Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41 - Page 2


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Lun 21 Juin - 23:03

Non non non Hermeline, ne fait pas ça sinon je ne réponds plus de rien. Ne caresse pas ainsi, aussi doucement et habilement mon torse parce que ça fait des chatouillis générateurs de frissons et de montées de sang à la tête et aux genoux ! Tim tentait de reprendre pied avec la réalité mais ce n'était pas du tout facile avec les mouvements de la jeune fille qui ne semblait pas se rendre compte que, toute innocente qu'elle était, elle traçait des arabesques sur un torse masculin. Pas un vieux torse masculin, mais tout de même...

Tim croisa le regard qui s'était fait décidé et se dit qu'il n'aimait pas ça du tout, pourquoi est-ce qu'elle avait l'air aussi décidée tout à coup ? Et pourquoi elle lâchait sa main pour nouer ses bras autour de son cou ? Et pourquoi ses lèvres étaient-elles aussi douces ? Il perdit instantanément tout contact possible avec la réalité. C'était donc ça le paradis ? Avoir les lèvres de sa bien aimée collées aux siennes et entrouvrir la bouche ? Qu'est-ce que cela ferait si jamais le baiser s'approfondissait ? Est-ce que ce serait encore mieux ? Toutes les questions auraient pu tourbillonner dans son esprit si ce même esprit n'avait été en vadrouille à prêt de dix mille mètres d'altitude, planant dans un océan de bonheur et de douceur mêlés.

Il se sentit repoussé mais ne broncha pas alors qu'elle se débattait avec ses mots, il ne comprit pas tout, il parait allemand mais pas si bien que cela pour suivre le sabir qu'elle faisait en associant les deux langues. Par contre, il comprenait certains mots et regarda Hermeline avec un mélange de douceur et d'émotion qu'il n'avait jamais ressentit. Si cela était possible, elle était encore plus belle avec ses joues rougies et son souffle rapide.

Elle décida de mettre fin à son trouble en tentant de retirer le drap mêlé et Tim ne broncha pas pendant au moins deux secondes avant de se rendre compte qu'elle retirait l'unique rempart entre ses genoux et elle. Et s'il ne rechignait jamais à montrer ses genoux, il ne voulait pas qu'elle voit que la chaleur s'était répandue dans tout son corps. Il gagna une nouvelle couleur qu'il ne savait pas pouvoir prendre et baissa les yeux alors que son corps entier était dévoilé. Il ferma les paupières en plaçant ses mains le plus convenablement possible étant donné la situation et il commença à reculer sur les fesses mais sentit que ce n'était pas une bonne idée non plus. Oui, les vêtements de Tim n'étaient pas de la première jeunesse et parfois les élastiques étaient un peu lâches.

" Redonne moi l'drap ! "

Il continua à reculer parce qu'il ne pouvait pas vraiment faire autre chose. Il se tourna vers Hermeline, les joues cramoisies et il regarda la manière dont il pouvait s'en sortir ! Oui ! Un oreiller ! Il choppa l'oreiller sur son lit et le plaça sur ses genoux ! Il devait dédramatiser la situation si gênante pour lui.

" Avoue qu't'a voulu m'voir cul nu ! "

Heu ... est-ce que c'était la meilleure façon de dédramatiser la situation, pas certain. Mais bon, ça fonctionnerait certainement hein. Il la fixa avec un air interrogatif et gêné, ça avait fait l'affaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Lun 21 Juin - 23:57

Hermeline ne se remémora que bien trop tard la curieuse malédiction de la chambre à son encontre : Chaque mouvement, même le plus inoffensif en apparence, provoquait aussitôt une catastrophe pire que celle qu'elle tentait d'éviter en bougeant.
Manœuvrant pour se dépêtrer du drap, la jeune fille avait réussi à se remettre debout, non sans tirer à elle l'intégralité ou presque de la pièce de tissus. On aurait pu croire qu'un truc d'environs 1m20 sur 2m40, ne pousserait pas le vice jusqu'à complètement dépouiller son légitime propriétaire pour aller s'emmêler autour d'une lycéenne qui n'atteignait que difficilement son mètre quarante-neuf... Et bien pourtant, si. Tim se retrouva bientôt sans plus grand chose pour protéger sa pudeur, ni celle de sa petite camarade de jeu par la même occasion.

