La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Sam 18 Avr - 19:02

Cela faisait longtemps, très longtemps, trop peut-être aux yeux du monde. Mais pour Wolfgang ce n'était pas assez long pour qu'il oublie qu'il avait une dent contre quelqu'un. Et même si plusieurs mois s'étaient écoulés, le Flieger était extrêmement rancunier. Cependant, vu la personne qu'il avait en ligne de mire, il ne pouvait rien faire sans être d'une prudence plus que maladive et il ne devait surtout pas tenter quelque chose sans avoir très bien couvert ses arrières. Aussi, il patientait, gardant l'idée en tête et partant du principe qu'une opportunité viendrait bien assez tôt.

Et alors qu'il ajoutait une nouvelle ligne à son plan en construction, la présence d'une jeune française le fit réagir. Pas comme il réagissait avec Elisabeth, non, ça, il n'y avait que la postière pour occasionner une telle réaction chez lui. Mais comme on pouvait réagir quand on voyait quelqu'un qui pouvait se révéler utile pour un plan en cours d'élaboration.

Le Flieger avança rapidement vers celle qui allait devenir sa complice sans le savoir si tout se passait bien et il se fendit même d'un sourire relativement amical alors qu'il prenait la parole en français.

"Bonjour Mademoiselle, je vous ai déjà vu ici mais nous n'avons pas été présentés. Wolfgang Abendroth, Flieger Der Luftpost. Je crois que vous êtes infirmière ?"

Oui, il avait besoin de cette confirmation d'abord, ensuite il verrait si la nouvelle variable fonctionnait avec l'équation, mais c'était tout de même assez probable.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 9
Messages : 13
Âge du personnage : 18 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Sam 18 Avr - 21:20

Travailler à la base aérienne de Sarnand pour quelqu’un qui aimait se perdre dans la contemplation des dragons qui allaient et venaient à tout bout de champ était l’idéal. Dès qu’elle avait un instant de libre, Rachel abandonnait patients et collègues pour s’adonner à cette passion qui ne l’avait jamais quittée depuis qu’elle était toute petite, crayon et carnet à croquis n’étant jamais bien loin. Assise à même le sol ou appuyée contre une clôture, elle esquissait alors avec habileté l’animal qui avait attiré son regard. Sa technique s’était améliorée au fil des années et son coup de crayon était à présent plus sûr et précis.  Dans ces moments-là, elle faisait preuve d’une concentration remarquable et parvenait sans mal à faire abstraction de l’agitation et du bruit qu’il pouvait y avoir autour.

Son regard alternant modèle et feuille de dessin, elle remarqua à peine ce jeune homme blond qui venait d’entrer à la périphérie de son champ de vision et qui s’avançait vers elle, bien décidé apparemment à entamer la conversation. Elle sursauta légèrement quand il s’arrêta à sa hauteur et que sa voix fit éclater cette bulle dans laquelle elle s’enfermait lorsqu’elle dessinait. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser que c’était bien à elle qu’il venait de s’adresser mais son esprit avait néanmoins intercepté les informations essentielles : Wolfgang quelque chose, Flieger et infirmière. Elle leva les yeux vers son interlocuteur et lui rendit son sourire amical.

“Oui. Enfin pas tout à fait, pour être exacte je suis encore en formation. Et je m’appelle Rachel Adam, enchantée. Vous … avez besoin de mes services ?”

A première vue, le jeune homme ne semblait pas être blessé ou quoi que ce soit du même genre, mais il venait peut-être pour quelqu’un d’autre. Quoi qu’il en soit, il était préférable de demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Dim 19 Avr - 10:44

Infirmière en formation, pas grave, Wolfgang savait qu'une fille aussi jeune ne pouvait pas être totalement diplômée, ce n'était qu'une fille après tout. Il chassa cette pensée parasite et hocha la tête en notant le nom de la presque infirmière. Il se demanda un très bref instant si elle était au courant que son prénom était difficile à porter avec le régime actuel, et il se dit que son nom aussi devait l'être. Mais il ne le commenta pas immédiatement, il préféra hocher la tête quand elle lui demanda s'il avait besoin de ses services. Oui, c'était même exactement pour cela qu'il l'avait sélectionnée.

