silence.

-Vous savez, je vous vois déjà me traiter de sale gamine exaspérante..M'avez vous trouvé si insupportable que vous trouviez le besoin de venir me surprendre dans un état à peine correct à cette heure ci?Vous auriez pu donner les tickets à mon père en expliquant que vous les aviez oublié.
Si j'avais su, je ne serais pas descendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Lun 7 Juin - 1:54

"Je ne suis pas un quasi inconnu ! Nous nous sommes vus deux fois !"

Et je vous ai vu dans une tenue indécente, ce qui rajoute des points, pensa Heinz, dans sa tête, avant de rougir légèrement en se rendant compte que la jeune fille était vraiment... eh bien... pas très présentable. Oh, il l'avait sut avant, évidemment, il n'était pas aveugle ! Mais tout occupé qu'il était à se pavaner, il n'avait pas intégré toutes les subtilités de la situation.

"Et je ne suis pas venu exprès," expliqua-t-il en ramenant sa main libre sur sa casquette, toujours coincée sous son bras. Sans en avoir l'air, ce geste faisait partie de la panoplie des trucs divers et variés qu'il faisait pour se mettre à l'aise. "... à cette heure ci pour vous embêter. Je travaille, après, alors je ne pouvais pas venir plus tard."

D'ailleurs, Pfeffel l'attendait déjà dans la voiture. Heinz se demanda s'il le regardait à travers la vitrine et ce qu'il en pensait. Etait-il impressionné par son maintien ? Imaginait-il que son supérieur faisait quelque chose de très important, requérant d'immenses capacités intellectuelles ? Heinz l'espérait... et se sentit aussitôt totalement ridicule, planté en uniforme devant une gamine en faisant le beau pour une affaire de tickets, au Vaudeville au lieu d'un grand film. Mais puisque le ton était à la plaisanterie, autant la mener jusqu'au bout et avec brio, puisqu'il pouvait être l'officier modèle qu'il n'était certainement pas pour les affaires sérieuses.

"Je ne vous trouve pas insupportable ; je ne dirai pas que vous êtes gentille, vous n'aimez pas le mot gentille, mais un mot pareil ça vous irait. Et ce n'est pas votre père, qui m'a pris en faute pour les tickets, hier soir."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française

Messages RP : 49
Messages : 99
Âge du personnage : 21 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Lun 7 Juin - 11:25

Faire un effort? Après tout il n'était pas trop antipathique l'Allemand.

-Oui, enfin vous conviendrez que vous voir deux fois ne fait pas de vous quelqu'un que j'ai l'habitude de croiser.C'est exceptionnel. Vous êtes venu vous procurer la gnôle et êtes revenu apporter ce qu'il fallait pour l'emporter.

Un petit sourire en coin prit forme sur la frimousse de la jeune majeure.

-Et bien c'est gentil d'avoir pris de votre temps libre pour me rapporter ces précieux bouts de papier. Mais si vous revenez faire vos achats dans les parages, ne réitérez pas par pitié, donnez les à mon père, même si vous n'avez pas commis votre impardonnable oubli devant lui.
Je n'ai rien contre vous hein!Mais bon. Vous devez être le premier, hors ma famille et mes amis à venir me surprendre au sortir du lit et ma toilette à peine commencée...et....c'est un peu....gênant.


Elle surprit presque un compliment, peut être hypocrite sortir de la bouche du capitaine.

-Aimable ? Vous m'en direz tant. Vous ne me convainquez pas mais vous êtes bien poli.Votre maman serait fière de vous Ajouta t elle, clairement moqueuse.

Jetant un coup d'oeil dehors:

-Je vois que vous avez une bien belle voiture!

Sur ce petit sifflement d'admiration .Puis ,replaçant ses yeux sur le capitaine.

