L'Armée de l'Air française


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

L'Armée de l'Air française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: L'Armée de l'Air française   Jeu 28 Mai - 22:36

L'Armée de l'Air française

Définition : Il s'agit des troupes aériennes de France métropolitaine et des colonies. Elle est actuellement dirigée par le Général Créssoix, sur la Verdun Masséna.
Son nom officiel est l'Armée de l'Air de Vichy, en opposition aux Forces Aériennes Françaises Libres de Londres.


Marquages: Les dragons français portent une cocarde bleue blanc rouge (le rouge à l'extérieur) peinte sur les ailes. Si le dragon est déjà rouge ou d'un brun rouge, la cocarde est généralement entourée d'une ligne blanche assez fine.
Les FFL portent une croix de lorraine blanche entourée de noir.



Nombre de dragons et répartition des tailles

Effectifs de 1939
Total : 1400 dragons
Dragons actifs : 1300
Dragons actifs en métropole : 800
Répartition des masses :
PoidsActifs En métropole
Courriers  600 350  
Légers  350 250  
Moyens  210 140  
Dont nocturnes  40 20  
Lourds  140 60  

Effectifs de 1941 (Armée de Vichy)

Total : 801 dragons
Dragons actifs : 721
Dragons actifs en métropole : 315
Total passés aux français libres : 224
Répartition des masses :
Poids Actifs En métropole Tués ou handicapés Confisqués Envoyés dans les colonies Français libres
Courriers  505 135  50  25  120  140  
Légers  208 108  100  30  46
Moyens  103 55  60  20  27
Dont nocturnes1710105-5 3
Lourds  69 17  20  10  10  41




Rangs et tailles des unités

Divisions des troupes par ordre décroissant:
Armée aérienne (ensemble de l'armée), division aérienne (100 à 400 dragons), brigade aérienne (10 à 50 dragons), groupe aérien (3 à 5 dragons)

Grades :

    Définition : Le grade représente la responsabilité d'un individus et sa capacité à commander. Il peut être honorifique mais représente surtout le nombre de troupes commandées. Au contraire de la décoration, il ne sert pas à honorer une action d'éclat sans être accompagné d'un commandement.
  • Général d'armée aérienne : Chef de l'état major aérien, il dirige toutes les troupes aériennes

  • Général de corps aérien : Grade honorifique précédant la nomination au général des armées, ou permettant d'y être candidat potentiel.

  • Général de division aérien : Dirige une division de 200 à 400 dragons.
    1939 : L'aviation coloniale avait 2 divisions, celle de la Méditerranée (Afrique du Nord, Liban, Syrie) de 300 dragons et la Divison Colonialle rassemblant des 200 dragons des autres colonies. La métropole comptait 2 divisions de 400 dragons, une pour les bases du sud, une autre pour les bases du nord.
    1941 : La Division Colonial, ralliée à De Gaulle, est devenue les FAFL. Il reste 3 divisions pour l'aviation de Vichy : la Div. Méditerranéenne, la Ière Div de Métropole (zone nord, sous contrôle allemand) compte approximativement 100 dragons. La IInd Div de Métropole (zone sud, plus indépendant) compte également 200 dragons.

  • Général de brigade aérienne : Commande une base aérienne.
    1939, il existait 8 bases de 100 dragons, une base pouvant avoir des annexes (en particulier pour accueillir l'incessant va et vient de courriers depuis les colonies). Sarnand était une annexe de la base de Metz.
    1941, 4 des 8 bases ont été cédées aux Allemands : Bordeaux, Rennes, Roubaix, et Metz. Dijon, Orléans, Saint-Etienne et Avignon restent sous contrôle français. Les 4 bases françaises comptent 60 à 100 dragons chacunes. Sarnand a été transférée sur la base de Dijon (pour le commandement français) et les Allemands présents sont sous l'autorité de Metz.
    A noter : Les bases ne se trouvent pas directement à proximité des villes en question mais à une dizaine de kilomètres minimum.

  • Colonel : Dirige une base annexe ou une unité de 20 à 30 dragons. Chiffre réduit à 10 à 20 dragons en 1941. Ce grade est également le plus haut grade honorifique que peut recevoir un pilote de courrier lors du départ en retraite, pour service exceptionnel.

  • Lieutenant colonel : Seconde le colonel dans la gestion d'une base/d'une unité. Peut diriger une annexe de taille très petite (5 à 10 dragons), prendre le commandement en cas de disparition du colonel.

