Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Ven 18 Juin - 1:47

On y jouait de tout, de la musique allemande, des tubes de Hollywood, du Edith Piaf et du Maurice Chevalier, parfois même des balades italiennes ou espagnoles ; au cabaret Europa, on ne faisait pas de politique et plus vraiment la guerre. Les zazous n'y allaient pas trop, plus parce que la moyenne d'âge était de la génération d'au dessus ; les vieux n'y allaient pas du tout, parce que c'était trop le bazar en général.
Von Warlau sortait d'un tango.

Il était bon danseur, un peu trop foufou, mais il avait toujours aimé la danse. Son père avait rencontré sa mère en dansant, à l'un de ces bals organisés pour que les officiers aspirants rencontrent de filles bien, si bien que la famille avait toujours eu une affection particulièrement pour cet art.

Il baisa du bout des lèvres la main de sa cavalière et s'échappa vers le bar. Commanda du champagne, chercha des yeux la brune qu'il venait de laisser alors qu'une nouvelle chanson commençait. Elle avait déjà trouvé un nouveau cavalier, ce qui le libérait sans culpabilité.

Son verre apparu devant lui.

Il se laissait deux danses pour se trouver une nouvelle cavalière, trois s'il tombait sur une polka. Il n'aimait pas la polka et la dansait très mal de toute façon. Après tout, peut être qu'il ne l'aimait pas justement parce qu'il n'était pas bon.

Hans porta son verre à ses lèvres et, du coin de l'oeil, remarqua une femme blonde en robe rouge assise seule à une table ; des talons rouges, aussi, très ouverts. Jolis chaussures ; von Warlau se décida sur les pieds, se redressa un peu dans son uniforme habillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Ven 18 Juin - 19:23

Liliane aimait danser aussi, ce n’était pas la meilleure dans ce domaine mais pour peu que son partenaire soit correct elle s’en sortait à peu près bien. Ne supportant plus de rester cloitrée à son domicile, elle avait pris la décision de recommencer à sortir. Son choix s’était vite arrêté sur le cabaret Europa qui remplissait presque tous les critères essentiels pour une soirée réussie.

Niveau garde-robe elle avait opté pour une robe d’un rouge vif assortie à ses chaussures dans les mêmes tons. Avec cette couleur elle aurait du mal à passer inaperçu, c’était le moins que l’on puisse dire. A quoi bon s’acharner à faire dans la discrétion alors que la fatalité voulait toujours qu’un évènement totalement imprévisible rende ses efforts vains ? Autant provoquer le sort plutôt que le subir en permanence ! Oui, tenir ce type de raisonnement était totalement absurde, voire dangereux, tout comme ce monde dans lequel ils vivaient tous. Pour une fois elle ne serait pas en décalage avec ce dernier.

De toute façon il commençait à lui être évident que malgré les apparences, qui tendaient à dire le contraire, elle avait le cul bordé de nouilles. Son locataire gradé n’avait pas été si emmerdant que ça en fin de compte, son départ lui avait tout de même redonné beaucoup de sérénité. Sa trempette dans la Fresne avec un Flieger n’avait pas porté à conséquence non plus. Les deux allemands croisés non loin de l’église et qui l’avaient tant fait angoisser, ne devaient finalement n’être que de simples hommes d’affaires, ce sans quoi elle aurait été inquiétée depuis longtemps déjà. La mascarade de la propagande n’était plus qu’un vieux souvenir désagréable aussi. C’étaient autant d’occasions qui auraient pu très mal tourner et pourtant elle se portait comme un charme. Impossible de se dire poisseuse dans ces conditions !

Néanmoins, pour une personne qui se la jouait sûre d’elle et blasée, la vitesse avec laquelle elle avait descendu son premier verre en arrivant contrastait curieusement avec ce soi-disant état d’esprit. Qu’importe, l’ambiance prendrait rapidement le dessus sur ses dernières réticences, quitte à virer ivrogne autant le faire en agréable compagnie avec de la bonne musique en fond que seule et dépressive.

Quelques danses plus tard la française faisait un petit bilan. Pour le moment elle n’avait écrasé que deux ou trois fois les pieds de quelques maladroits (si, si, c’était de leur faute à eux). Assise tranquillement à une table, elle était… seule. Eh oui, malheur à celui qui prétendait à plus qu’une danse sans avoir suffisamment de personnalité ou de conversation, ils étaient tout simplement éjectés sans le moindre scrupule. Non pas qu’elle agissait comme une pétasse snob, elle demandait juste un minimum… Bon peut-être qu’elle l’était un petit peu, mais merde quoi ! La vie était trop courte en temps de guerre pour se permettre de s’embarrasser d’une personne sans intérêt, même le temps d’une soirée.

Lançant un regard circulaire, l’enseignante se mit en quête d’un nouveau cavalier. Son attention fut vite captée par un blondinet tenant une coupe de champagne à la main. Oh, il semblait qu’elle tenait là un beau spécimen de Fritz du genre à se pavaner dans son bel uniforme comme un paon (en fait elle n’en savait rien mais faisait de certains cas une généralité). Persuadée de n’en faire qu’une bouchée, Liliane décida de se prêter au jeu lorsqu’elle crut comprendre que l’intérêt était réciproque. Elle pencha légèrement la tête sur le côté sans le quitter des yeux, demandant silencieusement « Allez tu viens ? Tu viens pas ? Je dois aller te chercher ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Ven 18 Juin - 19:50

Pendant que la mystérieuse dame en rouge s'interrogeait sur son compte, Hans-Rüdiger reluquait tranquillement... ses pieds. Il détestait les femmes avec des pieds dégueulasses et, puisque ces chaussures là offraient à la vue à peu près 95% de la peau pédestre de la dame, autant se rincer l'oeil, non ? Son regard suivi la courbure de la plante avant de remonter vers le visage ; qu'elle le surprenne à mater ses fesses, et elle risquait de mal le prendre.

Oh, elle l'avait vu.
Et le regardait avec insistance.
Il avait une touche ou quoi ?
... pas forcément. Majestas aussi aimait regarder ses vaches avant de les manger.

...

... il avait une touche, oui.

"Un autre champagne."

