Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941] - Page 2


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Jeu 29 Juil - 21:34

La première déclaration de Wolfgang eu l'effet d'une claque sur Peter, une claque car ce qu'il annonçait, en plus d'être désagréable était vrai. Des amis qui ne pouvaient pas le rester s'il commençait à fréquenter des Allemands (même sympa) n'étaient pas vraiment des amis. Au fond, Peter le savait parfaitement depuis toujours mais il préférait ne pas se pencher dessus.
Néanmoins, tout le monde à besoin d'amis, Peter serait devenu fou s'il n'avait pas sût se faire accepter, et tans pis si ces amitiés n'étaient pas sincères à 100%. Quand à sa dernière déclaration, Peter se voulu alors rassurant.

- Certes les gens aiment pas les Allemands je viens de te le dire. Mais as-tu vraiment essayé de t'en faire aussi des amis? Que tu ais un uniforme Français ou Allemand, si t'aborde les gens comme çà t'es déjà mal partit pour puisque t'instaure un rapport de dominant/soumis. le principe d'amitié c'est justement de considérer l'autre et de se faire considérer comme égal.
S'il était si intelligent que çà, il ne pourrait pas nier ce qu'il venait d'affirmer. Par contre Peter se braqua ensuite à ce que dit Wolf' sur le SFIO.
- Pourquoi? On est pas communistes. Le communistes, c'est ceux qui veulent faire changer les choses par la force et la violence. Les socialistes sont ceux qui veulent faire changer les choses de manière pacifique et respectueuse des lois politiques. Alors à partir du moment ou vous interdisez tout autre parti politique que le vôtre, j'vois pas pourquoi on vous gêne... Et puis d'abord, votre führer n'a-t-il pas signé un pacte de bon entente avec l'union soviétique?
Et toc...
- Remarque, qui se ressemble s'assemble : la restriction des libertés, la persécution de ceux qui pensent pas pareil, l'idée d'un peuple supérieur à tous autres, le parti unique... Vous avez plus de points communs que ce qu'on pourrait penser au premier abord non?

Il avait fait la première tirade avec un sourire ironique aux lèvres, mettre en évidence l'illogique dans la manière de gouverner nazie était le but principal. Pour la seconde il avait été plus sérieux car c'était vraiment ce que Peter pensait : il haïssait autant les communistes que les nazis pour leur politique assassine et liberticide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Lun 9 Aoû - 12:26

Si Peter se sentait en faut dans son raisonnement, il le montra clairement à Wolfgang en ne parlant pas du tout de ce qu'il venait de lui dire sur les amis. Il le regarda sans sourire, cela n'était pas utile ou inutile, il comprenait exactement ce qu'il disait. Il attendit de voir ce qu'il allait répondre aux autres arguments et il hoqueta.

" Tu crois que je peux sortir sans uniforme ? Tu crois que je suis libre de mes mouvements ? "

La tirade concernant le communisme et ce qui faisait de ce parti une alternative au nazisme, une alternative tout aussi restrictive d'ailleurs fit hausser les sourcils de Wolfgang tout en considérant ce qu'il disait en public. Oui, le public n'était pas nombreux mais tout de même, dire cela à un Flieger du Reich au beau milieu d'un lieu où tout le monde pourrait entendre c'était déplaisant ! Il regarda autour de lui, prêt à frapper le français si jamais ils étaient observés. Et effectivement, observés, ils l'étaient.

Orion s'était redressé et fixait deux personnes un peu plus loin en faisant rempart de son corps pour qu'on ne voit pas qui venait d'avoir une telle conversation. Mais Wolfgang se redressa et hocha la tête, le visage fermé.

" Tais toi ! "

Le ton n'était pas gentil, il était froid et dur alors que Wolfgang voulait dire à Peter qu'il était d'accord, mais il ne le pouvait pas, malheureusement ! Il se permit juste un signe de tête pouvant signifier qu'il comprenait et qu'il était d'accord, du moins si Peter le comprenait comme cela. Il inspira avant de se tourner vers les abords de la clairière et d'ordonner de sa voix la plus martiale possible.

" Sortez d'ici ! Sortez ! "

Il croyait reconnaitre quelqu'un, mais n'en était pas certain et surtout il était certain qu'il y avait quelqu'un d'autre avec la personne connue et un adulte certainement, s'il s'agissait d'un militaire, ils étaient mal très très mal !
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Lun 9 Aoû - 12:48

Le chemin était assez long et Timothée était déçu d'arriver seulement maintenant alors que la conversation se terminait, mais il était heureux de ne pas avoir fait de bruit avant parce qu'il venait d'entendre pas mal de choses intéressantes dans la bouche de Peter. Maintenant il restait à savoir ce que ce dernier faisait en compagnie de Wolfgang et ça n'était pas une bonne idée du tout. Il ne bougea pas immédiatement quand Wolfgang se redressa derrière Orion. Effectivement le dragon faisait barrage de son corps, mais Tim connaissait assez Peter pour savoir qui avait parlé. Par contre Liliane pouvait ne pas le savoir.

" M'dame Keller, j'crois qu'faut qu'on sorte. L'all'mand c'est presque un pote, l'autre qui causait j'le connais aussi, on a un peu fait les quat'cents coups avec un'copine. Vous comprenez l'allemand je suppose, ce n'est pas forcément la peine d'en parler de ça avec eux. "

Il soupira avant d'avancer un peu plus en vue tout en espérant que cela ne perturberait pas trop la réunion. Ils auraient dû être plus discrets mais ce n'était pas si grave que cela. Il inspira avant de crier en retour.

" Et si j'sors pas tu m'cognes ? "

Il se tourna vers Liliane avec un sourire aux lèvres avant de le perdre une seconde et de hocher la tête dans un signe qu'il durait moins d'un battement de cils et de sortir totalement en courant vers Orion.

" Orion mon pote ! Comment qu'tu vas ? Oh ! Z'êtes là on vous dérange pas trop ? M'dame Keller que v'la m'montrait d'fraises ! P'tain fait' pas cette tête là ! On croirait qu'vous complotiez ! D'quoi qu'vous causiez ? "

Oui, il pouvait tenter de faire croire qu'ils étaient là depuis peu de temps, en espérant que Liliane serait d'accord pour jouer le jeu ... Il se jeta au coup du dragon sans aucune peur, Orion ne lui ferait pas de mal ! Enfin pas trop quoi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Lun 9 Aoû - 21:59

Il eût un rictus quand Wolf' balança l'argument de l'uniforme.
- La preuve que oui, à la fête des fous tu l'avais enlevé. Et puis même les militaires du glorieux reich on droit à des congés, t'es pas obligé de t'habiller en militaire pour sortir...
Peter se tût immédiatement à l'injonction de Wolfgang, çà tombait bien car il avait finit. Cette réaction ne l'étonnait guère car il n'en attendait pas moins d'un nazi, faire taire les gens qui disent des choses qui leur plaisent pas à grand coup de gueulantes et d'abus d'autorité leur ressemblait. Alors qu'il allait afficher un sourire narquois pour exprimer qu'il avait marqué un point, il ne le fît pas car se rendît bien compte que Wolf' lui disait pour une autre raison. Peter n'eût pas de mal lui aussi à entendre les bruits dans les fourrés et regarda l'aîné légèrement paniqué à l'idée qu'on ait pût les suivre et surtout entendre toute leur conversation. Peter se raidit donc jusqu'à voir qui était vraiment l'intrus.
Tim? Mais qu'est-ce qu'il fout là?
Le jeune aryen se détendit donc un peu mais restant quand même les fesses un peu serrées, qui se refermèrent davantage d'ailleurs en voyant qu'il était accompagné. Pris au dépourvu, Peter ne savait pas quoi répondre et la fît donc simple.

