Cadre temporel : ce qu'il faut savoir absolument


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Cadre temporel : ce qu'il faut savoir absolument

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Cadre temporel : ce qu'il faut savoir absolument   Mar 17 Fév - 2:42


Du second au troisième Reich

L'Etat Allemand est né dans les années 1870, suivant la défaite française de Sedan et la fin du III Empire. A partir de cette époque, cette Fédération connait un développement économique phénoménal : en 1914, elle est l'égale de grandes puissances telles que la France ou l'Angleterre.

Mais ce développement est interrompu par la première guerre mondiale, qui laisse le pays traumatisé : des millions de morts, des soldats marqués par la violence du Front qui se sentent abandonnés par la société civile, une démocratie née de la défaite. Les années qui suivent la capitulation sont noires pour l'Allemagne, avec des révolutions communistes éclatant ça et là et matées par des milices d'extrême droite.

La République de Weimar, régime parlementaire, devient très tôt synonyme d'instabilités politiques majeures : la majorité des gouvernement restent à peine un an, ou moins d'un an au pouvoir. Une crise économique au début des années vingt, accompagnée d'hyperinflation (un cahier en vient à valoir plus d'un millions de mark), puis suivie d'une nouvelle crise après 1929, entraînent une montée phénoménale des extrêmes : à Berlin, on assiste à un début de guerre civile entre les milices nazies et communistes. Seule une courte période, au milieu des années vingt, se révèlera calme et florissante.

Le "calme" revient après l'accession au pouvoir des nazis, en 1933. En fait de calme, il s'agit en fait d'une totale suppression de la vie politique. Les communistes sont éliminés et enfermés dès le début ou doivent fuir, les sociaux-démocrates sont rapidement interdits. En peu de temps, le parti Nazi devient le seul maître à bord, et la mort du Président Hindenburg permet à Hitler de cumuler tous les pouvoirs.

Hitler mène une politique agressive, ayant pour but apparent de redorer le blason de l'Allemagne. Il instaure de nouveau le service militaire, l'armée déborde des limites étriquées imposées par le Traité de Versailles. Dans le même temps, les juifs, qui n'avaient atteints le statut de citoyens à part entière qu'avec la République de Weimar, sont de nouveau discriminés, puis assassinés. Toute opposition est écrasée par la Gestapo et la SS : les purges se succèdent dans la SA, pourtant une milice nazie, puis dans l'armée elle même pour se débarrasser des généraux réfractaires. La politique d'Hitler est également expansionniste, agressive et raciste. Les allemands sont la "race des seigneurs" et doivent trouver leur espace vital à l'Est.

Le Troisième Reich est en guerre depuis 1939. Après avoir annexé l'Autriche, il s'est emparé de la Pologne et de la Tchécoslovaquie, puis d'une bonne partie de l'Europe : voir la carte de l'Europe en 1941. Notez qu'en 1941, les principales victoires sont enregistrées en Afrique, avec la spectaculaire avancée de Rommel vers l'Egypte (contemporaines au début du jeu).

Le Reich est donc actuellement le camp des vainqueurs, la population se prive peu car les territoires occupés fournissent des ressources, la natalité est haute, le cinéma et les médias optimistes. Mais parallèlement, tous sont conscients que la police les regarde...
Quelques lectures complémentaires pour ceux qui voudraient aller plus loin !
Je vous conseille ce très court article, qui résume assez bien quelques aspects de l'arrivée des nazis au pouvoir et de la nazification qui suivit.




***

Histoire de la Luftwaffe

La Luftwaffe est créée en 1873 et rassemble les troupes aériennes des Etats Allemands, minus la Bavière, qui ne rejoint la Luftwaffe qu'en 1876. Le cheptel de dragons est alors déjà composé de 40% de bêtes d'origine françaises ou nées en France, et de 30% de croisés. Ce nombre est plus important encore de nos jours.

En effet, lors des défaites allemandes des guerres napoléoniennes, beaucoup de dragons allemands furent faits prisonniers et utilisés pour la reproduction par les Français. Plus tard, avec la défaite française, on assista à l'effet contraire, qui se renouvela en 1871. A la veille de la première guerre mondiale, les races utilisées d'un côté ou de l'autre sont donc les mêmes, ou à peu près les même pour une bonne partie d'entre elles.

La défaite de 1918 a forcé l'Allemagne à se défaire de nombre de ses dragons au profit de la France. En réalité, ce sont ses poids lourds qui ont dû être remis à la France, alors que les prises russes durent pour la plupart être remises à la Pologne. De 1918 à 1940, l'Allemagne ne dispose donc que d'une large quantité de courriers et de poids légers, considérés comme inefficaces au combat, et de quelques poids moyens.
La donne change de nouveau en 1940 : l'Allemagne récupère certains de ses dragons perdus à partir de 1914, ramène les français récalcitrants sur les territoires du Reich pour la reproduction et s'empare de nombre d'oeufs précieux.