  • Commandant : Grade le plus bas nécessaire pour commander plus qu'un dragon. Généralement, commande de 3 à 5 dragons nommés dans un groupe. Grade reçu après 5 à 10 ans de bons services sur un dragon lourd. Grade le plus haut que peut obtenir un pilote de courrier actif.

  • Capitaine : Grade postérieur à lieutenant, généralement reçu après avoir fait ses preuves au combat ou après 1 an de service effectif si le dragon est un poids moyen ou lourd. Rang maximal (et le plus courant) du second du commandant sur un poids lourd.

  • Lieutenant : Officiellement, grade nécessaire pour diriger un dragon. Reçu après 3 à 6 mois de service effectif comme sous-lieutenant si bon comportement. Rang maximal (et le plus courant) du second du capitaine sur un poids léger ou moyen.

  • Sous lieutenant : Rang automatiquement reçu à réception du dragon ou pour celui qui seconde le lieutenant. Rang reçu à la sortie de l'école des officiers (sauf majeurs de promotions qui sont directement lieutenant).


Sous off supérieurs :  Adjudant chef, adjudant. Sans les grandes dragons, ils dirigent une partie de l'équipe (ex : équipe ventral, équipe avant, équipe de la croupe, équipe au sol). Un grand dragon compte généralement un adjudant chef au sol, un adjudant chef à l'avant, un adjudant ventral et un adjudant sur l'arrière. Un dragon poids moyen compte un adjudant au sol, un adjudant chef sur l'échine et un adjudant ventral. Un poids léger partage un adjudant chef au sol avec un autre poids léger et compte un adjudant à l'échine. Un courrier n'a pas d'adjudant.

Soldats du rang :caporal chef, caporal, aviateur première classe, aviateur seconde classe. La troupaille. Généralement, le caporal est celui qui a servi depuis un moment ; les francs tireurs des courriers sont des caporaux. Les aviateurs de seconde classe doivent rester au sol pendant au moins 6 mois avant de pouvoir monter un dragon au combat (on n'emmène pas n'importe qui se battre).

Autres grades :
Aspirant (élève officier). L'aspirant est soit en école d'officier, soit a réussi le concours et fait un an de service avant d'aller à l'école. On leur réserve généralement des tâches peu dangereuses d'observation, d'aide aux soins... la présence d'un aspirant doit avoir été acceptée au préalable par le pilote et le dragon (vu qu'on a plus de dragons que d'aspirants, ça permet de ne pas les imposer) et selon les propositions de la hiérarchie.




Comment entrer dans l'Armée de l'Air ?


    1. Entrer comme soldat du rang. Il suffit d'en faire la demande au service militaire ou de s'engager comme tel (si avant 20 ans, en mentant sur son âge). On ne peut jamais obtenir directement de dragon avec cette méthode.2. Entrer comme élève officier. Il faut avoir le bac, faire deux ans de prépa, réussir le concours pour l'Ecole de l'Air de Lyon ou l'Ecole de l'Air d'Evreux. Ensuite, l'aspirant passe un an sur le terrain avant d'intégrer l'école. Une fois ses deux ans d'études accomplis, il passe des examens finaux communs aux deux écoles. Seuls les majeurs de leur promotion peuvent espérer obtenir un oeuf tout de suite. Toutefois, un oeuf pouvant mettre des années à éclore, rien ne lui assure d'obtenir son dragon immédiatement. Chaque année, L'EAL et l'EAE forment en moyenne 80 à 100 élèves (à elles deux). Seuls ceux classés dans les 20 premiers sont éligibles pour un oeuf ou pour reprendre un dragon (ce qui est assez rare puisqu'ils passent surtout à leur second de bord s'il est assez jeune ou à un membre de la famille, bien que ce soit considéré comme une habitude obsolète et preuve d'un caractère détestable de la part du dragon, si bien que c'est peu courant). Les autres serviront sur des dragons ou au sol et pourront faire de nouvelles demandes au cours de leur carrière, ou recevoir le dragon de leur supérieur s'ils deviennent seconds.En général, plus de la moitié parviennent à obtenir un dragon au cours de leur carrière.3. Demander un transfert depuis la marine ou l'armée de terre. Généralement, une préférence est donnée à ceux venant de la cavalerie ; à l'inverse, les officiers de l'Air n'apprécient guère les quelques officiers des blindés et le leur font assez bien savoir. On ne peut jamais obtenir directement de dragon avec cette méthode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com

L'Armée de l'Air française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Code civil :: Aides de jeu :: Armes, armées et dragons-