Cependant il ne pouvait pas directement lui dire d'aller se promener en tortillant du postérieur devant le siège de la Gestapo au moment où Siedler sortirait et pendant que Wolfgang regarderait si jamais les yeux du chef se portaient sur la bonne partie de son anatomie. Sachant qu'en plus il faudrait faire plusieurs essais et avec un homme aussi pour vérifier ses soupçons. Mais pour le moment, il devait gagner la confiance de la jeune femme.

"Oui, je me demandais si vous pouvez m'aider."

Maintenant vite trouver une idée pour justifier qu'il avait besoin de son aide.

"Lors des vols avec mon dragon, il m'arrive des fois d'avoir mal à cause des sangles qui frottent. Savez vous quoi faire pour calmer la douleur ?"

Excuse bidon mais elle n'avait certainement jamais monté un dragon donc ne savait pas qu'il inventait au fur et à mesure.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 9
Messages : 13
Âge du personnage : 18 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Lun 20 Avr - 17:02

Visiblement le jeune homme avait besoin d’elle, elle avait donc bien fait de demander. Après tout, elle aurait sans doute trouvé un peu étrange qu’il vienne la voir juste dans le but de se présenter. Bien sûr, il aurait très bien pu se rendre jusqu’à l’infirmerie pour exposer son problème à quelqu’un de plus compétent qu’elle mais peut-être qu’il se sentait plus à l’aise avec quelqu’un de son âge et comme physiquement Rachel ne donnait pas l’impression d’avoir dix-huit ans … Allez donc savoir ce qu’il se passait dans la tête des garçons.

La jeune fille l’écouta donc attentivement et fronça légèrement les sourcils à la fin de l’explication. Quelque chose pour calmer la douleur suite au frottement de sangles, c’était tout de même un peu vague. Oui, il existait bien quelques crèmes ou onguents avec des propriétés apaisantes mais Wolfgang allait devoir se montrer un peu plus explicite s’il voulait qu’elle lui prescrive le bon remède.

“C’est quel type de douleur exactement ? Cutanée ? Au toucher ? Une irritation ? Des rougeurs ?”

Elle le regardait gentiment avec l’air de quelqu’un qui s’intéresse vraiment à son interlocuteur et posa bloc de dessin et crayon à côté d’elle en souriant.

“Le mieux à faire serait que je vous examine pour déterminer le meilleur traitement. C’est localisé à quel endroit ?”

Déjà elle se levait sans attendre de réponse à ses questions dans le but de l’ausculter. Tout de suite. Au beau milieu de l’aire d’atterrissage. Il n’allait pas faire son timide tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Mer 29 Avr - 10:09

Bon, la bonne nouvelle c'était qu'elle ne marchait pas dans l'histoire, elle courrait. La mauvaise était qu'elle allait beaucoup trop vite pour qu'il puisse la suivre en brodant et en parlant français en même temps. Il fronça les sourcils à certains mots qu'il ne comprenait pas ou qu'il tentait de traduire en fonction des sonorités et qui ne voulaient certainement pas dire ce qu'il imaginait. Elle était vraiment serviable mais là, cela ne l'arrangeait pas du tout. Il parvint cependant à ouvrir la bouche pour répondre mais déjà elle se levait et semblait prête à l'examiner là, comme ça, au milieu de l'aire d'atterrissage. Il fit un pas en arrière et leva les mains avec un sourire.

"Pas ici quand même. J'ai pas tout compris ce que vous dis. Est-ce que vous parlez allemand ? Parce que c'est pas facile tout en français même si je fais attention. Les mots techniques je connais pas forcément bien."

Il sourit encore pour atténuer son refus de se déshabiller devant tout le monde et il réfléchit aux explications qu'il pourrait donner si jamais elle insistait pour l'examiner et qu'elle constatait qu'il n'y avait aucune marque nulle part.

"Et puis c'est pas toujours, là ça frotte pas tout de suite. C'est plus parce que je voulais savoir comment on soigne ça et les médecins ont autre chose à faire que de répondre à mes questions. Vous avez pas l'air occupée donc je me suis dit que ça vous dérangeais pas de me renseigner."