- Bah de trucs et d'autres, c'est tout. La cueillette est bonne?
Tout en disant cela, il appuyait son regard sur Tim pour qu'il ne gaffe pas auprès de la demoiselle puisqu'il parlait allemand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Jeu 12 Aoû - 0:36

L’évolution en forêt n’était pas évidente, même si ce n’était pas la plus dense, l’effort à fournir pour être le plus discret possible et ne pas perdre la piste sonore des inconnus étant à son origine constituait un handicap de taille. Ayant retenu la leçon de ses maladresses passées, Liliane concentrait une bonne partie de son attention sur ses pieds, histoire d’éviter la classique chute à cause d’une racine ou le craquement d’une branche desséchée. En plus ça l’empêchait de se passer en boucle des scénarios catastrophe allant en empirant.

Lorsque des voix se distinguèrent relativement bien, elle connut une seconde de panique intérieure. De l’allemand ! Oui, mais proféré indubitablement par des personnes plutôt juvéniles à en juger par les sonorités. Un peu calmée, bien qu’encore très tendue malgré tout, elle se focalisa sur la teneur de l’échange. Une chose était sûre, la bribe de conversation ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd et la française ressentit le même regret que le jeune Tim de ne pas être arrivée plus tôt.

L’injonction sèche lui fit l’effet d’une décharge électrique, merde et remerde ! Que fallait-il faire, déguerpir en courant ? Non, c’était une réaction de personne ayant quelque chose à se reprocher et un coup à se faire tirer comme un lapin si jamais un des protagoniste venait à être armé. Rester sur place et tenter de dissiper tout malentendu ? Encore faudrait-il qu’il s’agisse de personnes raisonnables. L’intervention de son compagnon de promenade dénoua la situation. Elle écouta avec le plus grand sérieux les premières explications de ce dernier, ne donnant en guise de réponse qu’un simple hochement de tête pensif. Intéressant…

A priori ils n’étaient pas trop mal tombés, c’était une chance. L’étau d’angoisse qui l’opprimait se desserra. Maintenant il fallait faire confiance à Timothée et jouer le jeu en espérant que ses paroles rassurantes se confirmeraient. L’enseignante sortit à sa suite, gardant à l’inverse une distance raisonnable entre elle et le dragon (on ne savait jamais hein).

Elle tâcha de ne pas trop dévisager les deux garçons dès qu’ils s’offrirent à sa vue. Peut-être en avait-elle vaguement aperçu un aux alentours de Saint-François, cependant elle n’aurait pas été prête à le parier. Le plus âgé lui rappelait vraiment quelque chose lui, elle l’avait déjà vu quelque part… mais où ? Ah oui ! Il faisait parti des convoqués pour le film de propagande, il lui avait d’ailleurs laissé le souvenir d’un parfait lèche-bottes ce jour-là.

« Eh bien elle l’aurait été si on n’avait pas mangé sur place l’essentiel de cette fameuse cueillette tout à l’heure. J’essaie justement de montrer d’autres endroits où on en trouve généralement. Normalement il y a des chances de dénicher quelques cèpes aussi, c’est le début de la saison, vous en avez repéré ? »


Elle avait soigneusement choisi de répondre en français. Inutile de montrer immédiatement qu’elle maîtrisait très bien leur langue alors que rien ne l’exigeait. Sauf qu’elle ne se souvenait plus si elle avait parlé en allemand lors de la convocation. Enfin ce n’était pas le plus important. Elle ajouta d’un prudent ton neutre.

« A voir tout ce petit monde réuni, j’en connais un qui aurait été ravi de filmer cet instant. »

Liliane s’adressait surtout à l’allemand et faisait référence à un certain Major qui aurait pu intituler son nanar sur l’amitié franco-allemande « Bienvenue à Niaisland ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Sam 14 Aoû - 16:16

Oh non pas lui ! Enfin il y avait pire mais que ce soit Timothée qui arrive pouvait signifier que le garçon avait tout entendu et tout compris dans ce qui venait de se dire. Oui, Wolfgang faisait plus ou moins confiance au jeune français mais pas tant que cela quand même. Forcément en plus il fit son malin mais peut-être que cela montrerait à Peter que le Flieger n'était pas un monstre assoiffé de sang !

Orion, lui, était bien loin de ses considérations et grondait légèrement en sentant le jeune français approcher. Pas un grondement réprobateur, bien au contraire, si cela pouvait détendre Wolfgang c'était bon à prendre.

" Je vais bien et toi même petit homme ? "

Wolfgang fit un sourire ironique au gamin qui n'aimait pas qu'on le reprenne sur sa taille avant de se tourner vers la nouvelle venue et de manquer de s'étouffer sous le coup de la surprise. Bon, c'était bien sa veine de tomber sur une jeune femme qui avait aidé la propagande. Elle parla d'ailleurs de leurs activités et de ce que eux faisaient dans la forêt avant de lancer la conversation sur le Major.

" Très amusant Mademoiselle Keller mais je crains que le Major ne soit parti. Voulez vous que je le contacte à nouveau quand je retournerais à Sarnand ? "

Son ton dégoulinait d'ironie et il le savait bien mais il ne pouvait pas s'en empêcher tout en étudiant Tim pour savoir ce qu'il avait à se reprocher. Oui, Tim avait toujours quelque chose à se reprocher et puis de faire ça lui évitait de voir ce qu'ils avaient failli faire en parlant si jamais Orion n'avait pas entendu les bruits. Bon sang, ils avaient failli être très très mal !

" Aucun cèpe par ici mais je ne sais pas ce dont il s'agit, le français n'est pas ma langue de mère vous savez. "

Oui, il faisait encore parfois des erreurs et ne comprenait pas tous les mots, il se tourna vers Orion pour lui signaler de se taire, est-ce que quelqu'un allait se faire avoir dans le petit piège qu'il tendait pour savoir qui parlait assez bien allemand pour avoir saisi le sens de leur conversation.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Sam 14 Aoû - 16:52

Le regard que lança Timothée à Orion fut digne des plus grandes glaciations mais le dragon ne le regardait déjà plus alors le garçon fit ce qu'il savait le mieux faire dans cette situation ... il bouda ! Il reporta toute son attention sur les prétextes des uns et des autres tout en sentant que Peter ne disait pas la vérité et que Wolfgang ne cherchait pas à la donner non plus. Il soupira devant tant de mauvaise foi et de mésentente. Pourtant tout le monde semblait se connaître puisque Mademoiselle Keller parla au soldat. Donc si tout le monde se connaissait pourquoi des faux-semblants. Ou alors il y avait quelque chose qu'il ne savait pas et qu'il ne pouvait donc pas juger.

