Personnages secondaires français


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Personnages secondaires français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Personnages secondaires français   Dim 14 Juin - 16:11

SOMMAIRE

Charles Duplessan
Maire de Montreuil

Madame Manon
Patronne du bar de la Rue Carnot

Alexandre Duval
Fondateur de la cellule de la LVF de Montreuil

Lieutenant-colonel Victor Portel-Vignevelle
Seconde de l'escadrille Strasbourg et responsable français de Sarnand

Lieutenant Christian Colombiers
Second de Portel sur le dragon Gallia

Léon Rollin
Militaire français démobilisé



Français ayant quitté Montreuil

Colonel Claude de Marceau
Ex-dirigeant français de Sarnand [En prison à Paris]

Touts ces pnj sont adoptables !
Contacter l'Admin pour plus d'informations...


Dernière édition par L'Admin le Jeu 24 Juin - 19:19, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Personnages secondaires français   Dim 14 Juin - 16:23



Charles Duplessan
Maire de Montreuil

Deplassan est beau, riche et se pavane à cheval depuis qu'il n'a plus d'essence pour sa moto. Cet homme dynamique, charmeur et, il est vrai, très porté sur la fête et le mondain, est un parisien égaré. A l'origine, il était receveur des postes, et très mécontent d'avoir été envoyé là. Il s'est lancé en politique parce qu'il s'ennuyait et termina adjoint au maire. Comme monsieur le maire était malheureusement juif, la place se libéra fin 1940 et Duplessan, "authentique Français", le remplaça.

Depuis, que dire de Duplessan ? On l'accuse d'être un égoïste qui se soucie d'avantage de plaire aux Allemands pour continuer à faire la fête que de ses administrés. En fait, cette mauvaise réputation n'est pas correcte, puisqu'il fait de son mieux. Malheureusement, il n'avait jamais pensé à se retrouver avec ce poids sur les bras, surtout en temps de guerre... du coup, il patauge beaucoup et tente tant bien que mal de limiter les pots cassés en léchant des bottes et en faisant semblant que tout va bien.

Physiquement, il fait très jeune homme d'affaire : la mâchoire carré, très brun, il est toujours bien habillé et met bien sa petite trentaine en valeur.




Dernière édition par L'Admin le Mar 17 Mar - 1:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Personnages secondaires français   Jeu 2 Juil - 0:21


Marie Fouerat, dite "Madame Manon"
Patron de Chez Madame Manon, café roi de la rue Carnot
Pnj adoptable

Son nom est plutôt oublié ; tout le monde l'appelle Madame Manon. Elle a un début de trentaine plein d'éclat, un accent qu'on dit un peu du sud mais que les connaisseurs déclareront lyonnais.

Pourquoi Manon a-t-elle tant de succès ? Voilà un petit moment que ce bars, qu'elle a hérité d'un oncle décédé, est devenu la coqueluche de la ville. Pas étonnant que les Allemands l'aient réservé pour eux... En fait, Manon est une femme raffinée, aux goûts vestimentaires impeccables. Chez elle, tout est propre, on se tient bien, et à toute heure il est interdit de vomir par terre (qu'on soit habitué ou non). La petite dame a de la conversation, qu'explique un baccalauréat littéraire et d'éphémères études à l'université avant son mariage.  Enfin ça, c'est ce qu'elle dit, parce que son mari, on ne l'a jamais vu.

Madame Manon ne flirt avec personne, ce n'est pas une "fille comme ça". Elle est charmante et amicale, jamais amoureuse. On dit que c'est pour cela qu'elle s'entendrait particulièrement bien avec l'Oberst Krüger, et qu'elle entretiendrait d'aussi bonnes relations avec les hauts gradés de la Gestapo. Avec les autres, toutefois, ce n'est pas si sûr...