Malgré son déficit en dragons lourds, l'Allemagne a cependant réussit à s'imposer comme une puissance aérienne, grâce à de nombreuses innovations stratégiques (utilisation de lance flamme, mitrailleuses et autres armes d'infanteries pour le combat aérien, qui jusque là se déroulait à coup de fusils et de griffes) ou par l'amélioration des techniques de bombardement à partir de bêtes légères. Une surprise bien malvenue pour les Alliés...

Voir l'article détaillé sur la Luftwaffe.


Dernière édition par L'Admin le Mar 17 Mar - 2:53, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Cadre temporel : ce qu'il faut savoir absolument   Ven 20 Mar - 20:15


De la Troisième République à Vichy

Comme l'Allemagne, la France sort de la Grande Guerre traumatisée. 1,4 millions de personnes sont mortes, soit 10% de la population active masculine. C'est le début de l'effacement de la puissance française, bien que personne n'en soit encore réellement conscient. De plus, la grippe espagnole a fait des ravages.

L'entre deux guerre française est marquée par plusieurs éléments :
-La volonté d'écraser l'Allemagne. Malgré la guerre, on reste très germanophobes, et l'opinion française est favorable aux mesures prises pour mettre sa voisine à genoux.

-Les "années folles" sont les années 20. Elles suivent la sortie de la guerre et sont marquées par un pacifisme, un renouveau dans l'art et un goût pour la fête. C'est l'apparition des garçonnes, du jazz et de la musique américaine dans les boîtes françaises. Cependant, cela ne touche que les classes moyennes et bourgeoises urbaines. A la campagne, il faut s'efforcer de compenser les pertes de la guerre. Quant aux ouvriers, ils souffrent encore de dures conditions de travail.

-Le tournant des années 30, avec la crise économique. Elle ne touche la France que tardivement, en 1931, mais se révèle profonde et très longue (en 1939, la France n'a pas retrouvé son niveau de production de 1928). Le chômage augmente, les exportations s'effondrent et les gouvernements sont incapables de régler la crise. Une crise morale s'installe, accentuant une certaine agitation politique dans les milieux de droite (Action Française, ligues...). Le communisme est un courant fort.

-Le second tournant des années 30 : le Front Populaire. Il arrive au pouvoir en 1936. C'est le retour en force de la gauche, en réaction à ce que l'opinion française pense être des "menaces fascistes" (agitation d'extrême droite). Le Front Populaire dure jusqu'en 1938 et s'efforce de régler les problèmes par des mesures sociales : congés pays, semaines plus courtes... la production, sur la fin des années 30, est repartie mais plus lentement qu'ailleurs.

A la veille de la guerre, la France n'est pas prête à affronter l'Allemagne. Sa natalité est restée faible, le pacifisme reste l'idéologie dominante et elle n'est pas remise de la crise économique. Les militaires suivent encore des principes rétrogrades, qui vont se révéler inefficaces face à la Blitzkrieg allemande. Enfin, c'est une période marquée par une nostalgie pour la "belle époque" d'avant guerre, avec un repli sur l'Empire colonial et des politiques économiques ineptes.

La guerre sera donc courte et la défaite écrasante. Les soldats français étaient en effet mal équipés (les uniformes n'avaient guerre changé depuis la première guerre), les stratégies inadaptées. Rapidement, une grande partie de la population du nord de la France est jetée sur les routes, fuyant une armée allemande plus rapide qu'elle. L'année 1940 est marquée par le chaos, la guerre, la fuite, le retour. C'est une France humiliée mais soulagée qui signe l'armistice, abandonnant ainsi la moitié de son territoire au contrôle des Allemands. 1940, c'est aussi l'arrivée du Maréchal Pétain au pouvoir et la fin de la démocratie. Vu comme le héros de Verdun, les Français ont confiance en lui.

En 1941, la population française tente de s'accommoder des restrictions, la Résistance apparaît ; c'est le pays occupé, mais tous ne s'avouent pas vaincus si vite...
***

Histoire de l'Armée de l'Air
Créée par Lous XIV, modernisée par Napoléon I, l'Armée de l'Air atteint sa forme actuelle lors de la Première Guerre Mondiale. Elle compte alors peu de dragons par rapport à l'Allemagne du fait des pertes de 1870, et jouera un rôle moindre que sa contrepartie d'outre Rhin, développant plutôt un arsenal anti aérien.
En 1919, grâce aux dragons allemands cédés par le Traité de Versailles, la France se présente de nouveau comme une grande puissance aérienne.

Cependant, l'entre deux guerre lui sera fatal : de fait de supériorité, les Français préfèrent améliorer leur arsenal anti aérien le long de la Ligne Maginot et oublient de moderniser l'armement de leurs dragons. De plus, la Première Guerre devait être la "Der des Der", et le désarmement entraîne une baisse de la natalité. La France ne voit en effet pas d'intérêt à entretenir une Armée de l'Air coûteuse, qui pèse sur l'agriculture en temps de paix comme en temps de guerre, et ne lui a pas été d'une grande utilité. On préfère développer des armes nouvelles telles que les blindés.