Il laissa négligemment à peu près le prix (il n'était pas à quelques centimes près), resta face au bar pour ne pas la regarder. Il ne faudrait pas lui faire croire qu'il ne s'intéresser qu'à elle, non ? D'accord, face à Hans-Rüdiger, il n'y avait que des bouteilles, un poster d'une femme en robe de flammenco et... un gigantesque miroir. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour la trouver dans la glace.

Le serveur déposa le verre.

L'officier le prit entre deux doigts, ramassa le sien et traversa la piste, cambrant un peu le dos pour éviter un couple. Comme elle était seule à sa table, il décida qu'il n'était pas la peine de demander si la place était libre : puisque personne n'était sur la chaise, il décidait de facto qu'elle l'était et se l'appropriait.
Le verre apparu soudainement face à Liliane.

"Salut. Vous danser le tango ?"

... ben quoi ? Ils étaient là pour danser, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Dim 20 Juin - 0:18

La française se prêta volontiers au jeu, alternant entre les œillades insistantes et la contemplation de ses ongles pour mimer un pseudo désintérêt jusqu’à l’arrivée d'Heinrich (elle avait décidé de l’appeler comme ça en attendant, elle trouvait qu’il avait une tête qui collait en plus).

Il s’installa comme si la chaise lui était due. Dans d’autres conditions elle aurait été tentée de se débrouiller pour s’esquiver dans les plus brefs délais. Sauf qu’il ne s’agissait pas d’une situation lambda. Elle n’était pas attablée sur la terrasse d’un restaurant mais dans un cabaret et Liliane avait horreur des hommes demandant la permission pour tout systématiquement, c’était le genre de truc qui avait le don de plomber l’ambiance. Elle préférait de loin avoir à gifler un partenaire un peu trop entreprenant ou envoyer un coup de genou bien placé pour remettre les pendules à l’heure que s’ennuyer avec une lopette.

Alors que l’allemand s’était concentré sur ses chaussures et pieds, la professeure jeta un coup d’œil aux épaulettes et s’attarda un instant sur l’analyse de ces dernières. Elle n’aurait pas été prête à en jurer mais elles lui rappelaient celles que portaient les Major qu’elle avait déjà rencontré. La seule chose sûre c’est que ce n’étaient pas les mêmes que celles de l’uniforme de Witsenhausen, il manquait le machin-dont-elle-ne-connaissait-pas-le-nom doré. Si elle ne se plantait pas sur toute la ligne, Heinrich semblait quelque peu jeune pour ce grade. D’un autre coté le peu qu’elle connaissait des insignes militaires venait d’un savoir empirique acquis à l’arrache, après la majorité des codes étaient aussi clairs que le chinois pour la montroise. De toute façon elle s’en foutait un peu tant que le tissu était du bleu de la Luftwaffe.

Elle sourit légèrement à l’écoute de sa question. Ca c’était direct et concis.

« Oui… »

Petite pause et regard rapide sur le côté, genre je réfléchis. Pour meubler ce moment de complet cinéma la française porta la coupe nouvellement apparue à ses lèvres et but une petite gorgée. Elle termina en soignant son accent pour une fois.

« Je parle aussi votre langue si vous craignez d’écorcher celle de Molière, Major. »


Il n’en avait pas dit assez pour savoir si son vocabulaire se limitait à « vous dansez ? », « un verre ! », « c’est combien la nuit ? », comme c’était le cas pour un certain nombre de Schleus pas très raffinés (avec un peu de mauvaise humeur elle aurait crié au pléonasme). Quant au « Major », elle prenait le risque de tomber à côté de la plaque. Quitte à se la péter avec son savoir, tout en faisant mine de rien, autant le faire à fond. Toutefois la spontanéité reprit bien vite ses droits quand une mélodie au rythme familier se mit à résonner.

« Ah ! On dirait que notre tango commence ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Lun 21 Juin - 0:39

Assis face à la femme, le Major en profitait pour suivre des lignes invisibles depuis le comptoir. L'épaule, la mâchoire présentaient autant de courbes qui se dessinaient différemment selon l'angle et la hauteur de la vue ; les défauts, enfin, apparaissaient rarement de loin. La lumière bleue des lieux, relativement tamisée, ne permettait pas à Hans-Rüdiger de voir si elle portait beaucoup de fond de teint ou non. Le rouge des lèvres devait être artificiel, mais cela ne le dérangeait pas : s'ils se contentaient d'une danse, cela n'avait pas d'importance... s'ils allaient plus loin, porter la marque d'une femme sur une joue ou sur le coin des lèvres ne gâcherait rien. Sans doute prendrait-il même un peu de temps à l'effacer, parce qu'il aimait ces petites preuves d'intérêt.

En tout cas, il appréciait qu'elle accepte. Si elle buvait, c'est qu'elle ne le rejetait pas : au contraire, elle acceptait le cadeau. Hans-Rüdiger se sentit sourire. Elle semblait aussi prête à discuter, sinon elle ne serait pas souciée qu'elle le comprenne ou non. Très bien. Qu'elle parle allemand était très bien aussi, évidemment, et qu'elle ne le cache pas encore mieux.

"Je pense parler très bien français, merci," répondit-il alors que son sourire s'élargissait encore. Il ne savait pas qu'elle soignait son accent, mais s'était efforcé d'en faire de même pour la convaincre qu'il maitriser parfaitement cette langue.

Il fut presque déçu que la danse se lance immédiatement, sans leur laisser le temps d'en dire plus... et de finir leurs verres. Surtout de finir leurs verres, en fait : parler, ils pouvaient le faire n'importe quand, même en dansant (même si c'était toujours délicat avec le tango), mais si quelqu'un décidait de voler leur champagne, ils n'auraient plus qu'à s'en payer d'autres. Hans-Rüdiger n'était pas rapia, mais il détestait l'idée même qu'on le vole. Pour couper court à l'affaire, et comme son verre était déjà assez bien entamé, il avala ce qui restait d'une seule gorgée, puis se leva.

"Dois-je comprendre que vous acceptez d'être ma cavalière ?"