Il fronça les sourcils en tentant de savoir ce que cela pouvait être. Il y avait eu une mention de films et à présent Wolfgang parlait d'un Major. Donc il devait y avoir une raison pour laquelle Liliane Keller avait collaboré avec des allemands, il lança un regard perdu aux deux plus âgés de leur petit groupe hétéroclite tout en attendant de voir si des explications viendraient. Mais cela ne semblait pas être à l'ordre du jour et un nouveau soupir fut audible quand la conversation resta sur des points plus terre à terre.

" L'cèpes c'des champignons ! T'sais comme l'champignons d'paris ! Mais bon z'avez pas dit d'quoi qu'vous causiez, j'suis sûr qu'c'était d'filles ! Pet' t'savais que m'demoiselle Keller elle bosse avec Herm'line ? "

En parlant de ça, il se souvint qu'il avait quelque chose à dire au troisième larron de leur groupe d'intervention anti échappement d'oeufs. Il s'approcha de lui avec un grand sourire aux lèvres et lui donna une franche accolade en lui murmurant quelques mots à l'oreille.

" J'crois que j'vais avoir une copine t'sais et c'Herm'line ! "

Voila, il était au courant maintenant et Tim alla donner une accolade au pilote allemand aussi pour égarer les soupçons. Maintenant il restait à savoir ce qu'ils allaient tous faire puisqu'ils étaient au même endroit ! Ils étaient quatre, quelqu'un avait un jeu de cartes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Mer 18 Aoû - 18:16

Peter profita de la diversion exercé par Timothée sur l'Allemand pour ce rapprocher de ce premier. Une fois à côté, il se pencha l'air de rien tandis que Wolfgang était occupé par la visiteuse.
- Ça fait combien de temps que vous espionnez là?
Il espérait une réponse au moins aussi discrète mais ce mec pouvait se montrer des fois tellement imprévisible qu'il ne s'avança pas sur la suite des évènements. Il écarquilla ensuite les yeux à la réponse de Timothée, écarquilement pour deux raisons : d'abord par ce que ce n'était pas vraiment le moment d'en parler et qu'en plus il s'en foutait, et surtout deuxio, pourquoi Hermeline? Ce mystère restait tout entier et Peter avait beau remuer son esprit dans tous les sens pour trouver du sens à cette déclaration, il n'y arrivait pas.
En effet! Ce looser avait paumé à deux reprises les œufs et même si la deuxième fois n'était pas vraiment de sa faute, il fallait le faire... D'ailleurs Peter lui fît remarquer.
- Après ton dernier plantage, moi j'avais parié sur le fait que je ne voulais plus voir ta tronche. Sans penser qu'Hermeline serait si dure, j'pensait quand même pas qu'elle allait te tomber dans les bras...
Il lançait un regard dur à Tim, son échec occupait encore de manière importante les pensées du jeune Français... Enfin, Français? Allemand? Peter lui-même trouvait cette histoire un peu confuse et n'arrivait toujours pas à déterminer dans quel sens faire pencher la balance...Il ferait ce qu'il avait toujours très bien fait : le refus de choisir.
Histoire que la haine profonde qui se dégageait de Peter envers Tim ne foute pas en l'air l'ambiance, il se décida à lui parler à nouveau.
- Au fait, qui c'est cette dame?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Jeu 19 Aoû - 22:56

Oh oui, vous seriez un amour si vous pouviez aussi m’arranger un diner aux chandelles avec lui au bord du lac et assurer vous-même le service.

Elle aurait aimé montrer à l’allemand qu’il n’était pas le seul à pouvoir manier l’ironie et se montrer désagréable. Malheureusement pour son petit égo réclamant réparation, faire partager cette pensée aurait vraiment été inutile et stupide. Et puis elle avait passé l’âge pour avoir ce genre de réaction, même si au fond, il ne fallait pas s’y tromper, elle adorait les chamailleries. Finalement l’ignorer superbement était une autre façon d’avoir le dernier mot non ? N’empêche, sale mioche. Fin de la parenthèse. Liliane ne se sentait pas en plus l’envie de rentrer dans les détails de sa première expérience devant la caméra. Pas parce qu’elle était vexée par la remarque d’Abendroth, mais car elle craignait de trop laisser transparaitre le fond de sa pensée si le sujet s’éternisait, et aussi, tout simplement parce que le souvenir lui était désagréable. Puis Tim enchaina, ce qui régla la question.

« Exactement, un cèpe est un champignon, parfois en forme de bouchon de champagne, le chapeau est généralement de couleur noisette, le pied variant quant à lui du blanc au beige pâle. Alors, vous en avez vu ? »


Bon elle était un « tantinet » pénible avec son histoire de bolets mais il s’agissait d’un moyen facile de broder autour d’une partie de l’excuse justifiant leur déplacement jusqu’ici.

« Je peux répéter plus lentement si c’est trop compliqué pour vous. »

La phrase avait été débitée de façon relativement atone, néanmoins la petite pique implicite à l’encontre du jeune Flieger était des plus limpides. C’était mesquin, petit, bien qu’un juste retour des choses à ses yeux. Après tout c’était lui qui avait commencé ! Son attention se porta ensuite sur le garçon qui lui était le plus inconnu et qui soulevait dans son esprit un grand nombre de questions… questions naturellement informulables. Il faudrait qu’elle en touche deux mots auprès de Tim plus tard.

Son regard engloba une nouvelle fois l’ensemble des protagonistes de cette réunion improvisée. Pas besoin d’être une lumière pour faire l’évident constat qu’elle faisait quelque peu tache au milieu de tous ces adolescents. La scène en elle-même était vraiment étrange, elle se demandait combien de temps ces faux-semblants tiendraient encore. Tant que personne ne mettrait les pieds dans le plat ou qu’aucune gaffe ne serait proférée il y avait fort à parier que la situation resterait en l’état. Difficile à dire si c’était préférable ou non... Finalement elle continua le jeu de Tim, consciente de se rendre très certainement exaspérante, une fois de plus.

« Allons ne soyez pas gênés, vous pouvez parler de filles devant moi sans craindre une réaction de vierge effarouchée. Je peux peut-être aller jusqu’à jouer les entremetteuses s’il y a des timides. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Ven 20 Aoû - 12:45

Quand Tim expliqua ce qu'étaient les cèpes, Wolfgang se tourna vers lui d'un air de dire qu'il n'en avait rien à faire mais qu'il voulait savoir autre chose. Mais comme ce dernier lui avait donné les informations, il n'allait pas redemander. Heureusement que le professeur donna des informations plus importantes mais cela n'aida pas Wolfgang à se décider concernant la plus âgée. Elle lui lança une pique qu'il reçut directement et qu'il n'allait pas laisser impunie mais Peter parlait déjà et il fronça les sourcils.

Il ne comprenait pas tout en français mais de le voir être aussi en colère après Tim surprit le Flieger. Il était vrai que le français pouvait être pénible et déplaisant mais rien de cela n'était suffisant pour être réellement en colère après lui. Il réfléchit au sens des paroles et cela l'étonna encore plus. Un plantage n'était pas une chose qu'il connaissait bien mais il semblait que cela ait à voir avec une des aventures dont Tim avait le secret et qui devait avoir eu des conséquences néfastes sur Peter. A moins que ... il verrait bien. Il se tourna vers le professeur qui leur proposait de parler de filles devant elle et il la toisa un instant d'un air de défi avant de prendre la parole.