"Oh"
"Mein"
"Gott !"


Il ne fallu qu'un battement de paupière à la jeune pensionnaire pour prendre la mesure de la situation et effectuer un demi-tour parfait, plus quelque pas en prime pour s'éloigner de Timothée. Le tout bien sûre en entrainant cette fichue pièce de literie qui lui empêtrait les guibolles. Les yeux fixés sur le mur, les mains croisée dans le dos, le rouge au front, on aurait pu croire une fillette mise au coin après une grosse bêtise.

"Oh mon dieu..." Répéta-t-elle, cette fois en français dans le texte, quand elle compris que Tim lui demandait de ramener le drap à la place qu'il n'aurait jamais du quitter. Attrapant nerveusement un bout de tissus, elle recula tant bien que mal en espérant ne pas trébucher sur quelque chose. L'opération aurait pu être couronnée d'un certains succès, si son tourmenteur n'avait pas voulu enfoncer le clou en insinuant des choses hautement improbable et très sévèrement punies par le confesseur de ces demoiselles de Sainte-Marie.

Se retournant brusquement pour poignardé Timothée d'un regard outragée, elle se retrouva exactement à la place qu'elle venait de fuir quelques seconde auparavant. Et là, c'est les nerfs qui lâchèrent. Retombant bêtement à genoux, elle enfouit son visage dans le morceau de drap qu'elle tenait encore en main et se mit à rire comme une perdue. Il y avait donc désormais dans la chambre un garçon en tenue légère agrémenté d'un oreiller, plus un petit tas blond aux épaules secoués d'éclats de rire silencieux et qui tentait de noyer le bruit de sa petite crise de nerf en s'étouffant dans un drap 100 % pur lin des Flandres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mar 22 Juin - 11:06

Au moins Hermeline ne souhaitait pas se rincer l'oeil et Tim l'en remercia. Cependant, il devait avouer que la situation était fort improbable, lui dans pareille circonstance aurait pu ne pas se gêner mais sa petite amie n'était pas comme ça. Oui, elle n'avait pas officiellement accepté, mais elle était son amie et elle n'était pas grande, donc étymologiquement parlant, elle était sa petite amie et puis flute !

Il attendit qu'elle lui rende la pièce de tissus qu'il n'avait jamais vénéré autant que ces dix dernières minutes, mais elle ne parvint qu'à parler de Dieu,Tim ne savait pas pourquoi et à bien y réfléchir lui ne disait jamais "oh mon dieu", il préférait jurer un bon coup ça marchait mieux pour le défouler.

Il se tourna vers la pensionnaire qui venait de tomber à genoux et était secouée de ... de quoi d'ailleurs parce que avec la volonté de ne pas faire de bruit, il ne savait pas trop. Il la regarda, incertain pendant un instant de la marche à suivre avant de s'emparer de la longue chemise trois fois trop grande pour lui qu'il était censé garder la nuit s'il avait froid. Là, ce n'était pas vraiment une question de froid ou pas, mais bon ... il l'enfila le plus vite possible étant donné son état et pu enfin s'approcher d'Hermeline secouée par ... un fou rire.

Et dans ces cas là, Tim n'arrivait pas à garder son sérieux en général. Dommage, mais lui aussi éclata de rire en s'affalant sur le sol, tout problème de chaleur oublié. Il finit par mordre l'oreiller pour se calmer un petit peu parce que si quelqu'un éclatait de rire, nul doute que toute la maisonnée allait l'entendre. Lâchant son sauveur le plus fidèle, son si pratique oreiller, il regarda Hermeline avec un sourire aux lèvres.

