[Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

[Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Mer 28 Juil - 12:34

L'escadre Die Adler avait quitté Sarnand tôt dans la matinée, Jochen avait grommelé tout ce qu'il pouvait jusqu'à ce qu'il prenne sa douche. Eva, elle, continuait de grommeler. La réveiller avait été tout un cirque, c'est pourquoi le nouveau Oberleutnant avait fait se lever ses hommes plus tôt que les autres. Ils purent aussi faire un carnage de café, thé, croissants et confitures, ne pensant que peu à ceux qui devaient les suivre. Le réveil et le harnachement de la dragonne avaient prit au total deux bonnes heures, le plus dur étant de tirer le saurien de son très (trop?) profond sommeil. Toujours est-il qu'ils avaient été prêt à l'heure, dans les temps, malgré la demi heure perdue avec le discours du nouveau chef d'escadre. Le jeune allemand avait saisi une rumeur disant que le jeune frère de son chef était actuellement dans l'infanterie basée à Montreuil, et que les relations entre les deux semblaient être de nature à refroidir un iceberg. Mais qu'importe les histoires de familles d'autrui, ils avaient quand même fini par décoller.

Eva, encore un peu dans le brouillard, suivait aveuglément les ordres de son pilote, sans émettre d'autre sons qu'un grognement endormi. Jochen la mena au dessus de Thuban, piloté par Hessler, lui même volant de concert avec le dragon du Capitaine Vanier. La radio était branchée et les bavardages allaient bon train dans les équipages, les caisses, valises et sacs encombraient l'espace, nombreux avaient été ceux qui préféraient tout prendre avec eux plutôt que faire confiance à l'intendance, responsable de nombreux retards. L'ambiance était plutôt détendue, même les français lâchaient quelques blagues, bien que les enthousiastes étaient très peu nombreux chez les pilotes de l'armée de l'air.

- Du pilote au reste de l'équipage, on va monter encore un peu les gars !!
- Du radio, pas trop haut quand même, je n'ai pas envie de me retrouver avec des stalactites au bout du nez !!

Jochen éclata de rire. De fait, alors qu'ils étaient en Norvège ensemble, le malheureux Walter enrhumé s'était retrouvé avec de gigantesques stalactites au nez, et il s'en était fallu d'un cheveux qu'il ne le perde. L'hilarité avait été générale, sauf pour le malheureux qui avait du subir un mitraillage photographique avant d'aller voir le médecin...

- Keine Sorge mein freund, on n'est plus en Norvège ici !

Jochen fit monter Eva encore un peu. L'air frais de l'altitude semblait l'avoir réveillé car elle bougonnait et ronchonnait maintenant en permanence. De là où ils étaient, ils voyaient le reste de l'escadre en bas, tout petits même les plus gros. Les messages tombaient encore régulièrement à la radio, mais on n'entendait plus les bavardages des dragons. Jochen fixa les rennes et Eva continua de voler en ligne droite. Il saisit ses jumelles et scruta le paysage, une carte sur ses genoux pour se repérer.

Cela faisait maintenant plusieurs heures que les dragons volaient, et seuls les pilotes étaient encore éveillés, à quelques exceptions près. Sur Eva, les membres d'équipage faisaient des roulements de sieste pour permettre à tout le monde de dormir un peu. Jochen lui restait l'œil rivé sur sa carte et dans ses jumelles. Il savait que l'étape ou ils devraient passer la nuit était Monroing, petit village provençal posé au sommet d'une colline. D'après la rapide description qu'il avait eu, il s'agissait d'une base de reproduction de l'armée de l'air, utilisée occasionnellement par les dragons et équipages de passage.

Eva grommela encore une fois, la cent dix septième fois depuis le départ, preuve que la dragonne était en forme... Jochen sourit sous ses jumelles, puis les tourna légèrement sur la droite. Le temps était très clair, aucun nuage ne venait perturber la mire et Jochen pouvait voir jusqu'à cinquante kilomètres avec les puissantes jumelles de son observateur. Des infrastructures militaires apparurent sous ses yeux, ainsi que ce qui semblait être une piste d'atterrissage. Relecture de la description, puis comparaison visuelle. Pas de doute, l'étape était devant ses yeux.