Question de pure politesse : s'il avait pensé qu'elle pouvait répondre "non", il n'aurait pas posé la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Mar 22 Juin - 2:00

Liliane pour sa part ne fut pas déçue de voir la danse se lancer si rapidement, se dépenser un peu l’aiderait à être plus posée par la suite. Par contre elle était aussi bien embêtée par son verre. En bourgeoise qui se respecte elle était un brin radine par principe, gâcher sa boisson l’ennuyait donc premièrement sur ce plan. Il se trouvait en plus que la crainte de se faire piquer sous le nez un objet lui appartenant entrait dans le top trois des petites choses qui la rendaient totalement hystérique en un clin d’œil (avec le fait d’être épiée et les fouilles dans ses affaires). Oui, si elle abandonnait le verre elle allait passer toute la danse crispée à essayer de regarder par-dessus l’épaule de son cavalier pour surveiller la table, son plaisir serait assurément cruellement entaché.

Bon, il ne restait pas trente-six solutions, il suffisait tout simplement de faire disparaitre le liquide pétillant dans son œsophage cependant… Oh ce n’était pas une petite coupe de champagne de rien du tout qui allait faire peur à une Keller digne de ce nom ! Certainement pas, mais s’enfiler de l’alcool comme de l’eau n’était pas très féminin, est-ce qu’elle tenait vraiment à passer pour une pochtronne ?

Lorsqu’elle sortait, la montroise ne faisait pas partie de celles qui tiraient des plans sur la comète dès qu’un homme l’invitait, elle cultivait même l’anti-romantisme à ce niveau. Toutefois, elle se disait qu’il pourrait être amusant de tester un peu plus ce Fritz qui parlait si bien français après le tango (à condition qu’il ne soit pas un danseur trop exécrable et réciproquement que chacun ne repère pas mieux entretemps). Faire attention à l’image qu’elle renvoyait était un plus si elle tenait à voir son projet se réaliser… Eh ! Oh ! Depuis quand elle se souciait de l’opinion d’un boche ?! Il fallait croire que sa bonne bouille influençait quelque peu son jugement, pour être tout à fait honnête le blond était même un peu trop à son goût pour laisser sa conscience sereine dans ce genre d’ambiance… La perspective de régler le problème du couvre-feu suffit néanmoins à apaiser cette petite voix moralisatrice.

Bref ! Assez médité, la musique n’attendait pas ! Il était temps de passer à l’action ! La française termina son verre bien rempli cul-sec, le reposant sur la table avec un enthousiasme qui lui coûta une fissure au niveau du pied. Mouarf, tant pis, elle n’était plus à ça près. Liliane se leva et répondit avec entrain.

« Oui, comme on pourrait être tenté de le dire, alea jacta est. »


Sur ce elle attrapa le poignet de son cavalier et tenta de trottiner jusqu’à la piste de danse du haut de ses jolies et peu pratiques chaussures rouges. Certes ça ne se faisait pas, mais elle aurait bien le temps de prendre la pose et de moduler soigneusement sa voix pour se donner un air mystérieux plus tard. Maintenant elle allait enfin voir ce que valait les talents de danseur de l’allemand avec qui elle avait décidé de s’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Lun 28 Juin - 1:03

... sacré descente, la fille. Avait-elle eu la même idée que lui ou s'était-elle contenté de l'imiter ? Toujours est-il qu'elle avait l'air très motivée.

Ce qui ne déplaisait pas à Rudy, évidemment. Il était là pour ça, non ?

Qu'elle le traine comme un sac à patate ne le dérangeait pas outre mesure. Il trouvait cette démonstration d'enthousiasme touchant et amusante. Ses hommes n'étaient pas là pour l'observer, alors pourquoi se plaindre ? Il aimait se sentir apprécié et désiré. On avait tord de dire que les femmes étaient les seules à apprécier ce genre de preuves d'attention : von Warlau prouvait que les hommes n'y résistaient pas beaucoup plus que leurs compagnes du sexe faible.

A cause du contretemps pochtron "allons finir notre champagne", ils arrivèrent sur la piste alors que les premiers accords se terminaient déjà. Il faudrait donc prendre le rythme au vol... Hans-Rüdiger en profita pour l'attirer vers lui, une main sur la taille, l'autre toujours emprisonnée au poignet par la demoiselle. Peut être qu'il l'a tenait un peu trop prêt pour une inconnue, mais elle l'avait cherché ! De toute façon, reprendre le rythme maintenant était suffisamment galère sans qu'ils essaient de se tenir à bout de bras.

Quand il eu l'impression qu'il avait bien rattrapé le cou, il se détendit et plaqua un grand sourire sur ses lèvres avant de la renverser en arrière.
En la tenant bien, évidemment. Il n'allait pas fracasser le crâne de sa petite amoureuse d'une danse, non ?

"Vous ne m'avez pas dit comment vous vous appeliez," lui dit-il avant de se redresser. Il n'aimait pas parler pendant un tango -la danse était trop intense pour cela-, mais il lui avait semblé que c'était le bon moment pour demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Jeu 8 Juil - 15:44

Elle ne se faisait pas jeter à cause de son attitude impulsive et déterminée, bien, l’inverse aurait été vexant, pour ne pas dire humiliant. Ah ça ! C’était certain qu’elle aurait vraiment eu du mal à digérer un méchant râteau, venant d’un allemand de surcroit. Comment aurait-elle agi en conséquence si ça avait été le cas ? Il était possible qu’elle se serait acharnée à revenir à la charge, genre « non mais tu crois quoi ? que c’est toi qui peux décider de m’envoyer sur les roses ? », à moins que son amertume ne se serait cristallisée dans la recherche d’un partenaire de danse pouvant faire potentiellement ombrage à un tel goujat ! Heureusement la question ne se posait pas puisque le blondinet n’avait pas bronché.

Quel dommage, avec la problématique « champagne », ils avaient raté le début de la danse. Regrettable mais pas dramatique pour autant, il suffisait que son cavalier ait suffisamment l’habitude et le sens du rythme. A en juger par l’assurance avec laquelle il l’attira à lui c’était le cas. Un léger sourire en coin étira ses lèvres. Elle acceptait – et même appréciait – ce genre de rapprochement du moment qu’elle invitait au préalable plus ou moins implicitement son partenaire à envahir son espace personnel. Et puis, si on souhaitait exécuter un minimum correctement une danse telle que le tango, il valait mieux ne pas être allergique à la proximité. On se rendait dans ce genre d’endroit pour s’amuser et envoyer au diable le temps d’une soirée la bienséance, non ?