Apparitions en jeu :
A quatre pattes [9 avril 1941]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Personnages secondaires français   Ven 18 Juin - 22:11


Alexandre Duval
Fondateur de la cellule de la LVF à Montreuil
PNJ adoptable

Né en 1912 dans une famille de commerçants du Marais, élève brillant, il part à Paris en 1928 pour passer son bac dans un grand lycée. De ce qu'il y a fait, on a eu quelques échos à Montreuil : le fils Duval élève en droit, Duval avec un œillet blanc à la boutonnière affichant ses amitiés pour l'Action Française, Duval dans les manif anti parlementaires de 1934... date à laquelle il rentre à la maison, rongeant son frein, étudiant inachevé devenu assistant juridique pour faire quelque chose de sa licence de droit. Engagé volontaire comme lieutenant en 1939, on ne l'avait plus revu depuis.

Une chose est sûre, le voilà revenu ! On raconte qu'il vient directement de Paris, ou peut être de Vichy ; mais Duval parle peu de son passé récent, voire même pas du tout, et il est donc difficile de savoir qui a raison. Ce qu'il raconte avec entrain, par contre, c'est qu'à présent qu'on lui en donne les moyens, il compte bien nettoyer Montreuil de la pestilence étrangère, juive et communiste ! Pétainiste, vichyste, autoritaire et charismatique, il s'est imposé immédiatement comme le chef de la LVF locale...




Dernière édition par L'Admin le Sam 21 Aoû - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Personnages secondaires français   Ven 18 Juin - 22:14


Lieutenant-Colonel Victor Portel-Vignevelle
Second de l'escadron Strasbourg et de la base de Sarnand, arrivé le 24 Juin

Arrivé à Montreuil à la mi Juin, le Lieutenant-colonel affiche un bronzage très... oriental. Il faut dire que Portel-Vignevelle revient de Syrie où il aurait, dit-on, "cassé du FFL et de l'Anglais".

Portel est originaire d'une longue lignée de militaire. Droit, carré, solide et même rigide, il accorde une très grande importance à la hiérarchie et aux ordres ; nationaliste, cela le rend aussi anti-allemand que pétainiste, bien qu'il clame que ses opinions politiques n'intéressent personne. Quant à l'antisémitisme, il se déclare non concerné par la question. Il prête peu d'attention aux femmes militaires ; on le dit marié à une femme, dans le midi, qui administrerait une ferme/villa familiale. En tout cas on ne le voit pas regarder les décolletés des femmes de Montreuil... ni boire, ni fumer, ni parier.

Il est de taille moyenne mais son visage à la mâchoire carrée, au menton fendu, ses yeux sombres sous des cheveux bruns le rendent imposants. Il a une voix de baryton assez rocailleuse, qui se casse facilement, si bien qu'il est rare qu'il élève la voix. Il a fêté ses 42 ans le 4 Janvier 1941.


Dragon :

16 mètres de long pour 27 mètres d'envergure
Gallia, née en 1920, est un croisement hasardeux entre un pêcheur couronné et un verdun. Les éleveurs souhaitaient obtenir un dragon proche du verdun, mais avec un taux de reproduction plus élevé pour compenser les pertes de la première guerre mondiale. Cependant, si Gallia montra des caractéristiques physiques assez satisfaisante : plus petite qu'un verdun mais aussi un peu plus agile, elle reste féroce au combat, assez intelligente et d'une bonne endurance ; le but principal de la manoeuvre fut perdu puisque Gallia attrapa une forte grippe dans l'enfance. Elle possède bien un désir d'oeufs assez extensif (et un appétit sexuel assez développé également), mais elle n'a jamais pondu un seul oeuf. Cela la rend très déprimé pendant les périodes où elle devrait être en chaleur et exige qu'on la garde constamment occupée ; comme elle n'a jamais pris le temps de couver, elle est très bien entrainée pour une dragonne de son âge.




Dernière édition par L'Admin le Jeu 24 Juin - 19:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Personnages secondaires français   Ven 18 Juin - 22:15


Lieutenant Christian Colombiers
Chef d'équipage sur Gallia

25 ans, brun, sourire goguenard, taille moyenne tirant sur le grand : le Lieutenant Colombiers, disons le franchement, a un caractère merdique. Souvent nerveux, il a des réflexes vifs, mais des paroles parfois malheureuses. Sous couvert de franchise et d'autorité il a tendance à être méchant, voire même vicieux à l'occasion.