- Adler 5 à Tous, Monroing en visuel à une heure, environ cinquante kilomètres...

Une demi heure plus tard, tout les dragons s'étaient posés. Jochen s'étira longuement, ankylosé et s'en alla vers le regroupement des pilotes et membres d'équipages qui s'était formé. Il retrouva les siens, Stepan et Karl encore visiblement céphalorectal et Walter les chahutant gentiment. La chaleur était encore assez forte malgré le soleil déclinant, et Jochen transpirait déjà, alors qu'il avait enlevé veste, pull et sous pull...

- ça change de la Norvège
, dit Walter en enlevant son gros pull.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Lun 2 Aoû - 23:28

Le départ avait été un peu difficile pour Hessler. Thuban était tellement excité à ce jour là qu'il avait été presque impossible de mettre le harnais et ensuite les affaires nécessaires pour le voyage. Des fois, il avait bondi, des fois, il manqua de sautiller comme pour presser son équipage d'accélérer la cadence. Peter avait trouvé rapidement le bon truc avec lui... venant d'une réflexion de son supérieur. Si le dragon se fatiguait déjà avant même de décoller, on ne partirait plus. Thuban avait vite compris, au soulagement des membres d'équipage. Le dragon ne voulait pas voir les autres partir sans lui. Hors de question de rester au sol, alors que des combats les attendaient. Et en plus l'Afrique ! Il n'y avait jamais été ! Mais son pilote le gada à l'oeil, jusqu'au décollage.

Le voyage se passa sans aucun problème, si ce n'était peut-être un peu le rythme de vol de l'escadrille. Mais elle resta correct pour les capacités de son Hirondelle. Thuban soufflait un peu plus fort dans sa respiration, mais il ne se plaignait pas. Ce n'était que le premier jour de vol. Peter avait de toute façon senti que son dragon fournirait l'effort demandé par Von Warlau pour respecter les délais du voyage. Il ne voulait pas de retardataires de toute façon. Et il était hors de question pour Hessler de passer pour un faiblard aux yeux de la Die Alder. Certes, il avait un Hirondelle. Mais Thuban avait sa place comme tous les autres dragons. Sinon, il ne serait pas là. Mais bref... Le premier jour se passa donc bien.

Durant le vol, son équipage discutaillait entre eux, essayant déjà de parier quel dragon aurait le plus de victoire à son tableau de chasse; pour cette mission. Hors de question de compter les précédentes, ce serait de la triche. Certains parlaient de la jeune pilote française. Et quand les commentaires commençaient à déplaire à Hessler, il les rappela un peu à l'ordre. Elle était une pilote, ils ne devaient pas l'oublier. Même si c'était une femme. Et doucement, Peter les orienta sur des discussions qui portaient sur des femmes, mais plus terrestres, ce qui faisaient des remarques salaces entre eux. Peter n'était pas trop dans ce genre d'humour, mais pour passer le temps et entretenir une certaine relation avec ses hommes, c'était un peu nécessaires. Son équipage le respectaient, comme lui les respectaient. Et pour le moment tout se passait bien.

Il leur laissa un peu la bride pour qu'ils discutent un peu entre eux par moment, pendant qu'il surveillait son vol, avec Thuban. Et enfin, ils purent se poser une demi-heure après l'annonce faite par Jochen. Il crut entendre un léger soupir de soulagement de la part de son dragon.

Une fois posée, la chaleur était telle qu'en effet, il fallut tomber les pulls et autres effets chauds nécessaires pour le vol... Et dire qu'il faudra les remettre le lendemain, dans une température un poil plus fraîche au matin.

- Attention aux coups de soleil.
- Vous inquiétez pas Herr Hauptmann, nous allons faire le minimum de bronzage pour commencer à nous protéger du soleil africain.
- C'est bien cela le problème. Nous sommes tellement blanc comme neige que nous pourrions être rouge comme des écrevisses.