Ce choix se révèlera mauvais : en 1939, si la France dispose de plus de dragons que l'Allemagne, la plupart des grands dragons se trouvent en fait dans les colonies ; la plupart des équipages sont trop peu nombreux et, enfin, ne disposent pas du tout de l'armement moderne des Allemands. Le rapatriement des grands dragons sera trop lent (lors du déclenchement de l'offensive allemande, 60% des poids lourds et 40% des poids moyens ne sont pas en métropole), la formation des équipages incomplète et seules des mitrailleuses seront ajoutées à l'armement. L'Etat Major pense encore que la Ligne Maginot repoussera la Luftwaffe.

Mais les Allemands attaquent par la Belgique. La France ne dispose que de peu de canons anti aériens dans cette zone : l'Armée de l'Air est rapidement dépassée, les dragons capturés, blessés ou tués, provoquant l'anéantissement de tout le groupe Nord. Il s'agit du plus grand désastre militaire de l'Armée de l'Air moderne.
Elle en paye aujourd'hui un lourd tribu : les dragons lourds de métropole ont été transférés en Allemagne, les bases sont partagées avec la Luftwaffe. On signale déjà des réquisitions d'oeufs dans les bases. Du fait de l'armistice, le nombre d'hommes a été sévèrement coupé, et nombre d'équipages sont en sous effectifs. De plus, les dragons des colonies peuvent être considérés comme perdus pour la France de Vichy : quand ils ne se trouvaient pas sur des territoires ralliés à De Gaulle, ils ont pour la plupart quitté les colonies loyales à la métropole pour rejoindre les Français Libres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Char d'assaut chaleureux
avatar

Messages RP : 196
Messages : 1140

MessageSujet: Re: Cadre temporel : ce qu'il faut savoir absolument   Lun 30 Mar - 20:23


La seconde guerre mondiale (telle qu'elle est racontée sur Die Adler...)

Note introductive : Pour des raisons scénaristiques (et réalistes dans un certain cas, un dragon n'est pas un avion !), Die Adler est une uchronie, c'est à dire que le cours des évènements a changé à partir du début du jeu. Si ces changements n'affectent pour le moment pas beaucoup Montreuil et Sarnand, ils sont déjà remarqués par les personnages et ne manqueront pas de les rattraper bientôt. Il est donc essentiel de lire ce paragraphe, plus encore que de lire les textes précédents !

Nous sommes à l'été 1941. La partie Nord de la France est occupée par les Allemands et, si une paix relative régnait jusque là dans le pays, il semblerait bien qu'elle doive être de courte durée...

L'assassinat de l'amiral Darlan en Juin a mis Vichy sans dessus dessous. La mort de celui qui était à la fois le chef du gouvernement et le successeur du Maréchal Pétain est aussitôt attribuée au Parti Communiste et aboutit à la rupture des relations diplomatiques entre la France et l'URSS puis, dans les jours qui suivent, à une véritable chasse à l'homme à l'encontre de communistes déjà pas très appréciés par le régime. Chasse à laquelle les services allemands ont été très heureux de participer...

Dans le même temps, la France se lance dans une véritable collaboration militaire avec l'Allemagne. Par les Accords de Paris elle accepte de mettre à disposition ses dragons pour une Bataille d'Angleterre qui tourne mal. La base de Sarnand a beau être située très en arrière des fronts, elle est directement concernée puisqu'une escadrille française y fusionne avec l'occupant, créant l'unité Die Adler/Les Aigles.

Côté allemand, les choses ne sont pas de tout repos. Le torpillage d'un navire civil américain au large de Cuba au printemps provoque l'entrée en guerre des Etats-Unis fin Mai ; inquiété par l'entrée en scène de ce nouvel et redoutable ennemi, Hitler décide de retarder à l'année suivante l'attaque de la Russie, bien décidé à en finir avec l'Angleterre avant d'ouvrir un nouveau front. Le front Africain suit, pour le moment, le cours de l'Histoire.

Vous l'avez compris, la situation en Europe s'éloigne déjà radicalement de celle qui fut subie par nos ancêtres. Voici un court résumé de cette situation, datée de l'été 1941 :

  • L'Allemagne est actuellement en guerre contre l'Angleterre, les Etats-Unis, les gouvernements Tchèques et Polonais en Exil ainsi que la France Libre. Elle n'a pas (pour l'instant) ouvert de front contre la Russie bien que des préparations aient été faites.
  • L'Etat Français est en guerre ouverte contre l'Anglerre. Il a déjà perdu ses territoires du Levant face aux Anglais et s'apprête à s'investir dans la Bataille d'Angleterre. La situation intérieure est en train de devenir explosive à cause de la répression croissante à l'encontre des communistes.
  • La France Libre, quant à elle, semble préparer une grande offensive en Afrique qui pourrait bien changer la donne au Maghreb...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://adler.jdrforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cadre temporel : ce qu'il faut savoir absolument   

Revenir en haut Aller en bas

Cadre temporel : ce qu'il faut savoir absolument

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Die Adler :: Prologue  :: Code civil :: Contexte-