" P'tain qu'ça fait du bien ! C'va mieux ? Moins chaud ? "

Oui, s'il avait réussi à dédramatiser la situation ce serait excellent, il ne restait plus qu'à convenir d'un rendez-vous plus approprié avec la jeune fille, dans un lieu où ils ne risqueraient pas de se faire prendre. Puis, ils pourraient se dire au revoir avec un bisou et Tim dû se rendre à l'évidence, son problème médian n'était pas prêt de s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mar 22 Juin - 15:18

Si Hermeline voulait résumer le résultat de sa nuit, force était de constater que d’un point de vu strictement objectif, ce n’était pas brillant-brillant. Elle ne savait toujours pas où étaient les œufs, elle ne savait pas si Tim était le meilleurs menteur de Montreuil ou juste le type avec le moins de chance de la ville, elle ne savait pas non plus pourquoi elle l’avait embrassé et avait l’impression qu’un orchestre de zazous avait élu domicile dans sa poitrine.
Par contre, dans le domaine du subjectif là… On pouvait dire que niveau expériences nouvelles et ressentis divers, la soirée avait été d’une richesse inouïs.

Reprenant tant bien que mal le contrôle de ses petits nerfs, la jeune fille se coucha sur le sol, autant pour soulager ses muscles maltraités par le fou-rire que pour se reposer. Relâcher la pression en explosant comme ça l’avait soulagée certes, mais avait tellement bien réussis à évacuer la tension que tout ce qui restait maintenant à la petite pensionnaire pour tenir, c’était la peur du martinet si jamais la surgé ne la trouvait pas dans son dortoir lorsque sonneraient les mâtines.

Elle jeta un regard en coin à Timothée entre deux boucle blondes, et lui rendit son sourire.

"Oui, ça va mieux, merci." Répondit-elle fort poliment. Après tout, s’être laissée embrasser et avoir retourné ce baiser avec enthousiasme ne devait pas la dispenser de faire preuve de savoir vivre. Elle manquait peut-être de moralité, mais certainement pas d’éducation au moins ! Elle n’était pas vraiment sûre d’avoir moins chaud, mais elle était nettement plus détendue et c’était déjà bien gentil à Tim de s’en préoccuper.

"Jolie chemise, je ne vois pas pourquoi tu ne l'a pas portée plus tôt." Pouffa-t-elle après une longue évaluation de la chose. Mais la fatigue aidant, elle perdit rapidement son air guilleret. Poussant un léger soupir, la blondinette se releva lentement et s’étira en grimaçant. Elle tenta bien de remettre un peu d’ordre dans sa tenue, mais abandonna rapidement cette idée d’un haussement d’épaule fataliste.

"Je vais te laisser tranquille. Je dois rentrer avant que les sœurs ne réalisent qu’il n’y a personne dans mon lit… Ou que madame Manon ne se rende compte qu’il y a une personne de trop dans ta chambre." Expliqua-t-elle un peu nerveuse, un peu mal à l'aise et aussi rougissante que son camarade, tout en lui tendant une main secourable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mar 22 Juin - 15:45

Oui, il était possible de se perdre au sein même de sa propre chambre. C'était ce qui venait d'arriver encore une fois à Timothée alors qu'il recevait un sourire de sa camarade de jeu. Le pire était certainement le sourire niais qu'il sentait sur son propre visage. Il ne perdait pas ainsi le contrôle de lui même en général, c'était pourtant bizarre ! Bon, il fallait dire aussi que de recevoir son premier baiser ça pouvait un petit peu tournebouler les gens et les jambes aussi. Il était presque certain qu'il ne parviendrait pas à se lever tout seul, plâtre ou pas d'ailleurs.

Elle le complimenta sur sa chemise et s'interrogea sur le fait qu'il ne l'ait pas portée plus tôt, il rougit en souriant bêtement mais secoua doucement la tête pour se remettre les idées en place. Ce n'était pas le moment de bêtifier, c'était le moment de répondre et de se reprendre. Elle l'aimait quand il était lui-même non ? Et puis c'était tellement mignon quand elle rougissait qu'il ne résista pas.