" Vous savez Fraulein Keller, je crains que nos discussions d'adolescents ne soient pas compatibles avec vos oreilles d'adulte. Et pour ce qui est de jouer les entremetteuses, croyez moi, je n'en ai pas le moindre besoin. "

Son sourire se fit de plus en plus ironique au fil de la discussion.

" Mais peut-être pourrez vous nous renseigner sur les mystères des filles, par exemple pourquoi elles semblent aussi fâchées quand on a le malheur d'employer un mot un peu cru, ou alors pourquoi elles refusent de venir jouer avec nous dans le foin ou dans les rivières. Ou mieux, pourquoi nous sommes indéniablement attirés par leurs atouts qu'elles refusent toujours de nous montrer alors que nous acceptons toujours de leur présenter les nôtres si elles le désirent ? En parlant des nôtres je parle bien entendu de nos muscles et corps parfaitement virils et murs, pas de ce que les deux mioches peuvent se targuer de posséder. "

Il se tourna, sadique, vers Peter et Timothée tout en souriant totalement cette fois.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Ven 20 Aoû - 13:01

S'il aurait dû paraitre gêné d'espionner, Tim n'en montra rien ! C'était bien d'espionner les gens et puis tant pis !

" J'sais pas trop, j'ai pas entendu d'quoi qu'vous causiez ! "

Il grimaça quand le regard de Peter se fit plus dur et se fit un plaisir de lui rappeler qu'il s'était planté tout en oubliant qu'ils n'étaient pas seuls. Le regard de Wolfgang fut calculateur selon les critères de Timothée alors qu'il commençait à parler. Oh là là non ! Ne pas lancer le sujet sur les filles et surtout pas devant le professeur.

" Wolf c'est p'... "

Trop tard. Timothée ne put s'empêcher de sourire bêtement comme seuls les ados savent le faire quand on parle de sujets bassement hormonaux mais il s'approcha un peu plus de Peter pour lui parler directement.

" La ferme ! T'crois pas qu'ce s'rait mieux qu't'évite d'parler d'trucs ici ! J'sais pas s't'es au courant mais lui c't'un all'mand ! Bon, j'sais qu'j'ai merdé mais c'pas trop tard, j'vais p'tet p'voir rattraper m'con'rie ! "

Il avait tout glissé à l'oreille de Peter sans hausser la voix et dans un rythme si rapide qu'il était même possible que Peter n'ait rien compris, mais l'essentiel avait été dit et quand il entendit la fin de la tirade du Flieger il gronda.

" Hé ! Wolf ! J'te signale que j'déjà embrassé une fille sur l'bouche et même qu'j'ai aimé ça et qu'elle aussi alors hein tu t'la fermes avec tes r'marques ! Et si tu veux comparer n'corps virils j'suis ton homme ! M'demoiselle Keller, v'voulez êt' l'arbitre ? "

Il regarda Peter et sembla seulement se souvenir de sa question.

" J'te l'ai dit, c'est m'demoiselle Keller, une prof qui bosse a S'te marie ! T'veux aussi qu'on compare 'vec toi pour l'virilité ? Enfin ... t'vois quoi ! "

Il dédia un sourire resplendissant à Liliane tout en défiant Peter et Wolfgang du regard ! Non mais alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Sam 21 Aoû - 0:05

Peter acquiesça à l'engueulade de Tim, c'est vrai que ce n'était pas vraiment le moment de parler de çà et que çà coulait de source. En même temps le principe même de rester évasif à propos d'un sujet est de pouvoir parler de ce dernier sans que les personnes autours ne saisissent de quoi il s'agît, principe que Peter, tout de même pas con, s'était appliqué à respecter. Néanmoins la phrase de Tim avait été dite tellement rapidement qu'il n'en avait pas compris 80% si ce n'est l'essentiel, à savoir réparer sa connerie, principe qui plaisait bien au jeune Franco-Allemand. Peter eu un petit sourire moqueur en entendant le diminutif que Timothée donnait à l'Allemand, il se pencha et lui chuchota à l'oreille en rigolant.
- Wolf, c'est le nom de mon chien!
Et il se laissa aller à rire de bon cœur, une main devant la bouche en regardant l'Allemand avec des yeux pleins de malice. Après cela, Peter laissa Tim s'en aller au concours de celui qui montrait les plus gros crocs et muscles, Peter lui restait bien en retrait observant amusé l'évolution de la situation. Timothée était vraiment quelqu'un de largement au dessus de la moyenne de son âge pour ce qui était d'être le plus puéril mais aussi le plus emphatique malgré son langage châtré et son incroyable maladresse qu'il s'agisse aussi bien de planquer convenablement des œufs de dragon comme de parler à la gent féminine. Enfin... Sur ce dernier point il avait peut-être plus d'avance que Peter étant donné que ce dernier en était encore aux balbutiements avec Jeanne... C'était presque à en être jaloux à force! Ce mec avec son indélicatesse innée réussissait à séduire Hermeline tandis que Peter qui multipliait les petites attentions envers l'élue de son cœur n'avait récolté jusque là que quelques bisous arrachées et des œillades enjôlées. Bah, çà viendrait avec le temps après tout, étant donné qu'elle ne semblait pas avoir des yeux pour beaucoup d'autres garçons il n'était pas nécessaire de la brusquer. En tout cas il rendît son sourire à Wolfgang puisque malgré ce que pouvait dire ce merdeux, les deux Français étaient toujours mieux lotis que lui qui, si il avait une petite amie, était sûrement en Allemagne.
Pour finir, il allait s'y joindre à ce concours à la mord-moi l'noeud, juste histoire d'avoir le plaisir de, peut-être, leur fermer la gueule à tous les deux. Il s'adressa alors à la nouvelle arrivante.

- Vous êtes d'accord pour arbitrer la rencontre Madame Keller?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Mar 24 Aoû - 1:36

D’abord prise au dépourvu par la tirade du jeune Fritz, la française ne tarda pas à se ressaisir, écoutant avec amusement la suite de ses déclarations. Une idée fusa rapidement dans son esprit, réprimée aussitôt. Elle arrangea machinalement ses vêtements, histoire d’occuper ses mains et de ne pas céder à l’envie de montrer de façon imagée avec une gestuelle connue qu’il faudrait déjà prendre quelques centimètres avant de fanfaronner comme un homme (même s’il fallait bien avouer que ce n’était pas non plus un nain).

Liliane s’apprêtait donc à répliquer lorsque Tim ajouta son grain de sel. Mais quelle idiote décidément ! En lançant le sujet, elle avait trouvé le moyen de déclencher une sorte de mini gueguerre. Encore heureux qu’aucune Hermeline ou autre élue du cœur d’un de ces deux ados, qui n’étaient qu’hormones en ébullition, ne se trouvait dans les parages pour exacerber un peu plus l’esprit de compétition. Le troisième membre du groupe paraissait plus raisonnable, quoique sa déclaration allât dans le même sens.

Il y avait malgré tout du positif, la tension initiale lui semblait s’être encore un peu amenuisée grâce à l’arrivée de ce sujet léger. Ou du moins, on s’éloignait à priori des questions fâcheuses. L’énonciation à voix haute de sa profession nuançait néanmoins le tableau. Il ne restait plus qu’à espérer que personne n’aurait l’idée de lui demander sa matière ce sans quoi ses compétences linguistiques ne seraient plus un mystère pour personne…

Après avoir regardé successivement les différents intervenants avec un air mi-figue, mi-raisin, ne sachant visiblement pas trop quelle attitude adopter, elle finit par trancher et déclarer avec un ton qui se voulait innocent, dans un premier temps à l’attention de l’allemand.