« Liliane. »

Pas de chichis, sa paranoïa avait aussi ses limites.

« Je me permets de vous retourner la question. »

Si la danse n’avait pas demandé un certain effort de concentration elle aurait surement été tentée de deviner en proposant tous les prénoms allemands qui auraient bien pu lui traverser l’esprit. S’il ne se nommait pas Heinrich peut-être étais-ce Friedrich ? Ou Wolfgang, Karl, Johannes, Hans, Peter, Erwin ? Mince, elle manqua de peu de s’embrouiller dans les pas. Bien fait, ça lui apprendrait à divaguer dans un moment incongru. Quelques jeux de regard, de gestes languissants, un peu de souplesse étaient nécessaires à cette marche dont le rythme changeait sans cesse. Autrement dit on ne pouvait pas se permettre d’avoir l’esprit ailleurs, il fallait écouter son corps, se laisser emporter.

Lorsque les derniers accords finirent de résonner elle déclara en agitant la main pour simuler une bouffée de chaleur.

« Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous mais cette danse m’a donné affreusement soif. »


C’était une invitation à faire causette des plus claires. Saisirait-il cette perche qu’elle lui tendait ou essuierait-elle un refus ? D’ordinaire la française était plutôt confiante dans le domaine mais d’un autre côté on ne savait jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Dim 11 Juil - 19:45

"Hans-Rüdiger," répondit le susnommé, "mais vous pouvez m'appeler Hans."

Parce que c'est pas que Hans-Rüdiger était un peu ridicule, mais surtout, c'était long et... effectivement moins classe que Hans du point de vue français.

Il la fit tourner et, quand il la ramena contre lui, la serra assez pour sentir sa poitrine contre la sienne. Sans être un obsédé par ce qui se trouvait entre la ceinture et le menton, il aimait bien avoir un minimum de matière et ne tenta donc même pas de s'écarter : si elle voulait jouer les iceberg, la danse était mal choisie de toute façon. Cependant, la femme ne sembla pas s'en formaliser et la suite s'avéra même être une magnifique, évidente et très voyante perche pour se faire offrir un verre. Eh bien, pourquoi ne pas satisfaire sa cavalière ?

"Je suis à votre service, Liliane," dit-il dans un semi ronronnement. Tout se passait parfaitement bien pour le moment et il n'était pas très près de ses sous ; Hans-Rüdiger se sentait même très optimiste quant à la suite de la soirée. Offrir une seconde coupe à la demoiselle serait un sacrifice bien mince, même s'il refusait d'admettre qu'il avait soif. Il commandait parce qu'il avait de l'argent, parce qu'il avait envie, pas parce qu'il était une chochotte qui avait soif au bout d'un tango !

Il la mena jusqu'à une table un peu plus à l'écart que celle qu'ils avaient quittés. Le couvre feu trouvait là un nouveau intérêt : comme pas mal de Français n'osaient pas le braver -avec raison-, cela faisait de la place pour profiter des lieux à l'aise.

Quand ils se furent assis, l'officier appela un serveur d'un signe de la main avant de se pencher vers la demoiselle.

"Alors, que faites vous dans la vie, mademoiselle Liliane ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Ven 16 Juil - 13:01

Ainsi donc il se nommait Hans-Rüdiger, parmi toutes ses suppositions une était finalement exacte, pour une moitié au moins. Eh bien, on pouvait dire qu’il savait danser lui, la preuve, elle ne lui avait à aucun moment écrasé les pieds ! La française avait d’ailleurs beau exagérer un coup de chaud pour se faire offrir une coupe, le léger rose de ses joues n’était pas simulé. Cette manie de prendre des couleurs comme une adolescente mal dans sa peau l’agaçait, comme s’il suffisait d’un peu de contact pour la mettre dans tous ses états, n’importe quoi !

« Enchantée de faire votre connaissance Hans. »

Hum, un peu trop même pour ne pas éveiller un léger sentiment de honte et de culpabilité vite étouffé par des justifications boiteuses. Ce n’était pas de sa faute si elle n’était qu’une faible femme sensible à la sollicitude de son charmant partenaire de danse. Son besoin impérieux de se changer les idées clôturait définitivement l’esquisse de débat. Liliane prit cependant le temps de s’installer correctement avant de répondre avec un sourire un peu trop large qu’elle tentait sans grand succès de réfréner.

« Je suis professeur. »

L’arrivée des coupes de champagne arriva à point nommé. C’était parfait, ça occupait les mains et donnait une certaine contenance. Cette fois elle comptait bien prendre son temps pour savourer comme il se devait une telle boisson. Soignant à nouveau son accent, mais aussi l’intonation, la montroise ajouta en se penchant à son tour.

« Essayez donc, Hans, de deviner quelle matière j’enseigne. »

Elle lui donnait un gros indice en employant l’allemand pour répondre. Mais après tout le but n’était pas de le pousser à effectuer une longue et ennuyeuse énumération qui aurait plongé dans un état soporifique même le plus énervé des hyperactifs. Une astuce lui vint pour continuer d’accaparer son attention.

« Si vous trouvez… je vous laisserai le choix de la prochaine danse. »

Une hésitation avait haché sa déclaration en deux. Durant un instant Liliane avait pensé proposer autre chose avant de se raviser au dernier moment. Pas par peur du « qu’en dira-t-on » mais pur sens « pratique » appliqué directement au domaine des festivités. Si jamais son blondinet de cavalier rentrait dans son petit jeu de devinette il aurait été dommage d’avoir attaqué tout de suite trop fort, y aller progressivement était beaucoup plus amusant. Oui elle était un cas désespéré, totalement irrécupérable, et alors ? Une nouvelle gorgée de champagne chassa le peu de retenue qu’il lui restait.