" Ben j'voulais pas t'empêcher d'me faire d'caresses su'l'torse, c'tait bien j'trouve. "

Heu, pourquoi sa voix perdait autant de volume alors qu'il aurait dû être moqueur ? Pourquoi c'était lui qui rougissait alors que c'était l'effet inverse qu'il souhaitait ? Elle parla de partir et il faillit lui demander de rester, mais elle avait raison. Mieux valait ne pas faire que les autres se posent des questions, ce serait mal venu.

" Heu ben ouais sur'ment qu'tu dois partir. Mais p'tet qu'on pourrait s'dire au r'voir ? "

Il prit la main tendue et se releva tout en grimaçant, ça faisait encore mal et il ne tenait pas très bien debout, certainement à cause de ses genoux et de la chaleur qui irradiait encore un peu plus haut. Oui, ça déstabilisait les poussées de chaleur ! Il manqua de tomber en avant sur Hermeline mais se rattrapa in extremis.

" T'veux qu'on s'revoit ? J'sais pas moi jeudi ? J'pourrais v'nir t'chercher et qu'on aille s'balader ? "

Quoi il ne pourrait pas marcher d'ici jeudi ? Et alors, il trouverait un moyen et puis c'était tout. Et s'il ne pouvait pas marcher, ils pourraient s'installer sur l'herbe, l'un à côté de l'autre et puis heu ... enfin faire des choses quoi, parler, se tenir la main, des trucs chouettes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mar 22 Juin - 16:49

La réponse à sa question sur le sens de la mode très sûr de son compagnon la prit un peu de court. Elle lui avait caressé le torse ? Un doigt sur les lèvres, le sourcil circonflexe, Hermeline s’interrogea gravement et dût se résoudre à l’évidence. Evidence qui lui arracha un sourire de chat qui aurait mangé le canari. Oui, très honnêtement, maintenant qu’il évoquait la chose effectivement, elle lui avait caressé le torse. Et la joue. Et pas qu’une fois.
Et si la petite pensionnaire poussait l’introspection jusqu’au bout, elle devait bien s’avouer que, rétrospectivement, en effet c’était plutôt pas mal.

Tirant vaillamment de toute la force de ses petits bras musclés sur la main tendue de Timothée, elle l’aida à se redresser. Et dût user de tout ce qui lui restait d’énergie pour s’arc-bouter violement, et l’empêcher ainsi de lui tomber dessus lorsqu’il commença à tanguer dangereusement. Ses deux mains agrippées à sa taille pour lui conserver son équilibre, Hermeline leva un regard interrogatif sur Tim, puis souffla sur les quelques mèches blondes qui lui recouvraient le museau.

Certainement que de ne plus avoir les cheveux dans la figure allait l’aider à tout bien comprendre et donner une réponse, tient. Parce-que là, elle venait de faire une découverte stupéfiante : Quand il était trop près et qu’elle le regardait dans les yeux, non seulement elle rougissait de plus belle, mais en plus elle n’arrivait plus à penser correctement.

Secouant la tête pour s’éclaircir les idées, Hermeline prit une grande inspiration avant de réussir à rattraper le fil de ses réflexions.

"Bien sûr qu’on va se dire au-revoir." Bon ça, c’était la partie facile. Elle était une gentille fille très bien élevée, donc elle ne partait jamais sans dire au-revoir. "Et oui je veux qu’on se revoit…" Là, ça commençait déjà à être un peu plus tangent. Parce-que si à l’évidence elle ne se trouvait aucune raison de ne plus vouloir voir son camarade, il y avait un paquet de bonnes raisons pour lesquelles elle ne devait pas le revoir. Et le fait que sa simple présence l'intoxique au point de lui provoquer des chatouillis dans le ventre n'était pas la moindre. "…Mais je t’ai dis, on s’est fait prendre à Sarnand. Tant que je ne sais pas si ce pilote va me dénoncer ou non, c’est trop dangereux… S’il me fait des embrouilles, il va vouloir mes complices et je n’ai pas l’intention de lui faire des facilitées en m’affichant avec toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mar 22 Juin - 18:28

Oui, ils allaient se dire au revoir et quand on était des amis ou plus, on se disait au revoir en s'embrassant, donc il aurait une nouvelle opportunité de gouter aux lèvres de la demoiselle. Ca c'était un bon plan et comme en plus elle venait de dire qu'elle voulait qu'ils se revoient, c'était un encore meilleur plan. Tim ne pouvait pas sauter de joie, premièrement parce que cela aurait fait du bruit, mais aussi parce qu'il était tout de même un peu tout blessé.

