Lettre à Francine Von Lichteinstein née Libberecht (Montreuil, France) [Jeudi 10 Juillet 1941]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Lettre à Francine Von Lichteinstein née Libberecht (Montreuil, France) [Jeudi 10 Juillet 1941]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemande
avatar

Messages RP : 117
Messages : 219
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Lettre à Francine Von Lichteinstein née Libberecht (Montreuil, France) [Jeudi 10 Juillet 1941]   Mer 25 Mar - 17:48

Jeudi 10 Juillet

Ma très chère maman,

Je t'écris en toute hâte dés ce soir puisque je ne te verrais pas ce samedi et dimanche. Il faut absolument que tu saches ce qui se passe à Sainte Marie.
Tu vas sans doute l'apprendre rapidement, mais un officier allemand est arrivé ce jour. Il cornaquait toute une troupe de jeunesses hitleriennes et a obligé la mère supérieure à permettre aux pensionnaire de venir tenir compagnie à sa bande de va-nu-pieds, de jouer les guides touristiques et de les divertir.
J'ignore de quels mots il désignera cette mission dans ses rapports, mais je sais certains maquereaux du front de mer qui rougiront de honte à l'idée qu'un de leur semblable porte l'uniforme et aille vendre des écolières à ses troupes.

Enfin ce n'est pas cela le plus grave. Le plus grave, c'est que je soupçonne grand-père Von Lichteinstein de bientôt vouloir faire d'Ivan l'un de ces glorieux jeunes gens modèles d'une Allemagne grande et forte.
Figure-toi que cet homme m'a dis que je ressemblais à grand-mère. Or, du temps où il était en poste avec papa, il n'aura jamais eu l'occasion de rencontrer la matriarche Von Lichteinstein (et nonobstant les innombrables qualités de mamie Libberecht, je doute fortement que ce soit elle qu'il ait voulu évoquer), sa seule occasion et de l'avoir croisée ici. Et s'il a croisé grand-mère, alors grand-père était présent.

Je vois mal pourquoi Grand-père aurait décidé de prendre le thé avec un obscur officier en charge d'un contingent d'écoliers mal dégrossis, si ce n'est pour partager peut-être quelques vues et idées concernant l'éducation à donner à un héritier de grande famille allemande.

S'il te plait maman, peux-tu en discuter avec papa ? C'est bien trop grave pour que tu continues à lui faire la tête comme ça !

Je te quitte car les vêpres sonnent, je vais vite donner ma lettre à la sœur intendante pour qu'elle parte à la première heure demain.

Je te fais mille baisers ainsi qu'à tout le monde, je vous aime tous tendrement.

Ton Hermeline qui s'inquiète
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lettre à Francine Von Lichteinstein née Libberecht (Montreuil, France) [Jeudi 10 Juillet 1941]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Plumiers et taches d'encre :: Les feuilles volantes :: Echanges épistolaires-