« Même si votre uniforme vous trahit, jouons quand même le jeu des présentations et racontez moi ensuite comment vous occupez vos journées. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Jeu 29 Juil - 1:19

Il commanda deux nouveaux champagnes avant de répondre à son interlocutrice.

"... professeur d'allemand ?" hasarda von Warlau en haussant les sourcils, mi interrogateur, mi amusé. En réalité il n'en avait absolument aucune idée. Beaucoup de gens parlaient bien allemand à Montreuil sans être enseignants dans cette matière, si bien que ses talents en la matière ne permettaient en aucun cas d'affirmer que c'était bien son travail. Mais cela restait la seule piste qu'il avait. Il fit semblant d'être à peu près sûr de lui pour jouer le jeu mais s'attendait clairement à perdre.

"Quant à moi, je suis commandant dans la Luftwaffe. Je m'occupe d'une grosse bête jaune pas toujours très sympathique du nom de Majestas, un Honneur d'Or. Quand j'ai terminé je mange, puis je dors, et quand j'ai le temps, je sors danser le tango avec de séduisantes professeurs, d'allemand ou pas : vous allez me le dire, je suppose."
Il termina en souriant avant de repousser machinalement une mèche blonde échappée. Comme il aimait beaucoup parler de lui même, il allait sans dire que Hans-Rüdiger appréciait la question de la damoiselle. Il continua pendant que le serveur déposait leurs verres devant eux.

"Comme vous le voyez, ce n'est pas très excitant en ce moment. Les choses seraient différentes si j'étais au front, bien sûr."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Dim 8 Aoû - 21:27

Dans l’esprit de l’enseignante sa question ne relevait d’aucune difficulté, habituée comme elle l’était à ce que l’on sache sa profession. Ravie que le blondinet vise dans le mile du premier coup, elle attendit néanmoins qu’il finisse sa présentation avant de lui confirmer la justesse de sa proposition.

« Je vous félicite. Bravo Hans. Encore une déduction et je vous embrasserai peut-être. »

Le ton était joueur, elle ne se prenait pas vraiment au sérieux et doutait de toute façon qu’il puisse deviner quoi que ce soit, vague comme elle l’était.

Le compliment glissé ne lui avait pas échappé, il était classique mais ronronnait de la plus agréable des façons à ses oreilles. Doucement mais surement, le sentiment de honte éprouvé face au plaisir que lui procurait son petit badinage cédait sa place à l’ambiance festive qui l’entêtait progressivement, en parallèle avec la quantité d’alcool ingérée et le nombre de flatteries échangées.

Loin d’être une experte, la montroise connaissait tout de même vaguement les principales espèces de dragon. Le nom lui évoquait donc quelque chose, mais ce quelque chose se limitait concrètement à « gros », « jaune » et « dragon ». Peut-être avait-elle aussi un vague idée de la morphologie générale, à moins qu’elle ne confonde avec un autre et ne fasse inconsciemment un patchwork de différentes caractéristiques de plusieurs races… Elle doutait, bataillait afin de faire ressurgir ses connaissances lacunaires et tournait immanquablement en rond. Ainsi elle fit la seule chose à faire dans ce genre de situation, c'est-à-dire sourire, battre un peu des cils et opiner du chef comme si elle aurait été capable de donner jusqu’à la longueur exacte des griffes, la pression exercée par chaque dent ou encore le poids au kilo près. D’ordinaire c’était la bêtise qu’elle feignait, cette fois, dans l’endroit le moins sérieux du monde, elle se sentait l’absurde obligation de simuler une érudition. La vie vous réservait d’étranges paradoxes parfois…

« N’oubliez pas que vous vous adressez à une enseignante qui égaie son banal quotidien sur le plancher des vaches en bravant le couvre-feu pour partir en quête de charmants partenaires de danse. L’ennui je connais. »

Elle clôtura cette parenthèse nombriliste un brin geignarde en portant la coupe à ses lèvres et enchaina.

« J’espère tout de même que votre séjour ici ne vous est pas trop désagréable… »

Levant légèrement son verre, la française tiqua en constatant qu’elle laissait des traces de rouge à lèvres, retardant la formule qui allait de coutume avec ce geste.

« A votre santé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Lun 16 Aoû - 0:10

"Si je déduis la couleur de vos chaussures, est-ce que cela compte ?" lui demanda-t-il avant de tremper les lèvres dans son verre. Il connaissait déjà la réponse, malgré l'éclairage bas. Elle dirait sans doute que ça ne comptait. A moins qu'elle ne veuille qu'il l'embrasse et, dans ce cas, n'importe quelle supposition deviendrait acceptable.
Il se demanda s'il pourrait l'embrasser avant la fin de la soirée.

Elle avait l'air seule et accepterait probablement qu'il l'a raccompagne. Etait-elle le genre de femmes à tenter d'attirer dans son lit un inconnu dans son genre ? Les courtisanes françaises ne manquaient pas, même si elles étaient certainement moins nombreuses à Montreuil qu'à Paris ou dans de grandes villes.

"Au risque de vous choquer, je pense que les femmes sont bien plus capables que les hommes de se trouver des occupations sans faire la guerre. Comment arriveraient-elles à être mères au foyer, sinon ? Je me suis toujours posé la question. Mais vous devez aimer l'indépendance puisque vous êtes professeure."

Il dissimula un doute soudain dans les bulles de son champagne. Après tout, peut être avait-elle des enfants, un mari quelque part. Elle ne devait pas être beaucoup plus jeune que lui, beaucoup de femmes de cet âge étaient déjà mères : qui sait si elle ne cherchait pas à se faire entretenir pour payer les frais des gosses, son salaire n'y suffisant pas ? Von Warlau se pinça les lèvres en faisant mine de récupérer quelques gouttes de champagne. Ridicule. Il ne fallait pas devenir parano, dans la vie. Et puis ils n'avaient encore rien fait qui justifie qu'il se pose de telles questions. Il parlaient, buvaient et dansaient, point.