« C’est peut-être parce que vous n’êtes pas à la hauteur. Ou que vos muscles et corps parfaitement virils et murs ne le sont pas tant que ça. »

Malheureusement pour Wolfgang, il semblait que ce jour soit celui de sa fête. La montroise était quelque peu langue de vipère toutefois elle ne culpabilisait pas pour autant, se doutant bien qu’une riposte viendrait à un moment ou à un autre cingler à ses oreilles. Puis elle enchaina.

« Je jouerai donc le rôle de l’arbitre pour l’épreuve de votre choix. On distinguera ainsi les enfants des autres de façon indiscutable. »


C’est ce qui s’appelait mettre de l’huile sur le feu. C’était plus fort qu’elle. Finalement Liliane se disait, même si cela faisait horriblement cliché (en plus d’être bancal), qu’elle n’était pas là en tant que membre du corps enseignant se devant de montrer l’exemple à la jeunesse, mais en tant que française moyenne, avec toute la bêtise que cela pouvait justifier… Et puis, tant que le concours de « celui qui a la plus longue » ou « pisse le plus loin » restait de l’ordre de la métaphore, il n’y avait pas trop de soucis à se faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Sam 28 Aoû - 21:16

Une épreuve de comparaison de virilité ? Mais qu'est ce qui lui avait collé un gosse pareil ? Wolfgang regarda chaque protagoniste tour à tour en se demandant pourquoi diable tout venait de lui échapper alors que le français allait se confier à lui finalement. Il le regarda lui qui acceptait l'épreuve, puis le professeur avec un regard noir mais également si possible informant le professeur que ce n'était pas une bonne idée d'accepter l'arbitrage du défi que Timothée allait proposer.

Mais forcément elle accepta et il se tourna vers Tim. Bon, il était le seul à ne rien avoir dit mais il ne pouvait pas se détourner ou refuser.

" Tim ? Tu sais que c'est une épreuve que tu vas perdre ! Mais soit ! "

Il allait reprendre l'avantage s'il parlait assez vite, son esprit fonctionna le plus vite possible pour trouver une épreuve qui soit avantageuse pour lui et moins pour les autres. Déjà pour se mettre à son avantage il pouvait tomber l'uniforme mais ... c'était assez peu possible.

" On peut faire un lancé ou bien une course. Mais le mieux est certainement de montrer notre force et nos muscles. Une épreuve dans ce sens ? "

Il avait proposé des choses dans lesquelles il était certainement plus fort que Peter, par rapport à Tim il verrait bien même s'il comptait être plus fort que le français, après tout deux ans d'écart ça comptait à leurs âges. Et en plus il avait une habitude des exercices physiques.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Sam 28 Aoû - 21:25

Ca c'était chic que Peter ne se dégonfle pas ! Maintenant Tim tourna la tête vers Wolfgang et Liliane pour savoir ce qu'ils proposaient concernant son petit concours. Oui, il n'était pas certain de bien faire mais c'était ce que l'on attendait de lui et de sa conduite. Il fronça les sourcils suite à ce que disait la française avant d'entendre le verdict dans un grand sourire. Il hocha la tête pour signifier son accord.

Puis, Wolfgang le regarda et fit à son tour une proposition qu'il faillit refuser. Il se tourna vers lui pour parler mais se ravisa avant de s'approcher du professeur. Elle savait des choses donc elle avait des informations sur ce qu'était la virilité.

" On va voir Wolf ! M'demoiselle Keller, vous qu'y z'êtes prof ! Savez sur'ment comment qu'on distingue un enfant d'un homme ! Moi j'sais mais ça m'gène de m'fout' à poils, par contre y'a pas d'aut' chose pour l'virilité. "

Il continua de réfléchir tout en songeant à ce qu'elle pouvait dire avant d'avoir l'illumination. Il commença à retirer sa veste et sa chemise.

" J'sais ! L'poils sous l'bras c't'un signe non ? Moi j'commence à en avoir, j'vais vous montrer ! Et pi y'a aussi l'taille d'muscles ! Pas qu'celle là mais bon ... "

Il eut la possibilité de rougir un peu avant de balancer les affaires dans un coin et de regarder les trois autres personnes. Il leva les bras pour que le professeur puisse juger, dévoilant ainsi les cicatrices qui restaient de son "passage à tabac/chute dans l'escalier". C'était soi disant involontaire mais il se disait que cela serait repéré et il jeta un regard à Peter pour lui signifier que ce n'était pas de sa faute s'il avait paumé les oeufs. Maintenant est que le français allait se démonter... et l'allemand ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Dim 29 Aoû - 11:40

Finalement, au vue des épreuves proposées, Peter n'avait absolument aucune chance de remporter le pompon. Soit, il ferait fi de cela et participerait, pour la beauté du sport comme on dit. Il laissa un long rire amusé en voyant les deux mecs se dépoiler pour comparer la grosseur de leurs biceps ou les poils sous les bras, la situation était vraiment risible de naïveté qu'il se tînt le ventre en mettant une autre main sur sa bouche. Là, il se foutait de leur gueule, clairement, c'était affiché.
S'ils l'y enjoignait, il ôterait à son tour son maillot en ricanant laissant apparaître sa silhouette semi-squelettique due à la malnutrition. C'était vrai que sans crier famine, Peter ne mangeait pas autant que le protégé de la tenancière du bistrot ou que le soldat de l'armée occupante, et certainement beaucoup moins que la professeure d'un établissement privé. Enfin, le but n'était pas non plus de les apitoyer sur son sort puisque même si la cage thoracique ressortait bien plus que le bas-ventre, yavait encore rien à voir avec les enfants du tiers-monde. Au moins cela leur apportait la confirmation qu'il ne gagnerait pas dans cette catégorie, surtout qu'il n'avait pas un poil sur le torse! Enfin si, quelques uns, tous blonds et isolés mais les aisselles, yen avait pas beaucoup...
Pour cela comme pour les cicatrices, Peter n'était pas au niveau car il fallait bien reconnaître qu'il n'avait pas imaginé que Tim puisse être aussi amoché après sa rencontre infortunée avec des soit disant résistants tabasseurs d'enfants, un style qui leur ressemblait bien tiens... Yavait quand même un truc qui continuait à faire tilt dans sa tête même s'il n'avait maintenant plus aucun doute qu'il avait bien morfler. Tant mieux remarque car comme çà il n'avait pas à lui en coller une en plus, çà lui éviterait à Peter de se faire amocher par Tim qui restait malgré tout bien plus fort que lui même abîmé.