Le transmetteur gloussa, avant de commencer à donner un coup de main pour défaire les bagages et autres caisses accrochées sur Thuban. Le dragon devait pouvoir se reposer au plus tôt pour récupérer avant le départ suivant....Peter l'avait briefé à ce sujet là. Plus encore quand il avait remarqué que le dragon soufflait encore après l'atterrissage. Le voyage allait se montrer un peu rude pour lui... Mais s'il s'endormait après manger, pour se reposer le plus longtemps possible ; si on le dérangeait pas, tout se passerait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

Messages RP : 49
Messages : 48

MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Sam 7 Aoû - 0:08


Pascal

Des dragons arrivaient ! Oui tout plein même que et du coup les gamins couraient vers la base. C'était militaire et alors ? Ils avaient toujours besoin de monde pour aider à nettoyer les dragons et puis il paraissait d'après Jean qui avait de bons yeux que c'étaient pas des dragons habituels. Ca voulait tout et rien dire en même temps mais c'était une excellente nouvelle ! Pascal, lui, courait en tête, ne se posant pas de questions sur l'accès éventuellement interdit, tout le monde le connaissait et puis ils étaient dans un coin où on les embêtait pas trop.

Il fit un petit salut au garde à la porte qui l'arrêta en fronçant les sourcils. Ben quoi ! Qu'est-ce qu'il y avait encore ? Il se retourna et constata qu'ils étaient certainement un peu trop nombreux à avoir fait le déplacement. Mais comme il était le premier arrivé, il devait entrer et être le porte parole des autres ! Et puis ... voila na ! Il expliqua son point de vue au garde qui accepta d'un signe de tête et il fit un signe à ses copains pour leur dire que s'il y avait des dragons à laver, il s'arrangerait.

Il continua à courir vers l'endroit où les dragons étaient et il resta bouche bée. Des dragons allemands, des vrais de vrais en plus. Il les regarda l'un après l'autre sans savoir lequel était le plus beau tout en avançant. Les étoiles qu'il avait dans les yeux étaient présentes et visibles alors qu'il arrivait en vue de tout le monde. Mais il ne se faisait pas de soucis et il remarqua un homme avec un uniforme et il se dit que ça devait être un pilote. Il s'approcha en courant et lui tira la manche pour avoir son attention.

" Monsieur soldat, tu parlais français ? "

Oui c'était le problème, il ne parlait pas assez bien allemand pour se faire comprendre de bout en bout, mais bon, il y avait assez de dragons pour gagner des sous et peut-être même des récompenses ! Ce serait trop bien ! Le petit avait un sourire jusqu'aux oreilles alors qu'il attendait la réponse de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Mer 18 Aoû - 16:52

Le grand blond donnait un coup de main à ses hommes pour décharger la dragonne. Il se chargeait des charges les plus lourdes, il n'était pas question qu'on croie que parce qu'il était un officier il allait laisser ses hommes se tuer seuls à la tâche. Alors qu'il s'occupait d'une grosse malle noire, appartenant à Stepan, il entendit une petite voix derrière lui.

- Monsieur soldat, tu parlais français ?

Il se tourna pour tomber sur une adorable frimousse qui regardait d'un air gourmand les dragons, ses yeux brillaient tellement qu'on aurait dit qu'un feu d'artifice y était tiré. D'un coup d'œil, Jochen vit une flopée de marmots qui attendaient avec les gardes. Que diables voulaient-ils?
Il se retourna, posa la lourde malle par terre, se redressa et se retourna vers le gamin, un sourire aux lèvre, les yeux rieurs.

- Ouais, je parles français... mais j'ai un horrible accent tu ne trouves pas ?

son accent s'était quand même un peu amélioré au contact de la belle Louise, mais le petit bonhomme tombait assez mal, Jochen n'avait en fait qu'une idée en tête, rejoindre la belle française le plus vite possible...