Il se permit tout de même de sourire jusqu'aux oreilles même si ça faisait un peu mal du côté où il était blessé. Il faillit parler et couper Hermeline, mais cela ne se faisait pas et elle avait des choses à lui dire. Comment ça, ils devaient pas se revoir ? Qu'est-ce que ce pilote avait à voir dans l'histoire, elle avait le droit de voir des gens sans que cela lui porte préjudice quand même. Surtout que bon, Tim était interdit de Sarnand donc ... il pouvait pas avoir participé au vol des oeufs.

" Non mais c'veut dire qu'on va d'voir pas s'voir p'dant longtemps ? J'sais pas si j'vais p'voir moi. Y'a pas d'jours où t's'rais dans un coin où j'pourrais au moins t'parler ? S'non j'vais pas t'nir. J'sais ! On va chercher d'not coté un coin où se r'trouver et puis ensuite, zou, on s'écrit un coup pour se l'dire et on s'revoit sans qu'l'aut il nous choppe. Dis oui, s'te plait ! "

Et voila, le grand résistant, voleur d'oeufs et tout et tout qui suppliait une demoiselle de lui accorder la possibilité de le revoir. C'était lamentable tout de même ! Il se tourna vers elle et lui fit sa mine de chien battu pour qu'elle dise oui tout en restant intentionnellement proche.

" Y faut qu't'y aille maint'nant, c'va aller pour r'descendre ? "

Si elle avait les mains sur sa taille, la main non blessée de Tim passait dans les boucles blondes et le long de la joue d'Hermeline, comme un réflexe et sans qu'il ne s'en rende compte. Et puis en lui disant au revoir comme ça, il avait le réflexe de se pencher vers elle, accepterait-elle à présent que le troisième bisou soit de leur fait à tous les deux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mar 22 Juin - 20:01

Vraiment, Tim posait toujours les bonnes questions. Ne pas se voir pendant combien de temps ? Elle n'y avait même pas réfléchis. Jusqu'à présent, la perspective de ne pas croiser le garçon durant un petit moment ne l'avait jamais défrisée... Mais depuis environs un petit quart d'heure, ça n'était plus aussi claire dans sa tête. Il y avait forcément une explication logique à ce phénomène, mais elle lui échappait complètement. Surement un contre coup de la fatigue et du stress.

Hermeline s'apprêtait à dire quelque chose de vachement intelligent _ si si, vraiment _ un truc à base de "c'est pas prudent", "tu es blessé tu vas quand même pas aller te balader dans cet état" et tant d'autres choses toute à fait pertinentes, mais tout cela resta coincée au fond de sa gorge. Pourtant, elle avait pris une grande inspiration, déjà commencé à ouvrir la bouche pour donner son avis sur la question... Mais non, rien. Timothée venait incidemment de découvrir un deuxième moyen efficace de faire taire la jeune fille.
Il avait posé sa main sur sa joue et puis tout d'un coup elle n'avait plus su comment parler. Et puis il avait commencé à passer sa main dans ses cheveux, à lui caresser la joue et à chaque mouvement, la blondinette avait sentis ses idées et son petit discours se dissoudre dans l'éther.

"Oh..." Ce fut tout ce qu'elle réussit à prononcer lorsqu'elle se rendit compte qu'il lui fallait se remettre à respirer. Elle découvrait avec stupéfaction que si caresser le visage de Timothée n'avait pas désagréable, le retour de politesse l'était encore plus.
Elle ferma les yeux, autant peut-être pour profiter du frôlement des doigts de Tim sur sa peau que pour réfléchir à ses dernières paroles. Elle inclina légèrement la tête, comme un chat qui cherche les caresses, pour rapprocher encore son visage de la chaleur de sa main.