- Bon, allons-y, c'est quoi la première épreuve Mademoiselle Keller?
Mademoiselle, un titre étonnant émanant d'une personne avec une telle beauté. Difficile de croire qu'elle n'était pas encore maquée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Mar 7 Sep - 13:49

La française avait beau être ouverte d’esprit, elle ne put s’empêcher de plisser légèrement les yeux d’un air peu avenant à l’écoute des dires du jeune Vivier. Encore heureux que l’idée de s’effeuiller pour apporter la preuve de son développement hormonal le gêne un minimum. Liliane s’apprêtait à le houspiller lorsqu’elle le vit commencer à ôter sa veste puis sa chemise, se méprenant durant un court instant sur son intention. Que… il voulait lui montrer ses poils sous les bras ?! Ce ne furent finalement ni la pilosité, ni les biscotos de l’adolescent qui retinrent son attention. La vue de ses cicatrices ne laissa pas l’enseignante de marbre. Elle tâcha de cacher au mieux le profond malaise que lui inspirait cette vision. D’ordinaire on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle était d’une nature à ce point sensible mais… Fixer Tim au niveau de l’écart entre les sourcils l’aida à ne pas se détourner tout en évitant de croiser directement son regard. Voilà, ça allait mieux. Elle ne tarda pas à répondre, sans vraiment réfléchir aux propos les plus adaptés à la situation.

« Allons vous me décevez, je pensais que vous aviez plus d’imagination que ça. »


Reprendre le vouvoiement avec son compagnon de cueillette sonnait étrangement à ses oreilles. Le décalage avec la teneur de sa phrase suivante renforça la bizarrerie de la chose.

« Il y a bien d’autres façons de montrer qu’on en a dans le froc. »

N’importe quoi, c’est tout ce qu’elle avait trouvé à répliquer ? La suite ne fit que l’enfoncer un peu plus dans le pétrin qu’elle avait provoqué de toute pièce par pure inconscience.

« Si je n’étais pas professeur et adulte je suggèrerai l’escalade d’un arbre, d’une surface rocheuse, où la hauteur atteinte ainsi que la vitesse d’ascension seraient les critères de classement. »

Par un étrange hasard ce genre d’épreuve n’était pas forcément à l’avantage des plus grands et plus costauds tels qu’Abendroth. Il valait mieux s’approcher d’un poids plume pour se servir des branches comme appui sans trop craindre de les briser, l’agité était un autre atout indéniable. Mais comme elle l’avait dit, ce n’était pas une réelle proposition puisqu’une personne dans son genre ne possédait guère le profil pour émettre de telles idioties. Imaginez un peu qu’un des mômes se blesse, ou pire se brise la nuque, l’entière responsabilité lui retomberait dessus ! Dans le genre épreuve débile il y avait aussi les sauts du haut d’un pont, d’un gouffre, d’une falaise… mais là elle divergeait. En terme de psychologie elle méritait indéniablement un zéro pointé, une poule lobotomisée aurait probablement eu plus de présence d’esprit pour gérer les trois jeunes. Peut-être aussi que son goût pour les embrouilles y était pour quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Mer 8 Sep - 23:27

Mais il allait la fermer le Tim ? Parce que là il coupait tous ses effets à Wolfgang et surtout il ne devait pas le défier dans le domaine des poils sous les bras. Franchement, est-ce qu'il allait faire un concours aussi stupide ? La réponse était facile à deviner et c'était bien entendu un oui ferme et définitif car il n'allait pas se dégonfler. Il regarda Timothée qui se déshabillait déjà sans une once de pudeur et il fronça les sourcils en le voyant aussi amoché. Qu'est-ce qu'il avait fait encore. Certaines marques étaient faites par des coups ou il ne s'y connaissait pas !

Il ne fit aucune remarque et attendit de voir si le second garçon suivait l'exemple. A priori tout allait bien, il n'y avait qu'un exhibitionniste dans leur troupe et cela convenait parfaitement à Wolfgang qui attendait le moment où le professeur serait un professeur … moment qui n'arriva pas car elle proposait déjà autre chose et il faillit lui hurler dessus qu'elle devait être respectable et responsable. Il était prêt à parier en outre que cela allait plaire à Timothée même si cela ne prouvait en rien la virilité.

« Mademoiselle Keller, vous voulez assister à une démonstration d'exercices masculins. C'est simple vous savez ! »

Il fixa un instant Peter et hocha la tête avant de repartir en courant vers le mur d'exercice. Mur qu'il escalada sans ralentir dans sa course et sans marquer d'effort extrème, avec l'entrainement il savait exactement ce qu'il devait faire. Il sauta à bas de l'édifice en pierre et retourna au petit trot vers le groupe.

« Ca vous convient ? Je crains que les arbres ne soient pas très escaladables pour moi. Je suis un peu plus grand que les deux crevettes. »

C'était fou de voir que les premières choses qu'on retenait dans une langue se trouvait être les expressions argotiques ou légèrement familières pour ne pas dire très familières … Il regarda tour à tour chaque personne présente tout en se demandant si la journée était si bonne qu'il l'avait imaginé au départ. Bon ce n'était pas non plus une catastrophe pour le moment mais quand même, il n'avait pas une envie folle de risquer de se ridiculiser si jamais quelqu'un lançait un défi que son honneur ne pourrait refuser.

_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Mer 8 Sep - 23:29

Les paroles du professeur furent un déclic pour Timothée. De l'imagination, est-ce qu'il en avait ? La réponse était oui, obligatoirement oui c'était certain. Sauf qu'elle poursuivit par autre chose et que … oh non, elle ne suggérait pas ça quand même ! Il se redressa et cessa tout mouvement alors qu'elle terminait sa phrase, oui c'était bien cela, en avoir dans le froc. Il s'approcha d'elle et la toisa de toute la hauteur dont il était capable !

« Non mais ça va pas la tête ! Je vais pas me foutre à poil pour vos beaux yeux ! Ah mais j'vous jure ! 'spèce de perverse va ! »

Il se rapprocha encore d'elle jusqu'à presque la toucher. Il chuchota quelques mots à la professeur qui ne put peut-être pas les entendre mais il l'espéra tout en reculant alors que Wolfgang prenait la suite du discours de Liliane au pied de la lettre en courant vers un mur. Le regard peu amène du jeune garçon traduisait les mots murmurés qui devaient être une menace. Timothée le regarda avec de grands yeux alors qu'il montait sur le mur en question. Mais c'était quoi ce truc ? Comment il faisait ça du premier coup et sans se poser de question. Il inspira en regardant le mur en question, oui c'était difficile …

« J'crois que c'truc c'pas d'la r'golade ! J'veux bien grimper aux arbres mais ç'va pas donner grand chose ! »

Il se tourna vers Peter et s'approcha de lui pour lui parler en croisant les bras. Il devait lui dire différentes choses et profitait de la parade de Wolfgang pour le faire. Cependant ce n'était pas une chose si simple que cela, il ne savait comment l'évoquer mais il allait le faire.

« J'peux r'trouver d'z'oeufs s'tu veux ! »

Il le fixa quelques secondes avant de hocher la tête en direction du soldat allemand et de lui sourire ironiquement. Il courut vers le mur à son tour et sauta pour l'attraper. Il se prit le mur de plein fouet en ratant son rattrapage et il tomba dans l'eau en criant un peu. Il s'allongea dans le ruisseau, les bras écartés et les yeux fermés alors que son visage s'était transformé en une grimace de douleur. Il venait de réveiller quelques vieux souvenirs de sa mésaventure.