- Alors, que puis-je faire pour toi, p'tit gars ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

Messages RP : 49
Messages : 48

MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Lun 20 Sep - 21:09


Pascal

Chic, le soldat allemand avait l'air d'être gentil et en plus il parlait français ! C'était tout bénéfice pour le petit blond qui le regardait avec l'air de vouloir lui sauter au cou pour être aussi bien réceptif à sa demande. Mais Pascal n'en fit rien, il attendit que la fin de la phrase soit prononcée pour répondre très vite en mâchant les mots.

" Non on doit pas dire du mal des soldats allemands sinon on lave pas les dragons ! "

Voila, c'était lancé et même avant que la question ne soit terminée. Oui c'était bel et bien cela qu'il pouvait faire pour lui, lui permettre de laver son dragon et les autres aussi en lui donnant un petit quelque chose en échange. Il le regarda en souriant d'une oreille à l'autre pour devenir encore plus mignon et adorable dixit sa mère.

" On vient pour laver les dragons ! Tu nous donnes quoi si on le fait ? "

Voila c'était dit, maintenant est-ce que l'homme allait accepter et est-ce que le groupe de gamins allait pouvoir s'approcher ? C'était la question la plus importante du moment pour Pascal qui attendait de voir ce qu'allait dire le soldat tout en passant un petit peu nerveusement d'une jambe sur l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Ven 24 Sep - 18:12

Jochen ne s'attendait pas du tout à ce que sa remarque produise autant d'étoiles dans les yeux du marmot qui se tenait devant lui. Eva, enfin débarrassée de son harnais, s'approcha pur savoir ce qu'il se passait. La réponse du garçon surpris Jochen.

" Non on doit pas dire du mal des soldats allemands sinon on lave pas les dragons ! "

Il regarda sa dragonne qui le regarda aussi. Le p'tit bout voulait laver les dragons, Jochen s'en serait douté à vrai dire, mais il avait du mal à voir pourquoi le fait de dire du mal des allemands aurait empêché le bichonnage des sauriens géants... encore une logique de militaire sans doute, qui n'avait de logique que le nom pour le coup... Le gamin affichait un sourire éclatant et ses yeux avaient une lueur presque gourmande... Jochen sourit en attendant la suite, mais il la voyait venir.

" On vient pour laver les dragons ! Tu nous donnes quoi si on le fait ? "

Et voila !! S'il avait parié sur ce coup, il aurait gagné !! Il s'accroupi pour se mettre à la hauteur du petit français, affichant son fameux sourire gamin.

- Et vous voudriez quoi pour le faire ?

Quoi que le marmot demande, il n'y aurait pas de problèmes, sauf s'il demandait de faire un tour en dragon... le jeune allemand priait presque pour que ce ne soit pas la demande formulée par le jeune garçon en son nom et celui de ses camarades...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

Messages RP : 49
Messages : 48

MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Mer 29 Sep - 19:39


Pascal

Le soldat était gentil, il l'écoutait, il le regardait en souriant et en ayant l'air vraiment concerné par ce qu'il demandait. Mais Pascal avait le regard en direction des dragons parce que c'étaient eux les plus importants, ils avaient leur avis concernant un toilettage par de petites mains. Mais pour le moment personne ne cherchait à lui donner d'avis saurien, il se dandina un peu pendant que l'homme lui demandait ce qui était demandé !

" Ben j'sais pas moi, des pièces ou des tickets d'habitude on nous donne. Mais tu sais on sait bien laver hein ! Nous on a toujours tout plein de lavage qu'on a déjà fait. Tu peux demander à d'autres soldats et ils vont te dire qu'on est biens ! "

Il s'approcha du dragon qui avait l'air gentil tout en attendant que le soldat réponde mais il se dit qu'il avait oublié de poser la question la plus importante.