-Vous ne vous mettez pas en retard j'espère? Je trouverais dommage que votre uniforme,si désagréable paraisse t il à nos yeux français, soit plein de poussière parce qu'au sortir de votre voiture, vous ayez été obligé de courir.Le prestige de l'uniforme, il vaut mieux le faire durer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Mar 8 Juin - 22:51

Ne vous inquiétez pas, même toute nue vous ne m'intéresseriez pas, pensa Heinz, alors qu'un petit sourire apparaissait sur son visage. Il trouvait la situation encore plus amusante par sa connaissance de ce fait qui, vraiment, l'innocentait... pour lui même. Parce qu'il ne pouvait pas leur dire la vérité.

"Il ne faut pas, je suis trop vieux pour vous de toute façon. Et je reviendrai faire mes courses ici, ainsi je ne serai plus un étranger, et vous pourrez m'appeler par mon nom."

Et avec un joli rouge sur les joues, sûrement ? Il allait vraiment finir par passer pour un pervers de première avec cette affaire.

Il fit semblant de ne pas entendre la remarque sur sa mère, mais son sourire perdit clairement de son allant. Décédée d'un cancer en 1937, sa mère n'était certainement plus là pour en juger ; si elle le voyait du ciel, il doutait que son avis soit très favorable. Elle n'était pas anti nazie mais on n'avait pas besoin de l'être pour ne pas apprécier le SD et sa petite soeur gestapiste.

"Oui. C'est une Mercedes. Nous, les Allemands, nous savons bien faire les voitures."

Genre ça l'intéressait... non, elle voulait sans doute lui dire "votre voiture est jolie, si vous alliez la rejoindre ?". Il faudrait qu'il y aille, bien sûr. Il avait beau être son propre patron à l'échelle locale, il avait du travail, même si ce travail revenait parfois à rester assis à son bureau à ne rien faire.

"Je ne cours que lorsque j'ai envie. Même si j'étais en retard, je ne courrai pas," dit-il en crânant. Evidemment, s'il s'était trouvé à Berlin, s'aurait été un beau mensonge...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française

Messages RP : 49
Messages : 99
Âge du personnage : 21 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Jeu 10 Juin - 17:35

La phrase de l'allemand fit écarquiller les yeux de la pauvre Marie France, dite MF. Aurait il juste sous entendu qu'elle aurait pu souhaiter sa compagnie de manière plus intime?! Les joues rouge de gêne, MF s'empressa de rectifier la situation.

-Euhhh... je ne crois pas avoir jamais dit que..enfin... vous voyez. Et effectivement vous êtes d'un âge canonique. Je ne serais pas surprise de vous entendre vous plaindre de vos rhumatismes.

Siedler était bien sûr de lui, ou bien il avait simplement formulé de la mauvaise manière sa phrase;

-Ah , vous comptez revenir? Et bien vous êtes un drôle d'oiseau, vous. Je peux bien vous appeler par votre nom si ça vous fait plaisir, juste que je n'en ressens pas l'utilité.

Petit moment d'orgueil national.. elle leva les yeux au ciel.

-Oserais je avancer que nos renault sont également performantes?Non sincèrement c'est une jolie voiture. On n'en voit plus beaucoup des comme ça, de nos jours.

Siedler lui faisait un peu penser à ... un petit garçon fier de ses jouets et jouant au gosse insupportable.

-Vous ne courrez jamais?Je comprends d'où vient votre naissance d'embonpoint.

Bien évidemment nulle trace de ce dit embonpoint, juste une petite pique.

-Où est donc passée la fière armée allemande pleine d'hommes athlétiques?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Jeu 10 Juin - 18:18

Nya nya nya. On avait pas besoin d'avoir vingt cinq ans de puis que quelqu'un pour juger qu'on était trop vieux pour elle.. même si, en y repensant, l'écart entre Heinz et Paul était peut être le même qu'entre la jeune fille et le plus-si-jeune-homme. Sauf que Heinz et Paul étaient adultes tous les deux ; et elle ? Elle n'était même pas si jeune que ça. S'il avait été hétéro, l'argument lui aurait paru totalement caduque.

Mais tout cela dérapait sur des plates bandes gênantes. Il ne voulait pas faire dégénérer une simple boutade vers une discussion glauque sur qui avait envie de coucher avec qui et qui était trop vieux pour ça. Non seulement ce n'était pas son genre, mais en plus la situation ne s'y prêtait absolument pas.