Il continuait à improviser au fur et à mesure et il devait trouver un moyen d'amener le véritable sujet sur le tapis mais il ne voyait pas encore trop comment. Mais ça viendrait, il se faisait entièrement confiance.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 9
Messages : 13
Âge du personnage : 18 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Jeu 30 Avr - 15:39

C'était décidé à faire son timide après tout et le sourire de Rachel s'accentua lorsqu'il fit un pas en arrière, mains levées devant lui. La jeune fille ne voyait vraiment pas où était le problème, ça n'était pas comme si elle avait eu envie de lui retirer ses vêtements dès qu'elle avait posé les yeux sur lui, non, elle ne faisait que son travail. Bon, il est vrai qu'ils se trouvaient au beau milieu du terrain d'atterrissage qui était somme toute assez fréquenté, c'était sans doute cela qui dérangeait le jeune Allemand, il n'avait probablement pas envie de se retrouver en petite tenue devant tout le monde.

Elle haussa les épaules et stoppa donc tout mouvement pour éviter de le faire fuir, écoutant bien attentivement les propos de l'aviateur pour justifier son hésitation à se faire examiner sur le champ. Ayant vécu toute sa vie à Montreuil, parler allemand, elle savait faire, ses parents lui avaient enseigné les rudiments de la langue de Goethe alors qu'elle était toute jeune, comme à ses soeurs avant elle, parce que ça pouvait toujours servir d'être bilingue d'après eux. Sur ce point, ils ne s'étaient effectivement pas trompés.

Son sourire perdit néanmoins un peu de son éclat lorsque le garçon déclara qu'il s'était rapproché d'elle parce qu'elle ne semblait pas très occupée. De son point de vue, ça n'était pas tout à fait vrai et elle jeta machinalement un coup d'oeil vers son carnet à dessins posé sur le muret. Bien sûr que si elle était occupée ! Pas à faire son boulot d'infirmière, certes, mais il l'avait tout de même dérangée pendant sa pause alors qu'elle faisait quelque chose. Tss. Elle le dévisagea un sourcil relevé et balaya finalement cette pensée négative aussi rapidement qu'elle était venue. Il avait dit ça comme ça, sans penser à mal, elle n'allait pas se renfrogner pour si peu, ça n'était pas son genre de toute façon.

"Je comprends. Si vous voulez que je vous aide sans un examen visuel, elle lui décocha un petit sourire amusé, dites m'en plus sur la nature de cette douleur."

Elle reformula en allemand les questions posées précédemment et s'appuya contre le muret derrière elle, bras croisés. Selon les réponses fournies, elle déterminerait si elle avait réellement besoin d'y jeter un oeil ou si le jeune homme allait s'en tirer sans avoir à dévoiler ce qui se cachait sous sa tenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Dim 3 Mai - 10:28

Heureusement que Wolfgang ne pouvait pas entendre les pensées de l'infirmière en devenir parce que sinon nul doute qu'il aurait montré son excellent caractère devant la jeune fille. Mais là, il n'en savait rien donc elle restait pour le moment totalement innocente de combien le Flieger pouvait être agréable envers ceux qu'il considérait comme ses "inférieurs". Et comme il était particulièrement sûr de lui, il avait beaucoup d'inférieurs (du moins intérieurement).

Mais il ne manqua pas le regard jeté sur le carnet à dessins et il nota l'information dans un coin de sa mémoire tout en réfléchissant à la meilleur stratégie à appliquer pour dévier du sujet qu'il avait lui-même amené. Et petit à petit une idée lui venait, mais elle avait encore besoin d'être développée et de terminer sa croissance.

"Un examen visuel n'est pas nécessaire puisque actuellement je ne souffre pas de ces frottements. Mais lorsqu'ils se produisent c'est plutôt au niveau des cuisses et parfois des bras également quand je suis trop collé à Orion. En fait, cela dépend énormément du reste du harnachement de mon dragon. Est-ce que tu as déjà volé ? Ca te permettrait de savoir exactement comment ça se passe."

Il fit une minuscule pause avant de baisser un peu les yeux.

"Oh pardon je vous ai tutoyée."