"Désagréable ? Non. Mais en votre présence Montreuil semble beaucoup plus plaisant. Si vous vous ennuyez tant que ça, peut être que je vous ferai faire un tour sur Majestas pour vous remercier ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Lun 16 Aoû - 23:21

Liliane réfléchit un instant à la validité de la réponse avant de réaliser que la question ne se posait guère. Bien sûr que ça ne comptait pas, son hésitation était clairement due à l’attirance qu’elle ressentait envers lui. Bécasse, se dit-elle. La française choisit donc de faire fonctionner son cerveau au moins une minute et de ne pas répondre par l’affirmative tout de suite. Il ne faudrait pas que sa cible attitrée de la soirée ne se lasse d’elle pour cause de trop de facilité. Oui, oui, dès qu’elle faisait une fixation, quel qu’en soit le degré, elle ne lâchait plus le morceau.

« Ce serait de la triche puisque c’est visuel, allez un petit effort. »

Voilà qui devrait ne pas trop donner l’impression de fermer la porte à toute éventualité tout en évitant de totalement passer pour une croqueuse d’hommes pour formuler ça élégamment (s’il y avait toutefois encore quelque chose à sauver de son image). Une petite gorgée l’aida à raffermir sa conviction que cette hypothèse ne la dérangeait nullement, qu’elle assumait entièrement ses amourettes avec « l’envahisseur ».

« En effet, mais je dois reconnaitre que ne pas avoir d’enfants ou de mari rend cette indépendance plus aisée. »


Cela faisait d’ailleurs un petit moment qu’elle souhaitait la compléter en prenant un appartement mais cela aurait constitué une dépense critiquable en temps de guerre alors qu’elle bénéficiait déjà d’un relatif confort auquel elle était, mine de rien, assez attachée… Oh ! Maintenant qu’elle repensait à ses propos la montroise réalisa qu’elle avait failli passer à côté d’une donnée importante.

« Cette déduction par contre, sur mon goût pour l’autonomie, est très acceptable. »

Quoi ? Il fallait être fair-play et s’incliner devant ce qui était indéniablement une conjecture exacte. Honte à celui ou à celle qui oserait remettre en doute les motivations de la reconnaissance de cette victoire.

Faire un tour de Majestas, le gros machin jaune pas toujours sympathique ? Si la proposition était sérieuse et se concrétisait, ce serait la première fois qu’elle quitterait la terre ferme. L’idée lui plaisait, elle avait toujours eu envie de faire cette expérience bien qu’elle ne soit pas dénuée d’une certaine dose d’appréhension. Sans avoir de vraie phobie vis-à-vis des dragons – quand on vivait dans une ville à proximité d’une base on s’habituait vite à leur survol plus ou moins lointain – on ne pouvait pas vraiment dire que ces créatures la mettaient complètement à l’aise. En plus elle souffrait un peu du vertige. Toujours est-il qu’elle fit comme si de rien n’était et répondit avec assurance.

« Je serai enchantée de faire la connaissance de Majestas puis de faire un tour dans les cieux. »


Se disant qu’elle en avait déjà assez fait, Liliane avait évité de répondre par un jeu de mot d’un goût douteux, même à ses yeux peu pudibonds, qui aurait pu faire intervenir un certain septième ciel. Comme elle le pensait souvent, il y avait des limites à tout, il fallait pas déconner non plus, elle n’était pas assez éméchée pour se laisser ainsi aller.

« A condition d’avoir la certitude qu’aucune épouse furibonde ne risque de me tomber dessus. »

Tant que la marmaille restait au pays l’enseignante s’en fichait bien, mais certains militaires venaient en France avec leur famille ce qui pouvait devenir problématique, même pour une simple aventure de rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Mar 24 Aoû - 1:10

Hans-Rüdiger se retint de peu de lui demander si deviner la couleur de ses sous vêtements comptait. Mais une telle question tenait plus de la vulgarité que du jeu de la séduction, chose qu'il ne saurait se permettre : un officier, noble qui plus est, devait tout de même observer un minimum de convenances. Il n'était pas un petit parvenu issu d'un faubourg communiste, tout de même ! Il chercha rapidement une devinette alternative.

"Voyons... je pourrai essayer de deviner votre pointure ?"
proposa-t-il en souriant de toutes ses dents. Il fut tenté de préciser qu'il ne devinait ce genre de choses qu'en touchant, mais jugea encore une fois que c'était déplacé : il aurait l'air ridicule s'il se mettait à tripoter des pieds au milieu d'un club un plus classe.

Tout à ses multiples sourires, il ne cacha pas celui qui lui vint lorsqu'elle annonça qu'elle n'était pas mariée. Cela signifiait, ni plus ni moins, qu'il avait le droit de lui courir après sans qu'un mari furibond ne vienne défendre l'honneur de sa belle. Si on espérait une relation allant plus loin que les grincements d'un matelas à ressorts, l'avantage se révélait non négligeable.

Conscient qu'il semblait un peu trop satisfait de sa partenaire, Hans-Rüdiger raccourcit son sourire, histoire d'avoir l'air un peu moins... accessible. Il ne voulait pas être une proie trop facile.

"Pas d'alliance,"
répondit-il en exhibant ses mains. Il portait bien sa chevalière, mais pas au bond doigt et, de toute façon, cela ferait un piètre anneau de mariage. "Pas de fiancée, pas d'illégitimes. Enfin, pas que je sache. Puis-je en déduire que mon goût pour l'autonomie cohabiterait convenablement avec votre goût pour l'autonomie, et que vous êtes définitivement d'accord pour un petit tour à dos de dragon ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Mar 31 Aoû - 2:14

Deviner sa pointure ? L’enseignante haussa légèrement les épaules avec un sourire amusé, se retenant de lui demander s’il ne serait pas un brin fétichiste des pieds à en juger par ses précédents coups d’œil jetés à ses chaussures et sa nouvelle proposition de devinette. Ca ne se disait pas. Le simple fait de formuler l’interrogation l’aurait fait passer pour une personne bizarre et en général sembler marginal faisait plus fuir qu’autre chose, au mieux.