"Pas aujourd'hui, mais si la prochaine fois il pleut, je vous promets que je vous dirai, si mes articulations vont bien," répondit-il en souriant, heureux de voir que ses propres joues chauffaient un peu moins. S'il voulait qu'elle soit sincèrement amicale un jour, il ne fallait pas la brusquer et essayer d'être drôle. "Et je veux bien revenir, j'aime avoir mes habitudes. La guerre ce n'est pas bien pour les gens comme moi, qui ont besoin de stabilité, alors tant qu'il y a la guerre, il faut faire aller. Et si on a de la chance bientôt la guerre finira et vous ne me verrez plus."

Il remit sa casquette ; un geste sans fanfreluches, cette fois. Parce que de toute façon il ne savait pas comment on pouvait mettre sa casquette en crânant, alors autant ne pas risquer le ridicule en essayant, non ?

"Je n'en doute pas, mais je n'ai jamais essayé de renaults. Je cours le matin pour le sport, mais pas beaucoup autrement, parce que j'ai de l'asthme. Les fiers hommes pleins d'athlétismes n'ont pas d'asthme, alors ce n'est pas très loyal de comparer,"
répondit-il avec un grand sourire. Genre non non, je ne vous en veux pas du tout mademoiselle, je suis gentil et magnanime.

"Il faut que j'y aille pour le travail, maintenant. Bonne journée ?"
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française

Messages RP : 49
Messages : 99
Âge du personnage : 21 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Ven 11 Juin - 23:33

Il prend la chose en plaisantant. Parfait.Au moins il a un minimum de sens de l'humour.

-Revenez si le coeur vous en dit, vous étant homme de stabilité, nos désagréments deviendront bientôt un rituel mensuel.

Pas un guerrier dans l'âme apparemment...Intriguant ce spécimen allemand.

-Excusez moi, vous ne semblez pas convaincu par la guerre, vous n'étiez pas forcé de vous engager, si?

La question pouvait sembler naïve, l'attitude un peu trop du genre: la scientifique observant les réactions d'un animal.Mais de toute façon il était pressé à présent. Sa tâche.. quelle qu'elle soit l'attendait et MF n'avait aucune raison de le retarder.

-Bonne journée Siedler.

Le tout n'était pas encore très poli, le Herr manquait à l'appel.Sans perdre un instant Marie France inspecta sa caisse et s'en retourna à son propre travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 238
Messages : 469
Âge du personnage : 31 ans

MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   Mar 15 Juin - 23:05

Bah, parce que quand Heinz était entré dans la SS, c'était encore la paix ! A cette époque il se posait peu de questions, finalement, et n'avait vu dans cette place qu'un job stable et bien payé. Plus tard, il n'avait même pas pensé à se retirer... question d'honneur, et parce qu'il était trop attentiste pour ça. Aurait-il osé remettre une lettre de démission ? Et après ? Il n'était pas mobilisable, se serait grillé dans l'administration, n'avait pas particulièrement d'expérience dans d'autres domaines. Au final, cela ne lui était même pas venu à l'esprit.

Mais cela lui sortit très vite de la tête, parce qu'il n'aimait pas penser aux alternatives, et parce qu'elle l'autorisait à revenir. L'Allemand n'avait pas pris d'habitudes chez les commerçants depuis son arrivés, si on omettait ses repas dans les restaurants de la rue Carnot. Si la guerre devait durer ces petits éléments aideraient à faire passer la pilule et, peut être, à éviter que ce ne soit qu'un mauvais moment.

"Bonne journée, et à une prochaine fois, alors," dit-il avant de tourner les talons. Le carillon tinta alors qu'il ouvrait la porte, sonna de nouveau quand il la laissa se refermer derrière lui.

Il inspira profondément l'air frais. Les choses avaient bien tourné et cela le mettait de bonne humeur. Oui, il se sentait léger en rejoignant la voiture et, il l'espérait, pour le reste de la journée.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]   

Revenir en haut Aller en bas

Des tickets pour les gentilles filles [Jeudi 5 Juin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Montreuil :: Quartier bourgeois-