Il attendit les yeux baissés en comptant intérieurement, est-ce qu'elle allait mordre aux hameçons ?
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 9
Messages : 13
Âge du personnage : 18 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Sam 16 Mai - 16:03

Les explications étaient trop minces pour que Rachel puisse se faire une véritable idée sur la question et puisque apparemment le jeune homme n'était pas victime de ces frottements à l'heure où ils parlaient, elle abandonna finalement l'idée de l'examiner sous toutes les coutures. D'autant que, si elle avait bien entendu et interprété ses paroles, ce dernier venait de lui faire une proposition plus qu'intéressante qui aurait le mérite de faire d'une pierre deux coups. Elle écarquilla légèrement les yeux et balaya d'un revers de la main les excuses qui s'en suivirent, n'ayant même pas remarqué que son jeune interlocuteur venait de la tutoyer.

"Ça ne fait rien, nous sommes quasiment du même âge après tout."

Bien évidemment, elle n'en avait aucune certitude et certaines personnes ne faisaient pas leur âge mais elle préféra se dire qu'elle ne se trompait pas et pencha un peu la tête sur le côté en lui souriant, sourire qu'il remarquerait une fois qu'il se déciderait à la regarder à nouveau dans les yeux.

"On peut se tutoyer d'ailleurs si tu ve.. vous voulez."

C'était ça le problème quand on proposait à quelqu'un de passer du vouvoiement au tutoiement, le choix du pronom à utiliser pour formuler la question n'était pas évident, aussi Rachel préféra rester polie après une brève hésitation.

"Et non, je n'ai jamais eu l'occasion de voler. Serait-ce une invitation ?"

Parce que si c'était bien le cas, inutile de préciser qu'elle aurait beaucoup de mal à la refuser et qu'elle se montrerait particulièrement reconnaissante envers Wolfgang de lui octroyer ce privilège. Innocente petite Rachel ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Sam 23 Mai - 16:14

Wolfgang dut retenir un sourire de triomphe quand elle répondit que ce n'était rien. Il avait gagné et il le savait. Maintenant il ne restait plus qu'à continuer à bien avancer ses pions pour qu'elle lui soit redevable et aille faire la petite vérification qui s'imposait chez Siedler.

"Oui, nous avons presque le même âge. Mais je ne sais pas si ce serait bien vu qu'on se tutoie. Du coup ça me plait."

Et il lui fit un sourire espiègle avant de reprendre une attitude un peu plus sérieuse et de continuer à réfléchir à la manière d'aborder la véritable raison de son approche. Il ne pouvait clairement pas dire à la jeune fille qu'il l'avait accostée pour qu'elle l'aide à se venger de quelqu'un sans qu'il ne soit inquiété. Donc il devait trouver une solution viable et en attendant continuer à resserrer le filet.

"Ca pourrait être une invitation à voler oui. Mais ce n'est qu'à titre purement expérimental."

Il lui sourit à nouveau avant de continuer sur un ton toujours aussi détendu.

"Tu as toujours vécu à Montreuil ?"
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 9
Messages : 13
Âge du personnage : 18 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Jeu 11 Juin - 17:35

En voilà un qui s’amusait des règles et de l’autorité ou du moins c’est l’impression qu’il donnait par sa façon de répondre. Quoi qu’il en soit, de son côté, Rachel n’avait pas envisagé une seule seconde que cette soudaine familiarité pourrait être mal interprétée et s’il n’en avait pas fait mention, il est fort probable qu’elle n’y aurait même pas songé pour la simple et bonne raison que de son point de vue, elle ne voyait pas trop où était le problème. D’accord, lui était Allemand, elle Française et les temps de guerre ne favorisaient pas vraiment le rapprochement entre les peuples. D’un autre côté, ils étaient sensiblement du même âge, il n’y avait aucun mal à ce que deux jeunes sympathisent, et puis c’était de toute façon beaucoup plus simple de se tutoyer que de devoir passer par les formules de politesse propres à chaque langue. Donc, pour toutes ces raisons, l’infirmière décréta dans sa tête qu’il n’y avait pas de soucis et sourit à son tour.