La chevalière à son doigt ne lui avait pas échappé, elle ne dit toutefois rien à ce sujet, se concentrant sur l’information principale lâchée, à savoir qu’elle discutait et s’amusait avec un vrai célibataire (du moins s’il ne mentait pas). Il était donc libre comme l’air. Voilà une donnée bien plaisante, elle pouvait désormais s’ôter de l’esprit le souci des conséquences de son flirt. Un sourire ravi spontané attesta aussitôt de cette satisfaction. La française ne put néanmoins s’empêcher de trouver le statut matrimonial de son cavalier étonnant. Ce Hans avait un physique tout sauf désagréable, il était aussi relativement haut gradé pour son âge apparent et ne semblait pas non plus dans le besoin à-priori. Peut-être qu’il s’agissait d’un déséquilibré qui assassinait ses petites amies de soixante coups de couteau puis faisait disparaître leurs corps en les donnant à manger à son dragon… Houlà, elle lisait trop de romans noirs.

« Est-ce que vous demander de fixer la date, l’heure et le lieu de rendez-vous répond à votre question ? »


Pour sa part, Liliane commençait déjà à se poser des questions d’ordre vestimentaire, sur ce qui serait le plus approprié pour cette hypothétique balade dans les airs. Hors de question de se ridiculiser en commettant un impair. Il devait bien y avoir une culotte d’équitation trainant dans le coin d’une armoire… Bref, elle aurait tout le loisir d’y réfléchir lorsque la sortie serait bel et bien confirmée.

« Je dois toutefois vous avouer que l’idée d’approcher de Sarnand m’embarrasse un peu. Il y a de cela un mois j’ai fait tomber un de vos collègue dans la Fresne, accidentellement bien entendu j’ai trébuché. J’espère qu’il ne m’en veut pas trop… »

La montroise déformait un peu la réalité, elle se fichait bien que la victime de sa baignade forcée lui tienne rigueur de sa maladresse, il importait juste que ce ressentiment ne soit pas assez important pour lui donner l’envie de lui chercher des poux. Ce qui n’avait pas été le cas, heureusement. Quel était son patronyme déjà ? Mhhh… Elle se mit à tapoter la table du bout des doigts. Ce geste ne l’aiderait certainement pas à se souvenir plus rapidement de l’information mais au moins ça soulageait. Rien à faire, impossible de faire ressurgir le souvenir. C’était étrange, d’habitude elle avait la mémoire des noms. Il fallait bien admettre que le contexte ne favorisait guère les grandes réflexions. Le plus simple était de donner une description.

« C’est un brun aux yeux clairs, assez grand, plutôt poli, j’irai même jusqu’à dire coincé. Ca vous dit quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Dim 12 Sep - 0:12

"Oh, je ne sais pas, il faut que je réfléchisse. Mon emploi du temps est très chargé, vous savez," répondit Hans-Rüdiger avec un air extrêmement sérieux. Ce serait trop facile s'il n'essayait pas de se faire un peu désirer, non ? Elle ne devait pas croire qu'elle avait affaire à une proie facile ! D'autant que, vu sa tête, elle savait se maquiller, se coiffer ; vu la saison, elle n'avait pas acheté de robe spécifiquement pour cette soirée. Ses chaussures avaient probablement déjà été portées. On apprenait pas à danser en dix secondes. Elle semblait motivée pour faire des rencontres. Conclusion de l'enquête : Mademoiselle Keller était en chasseuse d'hommes !

Mais von Warlau n'était pas un petit lapin tout mignon. Non, il était un loup, intelligent, malin, élégant et sauvage, un cowboy solitaire aux yeux bleus, le roi de la montagne ! Il n'avait pas peur des chasseurs, surtout quand ils n'étaient pas poilus, bedonnants et moustachus à la général Boulanger (pour ne citer que lui dans toute une génération de ressortissants du Moustachistan).

Sortit de ses pensées par les paroles de Liliane, Hans-Rüdiger laissa tomber les tableaux romantiques et canins pour s'intéresser à ce que racontait son interlocutrice. D'abord vaguement amusé par l'anecdote (il faut dire qu'elle n'était pas racontée d'une manière très amusante), il se sentit sourire quand un doute soudain quant à l'identité du plongeur le mit d'encore meilleure humeur. Il oublia quasi instantanément la date qu'il voulait proposer pour se pencher en avant et demander avec un empressement jovial :

"Ce ne serait pas Peter Hessler, par hasard ?"

Si c'était bien l'Homme au Putois Empaillé, quel fou rire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Dim 12 Sep - 20:32

Liliane souleva un sourcil de surprise avant de se reprendre aussitôt suite à l’énoncé évasif de son blondinet. Alors comme ça il voulait maintenant la jouer « je suis très occupé » ? Très bien, elle s’était un peu trop reposée sur ses lauriers, son poisson n’était finalement pas si bien ferré que cela (ce qui fondamentalement n’était pas pour lui déplaire). Elle ferait en sorte d’y remédier d’ici la fin de la soirée. Comme à l’accoutumée, une gorgée de champagne accompagna sa résolution, il ne restait plus qu’à attendre gentiment le moment propice pour le titiller un peu à son tour. Et si elle se plantait ? Allons donc, ce serait simplement la preuve qu’elle avait affaire à un goujat qui se payait sa tête depuis le début. Ou que sa cible n’était qu’un imbécile. Bon l’enseignante admettrait peut-être éventuellement en dernier recours que le problème pourrait venir de sa petite personne.

L’opportunité se présenta finalement lorsqu’elle expliqua de façon succincte une petite péripétie antérieure. Il semblait qu’elle ait éveillé son attention tout d’un coup. Elle sauta évidemment sur l’occasion pour rendre la monnaie de sa pièce à son cavalier. Alors qu’il se penchait, Liliane choisit ce moment pour mettre un peu de distance, se reculant avec l’expression de satisfaction de ceux qui savent leur auditoire intéressé.

« Oh je ne suis pas sûre que confirmer ou infirmer l’identité de ce pilote ne soit vraiment nécessaire en fin de compte. Vous êtes un homme à forte responsabilité, de par ce fait extrêmement occupé, et ce malgré la manque de dynamisme de notre base. J’admire votre dévouement, il doit en falloir beaucoup pour parvenir à remplir ainsi toutes ses journées. Je ne voudrais pas abuser de votre temps en pure frivolité. »

La française ménagea son effet en se réfugiant derrière sa coupe après avoir poussé un petit soupir de regret. Elle n’avait pas pu résister à sa manie de passer la pommade tout en asticotant. L’hameçon était gros, mais il permettait par la même occasion de souligner qu’elle n’était pas une cruche incapable de lire un minimum dans son jeu. Pour enfoncer le clou de son petit numéro elle lança un bref coup d’œil au premier mâle qui passa dans son champ de vision. Le regard furtif ne fut pas heureux et se résuma très bien par la pensée « Ouh qu’il est vilain lui ». Zieuter Hans était décidément bien plus agréable.