" Moi c'est Pascal, je demande à combien de copains de venir laver ton dragon et ceux des autres ? "

Voila il avait tout demandé et il pouvait sans mal attendre la réponse ! C'était une bonne chose qu'il soit tombé sur un gentil allemand ! Certains disaient que c'était des méchants les allemands qui spoliaient les français, mais comme Pascal ne savait pas ce que voulait dire spolier il était certain que c'était des trucs de grands qui n'avaient donc aucun rapport avec les sentiments du petit garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 115
Messages : 252
Âge du personnage : 25 ans

MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Mer 13 Oct - 15:54

Eva regardait le petit garçon avec une lueur de convoitise dans les yeux. Elle avait déjà eu l'occasion de se faire toiletter par de jeunes mains en Norvège, et, malgré les doigts gourds du au froid, les marmots savaient vraiment bien s'y prendre. Si elle avait pu, elle aurait croisé les griffes pour que Jochen donne son accord.

" Ben j'sais pas moi, des pièces ou des tickets d'habitude on nous donne. Mais tu sais on sait bien laver hein ! Nous on a toujours tout plein de lavage qu'on a déjà fait. Tu peux demander à d'autres soldats et ils vont te dire qu'on est biens ! "

Jochen n'en doutait pas. Les gamins savaient y faire pour nettoyer et bichonner les sauriens, et le pire c'est que les deux parties semblaient adorer ça. Le jeune flieger se souvenait des frimousses de jeunes Norvégiens, le visage rouge sous le froid mordant, rire aux éclats alors qu'ils nettoyaient les Dragons de la base.
Le petit français s'approcha d'Eva, qui baissa la tête pour venir le renifler un peu.

" Moi c'est Pascal, je demande à combien de copains de venir laver ton dragon et ceux des autres ? "

Là était le problème... Jochen pouvait décider pour son dragon, mais pas pour ceux de l'escadrille... il devait au moins en toucher un mot à ses supérieurs. Il apercevait au loin l'Hauptman Werner, son supérieur hiérarchique direct. Il devait aller lui en toucher quelques mots. Il se redressa, et posa sa main sur la tête du petit Pascal, dont il ébouriffa gentiment les cheveux.

- Bien, mon petit Pascal, tu peux demander à six de tes copains de venir t'aider à t'occuper d'Eva, pour les autres dragons, je ne suis pas le chef, je dois demander l'autorisation... je vais demander à mon chef là bas (il montre Peter du doigt) et je reviens pour te dire, ça marche ?

Une main amicale posée sur les frêles épaules du p'tit bout et Jochen se dirigeait sans hâte vers Peter. Arrivé à dix pas de lui, il s'arrêta et salua.

- Excusez moi, herr Hauptman, il y a là une bande de jeunes français qui souhaitent laver nos montures. J'ai donné mon accord pour la mienne, mais je ne peux parler au nom de tous... que dois-je leur dire pour les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 180
Messages : 359
Âge du personnage : 31

MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Lun 18 Oct - 21:54

Les bagages étaient rangés, le harnais retiré de Thuban et nettoyé, l'équipage pouvit désormais souffler un peu. Bientôt, il faudra remettre tout cela et repartir comme ils étaient venus. Mais pour aujourd'hui, Peter comprenait que des moments comme cela, c'était le moment idéal pour un équipage de se détendre un peu et d'apprendre à mieux se connaître, pour les plus jeunes parmi eux. La cohésion permettait à un épipage de mieux réagir face à l'imprévu. Même si le combat n'était pas encore pour de suite, Hessler n'oubliait pas cette part de relation militaire. Il était peut-être le pilote, donc le commandant sur le dragon, mais le commandement n'était pas que des ordres à donner pour qu'ils soient suivi au claquement de doigts. Il dirigeait des hommes et devait tenir compte de chacun d'eux pour qu'ils suivent bien par la suite... Guère évident des fois.. Mais pour l 'instant, il n'avait pas de soucis particuliers ; ou pas encore.

Thuban baîlla et se plut à se mettre sur le dos pour présenter son ventre au soleil, tout en se tortillant sur le sable pour se gratter. Peter grommela. Thuban émit un petit rire. Il savait que son pilote allait devoir le faire nettoyer.