Colombiers est issu d'une famille de paysans et d'un père sous officier assez grossier ; cela le rend peu sûr de ses manières et, dans le doute, il copie une rigidité militaire presque exagérée. Il est titulaire d'un bac scientifique et récite la table les logarithmes ou des règles de géométrie à voix basse lorsqu'il se sent trop nerveux. Jugé trop caractériel pour être un bon commandant, il a fini assez mal classé dans sa promotion à l'école de l'air de Lyon et n'a donc que peu d'espoirs d'obtenir un dragon un jour.

Colombiers semble malgré tout très proche de Portel-Vignevelle ; il avait servit sur Gallia pendant son année pré-scolaire, puis est revenu comme chef d'équipe en 1939, à la demande de l'officier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Personnages secondaires français   Jeu 24 Juin - 19:18



Léon Rollin
Soldat dans l’Armée de Terre (Français)
PNJ adoptable

Agé de 27 ans depuis le début de l’année, cela fait maintenant sept ans que Léon Rollin s’est engagé dans l’Armée de Terre, jeune patriote enthousiaste, plein d’idéaux sur la grandeur de la France et le devoir de la protéger. Il a commencé tout en bas de la hiérarchie, comme soldat de première classe… et n’est pas beaucoup monté en grade puisqu’il est maintenant caporal. Néanmoins, il a toujours été un soldat irréprochable, et c’est peut-être pour cette raison que, contrairement à nombre de ses camarades, il n’a pas été démobilisé après l’armistice du 17 juin 1940 et la réduction des effectifs de militaires français. Il faut toutefois reconnaître que, même s’il est toujours en service, il dispose de permissions plus fréquentes qu’auparavant, permissions qu’il vient toujours passer à Montreuil, dans la maison familiale.

Célibataire et sans aventure connue, Léon semble en effet ne pas avoir d’autres aspirations que de rendre souvent visite à sa famille, à laquelle il tient beaucoup malgré – ou peut-être à cause de – ses absences prolongées. D’un naturel en général plutôt accommodant, il accepte facilement les défauts des uns et des autres, qu’il s’agisse de cousins plus ou moins éloignés du côté des Pelous, de ses parents ou de ses frère et sœurs, et tout particulièrement de Madeleine qui est la plus proche de lui en âge, tout en étant plus jeune. A l’égard de cette petite sœur maladivement timide, il présente tous les symptômes du grand frère protecteur, et ne manque jamais de la prévenir de sa présence dans les parages voire même de lui rendre visite à Sarnand quand il le peut. Il n’a d’ailleurs jamais été franchement ravi de la voir travailler à la base militaire, sentiment qui s’est accru depuis l’arrivée des allemands. Il a néanmoins fini par considérer que la présence du Major Von Lichtenstein assurait une sécurité suffisante puisque, tout en étant allemand, celui-ci fait quand même partie de la famille.

En effet, depuis la drôle de guerre et surtout l’Occupation allemande, il a vraiment beaucoup de mal à supporter les habitants d’Outre-Rhin. Les cousins Von Lichtenstein sont les seuls qui trouvent grâce à ses yeux, et, bien que parlant quasiment couramment la langue de Goethe, il ne la pratique plus du tout depuis l’armistice, quitte à faire celui qui ne comprend pas si on lui adresse la parole en allemand. Car, s’il est en général plutôt sympathique et ne cherche pas les problèmes, Léon est aussi parfaitement capable de se montrer plus têtu que la pire des mules, et se sert sans réticence de son attitude pour asseoir sa position. Redressé de toute sa hauteur – qui est légèrement plus grande que la moyenne des hommes et bien plus que celle de Madeleine – il se contente de fixer son regard bleu-gris dans celui de son interlocuteur, en donnant l’impression, à juste titre, qu’il ne se laissera pas impressionner par grand-chose.


-Frère de Madeleine Rollin
-Cousin issu de germains d’Hermeline Von Lichtenstein
-Cousin de Camille Libberecht
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Personnages secondaires français   

Revenir en haut Aller en bas

Personnages secondaires français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Cadastres :: Les personnages secondaires (PNJ)-