Il fallait à présent entamer la deuxième phase qui consistait à essayer de montrer qu’elle n’était pas trop une insupportable pimbêche se surestimant exagérément à la recherche d'un petit toutou. Liliane abandonna son air pensif, voire distrait, puis se pencha à son tour, nullement gênée d’envahir son espace sans y être invitée. Avec un sourire assuré qu’on aurait presque pu qualifier de carnassier plaqué sur le visage, elle conclut d’une voix étonnement calme.

« Vous avez de la chance, je suis d’une bonne nature. Il s’agit en effet de Herr Hessler. Maintenant dîtes moi franchement si cette donnée joue en la faveur de l’aménagement de notre rendez-vous ou si elle est rédhibitoire. »

Ca passait ou ça cassait. La montroise avait beau ne pas le montrer mais une petite part d’elle doutait terriblement tandis qu’une autre trépignait d’avance à l’idée d’être enfin fixée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 70
Messages : 142
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Mar 28 Sep - 0:13

Tout à son humeur revancharde à l'encontre de son mal aimé subordonné, von Warlau en oubliait totalement sa stratégie précédente. Il faut dire que d'après son sens des priorités, languedeputer sur le dos d'Hessler passait avant toute considération d'ordre amoureux ou sentimental et que c'est donc avec beaucoup d'enthousiasme qu'il abandonna sa fausse retenue passée pour se pencher vers sa complice, les yeux plein d'étoiles et le coeur plein d'espoir.

"Mais non, je ne peux pas le supporter ce type, alors allez-y, qu'on s'amuse !"

De fait, il avait complètement zappé toute l'ironie des propos. Peut être parce qu'il s'était arrêté à "je ne suis pas sûre que" et que le reste était entré par l'oreille droite avant de sortir par la gauche sans laisser la moindre petite trace dans la partie de son cerveau allouée à la mémoire.

Il s'avéra finalement que la dame faisait le choix de le suivre, ce qui provoqua une joie presque enfantine chez son auditoire. L'officier ne battait pas des mains, il avait passé l'âge, mais l'idée était là et son sourire grimpa encore sur ses joues, au point qu'il ne devait probablement pas être possible qu'il s'étire encore les lèvres.

"Racontez moi en détail cet incident et nous verrons !" répondit-il, sans que son ton comporte le moindre sérieux. On aurait plutôt dit une adolescente se faisant raconter tous les potins qu'elle a loupé pendant ses vacances à la campagne et que, oh mein Gott ! Frieda sortait avait Heinrich alors qu'il était trooooooooop moche !
Bien fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   Sam 9 Oct - 20:35

« Vous savez il a été très correct, ce serait faire preuve d’ingratitude que de vous parler de son expression d’ahurissement lorsqu’il a compris que ses petits moulinets de bras ne lui permettraient pas de retrouver l’équilibre… »

La française hésita, regardant un instant d’un œil inquisiteur son cavalier. Il ne faudrait pas que son blondinet soit en réalité une canaille cherchant simplement à mettre la zizanie pour la laisser ensuite dans une belle merde. La vue de son large sourire écarta aussitôt ses prémices de suspicion. Voir ainsi le mal partout était ridicule et en l’occurrence, ici, improbable ou du moins elle préférait envisager la situation sous cette lumière. Elle reprit donc ce qui allait se transformer en véritable énumération, les scrupules qu’elle aurait pu ressentir vis-à-vis de Hessler éventés depuis longtemps par l’ambiance de cette très bonne soirée.

« …oui terriblement odieux de vous parler de son paquet de cigarette bon à jeter, de sa coiffe engloutie par les eaux de la Fresne, de l’état de ses cheveux dégoulinants, de son manteau semblable à une serpillère… »

C’était très vilain de baver sur le dos de l’allemand de la sorte, ce qui n’empêchait cependant pas Liliane de s’en donner à cœur joie. Elle avait parfaitement conscience que c’était peu glorieux mais jouer de temps en temps les commères lui faisait un bien fou, l’aidait à se détendre. L’activité était actuellement d’autant plus divertissante pour la montroise car elle savait son auditoire d’avance conquis. Faisant travailler sa mémoire elle poursuivit avec entrain lorsque d’autres détails ressurgirent.

« …et aussi des inoubliables couinements et "flouch" que font des bottes gorgées d’eau, ainsi que l’étrange démarche que cela donne, surtout lorsque le pantalon est lui aussi imbibé. Les jambes arquées, le pas lent et pataud, un peu comme une personne qui se serait fait dessus, vous visualisez ? »


L’enseignante poussait un peu et brodait assurément un tantinet depuis le début mais qu’importe il était impossible de vérifier la parfaite exactitude de ses dires.

« Comme je lui suis redevable d’une certaine manière de ne pas avoir cherché des histoires à cause de mon geste maladroit je ne me permettrais certainement pas de brosser un tel tableau devant un de ses supérieurs. Je pense que la péripétie a dû lui valoir un vilain rhume d'ailleurs. Enfin si vous voulez le titiller à ce sujet je crois qu’une certaine Andrée a été témoin de la scène, dites que ça vient d’elle. »

Tant qu’à y être autant protéger ses arrières. Elle termina son verre et finit par dévoiler une information qu’elle avait tu jusqu’à présent, avec un petit sourire qui démentait son ton contrit.

« Hélas je dois vous avouer que je suis tombée également, j’ose espérer que vous aurez la délicatesse de ne pas me demander un descriptif détaillé de mon propre état à la sortie de la Fresne. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]   

Revenir en haut Aller en bas

Lola Lola [Samedi 7 Juin, soirée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Montreuil :: Quartier du Marais (Sud) :: Bars et cabarets-