"Vaurien de dragon ! "
"Mais c'est si bien et si bon. "
"Je le vois bien. Il faudra que je retire tout ce sable après. Tu sais que ce n'est pas bon pour les armes et les radios ce sable. "
"Bah...Imite-toi et tu comprendras mon plaisir "


Comme s'il allait se rouler dans le sable. Il sourit à son dragon en voyant sa posture comique, pendant que quelques équipiers rirent de leurs côtés. Peter leur offrit leur moment de détente, tout en ne profitant pas de leur situation sur la population locale.. Car il avait remarqué des enfants s'approcher de la plupart des autres pilotes. Il eut un rictus amusé. Les gosses, ils cherchaient à se faire un peu d'argent tout en approchant les dragons, fruits de bien des rêves. Puis paisiblement, il s'écarta un peu de son remuant dragon pour s'allumer une cigarette. Il n'avait pas fumer depuis le départ de Montreuil. C'était un bon moment pour s'arrêter, mais s'en griller une de temps en temps, ce n'était que pour le plaisir.

Il allait à peine souffler la première bouffée quand il vit approcher Jochen. A son entrain, il sut déjà que le jeune pilote ne venait pas pour discutailler. Intérieurement, il se crispait un peu. Il se rappelait encore du coup de poing. De toute façon, Jochen avait un peu de jugeotte, il n'allait pas frapper l'Hauptmann devant tout ce petit monde. Par contre, il se contenta de se détendre pleinement devant la demande de son subordonné. Au moins, il cherchait à avoir une réponse favorable de sa part, sinon, il serait aller quémander cela au chef d'escadrille en personne.

"Laver les dragons... qu'est ce que ne feront pas les enfants pour approcher nos reptiles volants"

il se contenta de légèrement sourire.

"Je ne vois pas de problèmes, ce à une seule condition. Il faut qu'il demande bien aux autres pilotes. Je ne suis pas certain qu'un dragon apprécierait de voir une ribambelle de gosses lui tomber dessus s'il n'est pas prévenu. Veillez à ce que les pilotes acceptent vraiment. On évitera les accidents. Je ne suis pas certain que von Warlau apprécierait de régiger un rapport pour morsure accidentelle..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

Messages RP : 49
Messages : 48

MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   Jeu 21 Oct - 12:34


Pascal

La main qui lui ébouriffa les cheveux n'était pas désagréable mais bon, c'était pénible ensuite de devoir se recoiffer pour éviter que sa maman lui dise qu'il avait encore été trainé n'importe où ! Mais ce n'était même pas vrai, il avait juste trainé avec des gens qui ne trouvaient pas mieux que de passer la main dans ses cheveux. Il se redressa brusquement quand le soldat l'appela "Mon petit Pascal".

" Je suis pas p'tit ! "

Non mais alors ! C'était un gentil soldat mais il disait des choses pas agréables, parce que aucun garçon n'aimait qu'on lui dise mon petit. Ce n'était pas du tout un compliment pour lui. Par contre ses yeux étincelèrent quand l'homme parla de six copains pour laver un seul dragon. Il regarda autour de lui pour compter les dragons, il y en avait pas mal et si il fallait sept enfants pour chaque dragons ça ferait ... tout plein ! Oui, tout plein c'était génial ça. Il hocha frénétiquement la tête pendant que l'homme disait aller consulter son chef.

Il se dit que ça allait durer assez longtemps pour qu'il ait le temps de courir vers l'entrée de la base et pour aller chercher ses copains.

Il le fit donc et quelques minutes pour tard, la foule des gamins envahissait le parc, tous derrière Pascal qui regardait les deux soldats qui discutaient. Tous les enfants regardaient les dragons avec de grands sourires et une volonté de fer de réussir à les laver tous les uns après les autres même si c'était pas très bien payé. Pascal décida d'aller se présenter au chef parce que ça se faisait, il courut en direction des deux soldats et fit un beau salut bien imité.

" Bonjour Monsieur chef soldat ! Mes copains sont prêts si tu veux bien. "

En plus il parlait en allemand ça allait plaire au chef c'était certain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]   

Revenir en haut Aller en bas

[Monroing] ça change de la Norvège [Ven.18 Juillet 1941] [Sueur, sang et sable]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Les alentours :: Au delà-