« P'tain ! J'suis mort ! »

Le cri avait été poussé, restait à voir si quelqu'un s'en préoccupait ! Cela aurait le mérite de changer de sujet … d'un autre côté, il avait réellement mal donc ce serait bien qu'on vienne le voir pour l'aider à rentrer à Montreuil … trempé comme souvent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Jeu 9 Sep - 14:09

A la réponse de Lilianne, Peter écarquilla des yeux ronds comme des ballons de rugby, non seulement elle les mettait au défi de quelque chose de potentiellement dangereux, mais en plus, l'emploi de l'argo détonait d'une manière assez intense dans sa bouche. En tout cas elle était à 100 lieues du portrait qu'on se faisait d'une enseignante dans le respectable établissement de Sainte Marie, cela dit c'était une aubaine... Au moins elle ne viendrait pas casser l'ambiance... Ambiance qu'elle devait peut-être mettre dans ses cours avec une telle mentalité.
En bon représentant de la race supérieure qu'il était, Wolf' se sentît soudainement investît de la mission de désigner à lui tout seul l'épreuve. Peter sourît de voir que, bien entendu, il proposait l'escalade du mur...

- Ça t'arranges bien hein!
Lança-t-il au mauvais joueur qui refusait tout défi dans lequel il avait une chance de perdre, en bref, un mauvais joueur quoi... Peter allait à son tour se lancer quand son élan fût soudain interrompût par cette simple phrase :
- J'peux r'trouver d'z'oeufs s'tu veux !
Il resta paraplégique les secondes qui suivirent, une expression de surprise en d'incompréhension sur son visage. Qu'est-ce que çà voulait dire trouver d'autres œufs? Ça lui suffisait pas d'avoir perdu deux générations de dragons et il voulait encore en foutre en l'air quelques uns? Dans tout les cas, il n'arrivait pmas à formuler une hypothèse tangible dans son esprit trop cartésien et fût seulement ramené à la réalité quand Tim se lança. De peur d'être en reste, Peter couru à côté de lui et se lança, pied en avant contre le mur. Réception parfaite, mais la suite se compliqua car son pied glissa et sur le coup, sa main gauche se décrocha. Il resta donc pendu au mur avec une main pendant une petite seconde avant, dans un réflexe très rapide, de raccrocher la seconde main et de tenter de repositionner son pied sur la paroi.
Peter galéra, il galéra et sua à grosse gouttes pour ses rattraper mais il réussît! Se demandant lui même comment il avait fait, il commença à se hisser lentement quand il entendît le cri derrière lui. Tellement concentré sur son propre effort qu'il était, il n'avait même pas vu le magnifique plantage de Tim. Renonçant à son ascension, il se propulsa à la force des bras et des jambes sur la rive du ruisseau, retombant d'abord sur les jambes puis sur les fesses à cause du déséquilibre.
En voyant l'état de Tim il secoua la tête de gauche à droite dans une mou de désespoir profond et tendît sa main vers ce dernier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 86
Messages : 275
Âge du personnage : 29 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Sam 11 Sep - 1:23

Liliane resta d’abord interdit devant les déclarations "outrées" de Timothée. Lorsque la suite murmurée vint, à sa moue indignée s’ajouta un regarda sombre tandis qu’elle marmonnait quelques mots où il était question de fessée déculottée, d’insolence, de respect et d’autres termes tout aussi engageants. L’enseignante paraissait finalement s’être lassée de toutes ces gamineries et se réveiller enfin.

Abendroth était un petit joueur, ce qu’elle aurait peut-être voulu voir c’était le comportement de chacun face au vertige sans être assuré. Il fallait néanmoins reconnaître qu’il s’était bien débrouillé. La française lâcha d’une voix atone mais néanmoins suffisamment forte pour que l’allemand puisse l’entendre alors qu’il revenait au petit trot.

« Je vous ai peut-être jugé un peu durement jeune homme. »


Devait-on voir dans cette meilleure prédisposition envers l’ainé du trio une forme de mesquinerie vis-à-vis du jeune Vivier ? Certainement pas, elle était juste objective, non ? La réflexion n’alla pas plus loin car ce dernier venait justement de s’écraser contre l’obstacle qu’il était censé franchir à son tour. Aïe, aïe, aïe, ça devait être très douloureux. Son camarade s’en sortit heureusement mieux.

Et voilà, ce qu’elle avait redouté arrivait, il était temps de calmer tout ce petit monde avant qu’un ne se fasse vraiment très mal. On la critiquait dans son dos bien assez déjà. Elle n’aurait plus qu’à déposer sa lettre de démission si jamais le bruit se mettait à courir qu’elle encourageait de pauvres enfants innocents à mettre leur santé en péril dans des épreuves dangereuses et inutiles. La montroise s’approcha avec un air pincé et soucieux vérifier l’état de l’accidenté du mur.

« Je crois que vous en avez fait assez pour aujourd’hui, je ne veux pas avoir à répondre de vos bêtises. »

C’était une façon un peu facile de s’en laver les mains. D’un autre côté s’époumoner à beugler des remontrances comme une mégère portait rarement ses fruits, de son point de vue du moins. Si elle ne criât point, Liliane s’adressa toutefois avec fermeté au garçon venu en aide le premier auprès de Tim.

« Occupez-vous de lui, il ne faudrait pas qu’il lui arrive quelque chose en chemin pour Montreuil. Et ne vous amusez pas à trainer dans les bois. »

Elle se tourna ensuite dans la direction du pilote juvénile et prit bien garde d’effacer toute trace d’ironie dans son ton.

« Félicitation, vous gagnez le titre de la virilité par forfait. Maintenant il est temps de regagner Sarnand avec votre gros lézard. »

Sa voix claqua, n’admettant aucune contradiction.

« Vous tous hors de ma vue ! »

Allez, elle espérait de toutes ses forces qu’ils l’écoutent sinon ses joues passeraient d’un coup du rose au rouge pivoine, sa mâchoire se crisperait et ses yeux se mettraient à piquer sous l’effet de la frustration. Le spectacle serait pathétique… vraiment pathétique… oui, oui, les trois adolescents allaient obéir, il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Ven 17 Sep - 13:51

L'allemand était peut-être mauvais joueur ou petit joueur mais il ne pouvait pas se permettre d'être dans une position de faiblesse devant les autres personnes. Il laissa Timothée essayer parce qu'après tout il était là pour ça et il le regarda courir vers le mur bien trop vite. A moins que l'adolescent ait déjà fait l'exercice il allait se payer le mur ou le ruisseau, ou les deux. Et effectivement c'est ce qui se produisit. Wolfgang courut très rapidement dans la direction de l'accidenté pour voir s'il allait bien. Mine de rien, ce petit français avait été sympa avec lui donc ...

Il le regarda en soupirant de dépit en le voyant allongé dans le ruisseau alors que Peter, lui, était sur le mur et redescendait avec aisance. Oui, si Tim avait fait attention il n'y aurait pas eu de problèmes. Il entendit la française parler et il se tourna vers elle comme si elle était une intrus dans leur confrérie d'adolescents. Finalement c'était cela le problème. Si jamais il n'y avait pas eu le professeur Keller, jamais tout cela ne serait arrivé. Il la fixa quelques instants pendant qu'elle donnait des ordres.

Oui, elle pouvait le faire face aux deux gamins mais pas pour lui et cela il allait lui montrer. Elle fit claquer sa voix mais cela ne fonctionnait pas avec lui. Il prit un ton glacial pour lui répondre.