"On va trouver... Pour se revoir..." Et voilà. Elle cédait. Elle était pourtant sûre d'avoir des tas d'arguments imparables à lui opposer, mais sur le coup là, rien ne venait. Elle fondait comme une guimauve. La-men-table.

"Oui oui, ça ira pour repartir. J'ai l'habitude de faire le mur. C'est pas compliqué." Bredouilla-t-elle en se demandant bêtement pourquoi diable, si c'était si facile, elle restait si près de lui au lieu d'effectuer une retraite stratégique vers la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mar 22 Juin - 21:50

Si Tim avait été dans un meilleur état mental que la simple marionnette soumise à ses hormones adolescentes, il aurait certainement levé les bras au ciel en hurlant "p" mais il n'en fit rien. Au lieu de cela, il se morigéna d'avoir rendu Hermeline muette ou presque. Parce que tout de même ce n'était pas ce qu'il voulait. Car dans le top cinq de ce qu'il aimait chez elle, sa voix en faisait partie. D'un autre côté, il ne trouvait rien qui puisse ne pas faire partie du top cinq.

Ses yeux étaient magnifiques en toutes occasions, quand ils exprimaient la gène comme maintenant, la peur, l'innocence, la colère, la tristesse et même dans les rares occasions où ils ne servaient qu'à voir. Sa bouche était très belle aussi, qu'elle soit en une moue boudeuse, un sourire éclatant, en lippe tristounettte, trop mignone quoi. Ses joues rosies étaient splendides, ses cheveux soyeux enivrants, ses mains douces caressantes, ses petits pieds mignons ... ah non, il n'avait jamais vraiment vu ses petits pieds mignons, il devrait remédier à la situation un jour !

Est-ce qu'elle aimait se baigner ? Ils pourraient aller faire trempette dans la rivière et ... non mauvaise idée parce que le seul costume de bain qu'il portait n'était pas décent ... quoi que, elle l'avait déjà vu dans cette tenue.

En tout cas, elle voulait le revoir et ça c'était super. Et faire le mur n'était pas compliqué. Oui, mais il y avait un gros chien donc ... A moins que la jeune fille connaisse un moyen d'éviter le gros chien.

" La v'la ton idée ! tu m'dis comment qu'je passe l'chien et zou j'rapplique dans un coin tranquille d'chez l'bonnes soeurs ! C'trop simple en fait. Bon, non en fait, parc'que je suis pas d'état. Mais ! T'as sur'ment d'vacances ? Ca t'dirait partir 'vec moi que'qu'part ? J'sais pas où hein, mais d'z'un coin chouette où qu'on pourrait s'baigner ! "

Il entendit le clocher de l'église et cela le rappela à l'ordre immédiatement. Il cessa de parler quelques secondes et s'approcha de son oreille pour lui glisser quelques mots.

" Je t'aime Hermeline, je t'aime de tout mon coeur. "

Nul défaut de prononciation, nul ralentissement montrant qu'il faisait attention, mais l'amour lui rendait peut-être la faculté de parler sans mal. Il s'écarta de quelques centimètres avant de se pencher vers elle pour réclamer un baiser d'au revoir. Pas d'adieu cela c'était certain.

" On se dit à très vite ? "

Il attendit, qu'allait-elle dire, qu'allait-elle faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mar 22 Juin - 23:04

Voyons voir, comment passer entre les crocs acérés de Maginot. Elle était sortie de Sainte-Marie pas plus tard qu'il y a... Quelque chose comme environs deux heures maintenant. Ça ne devrait pas être trop compliqué de se souvenir de comment elle avait fait non ? Sortir sur le toit en passant par le grenier, rejoindre le toit de la chapelle, entrer par le vitrail du saint-esprit laissé ouvert pour les hirondelles nichant derrière la statue monumentale de Notre-Dame-des-Anges, longer la corniche jusqu'à la chaire, prendre appuis sur la gueule du dragon terrassé par l'archange Gabriel, descendre dans la chaire, rejoindre la nef, sortir par la porte sud jamais verrouillée pour permettre le refuge des malheureux et ensuite esquiver les patrouilles. Simple.