Là où elle bloqua un peu par contre, c’est lorsqu’il jugea nécessaire de préciser qu’il lui proposait un vol à titre purement expérimental. Où est-ce qu’il voulait en venir au juste ? Certes il était plutôt mignon et avait l’air sympathique à première vue mais c’était surtout son dragon et la perspective de pouvoir enfin faire un vol d’essai - depuis le temps qu’elle en rêvait - qui intéressait la jeune fille, rien d’autre. Ah ! et peut-être aussi déterminer ce qui occasionnait ses fameuses douleurs cutanées, c’est vrai, elle ferait bien de s’en rappeler le moment venu ...

Lorsqu’il l’interrogea finalement sur ses origines, elle laissa échapper un soupir et esquissa un sourire contrit.

"Toujours oui. J'ai bien passé quelques jours de vacances chez mes grands-parents à la campagne mais rien de plus malheureusement. J'espère bien pouvoir y remédier un jour et faire le tour du monde quand tout ça sera terminé."

Elle releva la tête et son regard se perdit dans les nuages qui parsemaient le ciel et où quelques dragons amorçaient leur descente.

“Ça doit être formidable de pouvoir voir du pays depuis là-haut non ? Tu en as de la chance.”

Oui bon, il était loin de chez lui et ils étaient en guerre, les circonstances n’étaient pas des plus adéquates pour s’extasier de la sorte mais … pour le moment, dans l’esprit de Rachel, c’était de l’ordre du détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Dim 14 Juin - 10:16

Une parfaite habitante locale, parfait, maintenant il devait trouver où elle vivait, par où elle passait pour rentrer chez elle et si ce chemin la menait devant la bonne maison à a bonne heure. Il avait besoin de mieux la connaitre cependant pour pouvoir lui poser de telles questions sans qu'elle ne s'imagine des choses. Il lui sourit aimablement avant de reprendre la conversation.

"Ce n'est pas aisé de faire le tour du monde, mais c'est un beau rêve."

Lui n'avait pas envie de faire ça pour le moment, peut-être un peu plus tard, quand Orion et lui seraient plus âgés, mais même alors, il n'en était pas certain. Il réfléchit cependant à la meilleure méthode pour qu'elle souffre un petit peu pendant le vol et ne le démasque pas immédiatement. Il y avait bien des moyens mais elle verrait tout de suite s'ils s'arnachaient différemment et alors elle risquait de le percer à jour.

"Vu du ciel c'est toujours plus beau oui. Je dois certainement m'estimer heureux de pouvoir voir le pays comme ça. Mais comme je te l'ai dit, on peut y aller ensemble si tu veux voir ce que ça fait comme frottements. Ils n'arrivent pas tout le temps bien entendu mais tu devrais vite te rendre compte je pense."

Il se redressa et indiqua la direction des étables à dragon, attendant de voir si elle continuait à mordre à l'hameçon.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 9
Messages : 13
Âge du personnage : 18 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Dim 14 Juin - 11:18

Pas aisé de faire le tour du monde, oui, elle en avait conscience et haussa les épaules alors qu’elle avait toujours les yeux fixés sur le ballet aérien qui s’effectuait au-dessus d’eux. De toute façon pour le moment c’était chose impossible, elle aurait bien le temps de se creuser la cervelle le moment venu pour trouver un moyen d’y parvenir, cela ne faisait aucun doute.

Son regard se fixa à nouveau sur son interlocuteur lorsque celui-ci confirma ses dires et qu’il réitéra son invitation à l’emmener voler.

“Tu veux y aller … maintenant ? Parce que, je ne sais pas si je suis autorisée à partir comme ça.”

Techniquement à l’heure qu’il est, elle était en pause et avait encore un peu de temps devant elle avant de reprendre son poste, là n’était pas le problème. Par contre, il pouvait toujours y avoir une urgence qui nécessiterait sa présence et si elle était introuvable, elle risquait d’avoir des problèmes.

“Je devrais peut-être aller demander à ma supérieure, non ?”

Pensive, elle regarda successivement la direction qui menait aux étables, celle qui menait vers l’infirmerie et le jeune aviateur en se mordillant l’index. Dilemme. La solution la plus sûre serait effectivement d’aller quérir une autorisation mais d’un autre côté, si elle se voyait exposer un refus pour une raison x ou y, pas de vol. Ils pourraient toujours remettre ça à plus tard mais elle attendait ça depuis si longtemps qu’à présent que c’était à portée de main …

“Bon d’accord, allons-y !”