" Mademoiselle Keller, je suis un soldat du Reich, je n'ai aucun ordre à recevoir d'un professeur français. Je ne vois donc aucune raison de vous obéir. Pour eux deux, ils vont le faire parce que vous tenez les clefs de Sainte Marie et que cette institution entretien leurs envies de petits garçons. Tim, Peter, je vous laisse rentrer chez vos mères. Moi, je continue à m'entrainer. "

Il retourna vers Orion et monta souplement sur le dragon en le faisant décoller pour qu'il crée un souffle suffisant pour décoiffer encore plus le professeur ! Ca lui ferait du bien ! Ah mais ! Il n'avait pas prévu que cela se passe comme ça mais au moins ... il aurait tout ce qu'il lui faudrait à Sarnand et peut-être que Peter ne serait plus trop effrayé et écoeuré de le rencontrer.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Ven 17 Sep - 17:54

Il n'y avait pas à dire, ça faisait mal de se payer un mur. Et les autres qui ne trouvaient rien de mieux que de lui parler sans lui demander comment il allait. Il avait mal partout et il s'était encore sali ce qui signifierait qu'il devrait prendre un bain ! Pouah !

Il inspira pour ne pas jurer trop fort devant ce qui était un professeur d'Hermeline mais quand elle annonça qu'il devait rentrer à Montreuil sans trainer, il se redressa en utilisant la main tendue de Peter. Pff comme s'il avait envie de rentrer à Montreuil directement ! Il voulait rester en forêt c'était bien plus amusant que d'aller se laver !

En plus comme il était trempé, il aurait droit à tout plein de questions ! Donc il allait devoir trouver un prétexte pour ne pas rentrer directement et pour avoir le temps de sécher comme il le fallait.

" Hé c'bon j'peux m'rentrer t'seul ! Aëuh p'tain ! Hé Wolf t'pourrais êt' sympa avec m'demoiselle Keller ! Et j'suis pas un p'tit garçon ! T'verras quand j's'rais plus tout cassé ! "

Les paroles étaient prononcées encore plus vite que d'habitude et il s'affala sur le sol en lâchant la main de Peter parce que quand même ça fatigait d'être debout sans aide et en plus il trouvait que c'était un bon moment pour parler avec l'autre adolescent.

Il vit Orion décoller et cria quelques insultes à Wolfgang qui partait avant de tourner la tête vers Liliane.

" M'zelle Keller, si j'promets d'rentrer dès qu'j'suis sec ! V'pouvez partir ? J'voudrais virer m'froc pour qu'sèche mieux ! "

En gros ce serait vraiment bien qu'elle parte. Il grimaça en se disant que ce n'était pas une bonne idée peut-être... Il se redressa et s'appuya sur Peter en espérant qu'il ne se fasse pas repousser.

" F'nal'ment non, j'vais sécher l'temps d'rentrer. T'viens Pet on s'tire ! "

Il avait des choses à lui dire et préférait être certain qu'il n'y aurait pas d'oreilles indiscrètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français

Messages RP : 169
Messages : 460
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Dim 19 Sep - 12:51

Alors que Peter s'affairait à relever Timothée, tout sourire disparût soudain de ses lèvres et fût remplacer par une expression d'incompréhension à la réaction de Lilianne. Sous la surprise, il recula d'un pas en écarquillant les yeux, non mais pour qui elle se prenait celle-là? Pour une prof? Bah oui après tout c'était une prof, et une bizarre pour d'abord les autoriser à faire nawak puis les engueuler, quelle faux-cul Peter détestait çà! Et ce qu'il détestait aussi c'était l'autre aryen qui en profitait maintenant pour ramener sa fraise avec ses histoires de soldat du Reich, on me parle pas comme çà, je suis un homme... Moi moi moi... Il était encore plus puéril que Peter et cela l'exaspérait autant qu'il y trouvait pathétique.
- Quel connard...
Grinça-t-il entre ses dents tandis qu'il s'envolait avec son "gros lézard". L'expression avait amusé Peter, à croire que toutes les femmes détestaient ces sauriens ailés ma parole! C'est incroyable çà!! Lançant aussi un regard mauvais à la prof, puisque malgré qu'elle essaye de se défiler, elle n'était pas moins responsable de ce qui s'était passé que Peter, Wolfgang ou Timothée. Et puis c'est bon il n'était pas encore mort en plus! Tim en avait vu bien d'autres dans sa courte vie et en verrait sans doute des pires, Peter en savait quelque chose.
Peter profita du temps que Tim enlevait sous froc pour lui tourner le dos e en faire autant. Même s'il s'était mouillé tout à l'heure, ses vêtements étaient maintenant secs et comme la séance de sport était terminé, il pouvait remettre ses fringues normales. Aussi loin que remontait la mémoire de Tim, il ne l'avait jamais vu mettre autre chose et pour cause qu'à part des chemise grise et des pantalons noirs, Peter n'avait pas grand chose d'autre dans sa garde-robe. Une fois que Tim fût prêt et que Peter mettait ses chaussures, il constata que tout le monde était partit et se manifesta donc à Tim.

- Bon alors, de quoi tu voulais me parler?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Français
avatar

Messages RP : 174
Messages : 212
Âge du personnage : 14 ans

MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   Mer 22 Sep - 18:36

Tout le monde était enfin parti, laissant Tim et Peter seuls pour parler à leur guise. L'autre se changeait pendant que Tim réfléchissait à la manière de lui parler de son idée pour récupérer les oeufs. Ce n'était pas bien compliqué mais il préférait éviter d'entrer trop dans des détails inutiles. Il souffla un bon coup avant de se tourner vers son camarade. Il tenait bien debout maintenant donc ça pouvait aller.

" A ton'vis ? D'quoi que j'voudrais t'causer ? Franch'ment, c'est d'z'oeufs ! J'sais où que j'peux les r'chopper. T'crois qu'vot français y va p'voir l'planquer ? J'te préviens qu'si c'est un coup foireux tu t'débaras'ra pas d'moi f'cilement ! "

Voila c'était dit, il avait proposé ses services pour pouvoir montrer aux deux autres qu'il n'était pas uniquement un incapable et surtout pour pouvoir balancer les oeufs ailleurs qu'à leur cachette actuelle qui, n'était que temporaire. Mais cette histoire n'était tout de même pas terminée, qu'est-ce que faisait réellement Peter en compagnie du Flieger allemand à faire du sport ? Ils étaient potes maintenant ?

" J'sais t'jours pas p'quoi tu traines 'vec l'boches ! "

Il avait droit à des explications, ou tout du moins il pensait avoir le droit à des explications donc Peter savait ce qu'il lui restait à faire pour que Tim le laisse en paix. Mais se mettre à table n'était pas forcément possible, surtout s'il avait envisagé de les trahir. Il ne pensait pas le garçon aussi méchant que ça mais en temps de guerre on ne pouvait jamais savoir. Il espérait simplement ne pas avoir à prévenir Hermeline que leur allié n'était en fait qu'un traitre à la solde de l'ennemi. Enfin pas un ennemi si terrible que ça tout de même car ils étaient à peu prêt tranquilles tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]   

Revenir en haut Aller en bas

Hitlerjugen-session de rattrapage [Dimanche 22 Juin 1941]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Les alentours :: L'arrière pays-