Il suffisait juste qu'elle se retrouve juste assez de cervelle en état de fonctionner pour exposer ça sans trop avoir l'air d'une dinde.

Très honnêtement, elle y avait presque réussis. Vrai, une seconde de plus et elle allait y arriver.

Et puis, alors qu'elle rouvrait les yeux pour répondre, elle avait vu Tim se rapprocher. Hermeline s'était figée, le cœur battant à se rompre alors qu'il lui murmurait quelque chose à l'oreille, très proche, beaucoup trop proche. Un long frisson, partis de ses orteils, lui remonta tout le corps jusqu'à la nuque, arrêtant son cœur au passage. De ça elle en était sûre. Elle avait très clairement entendu ce silence, au milieu de sa sarabande infernal, lorsque Timothée avait murmuré ces mots.
Elle ne se rendit même pas compte qu'il parlait sans son accent. A vrai dire, il aurait même pu parler en javanais pour la peine, elle aurait porté aussi peu d'attention à la forme pour n'en comprendre que le sens.

"O...Oui, à très vite..." Bafouilla-t-elle, incrédule, avant de retrouver un minimum l'usage de son corps.

Que ce soit pour être bien sûre qu'il ne s'éloigne pas d'elle ou pour se raccrocher à quelque chose qui ne tournait pas _ comme le sol ou les murs _ la petite pensionnaire s'agrippa à la chemise si complaisamment laissée à sa portée par le garçon.
Ce baiser était peut-être encore très maladroit, mais au moins était-il donné avec beaucoup d'enthousiasme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mer 23 Juin - 11:56

La notion du temps était une chose très subjective. On pouvait avoir l'impression que deux heures passaient en quelques minutes ou bien au contraire qu'elles duraient des jours. Et là, Tim sentait que le temps avait décidé d'être encore plus capricieux que d'habitude passant lentement ou au contraire trop vite sans cesse. En attendant, il sentit bien que Hermeline se raccrochait à sa chemise, il sentit bien qu'elle avait décidé de sceller leurs lèvres et il sentit bien qu'il l'avait décidé également.

Par contre, cela l'électrisait tout partout, créant de multiples sensations que certains auraient pu qualifier de papillons dans le ventre. Mais ce n'était pas assez terre à terre pour Tim qui, pour l'instant, se sentait capable de voler. Il ne mit aucun mot sur les sensations pour la simple et bonne raison qu'il ne pouvait mettre aucun mot puisque son cerveau avait décidé de couper toutes les connections de ses neurones pendant qu'ils dansaient la farandole. Heureusement d'ailleurs... parce que sinon il aurait eu des problèmes si jamais il avait eu plus d'images mentales de ce que ses hormones adolescentes pouvaient imaginer entre lui et la demoiselle de bonne famille.

Oui, parfaitement, de bonne famille, ce n'était pas parce qu'elle l'embrassait sur les lèvres qu'elle n'était pas bien élevée. Elle disait pardon, s'il vous plait et merci. Elle rendait même la monnaie en ce qui concernait les contacts labiaux prolongés. Il mit cependant fin au plaisir pour penser aux obligations.

" Faut qu't'y aille. S'non on va s'poser des questions à S'te Marie. "

Il lui disait ça, mais le la lâchait pas. Il cligna des yeux un instant avant de détacher lentement les mains de la demoiselle de sa chemise et de la conduire, en clopinant vers la fenêtre. Il lui tint la main en lui souriant.

" On se r'voit vite ! "

Oui, c'était une obligation ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mer 23 Juin - 12:40

L’évocation des Murs de Sainte-Marie et des cornettes qui les hantaient avait le don de remettre en fonctionnement n’importe quel cortex, même aussi furieusement confis dans les hormones que celui d’Hermeline.