Après tout, ce vol allait lui permettre de résoudre un petit problème d’ordre médical donc si on y réfléchissait bien, il n’y avait pas de contre-indication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allemand
avatar

Messages RP : 217
Messages : 395
Âge du personnage : 16 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Mer 24 Juin - 11:21

Oui il voulait y aller maintenant ! Il ne comptait pas partir quinze jours plus tard et attendre qu'on lui interdise de le faire. Il regarda la jeune femme qui hésitait et tergiversait tout en proposant d'aller voir sa supérieure pour demander une autorisation qui n'arriverait sans doute jamais.

"C'est toi qui voit si tu as envie de venir ou pas. Moi j'ai envie de voler un peu donc j'y vais. Après je ne veux rien t'imposer si tu as peur du danger."

Il sourit quand elle lui suivit et il la conduisit vers les étables à dragon tout en continuant à discuter tranquillement et calmement de choses et d'autres.

"C'était comment avant notre arrivée à Montreuil ? Par exemple, la rue Carnot, qu'est-ce qu'il y avait dans les immeubles occupés ?"

Wolfgang et la subtilité, toute une histoire qui ne demandait qu'une chose ... être améliorée encore et encore car s'il continuait sur cette voie il allait finir par lui demander directement d'aller onduler du postérieur sous le nez de Siedler et il doutait que la proposition soit bien reçue par la jeune femme... il ne savait pas trop pourquoi.

"Mais peut-être que je te rappelle des mauvais souvenirs..."

Et hop, on voit aussi si elle est pour ou contre la présence allemande dans les rues de sa ville.
_________________

Avatar from Ulenka
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Française
avatar

Messages RP : 9
Messages : 13
Âge du personnage : 18 ans

MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   Dim 12 Juil - 19:54

Peur du danger, elle ? Cela se voyait qu’il ne la connaissait pas. Cette soudaine incertitude avait probablement été motivée par un besoin légitime de se donner bonne conscience mais au fond d’elle-même, sa décision était déjà prise. L’hésitation fut rapidement balayée et Rachel lui emboîta le pas sans plus attendre, carnet de croquis sous le bras - manquerait plus que le gamin s’en aille en cavalant et qu’elle perde de vue son partenaire de vol.

Sur le chemin qui les menait aux étables, Wolfgang se chargea de maintenir le dialogue et la conversation jusqu’alors légère s’orienta vers quelque chose de plus sérieux. L’apprentie infirmière s’en étonna un peu et elle regarda son interlocuteur avec les sourcils haussés.

“Pas de mauvais souvenirs non, ne t’en fais pas.”

Elle accompagna sa réponse d’un sourire pour lui montrer que sa curiosité ne l’avait pas offensée et tout en continuant de marcher, elle tapota ses lèvres de son index, l’air pensif. Comment c’était avant ? La question en elle-même ne la dérangeait pas mais elle se rendit compte que cette présence était tellement devenue habituelle avec le temps qu’elle avait un peu de mal à se souvenir d’avant.

“C’était comme partout ailleurs … j’imagine.”

La jeune femme haussa les épaules en ne sachant pas vraiment quoi répondre. Tout le monde, elle y compris, menait sa petite vie tranquillement, comme n’importe qui n’importe où quand tout va bien.

“Dans la rue Carnot, il y avait un hôtel, il me semble. Et le bâtiment avec le grand portail en fer forgé, tu sais là où siège la Gestapo, c’était prévu de le transformer en lycée, les travaux avaient d’ailleurs commencé. Hmmm … c’est tout je crois.”

Ou peut-être pas. Quoi qu'il en soit, pour le moment, c'est ce dont elle se souvenait.

“Pourquoi tu demandes ?”

[hrp : désolée pour le retard.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]   

Revenir en haut Aller en bas

La vengeance, un plat qui se mange glacial [18/07/1941]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Base aérienne de Sarnand :: L'extérieur :: L'aire d'atterrissage-