Sans plus trop chercher à se demander qui _ du grand blessé ou de la petite dinde au bord de l’évanouissement _ aidait l’autre à avancer, elle entre-ouvrit le rideau et poussa résolument la fenêtre. L’air frais de la nuit lui fit du bien. Elle prit une grande inspiration qui acheva de lui nettoyer l’esprit, ce dont elle avait grand besoin.
La jeune fille attendit un instant d’être sûr que ses jambes pourraient la porter, puis serra une dernière fois la main de son compagnon avant de la lâcher et de se hisser dans l’encadrement. Nul doute qu'aucun de ses cousins n'avait jamais pensé que leur entrainement de pilleurs de jardins servirait ainsi, à leur petite cousine, pour sortir en catimini d'une chambre de garçon... Heureusement pour elle et surtout pour Tim d'ailleurs.

Elle leva le nez vers le ciel, rassurée de voir que l’aube était encore loin. Le bilan de la soirée était clairement mitigé. Timothée avait réussi à esquiver toute ses questions, avait annihilé sa légitime colère, bref l’avait totalement mise en déroute. Et il l’avait embrassée aussi. Mais ça, c’était peut-être la partie la plus réussie de son escapade.
Bon si ça se trouvait, ce gars était juste un manipulateur de génie doublé d’un infâme profiteur… Mais Hermeline décida en tout état de cause et en parfait accord avec elle-même qu’elle n’en avait strictement rien à fiche.

"A très bientôt !" Murmura-t-elle avec un grand sourire plein de fossettes, avant de se glisser sur la corniche et de se faufiler dans la nuit.

Le plus dur restait à faire. Non pas esquiver les patrouilles et rentrer au pensionnat, mais bien essayer de comprendre où et comment tout avait dérapé et surtout, pourquoi elle se sentait si heureuse alors qu’elle n’avait rien réussi de ses objectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   Mer 23 Juin - 12:59

Elle était partie. Tim se laissa glisser sur le sol sans même refermer la fenêtre et en passant un doigt sur ses lèvres. Elle l'avait embrassé. Il était totalement perdu. Il s'était attendu à une confrontation avec Hermeline, c'était logique et dans le caractère de la demoiselle. Est-ce que cette confrontation avait eu lieu ? La réponse était oui. Est-ce qu'il avait dit des choses compromettantes ? La réponse était non. Alors pourquoi est-ce qu'il avait l'impression d'avoir perdu le combat ?

Il alla le plus calmement possible souffler la bougie et il s'allongea sur son lit, repassant la nuit dans sa tête. Il avait réussi à ne pas lui dire quoi que ce soit sur les oeufs et leur position, mais en même temps ce n'était pas difficile. Par contre quelle serait la réaction des autres en sachant ? Est-ce que seulement ils avaient besoin de savoir ? Pour Timothée, non, ils n'en avaient pas la moindre nécessité.

Il retira la chemise qui le gênait et ne replaça pas le drap, il avait encore très chaud partout. Il repassa les doigts sur les trajets qu'Hermeline avait tracé et il sourit bêtement avant de soupirer.

Pourquoi est-ce que ce n'était pas possible de se contrôler un tout petit peu ? En tout cas, il était heureux en cette fin de nuit. Heureux parce qu'il avait trouvé quelqu'un qui, il lui semblait tout du moins, l'aimait. Il aurait été encore plus heureux si elle le lui avait dit, mais elle le ferait lors de leur prochaine rencontre. Il se dit qu'il devrait bien se laver et sentir bon pour la prochaine fois, c'était mieux !

Et enfin, il était heureux de n'avoir qu'une main handicapée, oui c'était bien aussi ça.

Il trouva assez vite le sommeil, remontant le drap finalement car la fraicheur de la nuit entrait par la fenêtre ouverte et glissait sur lui, il n'avait pas eu besoin de tant de temps que ça pour avoir moins chaud, électrisé par la présence d'Hermeline dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41   

Revenir en haut Aller en bas

Comme fantomette... 31-05-41/01-06-41

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Montreuil :: Centre ville :: Rue Carnot-